Basse-Auvergne

La Basse-Auvergne est la partie de l'ancienne province d'Auvergne qui correspond approximativement à l'actuel département du Puy-de-Dôme, ainsi qu'au Brivadois (région de Brioude, en Haute-Loire). Elle s'oppose à la Haute-Auvergne qui correspond à peu près à l'actuel département du Cantal.

Les dénominations de Basse et Haute-Auvergne ont été et sont utilisées aussi bien par les historiens, pour la période précédant la Révolution, que par les spécialistes de dialectologie romane (Henri Doniol, Albert Dauzat, etc.), pour décrire les parlers de la région.

Cette opposition traduit des différences géographiques, linguistiques, institutionnelles[1], une soumission différente aux influences venues du midi et du nord, mais elle ne doit pas cacher tout ce que les deux parties de l'Auvergne avaient en commun.

Il ne s'agit pas de circonscriptions administratives aux limites bien définies et, dans l'enchevêtrement territorial de l'Ancien Régime, leurs contours ne correspondent ni aux limites des généralités, ni à celles des bailliages, ni à celles des élections, ni à celles des diocèses.

La distinction entre le sud et le nord de l'Auvergne, le haut et le bas pays, s'est concrétisée au XIIIe siècle avec la création du bailliage des Montagnes, sous l'administration d'Alphonse de Poitiers (vers 1250), puis de l'évêché de Saint-Flour (1317)[2]. Cependant, les limites de ces circonscriptions administrative et religieuse ne correspondent pas exactement à ce qu'on appelle la Haute-Auvergne. Ainsi, l'ancien diocèse de Saint-Flour comprenait Brioude, mais non Mauriac, tandis que le bailliage des Montagnes, calqué sur les archiprêtrés d'Aurillac, Mauriac et Saint-Flour, laissait de côté le nord-est de l'actuel Cantal.

Notes et références

  1. En Basse-Auvergne, sauf sur les terres d'église, on suivait le droit coutumier, tandis que la Haute-Auvergne était majoritairement pays de droit écrit.
  2. « En tout cas, la création du nouvel évêché scellait la division de l'Auvergne en deux pays, le Bas et le Haut, qui avec des modifications dans les contours, a duré jusqu'aujourdhui. » Pierre-François Fournier, in André-Georges Manry dir., Histoire de l'Auvergne, Toulouse, Privat, 1974, p. 138.

Bibliographie

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basse-Auvergne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Auvergne — 45°20′N 3°00′E / 45.333, 3 …   Wikipédia en Français

  • Auvergne — Auvergne …   Deutsch Wikipedia

  • Basse Normandie — 49°00′N 1°00′W / 49, 1 …   Wikipédia en Français

  • Basse Terre — Pour les articles homonymes, voir Basse Terre (homonymie). Basse Terre Ajouter une image Détail …   Wikipédia en Français

  • Basse-Normandie — Basse Normandie …   Deutsch Wikipedia

  • Basse-riche — (franz., spr. bāß rīsch ), schwarzer Marmor mit vielen Muscheln aus der Auvergne …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Auvergne (province) — This article is about the historical county and province of Auvergne. For the modern day administrative région of Auvergne, see Auvergne (region). Auvergne Flag …   Wikipedia

  • Basse-Terre — Pour les articles homonymes, voir Basse Terre (homonymie). 16° 00′ 00″ N 61° 44′ 00″ W …   Wikipédia en Français

  • Basse-Normandie — 49°00′N 1°00′W / 49, 1 Bas …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Auvergne — Article principal : Auvergne. L histoire de l Auvergne est celle de l une des plus anciennes unités régionales de France, mais aussi une de celles dont les frontières ont le moins varié. Étendue sur les montagnes du Massif central, elle est… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”