Bataille de Cocherel
Bataille de Cocherel
Duguesclin Cocherel.jpg
Jean de Grailly se rend à Bertrand du Guesclin
Informations générales
Date 16 mai 1364
Lieu Proximité de Houlbec-Cocherel (Eure)
Issue Victoire française
Belligérants
Blason fr Bourgogne.svg Duché de Bourgogne
COA fr BRE.svg Duché de Bretagne
Blason province fr Gascogne.svg Duché de Gascogne
Blason pays fr FranceAncien.svg Royaume de France
Blason Royaume Navarre.svg Royaume de Navarre

England Arms 1340.svg Royaume d'Angleterre

Commandants
Blason Bertrand du Guesclin wikipedia.png du Guesclin Blason Jean de Grailly.svg Jean de Grailly
Forces en présence
Inconnues 6 000 hommes dont 300 archers
Guerre de Cent Ans
Batailles
Chevauchées

Chevauchée de 1346 — Chevauchée vers Reims (1429) —



Les défaites françaises
Arnemuiden (navale - 1338)  — L’Écluse (navale - 1340) — Crécy (1346) — Calais (1346) —


Guerre anglo-écossaise
Neville's Cross (1346) —


Jacquerie
Grande Jacquerie (1358) — Meaux (1358) — Révolte des Tuchins (1381-1384) — Révolte paysanne anglaise (1381) —


Guerre de succession de Bretagne
Vannes (1342) — La Roche-Derrien (1347) — Combat des Trente (1351) — Mauron (1352) — Montmuran (1354) — Rennes (1356-1357) — Auray (1364) —


Winchelsea (1350) — Poitiers (1356) — Cocherel (1364) —


Première guerre civile de Castille
Nájera (1367) — Montiel (1369) —


Pontvallain (1370) — La Rochelle (1372)  — Roosebeke (1382) —


Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons
Révolte des Cabochiens (1413) — Anthon (1430) —


Azincourt (1415) — Rouen (1418) — Baugé (1421) — Cravant (1423) — Brossinière (1423) — Verneuil (1424) — Journée des Harengs (1429) — Gerberoy (1435) —


Campagne de Jeanne d'Arc
Orléans (1428) — Jargeau (1429) — Meung-sur-Loire (1429) — Beaugency (1429) —Patay (1429) — Montépilloy (1429) — Compiègne (1430) —


Campagne de Bretagne et de Normandie en 1448-1449
Fougères (1449) — Verneuil (1449) — Formigny (1450) —


Campagne de Guyenne
Castillon (1453)

La bataille de Cocherel a lieu le 16 mai 1364 entre Charles V de France dont l'armée est commandée par Bertrand du Guesclin, et Charles II de Navarre dont les troupes sont sous les ordres du captal de Buch (Jean de Grailly) ainsi que des archers anglais sous Blancbourg et Jean Jouel et des routiers tels que Arnaud-Amanieu d'Albret.

Sommaire

Forces en présences

  • Pour les Anglo-Navarrais : 6 000 hommes, comprenant des Normands, des Gascons, dont le Captal de Buch lui-même et des Anglais, dont environ trois cents archers.
  • Pour du Guesclin : des chevaliers bourguignons (dont Jean de Vienne), des Bretons, des Picards, des Gens de l'Île-de-France et aussi des Gascons dotés de lances raccourcies, maniables pour le combat rapproché. Ces hommes ont reçu comme principale instruction celle de s'employer à éviter d'être en contact avec les archers anglais, dont la réputation n'était plus à faire.

Prémices

À partir de ses possessions normandes, Charles le Mauvais avait initié un blocus de Paris. En réaction, Charles V requiert de du Guesclin de dégager la Seine.

Le 14 mai 1364 à Évreux, le captal de Buch réunit toutes les garnisons navarraises à sa disposition afin de marcher contre le Breton. Ce dernier est parti le 11 mai de Rouen avec une troupe de taille équivalente.

Plutôt que de couper la route à son adversaire, le captal, arrivé le 15 mai à Cocherel, dispose ses troupes suivant la stratégie anglaise sur une éminence voisine qu'il fait fortifier. Il s'agit de la colline du Bois de la Ronce à deux kilomètres du bourg.

Pendant que les Anglo-Navarrais se fortifient, les troupes du Guesclin arrivent à Cocherel et disposent leur campement, sachant que les Navarrais préfèreront tenir leur réduit fortifié que de tenter un coup de main.

Conditions météorologiques

Plein soleil. Les Anglo-Navarrais profitent de l'ombrage du Bois de la Ronce, les Français doivent se faire porter de l'eau de l'Eure qui traverse Cocherel.

Ordre de bataille

Les Anglo-Navarrais sont disposés en trois bataillons : le premier avec les Anglais et les archers, aux ordres de Jean Joüel, le second mené par Jean de Grailly et le troisième par Le Bascon dit le bâtard de Mareuil. L'étendard du captal, point de ralliement est disposé près d'un buisson épineux avec une garde de soixante hommes.

Les Français sont scindés en trois bataillons et une réserve : du Guesclin commande celui qui fait face à Jean de Grailly ; le comte d'Auxerre, Jean III de Châlon, commande le second. Baudouin de Lens, sire d'Annequin, gouverneur de Lille, grand maître des arbalétriers de France, c'est-à-dire commandant de l'infanterie française, le troisième ; il est médiocrement appuyé par la bannière d'Arnaud de Cervole, dit l'Archiprêtre, la bannière bourguignonne du Vert Chevalier, et celle du Gascon d'Albret. Pour simuler une armée plus importante, du Guesclin fait placer de nombreux étendards supplémentaires. Son arrière-garde se compose essentiellement de Gascons avec pour mission de prendre l'adversaire à revers et de lui enlever ses étendards.

La bataille

La bataille de Cocherel selon une enluminure du XVe siècle (Toison d'or de Guillaume Fillastre)

La matinée se passe en négociations entre les deux camps et à l'intérieur même de chacun d'eux (choix tactiques, cri de guerre, etc...). Le captal de Buch fait croire aux Français qu'un renfort doit lui parvenir, quelque 1 500 hommes supplémentaires, pour inciter les Français à se lancer à l'assaut. En effet, les Anglo-Navarrais tiennent à rester sur leurs positions et les Français, avertis des précédentes défaites (bataille de Poitiers), savent qu'une charge leur serait défavorable.

De son côté, Arnaud de Cervole, dit l'Archiprêtre négocie avec l'ennemi puis quitte le champ de bataille en prétextant une reconnaissance ; cette désertion à peine déguisée, qui lui vaudra la colère du roi Charles V, affaiblit le bataillon de Baudouin de Lens, sire d'Annequin.

Du Guesclin, arrivé aux environs de 15 h, décide à son tour de feinter. Au son des trompettes, son propre bataillon commence à se retirer en arrière de l'Eure - cependant que les deux autres bataillons restent face aux Anglo-Navarrais. À ce moment, Jean Joüel, croyant à une retraite de la part de son adversaire, décide de faire charger ses hommes. Alors que les Anglais dévalent à toute allure la colline où ils étaient postés, du Guesclin fait faire volte-face à ses hommes. En peu de temps, la troupe de Joüel est vite submergée par les trois bataillons français et ses archers, se trouvant trop près de l'ennemi, ne peuvent plus intervenir alors que le combat est au corps-à-corps.

Un groupe de trente chevaliers gascons de l'arrière-garde, après avoir contourné le dispositif anglo-navarrais, capture le captal et son étendard.

Dans la mêlée, Baudouin de Lens, sire d'Annequin est renversé, blessé et écrasé sous le poids de son cheval ; il est achevé par le Bascon de Mareuil . Chez les Anglo-Navarrais, ce dernier et Jean Joüel sont également tués ; privés de chefs, leurs hommes finissent par battre en retraite.

Pierre de Sacquenville, un des principaux chevaliers et conseillers de Charles le Mauvais est fait prisonnier ; il est décapité à Rouen sur ordre de Charles V. Jean II de Champagne, chevalier banneret (né le 7 janvier 1317) est tué au cours de la bataille.

Mémoire

Le souvenir de la bataille de Cocherel est entretenu d'une part par un monument commémoratif à Hardencourt-Cocherel (Eure) dédié à Bertrand du Guesclin; d'autre part par le nom de la rue de la Bataille de Cocherel à Vernon (Eure).

Monument commémoratif dédié à Bertrand du Guesclin

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Cocherel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Cocherel — Jean de Grailly se rend à Bertrand du Guesclin Informations générales Date 16 mai 1364 Lieu Proximité de Houlb …   Wikipédia en Français

  • Bataille de cocherel — Jean de Grailly se rend à Bertrand du Guesclin Informations générales Date 16 mai 1364 Lieu Proximité de Houlb …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Cocherel, 16 mai 1364 — Artiste Charles Philippe Larivière Année 1839 Type Huile sur toile Technique Peinture Dimensions (H × L) 425 cm × 260 cm Loca …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Cassel, 23 août 1328 — Artiste Henry Scheffer Année 1837 Type Huile sur toile Technique Peinture Dimensions (H × L) 465 cm × 543 cm Localisation …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Pontvallain — La bataille de Pontvallain a d abord une signification politique : Charles V nomme connétable le très populaire Bertrand du Guesclin et l envoie harceler la chevauchée de Robert Knoles pour justifier les impôts prélevés …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Pontvallin — Bataille de Pontvallain Bataille de Pontvallain La bataille de Pontvallain a d abord une signification politique : Charles V nomme connétable le très populaire Bertrand du Guesclin et l envoie harceler la chevauchée de Robert Knoles pour… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de pontvallain — La bataille de Pontvallain a d abord une signification politique : Charles V nomme connétable le très populaire Bertrand du Guesclin et l envoie harceler la chevauchée de Robert Knoles pour justifier les impôts prélevés …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Pontvallain — La bataille de Pontvallain a d abord une signification politique : Charles V nomme connétable le très populaire Bertrand du Guesclin et l envoie harceler la chevauchée de Robert Knoles pour justifier les impôts prélevés …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Crécy — La Bataille de Crécy. Informations générales Date 26 août 1346 Lieu Près de …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Crecy — Bataille de Crécy Bataille de Crécy La Bataille de Crécy. Informations générales Date 26 août 1346 Lieu Près de …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”