Barricata

Barricata est un fanzine fondé en 1999. Il est animé par une poignée de militants libertaires et d’activistes musicaux issus des mouvances Red and Anarchist Skinheads (RASH, section Paris-Banlieue) et anarcho-punk. Viscéralement opposés à l’enfermement d’État, au système capitaliste, à toutes les formes de fascisme, convaincus qu’un autre futur est possible, ils ouvrent leurs colonnes aux dissidents culturels, politiques et anarcho-syndicalistes.

Au cours de son existence, Barricata a connu plusieurs phases. D’abord photocopié à hauteur de 500 exemplaires (numéros 1 à 5), puis imprimé à près de 1000 exemplaires (numéros 6 à 10), le fanzine est ensuite passé à plus de 2000 copies (numéros 11 à 16).

Les rédacteurs se sont orientés vers un quasi-trimestriel puisqu'ils ont publié un numéro en octobre 2008, en mars 2009, en juin 2009.

Moins punk rock, le journal s'ouvre depuis deux ans aux autres cultures urbaines, en particulier la scène rap/hip-hop consciente. Il comprend de longs dossiers sur la solidarité internationale (Palestine/Israël, Chiapas) et de nombreuses recensions d'ouvrages.

Barricata a cessé de paraître avec le numéro 21 (été 2010) consacré au féminisme. Les rédacteurs se consacrent désormais à leurs projets personnels: Géraldine poursuit la musique avec Cartouche mais participe également au fanzine A bloc; Fred écrit dans Zones libres et vient de composer son quatrième album, il anime également le combo rockabilly The Angry Cats; Yann participe aussi au fanzine Zones libres et développe son travail de photographe de la marge (voir http://yannlevy.fr/). Enfin, Nico Pâtre, comme tous les autres rédacteurs, poursuit son activisme anarcho-syndicaliste et antifa au sein de la CNT. Il anime par ailleurs la maison d'édition Libertalia et participe aussi à Zones libres.

Barricata, 1999-2010.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barricata de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • barricata — s.f. [dal fr. barricade, der. di barrique barile , perché le prime barricate (1588) furono fatte di botti]. 1. (milit.) [struttura costruita con materiali occasionali e posticci a scopo difensivo] ▶◀ (ant.) bastita, fortificazione, sbarramento.… …   Enciclopedia Italiana

  • barricata — s. f. riparo, vallo, trincea, ostacolo, sbarramento FRASEOLOGIA essere dall altra parte della barricata (fig.), dissentire radicalmente □ alzare, fare le barricate (fig.), opporsi con forza …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • barricata — bar·ri·cà·ta s.f. 1. AU sbarramento a scopo difensivo eretto con materiali di fortuna 2. TS geogr. restringimento naturale di una valle percorsa da un fiume {{line}} {{/line}} DATA: 1598. ETIMO: dal fr. barricade, der. di barrique 1barile …   Dizionario italiano

  • barricata — {{hw}}{{barricata}}{{/hw}}s. f. Riparo occasionale di pietre, legname, automobili, apprestato attraverso vie o passaggi per impedire il transito | Fare le barricate, (fig.) insorgere | Essere dall altra parte della –b, (fig.) essere in una… …   Enciclopedia di italiano

  • barricata — pl.f. barricate …   Dizionario dei sinonimi e contrari

  • Porto Tolle — Administration Pays  Italie Région …   Wikipédia en Français

  • Barricada — (Del fr. barricade < gascón barrique.) ► sustantivo femenino Parapeto improvisado, hecho con toda clase de cosas amontonadas, utilizado para resguardarse tras él sobre todo en las algaradas y luchas callejeras. SINÓNIMO parapeto * * *… …   Enciclopedia Universal

  • баррикада — заимств. из франц. barricade от ит. barricata перекладина ; см. Гамильшег, EW 84; Клюге Гётце 41 …   Этимологический словарь русского языка Макса Фасмера

  • Renzo Provinciali — (born Parma, Italy 14 March, 1895 died Rome, 2 October, 1981), a lawyer by profession, was a notable Italian anarchist, Futurist and journalist. He is perhaps best known for his opposition to Marinetti’s Futurist Manifesto.In the years before the …   Wikipedia

  • Four days of Naples — For the film set during this event, see The Four Days of Naples. During the Second World War, the four days of Naples (Italian Quattro giornate di Napoli ) refers to the popular uprising in the Italian city of Naples between 27 and 30 September… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”