Bataves
Tombe d'un membre batave de la garde impériale de l'empereur Néron
La révolte batave conduite par Iulius Civilis (Gaius Julius Civilis, improprement appelé Claudius Civilis au XVIIe siècle), qui défait les légions romaines sur le Rhin en 69 (métaphore probable de la révolte des Néerlandais contre le roi d'Espagne), peint en 1613 par Otto van Veen (huile sur bois, 38 x 52 cm)

Les Bataves sont un peuple de Germains de l'Antiquité romaine. La dénomination « bataves » semble provenir du nom que les Romains donnaient à la région de l'estuaire du Rhin qu'ils occupaient : Batavia.

Sommaire

Territoires

Répartition des peuples germaniques au Ier siècle ap. J.-C.

Ils étaient établis sur les deux bras et îles de l’embouchure du Rhin, en particulier sur l'insula Batavorum, actuellement l'île de Betuwe). Selon Tacite[1], ils étaient établis là depuis longtemps et faisaient anciennement partie du peuple des Chattes. Des fouilles ont révélé un petit village de 6 à 12 maisons qui vivait probablement de cueillette (ramassage de coquillages) et agriculture et maîtrisaient l'usage du cheval. Le village comptait des écuries.

Un centre batave a aussi été trouvé sur la rive sud du Waal, qui semble avoir été rasé lors de la « révolte batave ».

Ce peuple établi sur la rive droite du Rhin a été déplacé vers l'actuelle Belgique et nord de la France par les Romains et aurait été chassé de la rive droite du Rhin par les Francs vers 300[2] après J.-C.

La Notitia Dignitatum signale encore une garnison romaine composée de Batavi à Bayeux.

Histoire

Les Bataves ont été des auxiliaires des Romains. Ils leur ont notamment fourni un contingent de cavaliers.

Ils se révoltent contre leur joug romain en 69-70 sous la conduite de Gaius Julius Civilis, pour être finalement soumis sous le règne de l'empereur Vespasien.

La découverte d'écritures sur des tablettes en bois montre que certains d'entre eux maîtrisaient le latin.

Envahis par les Francs à la fin du IIIe siècle, ils se mélangent à eux.

Étymologie et usages du mot

Les Bataves sont vus à tort comme les ancêtres des Néerlandais.

Au XVIIIe siècle, l'adjectif « batave » tend à supplanter le terme « néerlandais » chez les partisans des Lumières, en souvenir de ces lointains ancêtres. Après la chute de Guillaume V d'Orange-Nassau, les Provinces-Unies deviennent la République batave.

Lorsque l'Indonésie était une colonie des Pays-Bas, Djakarta était nommée « Batavia ».

Quand il est utilisé en référence aux Néerlandais actuels, ce mot est considéré comme familier.

Notes et références

  1. Tacite, La Germanie, Livre XXIX, 1, édition de La Pléiade, p.52
  2. Grégoire de Tours, Histoires, Livre II

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataves de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataves — ancien peuple germanique établi à l embouchure du Rhin. République batave: nom des Pays Bas sous la domination française (1795 1806) …   Encyclopédie Universelle

  • Révolutions bataves — Révolution batave La Révolution batave (en néerlandais Bataafse Revolutie) est le nom donné aux événements de 1780 à 1795 ayant entraîné la chute de l ancien régime dans le nord des Pays Bas. La Révolution des « Patriotes » Une première …   Wikipédia en Français

  • Civitas Batavorum — Ulpia Noviomagus Batavorum Ulpia Noviomagus Batavorum , appelée de nos jours Nimègue, est une ville romaine de Germanie inférieure est la capitale du peuple des Bataves Sommaire 1 Topographie 2 Toponymie 3 Oppidum Batavorum …   Wikipédia en Français

  • Opidum Batavorum — Ulpia Noviomagus Batavorum Ulpia Noviomagus Batavorum , appelée de nos jours Nimègue, est une ville romaine de Germanie inférieure est la capitale du peuple des Bataves Sommaire 1 Topographie 2 Toponymie 3 Oppidum Batavorum …   Wikipédia en Français

  • Ulpia Noviomagus Batavorum — Chaussées romaines Germanie inférieure Ulpia Noviomagus Batavorum, appelée de nos jours Nimègue, est une ville romaine de Germanie inférieure, capitale du peuple des Bataves. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Germanie inférieure — 50° 35′ N 5° 13′ E / 50.58, 5.22 …   Wikipédia en Français

  • Germania inferior — Germanie inférieure La Germanie inférieure dans l Empire romain, vers 120 …   Wikipédia en Français

  • Germania inférieurior — Germanie inférieure La Germanie inférieure dans l Empire romain, vers 120 …   Wikipédia en Français

  • Germanie Inférieure — La Germanie inférieure dans l Empire romain, vers 120 …   Wikipédia en Français

  • Germanie inferieure — Germanie inférieure La Germanie inférieure dans l Empire romain, vers 120 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”