Bataille De Bitonto

Bataille de Bitonto

Bataille de Bitonto
Informations générales
Date 25 mai 1734
Lieu Bitonto
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Espagne Autriche
Commandants
Général Montemar Prince Belmonte
Forces en présence
14 000 hommes 10 000 hommes
Pertes
99 morts
196 blessés
1 000 morts
1 000 blessés
2 500 prisonniers
Guerre de Succession de Pologne
Batailles
Kehl — Philippsbourg — Gdańsk — Bitonto — San Pietro — Gaeta — Guastalla
L'obélisque de Charles à Bitonto, construit pour commémorer la victoire.

La bataille de Bitonto se déroula dans le cadre de la guerre de succession de Pologne, le roi Philippe V d'Espagne s’allia à la France afin de reprendre la possession du Sud Italie qu’il voulait confier à son fils Charles de Bourbon et cela au détriment des Autrichiens. Les troupes espagnoles débarquèrent à Gênes puis s’unirent, en Toscane, à celle de Charles. L’armée composée de 40 000 hommes envahirent les États pontificaux puis le Royaume de Naples sans trouver d’opposition. Charles monta sur le trône de Royaume des Deux-Siciles après être entré à Naples le 7 mai 1734.

Pendant ce temps, le vice-roi Guido Visconti, après avoir abandonné Naples, se dirigea vers Bari où il fut rejoint par les troupes du comte Taun qui avait, depuis la Sicile, débarqué à Tarente. Pour affronter les troupes espagnoles, le gouvernement autrichien recourut au recrutement des habitants dans les milices.

Lors du conseil de guerre qui fut tenu dans le Château de Bari, Les Autrichiens pensèrent, dans un premier temps, préparer leur défense devant les murs de Bari mais le prince Belmonte fit noter que, en cas de défaite, il n’y aurait pas d’espace pour une retraite. Il fut décidé alors de préparer la défense vers Bitonto qui disposait d’une défense naturelle avec le cours d’eau Lama présent sur le coté sud et est de la ville. La défense se prépara hors des murs de Bitonto vers Terlizzi.

Les premières échauffourées eurent lieu dans la nuit du 24 mai mais sont vite arrêtées par un violent orage. À l’aube du 25 mai, les armées étaient déployées et prêtes à la bataille : 14 000 Espagnols contre 10 000 Autrichiens. Le premier assaut espagnol, commandé par le général Montemar, fut arrêté par la défense des Autrichiens bien préparée. Les évènements démarraient mal pour les Espagnols mais ils furent immédiatement aidés par la cavalerie provenant de Andria.

Les combats se déplacèrent vers la mer et durèrent 9 heures. L’indécision des combats devint favorable aux Espagnols et déjà les soldats autrichiens retournèrent à Bitonto, d’autres avec Belmonte s’enfuirent à Bari.

Les Espagnols prirent 15 drapeaux, 24 étendards, 23 canons, des armes, des munitions et des équipages et ils firent des milliers de prisonniers. Le jour suivant, les soldats autrichiens assiégés à Bitonto se rendirent et furent fait prisonniers alors que les Espagnols menaçaient d’abattre les murs grâce à leurs canons.

Le général Montemar, pour punir la ville de Bitonto de sa fidélité à l’ennemi, décida de la saccager mais la Vierge lui apparut en rêve et la ville fut épargnée. Les habitants en souvenir de l’évènement retenu comme miraculeux, érigèrent un arc de triomphe dédié à l’Immaculée.

Le général Montemar, se dirigea vers Bari pour combattre les troupes autrichiennes qui s’y étaient réfugiées. Le prince Belmonte préparait la défense mais une révolte des habitants qui craignaient de subir le même sort que Bitonto l’obligea à se rendre aux Espagnols.

Ces événements contribuèrent à la rapide prise de possession, par les Espagnols, de tout le Royaume des Deux-Siciles, d'autant que les autres villes du sud de l’Italie se rangèrent aux côtés de Espagnols.

Le nouveau roi des Deux-Siciles, Charles III, nomma Montemar duc de Bitonto et il fit construire sur le lieu du champ de bataille un obélisque pour commémorer l’évènement. La possession du Royaume des Deux-Siciles fut reconnue à Charles III par le traité de Vienne de 1738 qui mit fin à la guerre de succession de Pologne.

Sources

  • (it) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Battaglia di Bitonto ».
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Bataille de Bitonto ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bataille De Bitonto de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bataille de bitonto — Informations générales Date 25 mai 1734 Lieu Bitonto Issue Victoire espagnole Belligérants Espagne …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Bitonto — 41°07′″N 16°41′″E / <span class= geo dec geo title= Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : opérateur / inattendu. Erreur d’expression : opérateur / inattendu. >Erreur d’expression …   Wikipédia en Français

  • Bataille De San Pietro — Informations générales Date 29 juin 1734 Lieu Parme Issue Victoire franco sarde Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de san pietro — Informations générales Date 29 juin 1734 Lieu Parme Issue Victoire franco sarde Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Bataille de San Pietro — Pour les articles homonymes, voir Crocetta. 44°48′″N 10°18′″E / <span class= geo dec geo title= C …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Guastalla — 44°55′0″N 10°40′0″E / 44.91667, 10.66667 …   Wikipédia en Français

  • Bitonto — Cathédrale de Bitonto Administration …   Wikipédia en Français

  • Liste de batailles du XVIIIe siècle — Cette page donne une liste de batailles du XVIIIe siècle. Si vous écrivez un article de description d une bataille, vous pouvez suivre le modèle d Article de bataille déjà élaboré. L encyclopédie y gagnera en homogénéité, et l article sera… …   Wikipédia en Français

  • Basilique pontificale des Santi Medici (Bitonto) — Basilique pontificale des Santi Medici Présentation Nom local Basilica Pontificia dei Santi Medici Culte Catholicisme Type …   Wikipédia en Français

  • Luis de Córdova y Córdova — Portrait de Don Luis de Córdova y Córdova, Museo Naval de Madrid. Naissance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”