Bataille de Tall Afar

Siège de Tall Afar

Siège de Tall Afar
Informations générales
Date Du 26 août 2005 au 22 septembre 2005
Lieu Tall Afar, dans le nord-ouest de l'Irak
Issue Reprise du contrôle de la ville par le gouvernement irakien
Belligérants
Armée irakienne
États-Unis
guérilla Irakienne
Djihadistes internationaux
Commandants
Général irakien Abdelaziz Mohammad Jassim
Forces en présence
12 000 hommes environ Probablement moins de mille hommes
Pertes
12 morts et 27 blessés dans l'armée irakienne au moins 157 morts
Guerre en Irak
Batailles
Operation Southern Focus
Opération libération de l'Irak
Opération Cajun Mousetrap II
Bataille de Falloujah
Siège de Tall Afar
Opération Restore Peace III
Opération Bashaer al-Kheir

Les forces gouvernementales irakiennes, appuyées par l'armée américaine, ont mené un siège contre la ville de Tall Afar, proche de la frontière avec la Syrie et considérée comme un bastion de la guérilla Irakienne. Cette ville et ses environs avait en effet servi de refuge à ceux-ci après la bataille de Falloujah.

Sommaire

Préparatifs

La ville est investie à partir du 26 août. L'armée américaine donne l'ordre aux habitants d'évacuer la ville le 4 septembre, avec un délai de 72 heures. Pour les y encourager, elle coupe l'eau et l'électricité.

Un camp de 300 tentes est installé à Nakhwa, à 20 kilomètres de la ville. Selon les sources[1],[2], entre 15 000 et 300 000 personnes vivent dans le désert avec moins d'un litre d'eau par personne et par jour.

Siège

Effectifs

L’opération est officiellement ordonnée par le premier ministre Ibrahim al-Jaafari et dirigée par l’armée irakienne. Celle-ci envoie 6 000 soldats, officiellement soutenus par 4 000 fantassins américains. Cependant, l’US Army assure toute la logistique (ravitaillement, soutien médical) et le soutien aérien : plusieurs dizaines d'hélicoptères et d'avions de combat.

Combats

L’offensive est lancée dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 septembre 2005, à 2 heures du matin.

Selon le gouvernement irakien, cette bataille a permis de tuer 150 rebelles et d'arrêter plus de 450 combattants et suspects. Al-Qaida a appelé à la vengeance, son chef en Irak Abou Moussab Zarqaoui, a de suite annoncé une « guerre totale » contre les chiites, exhortant les sunnites à sortir de leur sommeil pour démarrer une « guerre d'extermination ».

Plusieurs sources font état de l'usage de napalm[3] par les troupes irako-américaines. Les États-Unis ont également acheminé des combattants de milices chi'ites et kurdes pour le nettoyage final, contribuant à renforcer le caractère de guerre civile des opérations. Enfin, des cas de tortures ont été mentionnés.

Les pertes civiles ne sont pas déterminées.

Bilan - Suites

Le gouvernement irakien reprend le contrôle de la ville, et fait plus de 600 prisonniers. Parmi ceux-ci, quelques dizaines de combattant étrangers

Dès le mercredi 14 septembre 2005, une série de onze attentats, à forte connotation anti-chiite, sème la terreur à Bagdad, faisant 150 morts et 230 blessés. L'attaque la plus sanglante — 80 morts et 162 blessés — touche le quartier chiite de Kazimiyah, lorsqu'un terroriste se fait exploser avec sa voiture au milieu d'un attroupement de chômeurs, qu'il attire autour de lui en leur proposant du travail. Un autre attentat vise un convoi militaire de G.I. américains, faisant 2 blessés.

Le jour même, dès l'aube, un groupe d'hommes armés et habillés en soldats arrête dix-sept personnes de la tribu chiite Bani Tamim, les regroupe sur la place publique et les exécute par balle. Cette vengeance d'Al-Qaida intervient le jour même où la copie modifiée du projet de constitution irakienne est remise à la mission de l'ONU à Bagdad.

Enfin, le 28 septembre, le premier attentat suicide perpétré par une femme en Irak se déroula à Tall Afar.

Notes

  1. Le Croissant-Rouge indique qu'au moins 5 000 à 7 000 familles (15 à 25 000 personnes) ont quitté leur maison ; il n'avait que douze personnes pour leur porter assistance.
  2. Marianne n°441 indique que jusqu'à 300 000 personnes ont vécu sous la tente.
  3. (fr) Courrier international
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Si%C3%A8ge de Tall Afar ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Tall Afar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Siege de Tall Afar — Siège de Tall Afar Siège de Tall Afar Informations générales Date Du 26 août 2005 au 22 septembre 2005 Lieu Tall Afar, dans le nord ouest de l Irak Issue Reprise du contrôle de la ville par le gouvernement irakien Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Siège de tall afar — Informations générales Date Du 26 août 2005 au 22 septembre 2005 Lieu Tall Afar, dans le nord ouest de l Irak Issue Reprise du contrôle de la ville par le gouvernement irakien Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Siège de Tall Afar — Informations générales Date Du 26 août 2005 au 22 septembre 2005 Lieu Tall Afar, dans le nord ouest de l Irak Issue Reprise du contrôle de la ville par le gouvernement irakien Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Falloujah — Un char des Marines en action Informations générales Date Du 6 novembre 2004 au 29  …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Falloudja — Bataille de Falloujah Bataille de Falloujah Un char des Marines en action Informations générales Date Du 6 novembre 2004 au 29  …   Wikipédia en Français

  • Bataille de falloujah — Un char des Marines en action Informations générales Date Du 6 novembre 2004 au 29  …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Bassorah — Char britannique Challenger 2 de la 7e division blindée. Informations générales Date 21 mar …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Nassiriya — Bataille de Nassiriya …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Falloujah — 33°21′N 43°47′E / 33.35, 43.783 …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Bagdad (2003) — Pour les articles homonymes, voir Bataille de Bagdad. Bataille de Bagdad US Marines sécurisant un palais préside …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”