Bataille de cromdale

Bataille de Cromdale

La Bataille de Cromdale eut lieu les 30 avril et 1er mai 1690 à Cromdale (Écosse). Bien qu'il ne s'agisse que d'un affrontement mineur, cette bataille marqua la fin effective de l'insurrection jacobite.

La bataille

Après leur défaite à la bataille de Dunkeld en 1689, les clans des Highlands s'en sont retournés chez eux, démoralisés. Sir Ewen Cameron assura le commandement du restant de l'armée. Sir Ewen et les autres chefs jacobites se plaignirent auprès du roi Jacques II de l'état précaire dans lequel se trouvait ses soutiens en Écosse et de la nécessité de leur envoyer de l'aide. Malheureusement, celui-ci était en plein préparatifs pour résister à une menace d'invasion en Irlande. Pour les aider, il envoya touefois des vêtements, des armes, des munitions et des provisions. Il dépêcha également quelques officiers irlandais à Lochaber, parmi lesquels se trouvait le major général Buchan en tant que commandant en chef des forces jacobites en Écosse. A l'arrivée de Buchan, une rencontre entre les chefs de clans et les principaux officiers eut lieu à Keppoch, afin d'établir un plan d'action. Certains clans proposèrent de se soumettre au gouvernement, mais Sir Ewen rejeta cette option. La rencontre se solda par la décision unanime de poursuivre le combat, dès que les travaux de printemps seraient accomplis dans les Highlands. Le vaste ralliement des clans fut donc ajourné. Pendant ce temps, un détachement de 1 200 fantassins fut mis à disposition de Buchan, afin d'affaiblir les positions ennemies le long de la frontière des Lowlands. Le général Buchan fit avancer ses hommes vers Badenoch, dans le but de descendre sur Speyside dans les terres du duc de Gordon, où il comptait rassembler de nouvelles troupes. À la suite de désertions, les forces de Buchan étaient alors réduites à 800 hommes. Ignorant le conseil de ses officiers écossais de ne pas aller au delà de Culnakill, Buchan s'avança jusqu'à Cromdale, où il établit son campement le 30 avril. Il fut rejoint à Cromdale par Sir Thomas Livingston, commandant de la garnison d'Inverness, à la tête de forces bien supérieures en nombre. Tandis que celui-ci approchait avec ses hommes, sur la rive opposée du Spey, les forces jacobites commencèrent à se replier. La cavalerie de Livingston traversa la rivière et intercepta Les Jacobites, qui prirent position au pied de la colline de Cromdale. Submergés par le nombre, les Jacobites ne durent leur salut qu'à un épais brouillard, descendu de la montagne, qui les enveloppa, obligeant Livingston à interrompre la poursuite.

Selon les comptes rendus, les Highlanders eurent 400 hommes tués ou faits prisonniers, alors que Livingston ne perdait qu'entre 0 et 100 morts.

Un petit groupe d'environ une centaine d'hommes, séparés du gros des troupes jacobites, traversa la Spey le lendemain. Poursuivis par des hommes de Livingston, ils furent rattrapés et se dispersèrent sur la lande de Granish près d'Aviemore, où certains furent tués. Ils tentèrent alors de s'emparer du château de Lochinclan mais furent repoussés par le propriétaire et ses fermiers.

Conséquences

La défaite de Cromdale mit effectivement un terme à la rébellion en Écosse. La propagande jacobite en fit néanmoins une victoire des forces royalistes ; une chanson populaire fut composée à cet effet, dont voici les derniers vers :

The loyal Stewarts, with Montrose,
So boldly set upon their foes,
And brought them down with Highland blows
Upon the Haughs of Cromdale.
Of twenty-thousand Cromwell's men,
Five-hundred fled to Aberdeen,
The rest of them lie on the plain,
Upon the Haughs of Cromdale.


Curieusement, le héros de la chanson, James Graham, 1er marquis de Montrose, était mort 40 ans avant que la bataille n'ait lieu. Le refrain est resté populaire : il est toujours joué par les pipe bands.


Le champ de bataille se situe près de Granton-on-Spey, fondée en 1765.

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Battle of Cromdale ».
  • Portail de l’Écosse Portail de l’Écosse
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Bataille de Cromdale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de cromdale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Cromdale — La Bataille de Cromdale eut lieu les 30 avril et 1er mai 1690 à Cromdale (Écosse). Bien qu il ne s agisse que d un affrontement mineur, cette bataille marqua la fin effective de l insurrection jacobite. La bataille Après leur défaite à la… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Cromdale — 57°19′54″N 3°29′21″O / 57.33167, 3.48917 …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Dunkeld — 56° 33′ 54″ N 3° 35′ 06″ W / 56.565, 3.585 …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Killiecrankie — 56° 45′ 11″ N 3° 47′ 46″ W / 56.753, 3.796 …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles du XVIIe siècle — Cette page donne une liste de batailles du XVIIe siècle. Si vous écrivez un article de description d une bataille, vous pouvez suivre le modèle d Article de bataille déjà élaboré. L encyclopédie y gagnera en homogénéité, et l article sera… …   Wikipédia en Français

  • Massacre De Glencoe — Le Massacre de Glencoe (écossais : Mort Ghlinne Comhann) s est déroulé dans la vallée de Glen Coe en Écosse, tôt dans la matinée du 13 février 1692, à l époque de la Glorieuse Révolution et du jacobitisme. Le massacre débuta simultanément en …   Wikipédia en Français

  • Massacre de Glen Coe — Massacre de Glencoe Le Massacre de Glencoe (écossais : Mort Ghlinne Comhann) s est déroulé dans la vallée de Glen Coe en Écosse, tôt dans la matinée du 13 février 1692, à l époque de la Glorieuse Révolution et du jacobitisme. Le massacre… …   Wikipédia en Français

  • Massacre de Glencoe — 56°39′45″N 5°3′25″O / 56.6625, 5.05694 …   Wikipédia en Français

  • Massacre de glencoe — Le Massacre de Glencoe (écossais : Mort Ghlinne Comhann) s est déroulé dans la vallée de Glen Coe en Écosse, tôt dans la matinée du 13 février 1692, à l époque de la Glorieuse Révolution et du jacobitisme. Le massacre débuta simultanément en …   Wikipédia en Français

  • 1690 — Années : 1687 1688 1689  1690  1691 1692 1693 Décennies : 1660 1670 1680  1690  1700 1710 1720 Siècles : XVIe siècle  XVIIe …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”