Basse-Oeuvre, Notre-Dame de la - Beauvais

Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Basse-Œuvre de Beauvais

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame et Notre-Dame.
« L'église de la Basse-Œuvre de Beauvais »
par Adrien Dauzats.

L'Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Basse-Œuvre de Beauvais (Oise), située au pied du monumental édifice gothique, date du Xe siècle.

La forme typique des basiliques romaines se caractérise encore à l'ère carolingienne, et particulièrement dans l'ancienne cathédrale de Beauvais, dite de la Basse-Œuvre, en comparaison avec le Nouvel-Œuvre, le chœur gothique.

La Basse-Œuvre, située timidement au pied de la masse de l'actuelle Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais et face à l'Ancien Palais Episcopal de Beauvais (actuel Musée départemental de l'Oise), suscite l'intérêt de maints historiens de l'art.

Les vingt-et-une campagnes de fouilles d'Émile Chami ont mis en lumière ce monument.

Histoire

Notre-Dame de la Basse-Œuvre (ce nom lui appartient depuis le XIIIe siècle seulement) était primitivement dédiée à saint Pierre, à la Vierge et à saint Jean-Baptiste. L'édifice date de la seconde moitié du Xe siècle.

Rares sont les sources permettant une datation exacte de l'édifice. Un texte tiré d'un obituaire de la cathédrale datant de environ 1635, indiquerait comme maître d'œuvre l'évêque, mort en 998. En revanche, Emile Chami se fonde sur une autre source manuscrite anonyme du XVIIe siècle et propose comme datation l'époque de l'évêque Hugues, le prédécesseur de Hervé. Les fouilles et les relevés stratigraphiques confortent cette deuxième hypothèse.

Divers incendies au cours des siècles ont ravagé l'église, dont deux à la fin du XIe siècle, un à la fin du XIIe siècle, et un autre au début du XIIe siècle. Ces incendies provoquent le vieillissement prématuré du monument. Après l'incendie de 1225, la Basse-Œuvre se vit amputée de son extrémité orientale pour la construction monumentale du nouveau chœur, achevé en 1272. En 1510, elle fut une nouvelle fois amputée, lors de la construction du transept gothique, qui provoqua la destruction du reste de l'ancien transept carolingien, ainsi que de ses trois travées orientales. Enfin, vers la fin du XVIe siècle et le début du XVIIe siècle, ce sont encore trois travées qui sont sacrifiées pour la mise en place de deux contreforts qui étayent, du côté occidental, le transept de l'architecte Chambiges.

L'édifice a été restauré de 1864 à 1867, mais cette restauration est souvent jugée trop radicale du côté sud par les historiens de l'art. Le côté nord, lui, fut exempt de restauration, il donne sur le cloître de l'évêché dont l'aile occidentale date, elle aussi, du XIe siècle.

Le petit appareil, en remploi de pierre provenant de l'ancien rempart gaulois de la ville. Les claveaux des fenêtres du mur goutterot alternent avec des briques et des tuiles.

Les fouilles ont révélé une réédification de la façade de la Basse-Œuvre et des ajouts qui sont consécutifs aux incendies du XIe siècle. La façade actuelle n'est donc pas la façade originelle de l'édifice.

Bibliographie

  • Carol Heitz, France pré-romane, éd. Errance, 1987.
  • Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle, 1856.
  • E-J. Woillez, Archéologie des Monuments religieux de l'ancien Beauvoisis pendant la métamorphose romane, 1839.
  • L'Art du Haut Moyen-Age dans le nord-ouest de la France, éd. Reineke-Verlag Greifswald, 1993.
  • Histoire générale de l'art. L'art Médiéval, t. 2, A.V., éd. Librairie Aristide Quillet, 1938.
  • Jean Hubert, Jean Porcher et W.F. Wolbach, L'Univers des formes. L'Empire carolingien, éd. Gallimard, 1968.
  • Picardie gothique, réédition commentée d'extraits de La Bible de Pierre, de John Ruskin, traduction de Marcel Proust, éd. Casterman / Les Provinciales, A.V., 1995.
  • San Bellet et Michel Marcq, Floraison gothique en Picardie, éd. du Quesne, 1992.
  • La Cathédrale Saint Pierre de Beauvais (Oise). Itinéraire du Patrimoine no 139 [Guide touristique], éd. par l'Association pour la Généralisation de l'Inventaire Régional en Picardie (AGIR-Pic.), 1997.
  • Dictionnaire des églises de France, Belgique, Luxembourg, Suisse (t.IV-D), éd. Robert Laffont.
  • Gérard Denizeau (dir.), Histoire visuelle des Monuments de France, éd. Larousse, 2003.
  • Anne Prache, Île-de-France romane, éd. Zodiaque, 1983.
  • Philippe Araguas, Architecture religieuse gothique. Diversités régionales, éd. Rempart.
  • Jean Favier (dir.), Dictionnaire de la France Médiévale, éd. Fayard, 1993.
  • Martine Plouvier, La Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais : architecture, mobilier et trésor
  • Marie-Claude Vernat Chami, L'Art roman dans l'Oise et ses environs [Basse-Œuvre de Beauvais]
  • Portail de l’Oise Portail de l’Oise
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
Ce document provient de « %C3%89glise paroissiale Notre-Dame-de-la-Basse-%C5%92uvre de Beauvais ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basse-Oeuvre, Notre-Dame de la - Beauvais de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Notre-Dame de Chartres — Cathédrale Notre Dame de Chartres 48° 26′ 50″ N 1° 29′ 15″ E / 48.44722, 1.487417 …   Wikipédia en Français

  • Notre Dame de Chartres — Cathédrale Notre Dame de Chartres 48° 26′ 50″ N 1° 29′ 15″ E / 48.44722, 1.487417 …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale Notre-Dame de Chartres — Cathédrale Notre Dame de Chartres 48° 26′ 50″ N 1° 29′ 15″ E / 48.44722, 1.487417 …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame De Chartres — 48° 26′ 50″ N 1° 29′ 15″ E / 48.44722, 1.487417 …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale notre-dame de chartres — 48° 26′ 50″ N 1° 29′ 15″ E / 48.44722, 1.487417 …   Wikipédia en Français

  • Notre-Dame du Léman — Église Notre Dame du Léman Pour les articles homonymes, voir Église Notre Dame et Notre Dame. Église Notre Dame du Léman …   Wikipédia en Français

  • Quartier d'affaires de La Défense — La Défense Pour les articles homonymes, voir Défense. La Défense Les gratte ciel de la Défense Administration …   Wikipédia en Français

  • Tapisserie de la reine Mathilde — Tapisserie de Bayeux Morceau de la tapisserie de Bayeux La Tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de Tapisserie de la reine Mathilde, et plus anciennement « Telle du Conquest » (pour « toile de la Conquête ») se… …   Wikipédia en Français

  • Nouvel ordre de la messe — Rite romain Le rite romain est la manière dont sont célébrés la messe (Missel romain), les autres sacrements (Rituel romain), la liturgie des heures ou l office divin (Bréviaire) et les autres cérémonies liturgiques (Rituel et Cérémonial des… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la musique classique occidentale — Eustache Le Sueur, Les Muses Clio, Euterpe et Thalie, Musée du Louvre La chronologie de la musique classique présente sur une échelle de temps les naissance et disparition des acteurs de ce domaine (compositeurs, interprètes, musicologues,… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la musique classique — Histoire de la musique classique occidentale Chronologie de la musique classique Chronologie de l opéra Mus …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”