Batoufam

5° 21′ N 10° 24′ E / 5.35, 10.4

Batoufam
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Koung-Khi
Géographie
Coordonnées 5° 21′ Nord
       10° 24′ Est
/ 5.35, 10.4
Altitude 1 515 m
Superficie 17 200 ha = 172 km2
Démographie
Population 30 000 hab.
Localisation
Cameroon location map.svg
City locator 14.svg
Batoufam

Batoufam (Tswefap en langue locale) est un groupement de l'arrondissement de Bayangam, dans le département du Koung-Khi, (Province de l'Ouest (Cameroun)).

Batoufam est situé à 291 km de Douala, 288 km de Yaoundé et 25 km de Bafoussam.

Le groupement est constitué de quinze villages : Ndeptse, Nkamkieu, Tsouegwi 1, Tsouegwi 2, Lekwa, Mbé, Toula, Ngwigang, Djepgang, Tsep, Ngwihop, Famla, Feuchip, Nka'assè, Tounang. Ce groupement à pour villages voisins Bayangam, Bandrefam, Bangoua, Bangang-Fondji...

Sommaire

Historique

Alors que le royaume Bangoua vivait son apogée, il y eut un renversement de la dynastie au pouvoir par deux frères jumeaux (chasseurs). L'un d'eux prit le trône et l'autre s'installa dans le royaume ; pour faire la paix avec le roi des Bandrefam qui n'avait pas soutenu le régime issu du coup d'État, il lui offrit en mariage sa fille accompagnée du premier fils de son frère, le jeune Nankap.

Ce dernier grandit dans sa nouvelle chefferie comme un prince. Pour repousser les menaces venant du nord, un poste de surveillance était installé au lieu dit Lo'ochito sur une colline, lorsque Nankap devient adulte on lui confia la responsabilité de ce poste de surveillance. Il rencontra par la suite un peuple et usa de sa sagesse pour en devenir le chef suprême. Il ouvrit par la suite les portes de son royaume à tous les déserteurs et exclus des autres royaumes de l'ouest. Ils s'installèrent alors près d'un cours d'eau. C'est ce regroupement qui deviendra par la suite le peuple Batoufam.

Populations

Batoufam a une population d'environ 30 000 habitants, qui vivent pour la plupart dans des quartiers d'habitation et dans les plantations. Le peuple batoufam compterait plus de 100 000 personnes, qui vivent pour la plupart dans les grandes villes telles que Douala, Yaoundé et Bafoussam.

Liste des chefs Batoufam

  • Fô Nayang Toukam Innocent (1989-)
  • Fo Toukam Fotso Elie Roger (1954-24 avril 1989)
  • Fo Fotso David (1927-1954)
  • Fo Pokam
  • Fo Metang
  • Fô Pwokap (Megaptche)
  • Fô Tchatchouang
  • Fô Nanche
  • Fô Toukap
  • Fô Djipnang
  • Fô Nankap

Économie

Le peuple batoufam vit essentiellement de la l'agriculture et de l'élevage. Cependant on observe également un accroissement de petites affaires ; Batoufam possède une banque communautaire locale MC2.

Éducation

Batoufam dispose de plusieurs écoles, maternelles publiques, primaires publiques et confessionnelles :

  • École maternelle de Batoufam Chefferie
  • École maternelle de Batoufam marhé (Kaptchié)
  • École maternelle de Kagniè-Batoufam
  • École publique de Batoufam Marché (Kaptchié)
  • École publique de Batoufam Chefferie (Toula)
  • École publique de Kagniè-Batoufam
  • École publique de Famla
  • École catholique de Batoufam (Mbé)
  • École CEBEC de Batoufam (Chila)
  • etc.

Batoufam dispose d'un lycée d'enseignement secondaire général et d'un SAR SM :

  • Lycée de Batoufam
  • SAR SM de Kagniè

Santé

Le centre de santé intégré de Batoufam, créé en 1992, regroupe quatre infirmiers et assure les soins médicaux aux populations. Un autre centre de santé existe depuis quelques années au lieu-dit Nkaniè.

Associations

Plusieurs associations œuvrant pour le développement du village Batoufam sont implantées un peu partout au Cameroun et dans la diaspora.

C'est le cas par exemple du Odebafam (devenu Mideba), du Cofeeba, de l'Acebe qui regroupe tous les ressortissants Batoufam d'Europe et compte environ 120 membres actifs, etc.

La jeunesse Batoufam est regroupée autour du Cofeeba, qui possède des antennes dans presque toutes les grandes villes du Cameroun. La préparation est faite sous forme de cours de soutien et d'évaluation à l'intention de ces élèves et la projection cinématographique des œuvres au programmes.

Communications

Un organe de presse mensuel La Tribune Batoufam, basé à Douala, produit chaque mois des informations sur le village batoufam. C'est une émanation d'association CEP. Le journal est dirigé par une équipe de volontaires.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Batoufam de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bayangam — 5° 18′ N 10° 27′ E / 5.30, 10.45 …   Wikipédia en Français

  • Njomgang Isaac — (1931 at Tsep, Batoufam, West Cameroon ) was a Cameroonian politician and administrator. He was the First black local Cameroonian Administrator appointed in Dschang Post Colonial Administration (1). He died in 2008. In 1954, the Arrondissement of …   Wikipedia

  • Koko Komégné — is a visual artist based in Douala and he is a promoter of the contemporary art scene in Cameroon.Koko Komégné was born in 1950 in Batoufam. In 1956 he moves to Yaoundé where he attends school and he starts drawing and listening to all sorts of… …   Wikipedia

  • Bagang-Fondji — Bangang Fondji Bangang Fondji Pays      Cameroun Prov …   Wikipédia en Français

  • Bangang-Fondji — 5° 17′ 06″ N 10° 31′ 01″ E / 5.285, 10.517 …   Wikipédia en Français

  • Chefferie traditionnelle au Cameroun — Les chefferies traditionnelles sont un échelon de l organisation administrative au Cameroun. Elles sont régies par un décret de 1977[1]. La loi constitutionnelle du 18 janvier 1996 assure la représentation des chefferies traditionnelles en… …   Wikipédia en Français

  • Communes du Cameroun — Villes du Cameroun Sommaire 1 Généralités 1.1 Régime communal de droit commun 1.1.1 Mode de scrutin 1.2 Régime dérogatoire …   Wikipédia en Français

  • Nda'nda' — Bamileke Nda nda Parlée au Cameroun Région Province de l Ouest : Haut Nkam, Ndé et Mifi Nombre de locuteurs 10 000[1] …   Wikipédia en Français

  • Villes du Cameroun — Sommaire 1 Généralités 1.1 Régime communal de droit commun 1.1.1 Mode de scrutin 1.2 Régime dérogatoire …   Wikipédia en Français

  • Villes du cameroun — Sommaire 1 Généralités 1.1 Régime communal de droit commun 1.1.1 Mode de scrutin 1.2 Régime dérogatoire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”