Bataille d'Héméroskopeion

Bataille navale livrée en 490 av. J.-C.

Puissance maritime et expansionniste, Carthage s'installe en Espagne et entre en concurrence directe avec les différents comptoirs et colonies déjà créés sur les côtes méditerranéennes par des cités grecques, telles que Phocée. L'emploi de l'intimidation ou de la force est le moyen quasi usuel employé par Carthage pour résoudre les difficultés rencontrées avec les cités rivales et c'est ainsi qu'elle met le siège devant Héméroskopeion, qui refuse de subir son joug.

Héméroskopeion est un port créé par Phocée dans les années 600 av. J.-C. Face au danger qui la guette, elle décide de demander de l'aide auprès des autres cités phocéennes, dont la principale est Massalia, depuis la prise de Phocée, la cité-mère, par les Perses en 543. Soulignant que le sort de leur ville préfigure celui des autres cités, les ambassadeurs de Héméroskopeion obtiennent l'assistance de Massalia et d'Emporiæ qui mobilisent et unissent leurs flottes pour affronter la menace punique.

Arrivés devant Héméroskopeion, les alliés découvrent la flotte carthaginoise qui assiège la cité. Elle est nettement inférieure en nombre mais elle n'est pas à négliger car ses équipages sont audacieux et rompus au combat naval. Et en effet, alors que les Phocéens s'attendaient à ce qu'elle tente de fuir, elle engage résolument le combat en s'élançant de toute la puissance de ses rames sur la première ligne ennemie, afin d'éperonner les navires adverses. Ceux-ci s'apprêtent à soutenir le choc mais au dernier moment, les galères carthaginoises rentrent leurs rames et glissent entre les rangs des navires phocéens et brisent leurs rames, les condamnant à l'immobilité, puis elles manœuvrent pour les éperonner de flanc. L'intervention des navires phocéens situés en deuxième ligne sauve la situation et la supériorité numérique finit par produire ses effets : accablés sous le nombre, les Carthaginois sont défaits.

Carthage ne cherchera pas à prendre sa revanche, les cités phocéennes lui offrant une paix commerciale compatible avec les intérêts de chacun, qu'elle estimera judicieux d'accepter.

Bibliographie

  • Luc Poussel, Malheur aux vaincus ! Marseille ennemie de l’Europe 600 à 49 avant J.-C., éditions Cheminements, 2004, 368 p. (ISBN 2-84478-302-3)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille d'Héméroskopeion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille d'Hemeroskopeion — Bataille d Héméroskopeion Bataille navale livrée en 490 av. J. C.. Puissance maritime et expansionniste, Carthage s installe en Espagne et entre en concurrence directe avec les différents comptoirs et colonies déjà créés sur les côtes… …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles de l'Antiquité — Cette liste est incomplète ou mal ordonnée. Votre aide est la bienvenue ! Cet article est une liste de batailles de l Antiquité (jusqu en 476). Sommaire 1 Occident (Afrique, Europe et Proche Orient) …   Wikipédia en Français

  • Index alphabétique maritime — Projet:Maritime/Index Projet maritime Bistro du port Participants Actualités   Agenda Outils À faire …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Batailles Navales — Cette page présente une liste des batailles navales, classées par ordre chronologique ; se reporter à la page de chaque bataille pour plus de détails, et à l article Bataille navale pour les généralités. Le Redoutable à la bataille de… …   Wikipédia en Français

  • Liste des batailles navales — Cette page présente une liste des batailles navales, classées par ordre chronologique ; se reporter à la page de chaque bataille pour plus de détails, et à l article Bataille navale pour les généralités. Le Redoutable à la bataille de… …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles navales — Cette page présente une liste des batailles navales, classées par ordre chronologique ; se reporter à la page de chaque bataille pour plus de détails, et à l article Bataille navale pour les généralités. Le Bucentaure à la bataille de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”