Bataillon du Travail

Le Bataillon du Travail, Gdoud haavoda (גדוד העבודה) est une organisation de pionniers, créée en 1920 en souvenir de Joseph Trumpeldor, tombé six mois auparavant dans la défense de Tel Haï. Son appellation complète est : "Le Bataillon du Travail et de la Défense au Nom de Joseph Trumpeldor". Mais par crainte d'éveiller les soupçons des autorités britanniques, le mot "Défense" est supprimé. Parmi les fondateurs du bataillon, on compte de nombreux amis et disciples de Trumpeldor et des immigrants issus de la seconde et troisième vagues d'aliyah. Les idées du Bataillon du Travail se basent sur le travail et la défense, l'implantation communautaire, la construction du pays par la création de communautés ouvrières en Palestine. Les membres du bataillon, qui compte une quarantaine de groupes, travaillent alors à l'assèchement de marécages, au dallage des routes et à toute autre entreprise publique, que ce soit pour le compte de l'armée britannique ou celui de la Histadrout. En 1921 se joignent à eux les membres de Kfar-Guiladi, venus se réinstaller à l'emplacement de l'ancien kibboutz. Le 22 septembre 1921, le bataillon crée le kibboutz Eïn-Harod, le 14 décembre de la même année le kibboutz Tel-Yossef, et enfin celui de Ramat-Rachel à Jérusalem. Des tensions naissent alors au sein du bataillon, quant à la position à prendre dans la politique d'implantation. Lors des élections de la Histadrout en 1922, le Bataillon du Travail présente sa propre liste et en 1923, l'organisation se scinde en deux; le groupe Eïn-Harod et le groupe Tel-Yossef.

Entre les années 1920 et 1930, le Bataillon du Travail compte 3000 membres. En 1924, il s'engage plus ouvertement dans le sionisme pratique, et en 1927 il subit une nouvelle scission; naît alors un courant communiste, dont une partie des membres émigre en Union soviétique. On en perdra la trace lors des grandes épurations russes. Fin 1929, tous les groupes issus du Bataillon du Travail se regroupent officiellement et adhèrent ensemble au TAKAM.

Sources

  • Efraïm et Ménahem Talmi "Lexique sioniste". Ed. Maariv. Tel-Aviv 1982.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataillon du Travail de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataillon Du Travail — Le Bataillon du Travail, Gdoud haavoda (גדוד העבודה) est une organisation de pionniers, créée en 1920 en souvenir de Joseph Trumpeldor, tombé six mois auparavant dans la défense de Tel Haï. Son appellation complète est : Le Bataillon du… …   Wikipédia en Français

  • Bataillon du travail — Le Bataillon du Travail, Gdoud haavoda (גדוד העבודה) est une organisation de pionniers, créée en 1920 en souvenir de Joseph Trumpeldor, tombé six mois auparavant dans la défense de Tel Haï. Son appellation complète est : Le Bataillon du… …   Wikipédia en Français

  • 45 ème bataillon du génie de l'air — 45e Régiment du Génie de l Air 45e Régiment du Génie de l Air Période 1956 1980 – 1993 1996 Pays  France Branche Armée de Terre / Armée de l air Type Régi …   Wikipédia en Français

  • 45e bataillon du génie de l'air — 45e Régiment du Génie de l Air 45e Régiment du Génie de l Air Période 1956 1980 – 1993 1996 Pays  France Branche Armée de Terre / Armée de l air Type Régi …   Wikipédia en Français

  • 1er Bataillon du Royal 22e Régiment — Royal 22e Régiment Le Royal 22e Régiment, exerçant son droit de cité devant l Hôtel de ville de Québec Le Royal 22e Régiment est l un des trois grands régiments d infanterie au Canada. C est un régiment comprenant 5 bataillons dont deux sont d… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la médecine du travail — La pathologie professionnelle était déjà décrite dans la Bible et dans l’antiquité, un papyrus de 2 500 ans avant Jésus Christ contient la description dans l’ancienne Égypte du lumbago aigu survenu accidentellement chez un ouvrier ayant participé …   Wikipédia en Français

  • Travail sioniste — Le Travail sioniste (תנועת העבודה הציונית) est une appellation générale donnée à tout parti, mouvement ou groupe dont les idéaux reposent sur le travail comme condition indispensable à la réalisation du projet sioniste, et sur l obligation morale …   Wikipédia en Français

  • Bataillon De Marins-pompiers De Marseille — Le Bataillon de marins pompiers de Marseille (BMPM) est une unité de la Marine nationale placée sous la direction du maire de Marseille et commandée par un officier général de marine (le contre amiral Pierre Marie Delplanque depuis le 14… …   Wikipédia en Français

  • Bataillon de Marins Pompiers de Marseille — Le Bataillon de marins pompiers de Marseille (BMPM) est une unité de la Marine nationale placée sous la direction du maire de Marseille et commandée par un officier général de marine (le contre amiral Pierre Marie Delplanque depuis le 14… …   Wikipédia en Français

  • Bataillon de marins-pompiers de marseille — Le Bataillon de marins pompiers de Marseille (BMPM) est une unité de la Marine nationale placée sous la direction du maire de Marseille et commandée par un officier général de marine (le contre amiral Pierre Marie Delplanque depuis le 14… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”