Bataille de Chemillé
Bataille de Chemillé
D'Elbée Chemillé.jpg
D'Elbée protégeant les prisonniers républicains après la bataille de Chemillé, peinture de Marie Félix Edmond de Boislecomte.
Informations générales
Date 11 avril 1793
Lieu Chemillé
Issue Victoire vendéenne
Belligérants
Flag of France.svg Républicains Armée catholique et royale de Vendée Vendéens
Commandants
Jean-François Berruyer
• Charles Duhoux de Hauterive
Maurice Gigost d'Elbée
Jacques Cathelineau
Forces en présence
4 000 hommes 6 000 hommes
Pertes
15 à 150 morts
60 blessés ou +
400 prisonniers
200 à 600 morts
Guerre de Vendée
Batailles
Première Guerre de Vendée (1793-1795)

1re Machecoul — Jallais — 1re Cholet — Pont-Charrault — 1re Pornic — 1re Sables-d'Olonne — 2e Pornic — 2e Sables-d'Olonne — Chemillé — Les Aubiers — 1re Challans — Saint-Gervais — Vezins — 1re Beaupréau — 2e Machecoul — Legé — 1re Thouars — La Châtaigneraie — Palluau — 1re Fontenay-le-Comte — 2e Fontenay-le-Comte — 3e Machecoul — Montreuil-Bellay — Saumur — 1re Luçon — Nantes — Parthenay — 1re Moulins-aux-Chèvres —1re Châtillon — Martigné-Briand — Vihiers — Les Ponts-de-Cé — 2e Luçon — 3e Luçon — 1re La Roche-sur-Yon — Chantonnay — 2e Thouars — Tiffauges — Coron — Pont-Barré — Montaigu — Saint-Fulgent — Le Pallet — Treize-Septiers — 2e Moulins-aux-Chèvres — 2eChâtillon — 1re Noirmoutier — La Tremblaye — 2eCholet 

Virée de Galerne

Laval — La Gravelle — Croix-Bataille — Entrammes — Ernée — Fougères — Granville — Pontorson — Dol — Angers — La Flèche — Pontlieue — Le Mans — Savenay

La Garnache — Bouin — 4e Machecoul — 5e Machecoul — 2e Noirmoutier — Gralas — Les Brouzils

Colonnes infernales

Gesté — Chauché — Legé — 3e Cholet — Saint-Colombin — 2e Beaupréau — Bressuire — 2e La Roche-sur-Yon — Les Clouzeaux — Mortagne — Les Ouleries — 2e Challans — Moutiers-les-Mauxfaits — Chaudron-en-Mauges — Mormaison — 3e Challans — Chanteloup — La Châtaigneraie — La Roullière — Fréligné — Chalonnes — Saint-Florent-le-Vieil


Deuxième Guerre de Vendée (1795-1796)

Les Essarts — Yeu — Saint-Cyr-en-Talmondais — Mortagne — Mouilleron-le-Captif — Les Landes-Genusson — Camp de l'Oie — Argenton-Château — La Bégaudière — La Chauvière — La Guyonnière


Troisième Guerre de Vendée (1799-1800)

Montaigu — Les Aubiers — La Flocellière — Chambretaud


Quatrième Guerre de Vendée (1815)

Les Échaubrognes — L'Aiguillon — Aizenay — Saint-Gilles-sur-Vie — Les Mathes — Rocheservière — Thouars


Cinquième Guerre de Vendée (1832)

La Hautière — Le Chêne — La Penissière

La bataille de Chemillé, également connue sous le nom de Choc de Chemillé, se déroula lors de la guerre de Vendée.

Sommaire

Prélude

Pendant le mois d'avril 1793, le général Jean-François Berruyer, nommé commandant des troupes républicaines à Angers avait reçu l'ordre de réprimer l'insurrection en Anjou. Berruyer partit donc d'Angers à la tête de ses troupes et se dirigea sur Chemillé, tandis que, suivant son ordre, les généraux François Leigonyer à Saumur et Pierre Quétineau à Bressuire se mirent en route respectivement pour Vezins et Les Aubiers. Le début de l'offensive fut fixé pour le 10 avril.

La bataille

Le jour dit, la division de Berruyer se mit en marche en direction de Chemillé, sur la route les soldats fusillèrent plusieurs habitants du village de Pont-Barré. À midi, les forces républicaines rencontrèrent les paysans insurgés dirigés par D'Elbée et Cathelineau, tous retranchés dans Chemillé et derrière l'Hyrome. Les Républicains passèrent à l'attaque, la bataille fut longue et resta longtemps incertaine, mais après la tombée de la nuit elle semblait toutefois se dessiner en faveur des Républicains.

Cependant, sur le flanc gauche, les Vendéens avaient placés devant eux les prisonniers républicains faits lors des combats précédents. Ceux-ci profitèrent de la confusion dans les rangs des rebelles pour prendre la fuite et rejoindre les leurs. Tous ces prisonniers, liés entre eux, durent conserver une sorte d'ordre dans leur fuite. Mais les soldats républicains, voyant courir tous ces hommes en bon ordre dans leur direction, crurent, à cause de l'obscurité, à une attaque vendéenne massive de flanc. D'Elbée profita de la situation pour lancer une contre-attaque générale. Berruyer ordonna alors la retraite et se retira sur Saint-Lambert-du-Lattay avec le général Duhoux, blessé.

Conséquences

Les Républicains eurent treize soldats et deux officiers de tués ainsi que 60 blessés[1]. Malgré leur victoire, les Vendéens avaient subi des pertes bien plus lourdes que les Républicains, 400 Républicains avaient également été capturés. Les Vendéens, éprouvés par leurs nombreux morts et voulant venger les habitants massacrés à Barré, voulurent exécuter leurs prisonniers. Ils se heurtèrent toutefois à leur chef D'Elbée, qui devant l'insistance de ses hommes, leur fit réciter le Pater Noster. Lorsque ceux-ci arrivèrent au « pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. », D'Elbée les arrêta: « Ne mentez pas à Dieu ». Pour les paysans, très catholiques, ces paroles ne provoquèrent plus la moindre contestation. Les prisonniers furent sauvés et ce geste resta par la suite connue sous le nom de Pater de D'Elbée.

Cependant cette victoire resta pour les Vendéens sans lendemain, à court de munitions, ils rejoignirent les troupes de Nicolas Stofflet à Beaupréau, et peu de temps après Berruyer put occuper Chemillé sans livrer de combat.

Sources

  • Yves Gras, La Guerre de Vendée, éditions Economica, 1994, p.31-32.

Notes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille de Chemillé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille De Saumur — Le château de Saumur Informations générales Date 7 9 juin 1793 Lieu Concourson sur Layon …   Wikipédia en Français

  • Bataille de saumur — Le château de Saumur Informations générales Date 7 9 juin 1793 Lieu Concourson sur Layon …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Saumur — Épisode de la prise de Saumur Informations générales Date 9 juin 1793 Lieu Concourson sur Layon, Montreuil Bellay …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Vezins — Informations générales Date 19 avril 1793 Lieu Vezins Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Chaudron-en-Mauges — Informations générales Date 24 avril 1794 Lieu Chaudron en Mauges Issue Indécise Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Beaupréau — Informations générales Date 22 avril 1793 Lieu Beaupréau Issue Victoire vendéenne Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Beaupréau (1793) — Beaupréau, gravure de Tom Drake. Informations générales Date 22 avril 1793 Lieu Beaupréau Issue V …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Beaupréau (1794) — Bataille de Beaupréau Informations générales Date 14 février 1794 Lieu Beaupréau Issue Victoire républicaine Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Chalonnes — Informations générales Date 18 mars 1795 Lieu Chalonnes sur Loire Issue Victoire républicaine Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Savenay — La Croix des Vendéens à Savenay Informations générales Date 23 décembre 1793 Lieu Savenay ( …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”