Bataille De Carthagène Des Indes

Siège de Carthagène des Indes

Siège de Carthagène des Indes
Ataque Cartagena de Indias.jpg
Attaque de Carthagène
Informations générales
Date mars - mai 1741
Lieu Carthagène (Colombie)
Issue Victoire décisive espagnole
Belligérants
Empire colonial espagnol Empire espagnol Union flag 1606 (Kings Colors).svg Royaume de Grande-Bretagne
Commandants
Sebastián de Eslava
Blas de Lezo
Edward Vernon
Thomas Wentworth
Forces en présence
6 frégates
3 000 soldats
600 indiens
186 navires
23 600 Britanniques
4 000 recrues de Virginie
Pertes
800 morts
1 200 blessés
6 navires coulés
8 000 morts
7 500 blessés
1 500 canons
50 navires
Guerre de l'oreille de Jenkins
Batailles
Porto Bello — Saint Augustine — Carthagène — Santiago de Cuba — Panama — Bloody Marsh — Louisbourg — Bahamas — La Havane

Le siège de Carthagène des Indes (Colombie actuelle), livré en mars-mai 1741), est une victoire de l'armée espagnole contre l'armée britannique, pendant la guerre de l'oreille de Jenkins, qui précède puis se confond avec la guerre de Succession d'Autriche.

Sommaire

Prélude

En 1739, la guerre de l'oreille de Jenkins oppose le Royaume de Grande-Bretagne à l'Espagne.

Après la destruction de Porto Bello, l'amiral Edward Vernon est accueilli comme un héros par le roi George II et n'a aucun mal à obtenir tous les bateaux et les hommes qu'il souhaite. En 1741, il quitte l'Angleterre avec le général Thomas Wentworth, 23 600 hommes et 186 navires[1] armés de quelques 2 000 canons, pour attaquer Carthagène.

Carthagène des Indes

Face à la puissante flotte britannique, le vice-roi Sebastian de Eslava, n'a que 3 000 soldats réguliers, 600 archers Indiens, et les équipages de ses six navires de ligne à lui opposer. Néanmoins il peut compter sur les massives fortifications de la cité et sur l'expérience des officiers Melchor de Navarrete, Carlos Des Naux et surtout l'amiral Blas de Lezo, surnommé Patapalo (Patte de bois), qui a minutieusement préparé la défense.

Le siège

L'expédition arrive au large de Carthagène le 4 mars. Après plusieurs semaines de bombardement, une première attaque est menée par terre et par mer à Boca Chica, le 5 avril. Cet étroit passage entre deux péninsules est défendue d'un côté par le fort Saint-Louis, le château de Boca Chica et quatre bastions comptant environ 80 canons, et de l'autre côté par une batterie de 15 canons défendus par des redoutes. Au sud de la péninsule, l'île de La Bomba est défendue par le Fort Saint-Joseph avec ses 21 canons. L'entrée du détroit est barrée par les 6 navires de ligne espagnols.

La flotte britannique attaque la flottille espagnole. La lutte est inégale et après une courte résistance Blas de Lezo incendie ses navires. Deux d'entre eux qui bloquent partiellement le passage sont capturés par les Britanniques avant de sombrer.

Pendant ce temps, venant de la terre, les assaillants ont établi une batterie qui, avec l'assistance des navires, parvient à percer l'enceinte principale. Les soldats s'engouffrent dans la brèche, mais les Espagnols ont déjà quitté les fortifications. Les Britanniques tentent ensuite d'isoler Carthagène de la terre en attaquant le Fort Saint-Lazare, mais l'assaut échoue, faisant 600 morts dans les rangs britanniques.

Blas de Lezo sait parfaitement que l'adversaire a des forces nettement supérieures aux siennes, mais il espère tenir jusqu'à la fin avril, début de la saison des pluies : Il compte sur les averses tropicales pour suspendre les combats pendant 2 mois. Plus l'ennemi restera en mer et plus il viendra à manquer de provisions. L'inconfort et les maladies deviendront les ennemis mortels des Britanniques, les meilleurs alliés de la garnison.

Du côté britannique, depuis l'échec devant le Fort Saint-Lazare, les deux chefs ne s'entendent plus. Thomas Wentworth estime que les navires de Vernon l'ont mal soutenu. L'amiral estime pour sa part que l'assaut a été mal planifié et argue d'un manque de profondeur des eaux du port.

Au cours de l'année précédente, Lezo a réparé et a considérablement amélioré les fortifications de la cité. Les murailles tiennent bon et son plan commence à porter ses fruits. Les pluies viennent lui donner raison : À bord des navires britanniques, les maladies font plus de ravage que les combats. Le 25 avril, Vernon envisage de lever le siège et de faire retraite à la Jamaïque. À la mi-Mai, toutes les voiles ont disparu.

Dans cette défense qui a été sa plus grande victoire, Blas de Lezo a été mortellement blessé ; il meurt un peu plus tard.

Conséquences

Les murailles de Fort San Felipe de Barajas

Après cet échec, La Royal Navy bat en retraite jusqu'en Jamaïque. La bataille a duré 67 jours et s'est terminée par le retrait de la flotte britannique, qui a perdu 50 navires et 18 000 hommes, environ la moitié d'entre eux de maladie. La plupart des colons américains qui s'étaient portés volontaires, attirés par les promesses de Vernon, sont morts de la fièvre jaune, de la dysenterie et même de la famine. Ceux qui sont rentrés chez eux, parfois blessés, y compris Lawrence Washington[2], n'ont rien reçu pour leurs efforts.

Au milieu de la bataille, lorsque le 17 mai les forces espagnoles ont reculé de différents points de défense pour se regrouper dans la forteresse de San Felipe de Barajas, Vernon a envoyé un messager, le capitaine Laws, en Angleterre pour informer le Roi de la victoire. Une médaille spéciale a immédiatement été frappée pour commémorer cette "victoire" représentant l'amiral Vernon plongeant sur les "vaincus". Blas de Lezo apparaît à genoux vers le bas. Une chanson contemporaine a été composée par un marin du Shrewsbury pour célébrer prématurément la victoire :

« VERNON'S GLORY; OR, THE SPANIARDS DEFEAT [3]

Being an account of the taking of Carthagena by Vice-Admiral Vernon...
...and the town surrender[ed]

To Admiral Vernon, the scourge of Spain »

Lorsque la nouvelle de l'échec arrive à Londres quelques semaines plus tard, le gouvernement britannique fait retirer les médailles de la circulation et interdit de divulguer et publier l'information. Bientôt le gouvernement de Robert Walpole s'effondre. L'Espagne conserve son port si stratégique dans les Caraïbes et le contrôle de sa très lucrative colonie. La nouvelle de la défaite britannique atteint l'Europe à la fin de juin 1741 et entraîne toute une série de conséquences.

George II de Grande-Bretagne, qui a agi comme médiateur entre Frédéric le Grand et Marie Thérèse d'Autriche, mais qui soutient l'Autriche depuis l'invasion de la Silésie par la Prusse en décembre 1740, a beaucoup perdu de sa crédibilité. Cela encourage la France et l'Espagne, les alliés Bourbons, à révéler leur alliance avec la Prusse et à se mobiliser militairement contre une Autriche désormais isolée. Un conflit plus grand, la guerre de Succession d'Autriche, est désormais inévitable.

Carthagène toujours espagnole oblige le Royaume de Grande-Bretagne à mobiliser toute une partie de sa flotte dans les Caraïbes — en fait, ce qui reste de la flotte de Vernon — pour protéger ses propres colonies d'Amériques contre d'éventuelles représailles espagnoles. Il en résulte un affaiblissement de ses forces en Méditerranée. Les Britanniques ne sont donc pas en mesure d'empêcher le débarquement de 25 000 soldats[Qui ?] en Italie en novembre et décembre 1741. Ce n'est que lorsque le commodore Richard Lestock, commandant de l'une des divisions de Vernon à Carthagène, retourne en Europe avec les navires de la flotte des Caraïbes, que l'Angleterre est en mesure de renforcer sa présence en Méditerranée. Par là même, elle renonce à mettre la main sur les processions espagnoles dans les Caraïbes

Notes et références

  1. En 1588, l'Invincible Armada ne comptait que 126 vaisseaux
  2. Lawrence Washington demi frère de George Washington voue une si grande admiration à Vernon qu'il a renommé ses plantations en Virginie du nom de Mount Vernon
  3. Navy Records Society (Grande-Bretagne) Publications de la Marine Records Society Vol. XXXIII, Chants de marins, 1907, pp.181-184

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Battle of Cartagena de Indias ». dans sa version du 14 août 2008.

Liens externes

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Si%C3%A8ge de Carthag%C3%A8ne des Indes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille De Carthagène Des Indes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de Carthagene des Indes — Siège de Carthagène des Indes Siège de Carthagène des Indes Attaque de Carthagène Informations générales Date mars mai 1741 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Carthagène des Indes — Siège de Carthagène des Indes Siège de Carthagène des Indes Attaque de Carthagène Informations générales Date mars mai 1741 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille de carthagène des indes — Siège de Carthagène des Indes Siège de Carthagène des Indes Attaque de Carthagène Informations générales Date mars mai 1741 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Cartagène des Indes — Siège de Carthagène des Indes Siège de Carthagène des Indes Attaque de Carthagène Informations générales Date mars mai 1741 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Siège de Carthagène des Indes — Demande de traduction …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Carthagène — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bataille de Carthagène peut faire référence à plusieurs combats: Bataille de Carthagène (209 av. J. C.), assaut romain sur la ville ibère Bataille de… …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Carthagène (1758) — Bataille de Carthagène La capture du vaisseau de Duquesne, le Foudroyant par le HMS Monmouth, le 28 février 1758, devant Carthagène. (Tableau de F. Swaine, Musée de Londres) Informations générales Date …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Santa Marta — Benbow blessé continue à donner ses ordres Informations générales Date 19–25 août 1702 Lieu au large de Santa Marta …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Toulon (1744) — Bataille du cap Sicié Bataille du cap Sicié Informations générales Date 22 février 1744 Lieu Au large de Toulon Issue Victoire mineure franco espagnole Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de la baie de Bantry — Informations générales Date 11 mai 1689 Lieu Baie de Bantry (Irlande) Issue Vic …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”