Bartholomé Welser
Bartholomäus Welser der Ältere
Bartholomäus V. Welser, Gravure de Georg Christoph Eimmart

Bartholomé Welser (1488-1561) était un patricien et marchand d'Augsbourg.

Sommaire

Origine

Bartholomé est le rejeton le plus connu de cette famille patricienne d'Augsbourg, les Welser qui, au XVIe siècle, se partage avec les Fugger la domination du commerce et de la finance européenne, après que les Italiens, particulièrement les marchands et les banquiers vénitiens, ont été chassés des positions dominantes sur le marché européen du capital.

Les Welser

La richesse des Welser repose sur les gains du commerce, en particulier des épices et des draps. Le capital ainsi acquis est utilisé pour acheter ou pour prendre à ferme des mines d'argent ou de cuivre. La richesse ne vient donc pas de l'accumulation des rentes foncières, mais des bénéfices commerciaux et de la spéculation financière.

En 1506-1507, les Welser participent aux voyages portugais vers les Indes, dans le cadre de la Feitoria de Flandres.

Ils reçurent ensuite le droit de coloniser le Venezuela, comme gage d'un gros emprunt, fait à l'empire espagnol, qui avait subi en 1519 des échecs face aux amérindiens dans la région du Darién, appelée Castille d'Or, et qui regroupait les pays actuels du Panama, de la Colombie et du Venezuela, obligeant l'Espagne à déplacer la capitale de Santa María la Antigua del Darién à Panama, dans les années 1515, qui virent Bartolomé de las Casas dénoncer les violences contre les indiens.

Les Welser s'engagèrent à fournir des esclaves noirs à la nouvelle colonie. En 1526, Bartholomé Welser envoya à Saint-Domingue son agent Ambrosius Ehinger, qui y fondait une factorerie. Le 27 mars 1528, l'empereur espagnol Charles Quint accordait à ses agents Henri Ehinger et Jérôme Say une charte ou "capitulation", qui leur concédait l'exploitation de la province de Santa Marta et de la région comprise entre les caps de la Vela et Maracapana, soit le Venezuela actuel.

Une seconde capitulation, du 15 février 1531, transféra le bénéfice de la première aux frères Welser, Antoine et Bartholomé. Ni l'une ni l'autre ne diffèraient en quoi que ce soit des chartes accordées par les souverains espagnols à Christophe Colomb. Mêmes droits, mêmes privilèges, mêmes pouvoirs d'administration attribués aux concessionnaires[1].

La seule clause relevant d'une entreprise de colonisation allemande, est l'obligation d'introduire 50 maîtres mineurs pour l'exploitation des mines de la colonie, qui fut mal observée, ces contremaîtres étant repartis presque tous dès 1535. Seuls, les dirigeants de l'entreprise et quelques officiers du corps expéditionnaire étaient allemands[1].

Le 24 février 1529, Henri Ehinger et Jérôme Sayler arrivent à Coro sur trois navires de Cadix, avec 700 fantassins et 80 cavaliers de nationalités diverses. Les conflits entre Allemands et espagnols, sur fond d'expéditions à la recherche de l'Eldorado aboutissent à l'assassinat de Philippe de Hutten et de Bartholomé Welser en 1546 à Tocuso par les espagnols Juan de CarvajaL et Pedro de Limpias

Le déclin

Le déclin des Welser, se produit rapidement après la mort de Bartholomé. La cause de cette faillite, comme d'ailleurs au moment des difficultés des Fugger, est moins une contraction économique générale que les demandes de crédit démesurées formulées par les princes, autrement dit les relations trop étroites avec les forces politiques.

Le bilan économique se réduisit à la découverte d'huîtres perlières et à la fondation de Maracaibo. Dès 1546, les Allemands quittèrent le Venezuela. Le 30 avril 1556, les Welser étaient déclarés déchus de leur concession par une décision du Conseil des Indes, siégeant à Madrid[1]. Il faut attendre 1567 pour la fondation de Caracas avec l'aide cette fois de flammands.

Notes et références

  1. a, b et c Colonisation et émigration allemandes en Amérique, par René Le Conte, Journal de la Société des Américanistes, Volume 14, page 83

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • R. Ehrenberg, le siècle des Fugger, trad. all., 1955; P. Jeannin, Les marchands au XVIe siècle, 1956.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bartholomé Welser de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Welser — Bartholomé Welser Bartholomé Welser (1488 1561) était un patricien et marchand d Augsbourg. Sommaire 1 Origine 2 Les Welser 3 Le déclin 4 Sources // …   Wikipédia en Français

  • Welser — Das Stammwappen der Welser Die Welser sind eine Augsburger und Nürnberger Patrizierfamilie von Großkaufleuten. In der ehemals freien Reichsstadt Augsburg sind die Welser seit 1246 nachweisbar. Im Mittelalter unterhielten die Welser Faktoreien… …   Deutsch Wikipedia

  • Anton Welser — Das Stammwappen der Welser Die Welser sind eine Augsburger und Nürnberger Patrizierfamilie von Großkaufleuten. In der ehemals freien Reichsstadt Augsburg sind die Welser seit 1246 nachweisbar. Im Mittelalter unterhielten die Welser Faktoreien… …   Deutsch Wikipedia

  • Histoire du Venezuela — 10° 30′ 00″ N 66° 58′ 00″ W / 10.5, 66.9667 L histoire du …   Wikipédia en Français

  • Colonies allemandes — L histoire du colonialisme allemand commence dès l époque médiévale sur les marches orientales de l Europe avec le « Drang nach Osten ». L initiative de ce mouvement d expansion est parfois attribuée à Charlemagne qui, ne pouvant plus s …   Wikipédia en Français

  • Colons et intérêts allemands en Amérique latine — Colonisation européenne des Amériques Découverte et exploration Colonisation anglaise Colonisation courlandaise Colonisation danoise Colonisation néerlandaise …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'émigration allemande en Amérique — L histoire de l émigration allemande en Amérique, d abord au Venezuela mais essentiellement aux États Unis a connu un temps fort au XIXe siècle. Aujourd’hui 42,8 millions (soit 15,2 %) d’Américains se déclarent d’origine allemande,… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la production de cuivre — Cette page relate l Histoire de la production de cuivre. Le cuivre fut, avec l or, le premier métal utilisé par l Homme, qui l a trouvé sous une forme native, souvent dans des régions accidentées naturellement, d où la multiplication des petites… …   Wikipédia en Français

  • Dictionnaire d'économie — Projet:Économie/Liste des articles Cet article est une liste référençant l économie. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Le but de cette page est de lister les articles de Wikipédia relatifs à l économie.… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des mines d'or — Les mines d or ont longtemps mobilisé des millions d orpailleurs, ces chercheurs d or attirés par la moindre rumeur, générant d innombrables conflits et colonisations de territoires, ou même de continents entiers. Une partie seulement des… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”