Bataille de curzola

Bataille de Curzola

La bataille navale de Curzola, qui eut lieu le 8 septembre 1298 dans les environs de l'île de Korčula (Dalmatie) avec la victoire de Gênes, restaura l'équilibre entre les deux Républiques maritimes de Venise et Gênes.

Sommaire

Contexte

Suite à de nombreuses actions diplomatiques qui avaient impliqué Gênes et Constantinople d'un côté, et Venise et Charles Ier d'Anjou de l'autre, l'hostilité entre les deux républiques était maximale. Voulant s'accaparer quelques colonies sur la Mer Noire, les Vénitiens initièrent des pourparlers avec le Khan des Tartares, en Crimée. Les affrontements avec Gênes ne se firent pas attendre : les Vénitiens détruisirent quelques (fondations) comptoirs génois à Limassol et à Famagouste (Chypre), tandis que Nicolò Spinola porta la flotte génoise à capturer vingt-cinq galères vénitiennes au port d'Alessandretta (Turquie). Une première expédition génoise de 160 galères menée par Oberto Doria, décidée à détruire définitivement la flotte vénitienne, fut contrainte de rentrer à la patrie à cause d'une des si nombreuses luttes intestines qui tourmentaient la Gênes médiévale. Venise en profita pour attaquer les possessions ligures de Petra, Phocée, Chypre et Caffa. Finalement la république ligure donna à Lamba Doria le commandement de 78 galères pour attaquer la flotte vénitienne, même « au risque de la débusquer jusque dans sa lagune ». Le 8 septembre 1298, près de Zadar, 95 galères vénitiennes décidèrent d'attaquer les Génois.

La bataille

L'île de Korčula dans l'Adriatique

La formation ligure était dans le sens du vent et a voga arrancata (« à nage difficile » - c'est-à-dire la plus grande vitesse que peut atteindre une galère) ; en formation serrée, elle se jeta sur la coalition de Venise, en rompant les rangs. Les galères génoises étaient toutes d'un nouveau modèle révolutionnaire dit à sensile[1], elles étaient donc plus maniables et plus rapides que les galères vénitiennes. Se souvenant du succès de la Bataille de la Meloria, Doria laissa de côté 15 des 78 galères comme renfort, en dépit du risque important : les Génois était en effet en nette infériorité numérique. La bataille fut particulièrement sanglante, plus encore que le précédent affrontement de 1284 contre les Pisans. Aborder ou couler les trirèmes vénitiennes coûta cher en termes de pertes humaines à la flotte de la « Superbe »[2].

Les Vénitiens virent couler 65 de leurs galères, être capturées 18 ; les morts parmi les Vénitiens furent de sept mille, les prisonniers autant, parmi lesquels Marco Polo, qui, de retour de son voyage au Cathay[3] s'était vu conféré l'honneur du commandement d'une des galères. Ironie du sort, il partagera sa cellule avec Rustichello de Pise, prisonnier de la Bataille de la Meloria, à qui Polo dicta son Livre des merveilles [4].

L'amiral vénitien (on dit que ce fut le Doge en personne, même s'il existe des versions contredisant ce fait), vit capturer son fils qui se serait suicidé plutôt que d'être porté à Gênes « en se brisant le crâne contre le banc où il était enchaîné » pour être présenté au triomphe de l'amiral génois. L'amiral ligure Lamba Doria de son côté, perdit un fils dans la bataille, et le fit ensevelir dans cette mer, affirmant qu'il n'aurait pu y avoir de meilleure tombe que celle-là.

Comme il a été dit, les pertes de Gênes avaient été élevées, et la flotte décida de rentrer dans la patrie, en renonçant à attaquer Venise-même, fait qui selon certains historiens aurait pu déterminer le déclin complet de la « Sérénissime »[5]. Il n'en fut pas ainsi et les deux républiques épuisées en vinrent à la solution diplomatique.

Conséquences

En 1299 fut enfin signée la paix entre Gênes et Venise, sans vainqueur ni vaincu. Cependant la guerre entre la « Superbe » et la « Sérénissime » reprit rapidement en 1355, les pouparlers de paix scellaient encore une fois une victoire militaire de Gênes et une égalité diplomatique. Avec la Guerre de Chioggia, en 1381 les hostilités reprirent. Venise assiégée semblait sur le point de succomber, les Vénitiens se ruinèrent pour acheter des armes et affréter des galères (ce qui bouleversa par la suite le fonctionnement de la République), et un jour de 1381, la flotte de Venise, condamnée à une défaite certaine attaqua la flotte génoise commandée par un Grimaldi. Seulement dès le début de la bataille, Grimaldi mourut une flèche dans l'oeil et la victoire resta aux Vénitiens. À Gênes, la défaite provoqua une nouvelle guerre intestine qui démontra une fois de plus le grand besoin d'une constitution stable qui n'arrivera qu'en 1528. L'ombre des Sforza planera pendant un siècle sur l'orgueilleuse, superbe république.

Voir aussi

Source

  • (it) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Battaglia di Curzola ».

Notes et références

  1. Une nouvelle technique de maintien des rames qui permet d'asseoir trois hommes sur un même banc.
  2. Surnom de Gênes
  3. Chine du Nord
  4. ou Le Million ou Le Devisement du Monde
  5. Surnom de Venise
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Bataille de Curzola ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de curzola de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Curzola — La bataille navale de Curzola, qui eut lieu le 8 septembre 1298 dans les environs de l île de Korčula (Dalmatie) avec la victoire de Gênes, restaura l équilibre entre les deux Républiques maritimes de Venise et Gênes. Sommaire 1 Contexte 2 La… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Curzola — Informations générales Date 9 septembre 1298 Lieu près de l île de Korčula, Croatie Issue Victoire gênoise Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Curzola — Korčula Korčula Curzola (it) Géographie Pays  Croatie Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles du Moyen Âge — Cette page donne une liste de batailles s étant déroulées au Moyen Âge (période fixée arbitrairement pour les besoins de l article de 477 à 1492). À cette époque, une bataille a aussi le sens d une division de l armée : tactiquement sur le… …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles navales — Cette page présente une liste des batailles navales, classées par ordre chronologique ; se reporter à la page de chaque bataille pour plus de détails, et à l article Bataille navale pour les généralités. Le Bucentaure à la bataille de… …   Wikipédia en Français

  • Rustichello de Pise — ou Rusticien de Pise[1] (en italien Rustichello da Pisa) est un écrivain italien de langue française de la fin du XIIIe siècle : il est l’auteur d’un roman arthurien en prose, le Roman du roi Artus et il a transcrit les mémoires de… …   Wikipédia en Français

  • Île de Korčula — Korčula Korčula Curzola (it) Géographie Pays  Croatie Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de Venise — Nota : cette chronologie concerne Venise, État indépendant et souverain. Elle prend fin le 9 mai 1797. Sommaire 1 Chronologie 1.1 De la fondation à Saint Mar …   Wikipédia en Français

  • République de Gênes — Repubbrica de Zena (lij) Repubblica di Genova (it) début du XIe siècle – 1797 1814 – 1815 …   Wikipédia en Français

  • Republique de Genes — République de Gênes La République de Gênes, l une des grandes républiques maritimes italiennes (ou thalassocratie), a duré environ huit siècles, du milieu du XIe siècle à 1797, après l abdication du dernier doge de Gênes, Giacomo Maria… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”