Bataille de Ramilies

Bataille de Ramillies

50°38′19″N 4°54′46″E / 50.63861, 4.91278

Bataille de Ramillies
BattleOfFriedlingen.jpg
la charge de la cavalerie
Informations générales
Date 23 mai 1706
Lieu Ramillies (Belgique) (province du Brabant wallon)
Issue Victoire écrasante des Anglo-Hollandais
Belligérants
Royaume de France Royaume de France
Bavière Bavière
Flag of England.svg Royaume d'Angleterre
Provinces-Unies Provinces-Unies
Saint Empire romain germanique après 1400 Saint-Empire
Danemark Danemark
Commandants
Louis Nicolas de Neufville de Villeroy
Maximilien-Emmanuel de Bavière
John Churchill (Marlborough)
Hendrik van Nassau Ouwerkerk
Forces en présence
60 000 hommes 62 000 hommes
Pertes
13 000 morts
6 000 prisonniers
1 066 morts
2 568 blessés
Guerre de Succession d'Espagne
Batailles
Carpi - Chiari - Crémone - Luzzara - Friedlingen - Vigo (navale) - Schellenberg (Donauworth) - Höchstädt (Blenheim) - Málaga - Cassano - Calcinato - Ramillies - Turin - Almanza - Toulon - Audenarde - Lille - Malplaquet - Douai - Almenar - Saragosse - Brihuega - Villaviciosa - Denain - Douai - Barcelone

Le 23 mai 1706, au cours de la Guerre de Succession d'Espagne, la bataille de Ramillies oppose deux armées fortes chacune d'environ 60 000 hommes sur le territoire du village de Ramillies (Belgique). Elle consacre le génie stratégique de John Churchill, premier duc de Marlborough[1], commandant des forces alliées qui inflige une lourde défaite aux troupes franco-espagnoles de Louis XIV dirigées par le maréchal de Villeroy.

Sommaire

Contexte

En 1700, Charles II, roi d'Espagne et dernier descendant de Charles Quint, meurt sans laisser d'héritier. Par testament, il désigne comme successeur Philippe d'Anjou, petit fils de Louis XIV. L'Angleterre voit la chose d'un mauvais œil, car elle craint, à juste titre, une alliance entre la France et l'Espagne, créant ainsi une super-puissance qui dominerait la scène européenne.

Fidèle à sa politique d'équilibre européen, l'Angleterre prend la tête, avec les Provinces Unies (Pays-Bas actuels), d'une coalition de nations favorables à l'établissement de Charles de Habsbourg sur le trône espagnol.

En 1704, la coalition anglo-autrichienne a remporté la victoire à Höchstadt sur la France, mettant un terme définitif aux velléités d'intervention de Louis XIV en Europe centrale. Pénétrant deux ans plus tard dans les Pays-Bas espagnols pour en chasser les Français et reprendre, à terme, des places comme Lille, Dunkerque et Bergues, l'armée des coalisés est stoppée près de Ramillies (en Brabant wallon) par les troupes du duc de Villeroy.

La bataille

Le 23 mai 1706, jour de la Pentecôte, les deux armées se font face, les Franco-espagnols occupant les hauteurs. Profitant d'un repli du terrain, le duc de Marlborough déplace une partie de ses troupes pour les amener sur le flanc gauche français. Il déclenche alors une attaque vigoureuse sur le flanc droit de son adversaire. Le Maréchal de Villeroy tombe dans le piège : il dégarnit son flanc gauche pour renforcer les troupes engagées contre les alliés. C'est alors que Marlborough envoie le gros de ses troupes sur la partie du front dégarnie par son adversaire, qu'il enfonce aussitôt. La bataille tourne rapidement à son avantage. L'armée franco-espagnole, complètement désorganisée se replie en désordre, abandonnant près de 6 000 prisonniers.

Conséquences

Cette bataille fut un modèle de stratégie dont, dit-on, Napoléon s'inspira à plusieurs reprises.

Suite à cette défaite, Maximilien-Emmanuel de Bavière, gouverneur des Pays-Bas espagnols est contraint d'abandonner définitivement Bruxelles et de se réfugier à Mons, puis en France. Après Höchstadt et Ramilies, le duc de Marlborough, assisté par les troupes autrichiennes du Prince Eugène, remportera la victoire dans la bataille d'Audenarde (1708) sur le duc de Vendôme, et livrera la bataille très disputée de Malplaquet (1709), contre le maréchal de Villars.

Anecdote

Le duc de Marlborough devenu la bête noire des français, ceux-ci inventeront la chanson bien connue "Marlbrough s'en va-t-en guerre, mironton mironton mirontaine..." afin de le dé-diaboliser.

Notes et références

  1. Il s'agit du célèbre Malbrough de la chanson Marlbrough s'en va-t-en guerre. En 1702, il avait déjà chassé les Français de Liège dont le bourgmestre était alors Mathias-Guillaume de Louvrex.
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire

Ce document provient de « Bataille de Ramillies ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Ramilies de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de Malplaquet — Bataille de Malplaquet, vue du côté des coalisés autrichiens et hollandais Informations générales Date 11 septembre 1709 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Ramillies — 50°38′19″N 4°54′46″E / 50.63861, 4.91278 …   Wikipédia en Français

  • Bataille de ramillies — 50°38′19″N 4°54′46″E / 50.63861, 4.91278 …   Wikipédia en Français

  • 85e Régiment d’Infanterie de ligne — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • 85e regiment d'infanterie de ligne — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • 85e régiment d'infanterie de ligne — 85e régiment d’infanterie de Ligne Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • Régiment de Diesbach — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • 10 régiment d'infanterie légère — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • 10e régiment d'infanterie légère — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

  • 10e régiment d’infanterie légère — 85e régiment d infanterie de ligne 85e régiment d’infanterie Insigne régimentaire du 85e régiment d infanterie (1939). Période 1796 – 1940 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”