Basile le Macédonien

Basile Ier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basile.
Basile Ier

Basile Ier (Basilius Ier, Vasíleios A) (811 - 886) dit le Macédonien fut empereur byzantin de 867 à 886.

Sommaire

Biographie

Basile Ier, Chronique de Jean Skylitzès

Son enfance et son ascension nous sont notamment connues par l'œuvre de Jean Skylitzès, Synopsis Historion. Issu d'une famille de paysans arméniens établis en Macédoine, il serait selon l'auteur byzantin également descendant d'un lignage arménien illustre, celui des Arsacides. Sur son enfance, Jean Skylitzès raconte qu'il aurait été capturé avec sa famille par Krum (en bulgare Крум), khan des Bulgares, lors de la prise d'Andrinople avant de revenir dans sa patrie « grâce à la bienveillance divine ». Quittant la Macédoine pour Constantinople, il est enrôlé par un homme du nom de Théophilitzès, proche de l'empereur Michel III et du César Bardas. Remarqué par l'empereur Michel III, il devient d'abord simple écuyer, et devient, grâce à sa beauté et à son adresse à dresser les chevaux, son favori, le faisant prôtostrator et lui faisant épouser sa maîtresse, Eudocie Ingérina.

Jean Skylitzès raconte également que Bardas et Léon le Philosophe auraient prédit que Basile causerait la perte de la lignée de l'empereur. Or, très proche de l'empereur, il pousse celui-ci à éliminer son oncle maternel, Bardas, en 866. Michel III le nomme alors co-empereur, avant de se faire lui-même assassiner par Basile, avec la complicité de son épouse, le 25 septembre 867. Basile fonde ainsi la dynastie macédonienne sous laquelle l'empire byzantin atteint son apogée.

Basile Ier est un homme sans scrupule mais un politique sage et avisé. Il rétablit par des économies drastiques le trésor précédemment dilapidé par Michel III. Il refoule méthodiquement les Arabes de l'Asie mineure, détruit leur allié paulicien (prise de Téphrikè en 878) et rétablit l'autorité byzantine sur l'Italie du sud. Ainsi il s'empare de Tarente en 880.

Dans le domaine religieux il relègue dans un premier temps le patriarche Photius, cousin de son prédécesseur, dans un couvent, puis le rétablit dans ses prérogatives en 878 et le confirme à son poste par le pseudo-synodus photiana en 879 au VIIIe concile œcuménique des Grecs. Les relations avec Rome s'améliorent aussi quand l'empereur accepte en 869/870, lors du VIIIe concile œucuménique de Constantinople qui avait condamné Photius, de rétablir Ignace comme patriarche et de rentrer dans la communion romaine.

Basile Ier et son fils Léon

Enfin dans le domaine législatif Basile Ier entame la grande œuvre poursuivie par ses successeurs ("la purification des Lois"), et en particulier Léon VI, par la publication du Prochiron et de l'Épanagogè. Ce recueil des lois impériales est connu sous le nom de Basiliques.

On a de lui un traité de l'Art de régner adressé à son fils Léon (publié à Palerme, 1584, grec-latin, et traduit en français par dom Percheron, 1590). Il avait commencé en 877 un recueil de lois en 60 livres, que son fils termine et qui est connu sous le titre de Basiliques : c'est une traduction grecque des Institutes, du Digeste, et du Code Justinien, avec des compléments. Ce recueil est publié en 1647 à Paris par Fabrot, 7 volumes in-folio, et à Leipzig, par Heimbach, 1831-1849, 5 volumes in-4.

Enfin, c'est sous son règne que la Grande Église de la Néa est construite, et consacrée en 880.

Basile Ier meurt en 886, à l'âge de 73 ans, après un règne de 19 ans.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Sources

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Publications

  • Basilii, imperatoris Constantinopoli, exhortationum capita sexaginta sex, per achrostichidem, ad Leonem filium cognomento philosophum. Lutetiae : apud Fédéric Morel, 1584.

Lien interne


Empereur romain d’Orient ou Basileus
Précédé par
Michel III
Justinien Ier
Basile Ier
Suivi par
Léon VI le Sage
  • Portail du monde byzantin Portail du monde byzantin
Ce document provient de « Basile Ier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Basile le Macédonien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BASILE Ier LE MACÉDONIEN — (813 env. 886) empereur d’Orient (867 886) Fondateur de la dynastie macédonienne. D’origine paysanne, Basile entra dans les services officiels de Constantinople. Il gagna la faveur de l’empereur Michel III qui le fit couronner empereur associé au …   Encyclopédie Universelle

  • Basile Ier le Macédonien — Basile Ier Pour les articles homonymes, voir Basile …   Wikipédia en Français

  • Basile Ier — Pour les articles homonymes, voir Basile. Basile Ier Empereur byzantin …   Wikipédia en Français

  • Basile Ier (empereur byzantin) — Basile Ier Pour les articles homonymes, voir Basile …   Wikipédia en Français

  • Basile — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Basile est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 1.1 Variantes linguis …   Wikipédia en Français

  • Léon le Philosophe — (Λέων ό Φιλόσοφος) ou Léon le Mathématicien (Λέων ό Μαθηματικός) est un savant, philosophe et religieux byzantin né entre 790 et 800 et mort après 869, sans doute à Constantinople. Il fut métropolite de Thessalonique de 840 à 843. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Léon VI le Sage — Pour les articles homonymes, voir Léon VI et Le Sage. Léon VI le Sage Empereur byzantin …   Wikipédia en Français

  • Eudocie Ingérina — (en grec Εύδοκία Ίγγερίνη) est une impératrice byzantine, femme de l empereur Basile Ier le Macédonien, née vers 840, morte en 882 ou 883. Biographie Elle était la fille du Varègue Inger, officier de la garde varangienne, et d une Byzantine de la …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Empire byzantin — L Empire byzantin à son apogée sous Justinien en 550 …   Wikipédia en Français

  • Constantin VII Porphyrogénète — Empereur byzantin Constantin VII et sa mère Zoé Règne …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”