Basilique souterraine de la porte Majeure

41° 53′ 30″ N 12° 30′ 59″ E / 41.891783, 12.516453 La basilique souterraine de la porte Majeure est une basilique néopythagoricienne située à Rome, dans le quartier Prenestino-Labicano, près de la porte Majeure.

Elle a été découverte par hasard en 1917, à la suite de l'effondrement de l'une de ses voûtes, sur lesquelles ont été construits le viaduc qui supporte les voies ferrées menant à la gare centrale (stazione Termini) et, au niveau du sol, la ligne de tramway qui dessert le quartier de la via Prenestina.

Sommaire

Description

Probablement l'œuvre d'une secte mystique et ésotérique, cette basilique souterraine est encore d'un usage incertain : tombeau ou basilique funéraire, nymphée ou, plus probablement, temple néopythagoricien.

La structure souterraine présente d'abord un vestibule ou pronaos carré dont l'ouverture du plafond constituait l'unique source d'éclairage, ainsi qu'une grande salle basilicale à trois nefs séparées par six gros piliers, avec une abside centrale[1]. Elle mesure[2] 12 x 9 m sur une hauteur de 7 m.

Les parois et les voûtes sont couvertes de décors de stucs blancs représentant une profusion de scènes mythologiques qui ont pour thèmes la destinée de l'âme et les secrets de l'initiation aux Mystères. On y voit notamment : Zeus enlevant Ganymède, Médée présentant une potion au dragon qui garde la Toison d'or afin que Jason puisse s'en emparer, la poétesse Sappho se jetant dans la mer (interprétation non acceptée de tous[1]), ainsi que des Victoires ailées, des têtes de Méduses, des enfants qui jouent, des âmes conduites aux Enfers, un rite de mariage, des objets de culte, des animaux et un pygmée revenant à sa case après la chasse, et bien d'autres sujets encore.

La conservation exceptionnelle des décors de stucs est due au temps très bref - quelques années tout au plus - d'utilisation du lieu[2].

En raison de la fragilité des structures et des décors, l'accès, qui n'est pas la porte d'origine, encore inexplorée, est presque toujours fermé au public.

Notes et références

  1. a et b H.M.R. Leopold, La basilique souterraine de la Porta Maggiore
  2. a et b Coarelli, Guide archéologique de Rome, p. 161

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basilique souterraine de la porte Majeure de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”