Bas-Balbiac

Rosières (Ardèche)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosières.
Rosières

L'église St-Joseph de Balbiac
L'église St-Joseph de Balbiac

Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Arrondissement de Largentière
Canton Canton de Joyeuse
Code Insee abr. 07199
Code postal 07260
Maire
Mandat en cours
Gérard Martin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Beaume Drobie
Démographie
Population 1 073 hab. (2006)
Densité 66 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 29′ 03″ Nord
       4° 15′ 29″ Est
/ 44.4841666667, 4.25805555556
Altitudes mini. 120 m — maxi. 460 m
Superficie 16,29 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Rosières (occitan Rosèiras) est une commune française, située dans le département de l'Ardèche et la région Rhône-Alpes.

Sommaire

Géographie

La commune de Rosières (1 629 ha) se situe dans l'Ardèche méridionale à la périphérie du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche, à une altitude de 160 m sur la vallée de la Beaume, à la rencontre de deux zones géologiques :

  • d'un côté calcaire avec une végétation provençale (terrains de garrigues ; chênes, buis, lavande…)
  • de l'autre côté de grès, premier contrefort des cévennes.

Entre les deux, une plaine où se cultivent vignes, arbres fruitiers et culture maraîchères. Ce village bénéficie d'un climat méditerranéen. A vingt minutes au sud d'Aubenas sur la route d'Alès, à cent kilomètres des villes comme Le Puy en Velay, Avignon, Valence, Montpellier et Mende, Rosières se situe aux portes de la Provence.

Économie

De part le passé, la commune de Rosières vivait essentiellement de l'agriculture, en témoignent les nombreux aménagements en terrasse (faïsses) des cultures. Ces terrasses, nombreuses aux environs du hameau de Balbiac, hébergent aujourd'hui la culture de la vigne. Ces terrasses produisent des vins de qualité (cave coopérative La Cévenole): Gamay, Viognier, Cuvée des Ducs de Joyeuse

Le village vit aujourd'hui essentiellement du tourisme et de ses retombées directes et indirectes. La population est ainsi multipliée par 5 en période estivale. Cet accroissement de la population est permis par les nombreux gîtes et campings de la commune.

Histoire

  • 1790 : Haut-Balbiac détaché de Rosières.
  • 1799 : Rosières devient Bas-Balbiac.
  • 1825 : Bas-Balbiac devient Rosières et Haut-Balbiac rattaché à Rosières.

Le village tirerait son nom des fleurs des rosiers que les sarrasins auraient cultivé ici.

"Dés que les Francs furent maîtres du pays, ils ne trouvèrent pas de nom plus approprié au lieu ou ils venaient de remporter une signalée victoire, que celui de Rosières, en mémoire des champs de rosiers cultivés par les arabes dans les plaines de Rosières et de Laurac. La tradition ajoute que sur le territoire de Rosières, au lieu nommé anciennement Campus Regi et aujourd'hui en occitan « lou chan de regi » le champ ou le camp du roi) [1], un combat décisif aurait été livré et que l'armée ennemie aurait été taillée en pièce, mise en déroute et poursuivie au-delà de la rivière, en un lieu qui fut depuis appelé Joyeuse, du nom de l'épée de Charlemagne[2]."

"On a trouvé, nous a-t-on dit dans notre jeunesse, en labourant le campus regi, de nombreux débris d'armures, fers de lances et piques, malheureusement perdus. Il n'est pas impossible que Charlemagne ou son père Pépin le bref et moins probablement son grand père Charles Martel eussent pourchassé les sarrasins à Rosières."

"Il est notoire que Charles Martel mit en déroute les sarrasins en l'an 732 à la bataille de Poitiers et les refoula dans le midi, mais jusqu'où ? probablement pas jusqu'à Rosières, car l'histoire nous apprend que sa présence était urgente en Bourgogne."

"Nous savons que , plus tard, il revint dans le midi, à Avignon ,Marseille et Nîmes, mais rien ne prouve qu'il vint dans nos contrées, sans doute encore occupées par les sarrasins. .Ce qu'il y a de certain , c'est que ceux ci, après la déroute de Poitiers resteront encore quelques années possesseurs de la Septimanie, mais est ce Charles Martel ou son fils Pepin le Bref qui les expulsèrent définitivement ? [1]"

"Nous pensons que ce fut ce dernier qui conquit la Septimanie et qui étendit son royaume jusqu'aux Pyrénées vers l'an 750. Mais il n'y a rien de surprenant à ce que la tradition ait attribué à Charles Martel la victoire de son fils à Charles Martel la victoire de son fils à Rosières, car le souvenir de Charles devait être plus vivace et plus frappant , comme ayant porté les premiers coups aux musulmans et sauvé la France de l'islamisme."

"Quant à Charlemagne, il n'est pas possible de lui attribuer cette victoire, les sarrasins étant expulsés à son avènement. Mais il n'est pas impossible qu'il soit passé à Joyeuse, la tradition prétendant que ce fut lui qui donna le nom de son épée à cette ville ; Cette présomption est même vraisemblable."

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 mars 2008 Jacques Guilhaumon divers droite
mars 2008 Gérard Martin[3]
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[4] et Cassini[5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
750 737 978 854 1 618 1 715 1 753 1 781 1 876
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 687 1 510 1 549 1 445 1 408 1 169 1 232 1 291 1 201
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 183 1 183 1 164 1 044 1 015 956 952 847 851
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
834 786 804 831 911 993 1 073 - -

Nombre retenu à partir de 2006 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

Église St-Joseph de Balbiac
Le monument aux mort
  • Hameau et église romane de Balbiac.
  • Cultures en terrasses (Faysses) des environs de Balbiac.
  • Magnifiques gorges calcaires de La Beaume en partie avale de la commune.

Personnalités liées à la commune

  1. François André, homme d'affaires,fondateur des casinos de Cannes et Deauville oncle de :
  2. Lucien Barrière, homme d'affaires, patron d'hôtels de luxe et de casinos.

Notes et références

  1. a  et b La Septimanie comprenait nos départements des Pyrénées Orientales, de l'Aude, de l'Hérault, du Gard et vraisemblablement le midi de l'Ardèche. "Annales de Rosières par le Vicomte de Montravel"
  2. Ce fut le Pape Léon III qui proclama Charlemagne Empereur en l'an 800. Il lui ceignit l'épée appelée par cette raison l'épée de St Pierre, mais généralement on la nomma la Joyeuse, Charlemagne disait : «je scelle les traités avec le pommeau de mon épée et les fais exécuter avec la pointe», "Annales de Rosières par le Vicomte de Montravel"
  3. Préfecture de l'Ardèche fichier au format PDF daté du 1er juillet 2008
  4. Rosières sur le site de l'Insee
  5. Rosières sur le site de Cassini

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg


  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail de l’Ardèche Portail de l’Ardèche
  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
Ce document provient de « Rosi%C3%A8res (Ard%C3%A8che) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bas-Balbiac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Haut-Balbiac — Rosières (Ardèche) Pour les articles homonymes, voir Rosières. Rosières L église St Joseph de Balbiac Administration …   Wikipédia en Français

  • Rosières (Ardèche) — Pour les articles homonymes, voir Rosières. 44° 29′ 03″ N 4° 15′ 29″ E …   Wikipédia en Français

  • Rosieres (Ardeche) — Rosières (Ardèche) Pour les articles homonymes, voir Rosières. Rosières L église St Joseph de Balbiac Administration …   Wikipédia en Français

  • Anciennes Communes De L'Ardèche — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Ardèche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes de l'Ardeche — Anciennes communes de l Ardèche Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Ardèche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes de l'Ardèche — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Ardèche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes de l'ardèche — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Ardèche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Liste des anciennes communes de l'Ardèche — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Ardèche qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples modifications du… …   Wikipédia en Français

  • Lablachère — 44° 27′ 52″ N 4° 12′ 54″ E / 44.4644444444, 4.215 …   Wikipédia en Français

  • Joyeuse (Ardèche) — Pour les articles homonymes, voir Joyeuse. 44° 28′ 49″ N 4° 14′ 19″ E …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”