20e division SS de grenadiers
20e Waffen-Grenadier-Division der SS
20divss.gif

Insigne de la 20e Waffen Grenadier Division der SS Estonie

Période 1944 - 1945
Pays Flag of the NSDAP (1920–1945).svg Allemagne
Branche Schutzstaffel SS SVG1.1.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 20e division SS de grenadiers (Waffen-Grenadier-Division der SS (estnische Nr. 1) en allemand) est une division de Waffen-SS dont les recrues sont des volontaires estoniens. Elle fut active lors des combats sur le front russe durant la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Création

Mars 1944 à partir de la Légion estonienne, dont elle reprit le nom allemand Estland.

Recrutement

Allemands, Volksdeutsche de la Baltique, Estoniens.

Emblème

Un glaive avec l’initiale ESTIJ.

Effectif maxi

5 099 hommes en décembre 1943.

Commandeur

Brigadeführer Augsberger.

Terrains d’opérations

Cette division estonienne combat dans la région de Narva, lorsque l'Armée rouge fait refluer les Allemands à partir de la fin de l'été 1944. Elle combat aussi en Estonie, notamment à Porkuni, aux côtés des Wallons, ainsi qu'en Courlande. Elle échappe à l’encerclement puis combat en Pologne et Silésie. Elle disparaît à Prague en 1945, et de nombreux combattants restent dans les maquis des « frères de la forêt ».

Histoire récente

Le 20 août 2004, le gouvernement estonien érige le monument de Lihula qui glorifie les légionnaires SS estoniens les considérant plutôt comme anti-bolchéviques et donc aidant à se libérer de la présence soviétique. Le gouvernement estonien de l'époque est obligé dans les jours qui suivent de déplacer le monument, devant les protestations internationales. Il se trouve aujourd'hui au musée d'histoire.

Deux monuments aux volontaires SS estoniens, néerlandais et belges ont été inaugurés le 29 juillet 2006, à l'occasion d'un rassemblement d'anciens comabattants de la 20e division organisé à Sinima.

Voir aussi



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 20e division SS de grenadiers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 20e Division SS de Grenadier (1re Estonienne) — 20e division SS de grenadiers 20e Waffen Grenadier Division der SS Insigne de la 20e Waffen Grenadier Division der SS Estonie Période 1944 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 20e Division SS de Grenadier (1ère Estonienne) — 20e division SS de grenadiers 20e Waffen Grenadier Division der SS Insigne de la 20e Waffen Grenadier Division der SS Estonie Période 1944 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 15e division SS de grenadiers — ██████████35  …   Wikipédia en Français

  • 29e division SS de grenadiers — RONA 29e Waffen Grenadier Division der SS RONA Période 1933 – Mai 1945 Pays Union soviétique Allégeance …   Wikipédia en Français

  • 30e division SS de grenadiers — 30e Waffen Grenadier Division der SS Insigne de la 30e Waffen Grenadier Division der SS Ruthénie Période Juillet 1944 – Mai 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 36e division SS de grenadiers — 36e Waffen Grenadier Division der SS Période Juin 1940 – Mai 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 19e division SS de grenadiers — 19e Waffen Grenadierdivision der SS Période Mai 1944 Pays …   Wikipédia en Français

  • 26e division SS de grenadiers — 26e Waffen Grenadier Division der SS Insigne de la 26e SS Division Gömbös Hungaria Période 27 décembre 1944 – Mai 1945 Pays …   Wikipédia en Français

  • 14e division SS de grenadiers Galice — Division SS Galicie 14e Waffen Grenadier Division der SS Galizien Insigne de la 14e Waffen Grenadier Division der SS Galizien Période 28 Avril 1943 – 1945 Pays Ukraine Allégeance …   Wikipédia en Français

  • 14e division SS de grenadiers « Galice » (1re ukrainiènne Galizien) — Division SS Galicie 14e Waffen Grenadier Division der SS Galizien Insigne de la 14e Waffen Grenadier Division der SS Galizien Période 28 Avril 1943 – 1945 Pays Ukraine Allégeance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”