Batho

Delphine Batho

Delphine Batho
Delphine Batho p1370391.jpg
Parlementaire français
Naissance 23 mars 1973
Décès
Mandat Députée
Début du mandat 20 juin 2007
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription deuxième circonscription des Deux-Sèvres
Groupe parlementaire Socialiste, radical, citoyen et divers gauche
Ve république

Delphine Batho est une femme politique française, née le 23 mars 1973 à Paris 12e, fille du photographe John Batho, secrétaire nationale du Parti socialiste français, chargée de la sécurité. Elle est actuellement députée de la deuxième circonscription des Deux-Sèvres, succédant ainsi à Ségolène Royal. Son suppléant est Jean-Luc Drapeau.

Sommaire

Présidente de la FIDL

Delphine Batho commence son activité militante dans le syndicalisme lycéen alors qu’elle suit une formation littéraire au lycée Henri-IV à Paris. Elle adhère à la FIDL dont elle devient la présidente en 1990. Elle se fait notamment connaître lors du mouvement de 1990 pour les « droits lycéens » et des « moyens pour étudier ». Après presque deux mois de grèves, le mouvement obtient de Lionel Jospin, le ministre de l’Éducation nationale, un plan de 4,5 millions de francs pour rénover les lycées et quelques avancées en matière de droits lycéens (création des Conseil académique de la vie lycéenne, droit de réunion et d’affichage…). En 1992, Delphine Batho quitte le lycée, et donc la FIDL, pour des études d’histoire.

Vice-présidente de SOS Racisme

Elle s’engage également à SOS Racisme auprès d’Harlem Désir. Au départ de celui-ci, en septembre 1992 l'équipe est renouvelée. Fodé Sylla, 29 ans, en devient le président et Delphine Batho, une représentante de la « deuxième génération de SOS » selon l'expression du Monde[1], en devient la vice-présidente.

Au Parti socialiste

Elle adhère au Parti socialiste au milieu des années 1990, comme militante de la section de Grigny (Essonne). Elle participe alors au courant Gauche socialiste auprès de Julien Dray. Lors du congrès de Grenoble de 2000, elle rentre au Bureau national du PS. En 2003, lors de l’éclatement de la Gauche socialiste, elle reste fidèle à Julien Dray. Elle est alors employée par Julien Dray au conseil régional d'Île-de-France, chargée des questions de sécurité. Elle rejoint la motion de François Hollande lors du congrès de Dijon (mai 2003). En 2004, elle devient secrétaire nationale du PS, chargée de la sécurité, dossier sur lequel elle travaille depuis 1998. Elle défend alors la ligne « prévention sanction ».

Ses réflexions en matière de sécurité sont remarquées par Ségolène Royal, la candidate socialiste pour l'élection présidentielle de 2007, qui les intègre dans son « ordre juste ». Dès lors, Delphine Batho est, comme Julien Dray, intégrée dans le cercle des proches de la candidate qu'elle soutient [2] et conseille [3].

Députée des Deux-Sèvres

Pour les élections législatives, Delphine Batho est parachutée depuis l'Île-de-France comme candidate dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres, alors représentée par Ségolène Royal. Lors de l'investiture interne au PS, elle a recueilli 54,75% des voix des militants socialistes contre 45,25 % à Éric Gautier, ancien suppléant de Mme Royal.

Au premier tour de l'élection législative, le 10 juin 2007, elle obtient 20 690 voix soit 44,55 % des suffrages. Au second tour, face à Jean-Pierre Griffault (UMP), elle remporte l'élection législative avec 57,42 % des suffrages (26 524 voix), succédant donc à Ségolène Royal[4].

En pointe dans la dénonciation du système mis en place par Nicolas Sarkozy, Delphine Batho a réclamé le 21 Juillet 2009 la création d'une commission parlementaire visant à faire la lumière sur les sondages payés par l'Élysée, des sondages qui étaient également payés par certains médias. Cette demande faisait suite à la parution d'un rapport de la cour des comptes jugeant sévèrement la convention que l'Élysée a passé avec un cabinet d'études pour un coût de près de 1,5 millions d'euros, montant « exorbitant au regard des règles de l'exécution de la dépense publique » selon la Cour des Comptes [5].

Jamais sans mon département

Delphine Batho est membre du collectif Jamais sans mon département.

Polémique

Selon "Charlie Hebdo" (29/7/2008), Delphine Batho refuserait de quitter « un appartement de la Ville de Paris » (duplex de 110 m2, dans le 19e arrondissement, qu'elle avait obtenu quand elle était au Conseil régional d'Ile-de-France), qu'elle louerait « moins cher que le prix du marché », malgré le fait qu'elle soit devenue députée PS des Deux-Sèvres.

Cette polémique avait déjà été soulevée par Le Parisien 23/01/2008. Delphine Batho avait alors indiqué être locataire à Melle dans sa circonscription et être « titulaire d'un bail locatif auprès de la RIVP (...) obtenu il y a six ans ». « J'ai fait des démarches fin décembre auprès de la RIVP pour que tout soit transparent » affirmait-elle. Interrogée par La Nouvelle République (24/01/2008), Delphine Batho déclarait « Si on est élu, on doit la transparence et payer selon ses ressources. ». Précisant qu'il s'agit d'un logement « intermédiaire et non pas social », la Députée a « passé une convention avec la RIVP » afin de payer « un surloyer afin d'être dans les prix du marché. ».

Delphine Batho est par ailleurs favorable à la transparence concernant l'indemnité représentative des frais de mandat. Mais au delà, elle estime que « l'IRFM devrait être transformée en crédit géré par l'Assemblée , comme c'est le cas pour le matériel informatique : Chaque député y piocherait en fournissant des justificatifs ». (Libération du 4/08/2009)

Références

  1. Bernard Philippe, Passage de témoin chez les « potes ». M. Fodé Sylla remplace M. Harlem Désir à la tête de SOS-Racisme, Le Monde, édition du 8 septembre 1992, page 13.
  2. Cf. la séries d'articles de Libération : Les 30 visages du réseau Ségolène Royal, dans la rubrique Les Nouvelles un article de Jacky Durant intitulé Delphine Batho, paru dans l'édition du 2 mai 2007, page 13.
  3. Cf. l'article du journal Le Monde du 27/03/2007, La dauphine de Royal, signé Isabelle Mandraud
  4. Cf. l'article du journal LeMonde : "Delphine Batho : « C'est la première fois qu'apparaissent des éléments matériels du «système Sarkozy» »"
  5. Cf. l'article du journal Libération du 02/07/2007 : « En sécurité auprès de Ségo ». Portrait.

Lien externe

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail du syndicalisme Portail du syndicalisme
Ce document provient de « Delphine Batho ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Batho de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • batho- — ⇒BATHO , BATHY , élément préf. Élément préf., signifiant « profond, profondeur » ou exprimant l idée d une baisse de niveau, d intens., formateur de composés, subst. ou adj. dans de nombreux domaines techn. et partic. en océanogr. (Sur la forme… …   Encyclopédie Universelle

  • batho... — batho...,   bathy... [griechisch báthos »Tiefe«, »Höhe« (zu griechisch bathýs »tief«, »hoch«)], Wortbildungselement mit der Bedeutung »tief«, »hoch« (räumlich gesehen), z. B. Batholith, Bathygraphie …   Universal-Lexikon

  • batho- — [bath′ō, bath′ə] [< Gr bathos, depth: see BATHY ] combining form depth [bathometer] …   English World dictionary

  • Batho — This interesting surname, of Welsh origin with variant spellings Bathow, Bathoe, Bathow, Bathowe, Betho and Batho, is derived from Batha , itself coming from the Welsh, ap Atha or ab Atha , meaning son of Atha . This Welsh personal name was very… …   Surnames reference

  • batho- — a combining form meaning depth, used in the formation of compound words: bathometer. Also, bathy . [comb. form of Gk báthos; bathy , s. of bathýs deep] * * * …   Universalium

  • batho- — Depth. SEE ALSO: bathy . [G. bathos, depth] …   Medical dictionary

  • batho... — ba|tho..., Ba|tho... vgl. ↑bathy...,Bathy …   Das große Fremdwörterbuch

  • batho- — or bathy oce aff. a combining form meaning “depth”: bathometer[/ex] • Etymology: comb. form of Gk báthos; bathy , s. of bathýs deep …   From formal English to slang

  • batho- — a word element meaning deep , as in batholith. Also, bathy . {combining form representing Greek bathys deep} …   Australian English dictionary

  • batho- — see bath * * * a combining form meaning depth, used in the formation of compound words: bathometer. Also, bathy . [comb. form of Gk báthos; bathy , s. of bathýs deep] …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”