Bataille de Megalopolis (227 av. J.-C.)

Pillage de Mégalopolis (222 av. J.-C.)

Sommaire

Le Contexte

Le déroulement

Quelques exilés Messéniens vont permettre à Cléomènes de s'introduire dans la place. Quoique leur vaste cité, pratiquement dépeuplée fût malaisée à défendre, les Mégalopolitains montrèrent plus de résistance que prévue, au point que Cléomènes fut presque défait. Cependant, l'importance numérique de son armée lui permit d'occuper tous les points stratégiques. La ville fut prise et ses habitants expulsés[1]. Cependant, Cléomènes proposa aux Mégalopolitains, réfugiés à Messène la restitution de leur cité, moyennant quoi ils rejoindraient son alliance[2]. Ceux-ci refusèrent, et en vinrent presque à lapider les émissaires spartiates qui leur faisaient cette proposition. En conséquence, leur ville fut livrée au pillage et à la destruction la plus totale[3].

Conséquences

Querelle historiographique

Notes

  1. Polybe, III 55
  2. Phylarque, cité à des fins polémique par Polybe, III 61 4-5
  3. Polybe, III 55 7: "Il se mit à la saccager avec tant d'acharnement et de haine que personne n'eût pu s'attendre qu'elle redevînt jamais un centre habité" (Edition Quarto Gallimard, traduction de Denis Roussel)
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
Ce document provient de « Pillage de M%C3%A9galopolis (222 av. J.-C.) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Megalopolis (227 av. J.-C.) de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”