Bataille De La Nouvelle-Orléans

Bataille de La Nouvelle-Orléans

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la bataille de 1812 entre les États-Unis et le Royaume-Uni. Pour pour la bataille de la guerre de Sécession, voir Bataille de La Nouvelle-Orléans (1862).
Bataille de La Nouvelle-Orléans
Informations générales
Date 23 décembre 1814 et
8 janvier 1815
Lieu Chalmette, près de la Nouvelle-Orléans
Issue Victoire décisive des États-Unis
Belligérants
Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni US flag 28 stars.svg États-Unis
Commandants
Edward Pakenham † Andrew Jackson
Forces en présence
11 000 à 14 500 hommes 4 000 à 6 000 hommes
Pertes
2 300 morts
300 morts
Guerre de 1812
Batailles
Campagne du Sud
Guerre des Creeks – Pensacola – La Nouvelle-Orléans – Fort Bowyer

La bataille de la Nouvelle-Orléans, qui eut le lieu le 8 janvier 1815, est la dernière bataille de la guerre anglo-américaine de 1812. Elle est souvent considérée comme plus grande victoire terrestre américaine de la guerre, et eut un impact symbolique important pour les Etats-Unis.

Sommaire

Campagne précédant la bataille

En décembre 1814, durant la guerre de 1812 entre les États-Unis et l'empire britannique, une force britannique sous les ordres du major général Edward Pakenham débarqua près de l'embouchure du fleuve Mississippi. Au début, elle ne rencontra que quelques franc-tireurs.

Épaulés par les hommes du flibustier Jean Lafitte[1], les américains sous les ordres de Andrew Jackson installèrent des positions défensives à Chalmette à huit kilomètres de La Nouvelle-Orléans. L'avant-garde les atteignit le premier janvier et un échange de tirs d'artillerie eu lieu. Pakenham décida d'attendre le reste de son armée avant de lancer une attaque.

Déroulement

L'assaut fut lancé au matin du 8 janvier 1815, mais les Britanniques avaient oublié les échelles et le matériel du génie nécessaire pour franchir un canal et escalader des fortifications. Pris sous le feu de l'artillerie américaine, l'assaut principal fut repoussé avec de lourdes pertes pour les Britanniques. Le major général Pakenham fut mortellement blessé au cours du combat. Un assaut complémentaire sur la rive ouest du Mississipi eut plus de succès, mais les Britanniques décidèrent d'abandonner la position, qu'ils craignaient de ne pouvoir tenir après la défaite de leurs forces principales sur l'autres rive.

Bilan

Plan de la bataille de La Nouvelle-Orléans

Les Britanniques se retirèrent avec plus de 2 000 hommes morts ou blessés, contre 71 pour les États-Unis.

L'ironie de l'histoire est que, à l'insu des deux parties, la guerre était déjà officiellement terminée, un traité ayant été signé à Gand le 24 décembre 1814.

Même si la bataille a été de dimension relativement mineure, ses conséquences historiques ont été importantes. L'issue de la bataille n'a pas affecté les termes du traité de Gand, puisque celui-ci était déjà signé, mais on peut supposer que si les Britanniques avaient conquis le contrôle du port clé de La Nouvelle-Orléans, ils auraient pu obtenir des concessions additionnelles. Surtout, les conséquences symboliques de la victoire ont été très importantes aux Etats-Unis, où elle fut célébrée pendant de nombreuses années. Elle donna également une grande aura au général Jackson, qui finira par devenir président des Etats-Unis en 1829.

Références

  1. Voir l'article d'Encarta consacré à cette bataille.
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Bataille de La Nouvelle-Orl%C3%A9ans ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille De La Nouvelle-Orléans de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armée de la Vallée — L Armée de la Vallée, de son vrai nom : Armée du district[1] de la Vallée, est le nom sous lequel sont connues les forces sudistes mises sous le commandement de Jubal Early durant l été et l automne 1864, pendant la Guerre de Sécession. La… …   Wikipédia en Français

  • Armée de la Shenandoah (Union) —  Pour l’article homonyme, voir Armée de la Shenandoah.  Major général Robert Patterson, premier commandant de l Armée de la Shenandoah. L armée de la Shenandoah …   Wikipédia en Français

  • DE — préposition Ce mot, dans le sens propre, sert à marquer Un rapport de départ, de séparation, d extraction, de dérivation, d origine, etc. (Lorsqu il précède l article masculin suivi d une consonne ou d une h aspirée, on le contracte en du, pour… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Alexis Alexandrovitch De Russie — Alexeï Alexandrovitch de Russie (Алексей Александрович Романов) Naissance 14 janvier 1850 Saint Pétersbourg Décès …   Wikipédia en Français

  • Alexis Alexandrovitch de Russie — Alexeï Alexandrovitch de Russie (Алексей Александрович Романов) Grand duc Alexeï Alexandrovitch de Russie Naissance 14 janvier …   Wikipédia en Français

  • Alexis alexandrovitch de russie — Alexeï Alexandrovitch de Russie (Алексей Александрович Романов) Naissance 14 janvier 1850 Saint Pétersbourg Décès …   Wikipédia en Français

  • 8e bataillon de chasseurs à pied — 8e Bataillon de Chasseurs Insigne régimentaire du 8e Bataillon de Chasseurs Période 28 septembre 1840 – 7 mai 1999 Pays …   Wikipédia en Français

  • 8e bataillon de chasseurs a pied — 8e bataillon de chasseurs à pied 8e bataillon de chasseurs à pied Insigne régimentaire du 8e bataillon de chasseurs à pied Période 28 septembre 1840 …   Wikipédia en Français

  • 8e groupe de chasseurs — 8e bataillon de chasseurs à pied 8e bataillon de chasseurs à pied Insigne régimentaire du 8e bataillon de chasseurs à pied Période 28 septembre 1840 …   Wikipédia en Français

  • 11e regiment de chasseurs a cheval — 11e régiment de chasseurs à cheval 11e Régiment de Chasseurs Insigne du 11 Chasseurs (4e modéle de 1987) Période 1762 – le 15 septembre 1994 Pays …   Wikipédia en Français

  • 11e régiment de chasseurs — à cheval 11e Régiment de Chasseurs Insigne du 11 Chasseurs (4e modéle de 1987) Période 1762 – le 15 septembre 1994 Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”