Barthélemy Buyer

Barthélemy Buyer (vers 1433-vers 1485)[1], éditeur et libraire français, ayant exercé à Lyon. Il fut celui qui introduisit l'imprimerie à Lyon, qui comptera une cinquantaine d’imprimeurs à la fin du XVe siècle, et commercialement, le premier en France à faire apparaître son nom sur un colophon.

Sommaire

Biographie

Barthélemy Buyer, issu d’une vieille famille consulaire lyonnaise, étudia d’abord à la Sorbonne. On pense qu’il y fit la connaissance de Johan Heynlin et de Guillaume Fichet, qui avaient fait venir des imprimeurs à Paris pour la première fois, vers 1470. Gutenberg était disparu depuis 1468, et ils avaient fait appel à ses techniciens et disciples mayençais Michel Friburger, Ulrich Gering et Martin Crants.

Pris de passion pour cette nouvelle technique, Buyer à son retour en 1472 installe dans sa maison un atelier d’imprimerie, après avoir appelé auprès de lui le maître-ouvrier typographe Guillaume Leroy (dit aussi Guillaume Régis), originaire de la région de Liège, qui avait été lui-même l’apprenti de maîtres allemands. On situe cet atelier sur la rive gauche de la Saône, traditionnellement rue Mercière, qui allait être la rue des imprimeurs pendant plusieurs siècles. Pour d'autres, il serait situé plus haut, rue Saint-Côme, devenue depuis rue Chavanne. L'ouvrage sur le Speculum, qui porte le nom de Buyer, contient l'unique indication connue susceptible de nous renseigner tant soit peu mais malheureusement elle est trop succincte : « Hoc opus fuit completum et finitum in civitate Lugdini [sic], supra Rhodanum, per magistrum Guillermum Regis, dicte vile Lugdini, habitoribus, in domo honorabilis Bartholomei Burii [sic], burgensis dicti Lugdini, die septimo mensis Januarii... ». On s’accorde à estimer qu’en pratique, Buyer ne fut qu'un homme d’affaires et le commanditaire des ouvrages que l'ouvrier Leroy mettait sous presse. Les ouvrages portent d’ailleurs souvent la mention : «  à la requête de Barthélemy Buyer »[2]. Buyer vendait ses livres en même temps que de la papeterie et du matériel typographique.

Éditions les plus notables

  • « Reverendissimi Lotharii Compendium breve », 1473, par le « révérend Lothaire » (cardinal qui allait devenir le pape Innocent III) est le premier livre imprimé à Lyon[3].
  • « Le livre des merveilles du monde », 1475, le premier livre imprimé en français
  • « La légende dorée » de Jacques de Voragine et traduction de Jean Batallier, 1476.
  • « Le miroir de la vie humaine », (traduction du « Speculum vitae humanae ») de Roderic, évêque espagnol de Zamora, 1477.
  • « Le guidon de la practique en cyrurgie », de Guy de Chauliac, 1478, un livre de médecine.
  • « Commentaria » de Bartolus de Saxoferrato, 1481, une somme juridique très lourde, avec des illustrations techniques sur bois, en aplat.
  • « Le livre de Mandeville », 1481, qui est le dernier ouvrage paru sous son nom d'éditeur.

Essor de l'imprimerie

Sa carrière fut brève mais connut un succès retentissant et une longue succession. Le roi Louis XI et le roi René seraient venus ensemble vers 1476 visiter sa boutique[4]. Dès 1477, il fait travailler le nouvel atelier des allemands Nicolas Philippi (dit Pistoris) et Marc Reinhart. Il étendit son commerce jusqu’à Toulouse (à partir des années 1480) où il posséda même un atelier de presse. Certains auteurs le font pénétrer non seulement le marché français mais aussi les marchés italien (Naples) et espagnol (Madrid).

À partir de 1483, le nom de Barthélemy n’apparaît plus dans l’industrie du livre et les registres consulaires. Selon le « Catalogue des Lyonnais dignes de mémoire » de Bréghot et Péricaud (1839), il fut nommé échevin en 1483. Il aurait pu ainsi abandonner l'édition. Guillaume Leroy, à partir de cette date, ou peu avant, imprime à son nom et pourra se vanter de la première édition du « Roman de la Rose », en 1486, pourvue de gravures in-folio. Il disparaît à son tour de la vie active vers 1488[5] puis des registres après 1493.

De son côté, Jacques Buyer, bachelier ès droits, frère cadet de Barthélemy et son exécuteur testamentaire, avait repris l’affaire, et paraît avoir fait travailler les imprimeurs allemands Mathieu Husz et Jean Siber, établis dans la ville. Ils publieront notamment dès 1487 :

  • la « Grant vita Christi » (en 2 volumes gothiques in-folio,avec figures sur bois),
  • l'« Opus distinctionum » de Henri Bouhic (in-folio à 2 colonnes)
  • et le fameux « Tractatus corporis Christi », in-quarto joliment imprimé en 3 caractères gothiques de différentes grosseurs.

Ce frère sera échevin à trois reprises, et ses ouvrages sont connus jusqu’à la date de 1509.

Notes

  1. les dates sont imprécises. Au mieux, elles sont basées sur les dates d’édition des livres, les registres consulaires (Buyer fut échevin comme son père) et quelques actes d’administration. Il y a immanquablement certaines divergences d’un auteur à l’autre
  2. La souscription du Compendium indiquait: « Lugduni, per magistrum Guillermum Regis, hujus artis impressorii expertum, honorabilis viri Bartholomei Buyerii, dictae civitatis citis, jussu sumptibus impressus, anno Verbi incarnati M.CCC.LXXIII, quintodecimo Kal. octobris ». Trad. : À Lyon, sorti des presses du maître Guillaume Leroy, expert dans l'art d'imprimeur, sur la commande et aux dépens de Barthélemy Buyer, honorable citoyen de la dite cité, "le 1er septembre 1473". La date a été transposée en datation moderne.
  3. selon Edmond Werdet (p.67, voir bibliographie), c'est un in-quarto de 82 feuillets, de 24 lignes à la page, en caractères gothiques, de 14 points typographiques environ, similaires à ceux de Munster en Argaw (il s'agit de Münster en Argovie, aujourd'hui canton helvétique). Ont été conservés dans la bibliothèque de l'abbaye plusieurs ouvrages des premiers temps de l'imprimerie de cette ville (XVe siècle)
  4. Pierre Clerjon, Histoire de Lyon, depuis sa fondation jusqu'à nos jours (1831).
  5. tous les livres de cette époque ne portent pas obligatoirement le nom de l'imprimeur.

Sources et bibliographie

  • Auguste Bernard, De l’origine et des débuts de l’imprimerie en Europe, 1853
  • Gustave Brunet, La France littéraire au XVe siècle, 1865
  • Aimé Vingtrinier, Histoire de l’imprimerie à Lyon de l’origine jusqu’à nos jours, 1894
  • Jean Porcher, Humanisme et Renaissance, 1934
  • Edmond Werdet: Histoire du livre en France, jusqu'en 1789 (1862)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barthélemy Buyer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Histoire de l'imprimerie à Lyon — Sommaire 1 Introduction 2 Buyer et la première imprimerie Lyonnaise 3 L âge d or de l imprimerie lyonnaise 3.1 Les marchands imprimeurs …   Wikipédia en Français

  • Champvert (Lyon) — 45°45′50.04″N 4°47′35.34″E / 45.7639, 4.79315 Champvert est un quartier du 5e arrondissement de …   Wikipédia en Français

  • 5e arrondissement de Lyon — Pour les articles homonymes, voir 5e arrondissement. Lyon et ses 9 arrondissements …   Wikipédia en Français

  • 69005 — 5e arrondissement de Lyon Pour les articles homonymes, voir 5e arrondissement. Lyon et ses 9 arrondissements …   Wikipédia en Français

  • Traductions de la Bible en français — Article détaillé : Traductions de la Bible. L article ne retient que les traductions de la Bible en français complètes. Sommaire 1 Avant l imprimerie 2 Après l imprimerie 2.1 Traductions du XVe siècle …   Wikipédia en Français

  • Ve arrondissement de Lyon — 5e arrondissement de Lyon Pour les articles homonymes, voir 5e arrondissement. Lyon et ses 9 arrondissements …   Wikipédia en Français

  • Lugdunum — Pour les articles homonymes, voir Lugdunum (homonymie). Lugdunum Site antique de Lyon …   Wikipédia en Français

  • Lyon — Cet article concerne la ville française. Pour les autres significations, voir Lyon (homonymie). 45° 45′ 35″ N 4° 50′ 32″ …   Wikipédia en Français

  • Liste de personnalités liées à Lyon — Article principal : Lyon. Ils sont de Lyon ou ont marqué la ville de leur influence : Sommaire 1 Autorités civiles Militaires Religieux 1.1 Souverains 1.2 Gouvernants, hommes politiques …   Wikipédia en Français

  • Lyonnais Célèbres — Ils sont de Lyon ou ont marqué la ville de leur influence : Sommaire 1 Autorités civiles Militaires Religieux 1.1 Souverains 1.2 Gouvernants, hommes politiques …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”