Bataille navale de Koh Chang

Bataille de Koh Chang

Bataille de Koh Chang
Koh Chang (17 janvier 1941).svg

Informations générales
Date 16 - 17 janvier 1941
Lieu Golfe de Thaïlande
Issue Victoire française
Belligérants
Flag of France.svg État français (Vichy) Flag of Thailand.svg Thaïlande
Commandants
Flag of France.svg Régis Bérenger Flag of Thailand.svg Luang Phrom Viraphan
Forces en présence
1 croiseur léger,
4 avisos, 600 hommes.
Un total de 12 500t de tonnage
2 garde-côtes,
3 torpilleurs,
Un total de 4 865t de tonnage
Pertes
3 torpilleurs,
2 garde-côtes cuirassés,
36 morts
Guerre franco-thaïlandaise,
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Seconde Guerre mondiale-Guerre en Asie et dans le Pacifique

Invasion japonaise de l'Indochine ·Guerre franco-thaïlandaise ·Bataille de Koh Chang ·Attaques allemandes sur Nauru ·Bataille entre le Sydney et le Kormoran ·Attaque sur Pearl Harbor ·Guerre en Chine ·Attaque de Hong Kong ·Bataille des Philippines (1941-1942) ·Invasion japonaise de la Thaïlande ·Bataille de la Malaisie ·Bataille de Bataan ·Bataille de Singapour ·Campagne des Indes orientales néerlandaises ·Bataille de Bornéo (1941-1942) Campagne de Birmanie ·Attaque dans la baie de Sydney ·Campagne de Nouvelle-Guinée ·Bataille de Timor ·Bataille de Java ·Bataille de la mer de Java ·Campagne des îles Salomon ·Bataille pour l'Australie ·Bataille de Taungû ·Bataille de Yenangyaung ·Bataille de la mer de Corail · Bataille de Corregidor · Bataille de Midway ·Opérations en Birmanie (1942-1943)  ·Bataille des îles Komandorski · Opération Galvanic · Opération U-Go ·Bataille de Kohima  ·Bataille d'Imphal · Bataille de Peleliu · Bataille d'Angaur · Bataille de Tinian · Bataille de Guam ·Opération Forager · Bataille de Saipan · Bataille de la mer des Philippines ·Campagne des Philippines (1944-1945) · Bataille de Leyte · Bataille du golfe de Leyte · Bataille de Luçon ·Bataille de Manille ·Bataille d'Iwo Jima  · Combats en Indochine (1945) ·Bataille d'Okinawa ·Bataille de Bornéo (1945) ·Opération Ten-Gō ·Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki


Guerre sino-japonaise


Front d'Europe de l’Ouest

Front d'Europe de l’Est

Bataille de l'Atlantique


Campagnes de Méditerranée et d'Europe du Sud


Campagnes d'Afrique et du Moyen-Orient

La bataille navale de Koh Chang se déroula durant la guerre franco-thaïlandaise (1940-1941).

Le 16 janvier 1941, la France lance une large contre-offensive terrestre sur les villages thaïlandais de Yang Dang Khum et de Phum Préav, où se déroulent les plus féroces combats de la guerre[réf. nécessaire].

La contre-attaque française est taillée en pièces, et s’achève par une retraite, mais les Thaïlandais ne peuvent poursuivre les forces françaises, leurs chars ayant été cloués sur place par l’artillerie française.

Alors que la situation à terre est critique pour la France, le gouverneur général de l'Indochine, l’amiral Jean Decoux, donne l'autorisation à l'amiral Jules Terraux, commandant la Marine nationale en Indochine, d'exécuter une opération contre la Marine thaïlandaise.

L'ordre est donné aux navires de guerre disponibles d’attaquer dans le golfe de Thaïlande. Une reconnaissance aérienne est effectuée le 16 janvier à Satahib (pointe Est de la baie de Bangkok) et à Koh Chang.

Au matin du 17 janvier, le "groupe occasionnel", formé du croiseur léger Lamotte-Picquet, des avisos coloniaux de classe Bougainville Dumont d'Urville, Amiral Charner et des avisos Marne et Tahure, placé sous le commandement du capitaine de vaisseau Régis Bérenger (1888-1971), commandant le croiseur Lamotte-Picquet attaque la flotte thaïlandaise.

À l'issue du combat qui dure un peu moins de deux heures, le bilan est lourd côté thaïlandais. Les torpilleurs neufs Chonburi, Songkla et Trat construits en Italie, ont été coulés. Le garde-côte cuirassé Dombury est touché gravement ; pris en remorque, il finit par chavirer sur la barre de Chantaboum. Son sister-ship, l'Ahidea est lui aussi envoyé par le fond. Ces deux unités cuirassées construites au Japon en 1938/39 étaient armés de tourelles doubles de 203mm. Une bonne partie de la flotte de guerre thaïlandaise, moderne est ainsi détruite. 36 hommes sont morts sur les navires détruits du côté thaïlandais. Plusieurs officiers japonais présents à bord des bâtiments siamois périssent dans l'affrontement. La flotte française est intacte.

L'historien de la marine Jacques Mordal a fait remarquer que La bataille de Koh Chang est la seule bataille rangée livrée et gagnée au cours des deux guerres mondiales "... par une division française, sur des plans exclusivement français et avec des moyens exclusivement français".

À la suite de cette victoire, le capitaine de vaisseau Régis Bérenger sera promu contre-amiral.

Le croiseur léger Lamotte-Picquet (8000 tonnes, 8 pièces de 155 mm, 4 de 75 mm, 12 tubes lance-torpilles, 2 hydravions) sera détruit le 12 janvier 1945, lors du bombardement de Saïgon par des avions américains.

Bibliographie

  • Anonyme, Marine-Indochine: Récit et photos de la victoire navale de Koh Chang, Indochine (numéro spécial), 1er février 1941, No 21, pp. 3-8, Hanoï.
  • Billiottet, Jean (ancien Médecin Major de l'Amiral Charner), Le combat de Koh Chang, Cercle Automobile des Officiers.
  • Meyer, Charles, Le conflit franco-siamois, Historia Magazine: 2e Guerre mondiale, Tallandier, 1968.
  • Romé, Contre-amiral Paul, Les oubliés du bout du monde: Journal d'un marin d'Indochine de 1939 à 1946, Éditions Danclau, Dinard, 1998.
  • Sommet, Jean, Campagnes lointaines: dans les replis du Dragon - Carnet de bord du "Lamotte-Picquet", Éditions L'Atelier, 1998.
  • Tréhard, Jean-René, La victoire navale de Koh Chang vue du "Tahure" (avec photo de l'engagement prises par le quartier-maître timonier Bertin), 1996 [publié à compte d'auteur].
  • Revue Batailles Hors Série n° 3 : Chapitre 2 La guerre contre la Thaïlande, Victoire navale française. 2003

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Bataille de Koh Chang ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille navale de Koh Chang de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Koh Chang — Bataille de Koh Chang …   Wikipédia en Français

  • Bataille de koh chang — Bataille de Koh Chang …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Koh Chang — 12° 00′ 04″ N 102° 27′ 04″ E / 12.001, 102.451 …   Wikipédia en Français

  • Bataille Navale De Guadalcanal — Pour les articles homonymes, voir Guadalcanal (homonymie). Bataille navale de Guadalcanal Ecrasement de deux avions ja …   Wikipédia en Français

  • Bataille navale de guadalcanal — Pour les articles homonymes, voir Guadalcanal (homonymie). Bataille navale de Guadalcanal Ecrasement de deux avions ja …   Wikipédia en Français

  • Bataille Navale De Vella Lavella — Le destroyer USS Sterett Informations générales Date 7 octobre 1943 Lieu proximité de Vella Lavella …   Wikipédia en Français

  • Bataille navale de vella lavella — Le destroyer USS Sterett Informations générales Date 7 octobre 1943 Lieu proximité de Vella Lavella …   Wikipédia en Français

  • Bataille navale de Bougainville — Bataille de la baie de l Impératrice Augusta Bataille de la baie de l Impératrice Augusta Un avion japonais s écrase près du USS Columbia au matin du 2 novembre 1943, quelques heures après la fin de la bataille Informations générales …   Wikipédia en Français

  • Bataille navale de Guadalcanal — 10°32′S 161°2′E / 10.533, 161.033 …   Wikipédia en Français

  • Bataille navale de Vella Lavella — 7°30′S 156°14′E / 7.5, 156.233 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”