Barrette (Liturgie)

Barrette (liturgie)

Religion
SeminarioAsidoniaJerez2.jpg
Cet article fait partie de la série
Liturgie catholique
Vases liturgiques
Calice - Patène - Ciboire
Custode - Vases aux saintes huiles
Ostensoir - Burettes - Encensoir
Navette - Bénitier - Goupillon
Clochette - Osculatoire
Vase d'ablution - Tintinnabule
Dais - Ombrellino - Bannières
Linges liturgiques
Corporal - Pale - Purificatoire
Manuterge - Conopé - Voile de calice
Bourse - Voile huméral
Paramentique
Amict - Aube - Chape
Chasuble - Croix pectorale - Crosse
Dalmatique - Dalmaticelle - Étole
Fanon papal - Manipule - Mitre
Pallium - Pluvial - Surplis
Stolon - Tunique - Tunicelle
Costume ecclésiastique
Anneau - Aumusse - Barrette
Camauro - Calotte - Camail - Ceinture
Collaro - Coule - Douillette
Ferraiolo - Froc - Mosette
Rochet - Soprana - Soutane
Livres liturgiques
Missel romain - Bréviaire - Évangéliaire
Épistolier - Collectaire - Antiphonaire
Graduel - Martyrologes
Rituel romain - Psautier - Sacramentaire
Voir aussi
Liturgie catholique - Calendrier liturgique
Paramentique - Couleurs liturgiques
Costume ecclésiastique - Mobilier liturgique
Chant grégorien

La barrette, de l'italien barretta lui-même emprunté au latin médiéval biretum, est une coiffure de forme carrée, en étoffe doublée de tissu épais, de carton ou de cuir, autrefois portée au chœur par les clercs qui n'avaient pas l'usage de la mitre et parfois comme coiffure ordinaire en dehors des églises. Elle possède à son sommet une houppe ou un cordon duquel partent trois ou parfois quatre cornes.

Sommaire

Origine et utilisation

Le cardinal Christoph Schönborn portant la barrette rouge.
Évêque portant la barrette voilette.
BaRrette noire.

La barrette n'est pas, à l'origine, propre aux ecclésiastiques. À la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe siècle, cette toque est une coiffure portée couramment par tous, notamment les avocats, les juges, les médecins et les maîtres en théologie. On l'appelait également « bonnet carré. »

Comme coiffure des clercs, sa forme a varié selon les lieux et les époques, plus ou moins carrée, plus ou moins haute, plus ou moins large. L'usage romain veut que la barrette portée au chœur ait trois cornes. Les usages français sont plus souples sur ce point et l'on voyait souvent des barrettes à quatre cornes. Alors que la barrette des cardinaux est surmontée d'une simple ganse, celle des autres ecclésiastiques est parfois ornée d'une houppe, noire ou de couleur, selon la dignité de celui qui la porte.

Elle est, la plupart du temps, de la même couleur que le costume ecclésiastique, c'est-à-dire noire pour les prêtres, violette pour les évêques et certains chanoines, rouge pour les cardinaux. Certains prélats de la famille pontificale portent, alors que le reste de leur costume est violet, une barrette noire ornée d'une houppe de couleur. Les membres de quelques ordres religieux portent une barrette blanche.

Depuis les réformes liturgiques

Jadis portée pour célébrer la messe et l'office divin par les prêtres et les ministres sacrés ainsi que par tous les clercs y assistant au chœur, elle n'est plus prévue pour les célébrants par les rubriques du missel de 1969. Les prêtres qui célèbrent selon le rite tridentin de 1962 ne l'emploient plus systématiquement. En revanche, les prélats en usent encore avec la tenue de chœur, conformément aux dispositions du Cérémonial des Évêques de 1984.

La barrette doctorale

La barrette doctorale, portée en dehors du chœur par les docteurs des universités pontificales, est à quatre cornes, ornée d'une houppe de couleur qui varie selon la matière et les régions : cramoisie pour la théologie dogmatique, blanche pour la théologie morale et verte pour le droit canonique.

Annexes

Notes et références

Liens internes

Liens et documents externes

  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « Barrette (liturgie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barrette (Liturgie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barrette (liturgie) — Pour les articles homonymes, voir Barrette. Le cardinal Christoph Schönborn portant la barrette rouge …   Wikipédia en Français

  • Ceinture (liturgie) — Costume ecclésiastique Religion Cet article fait partie de la série Liturgie catholique Vases liturgiques Calice …   Wikipédia en Français

  • Calice (Liturgie) — Pour les articles homonymes, voir Calice. Religion …   Wikipédia en Français

  • Manipule (liturgie) — Pour les articles homonymes, voir Manipule. Étole et manipule assortis Le manipule, du latin manipulus qui signifie poignée, petite gerbe, est un vêtement …   Wikipédia en Français

  • Bourse (Liturgie) — Religion Cet article fait partie de la série Liturgie catholique Vases liturgiques Calice …   Wikipédia en Français

  • Calice (liturgie) — Pour les articles homonymes, voir Calice. Le calice du mot grec kulix est un vase sacré de la liturgie chrétienne, présentant la forme d une …   Wikipédia en Français

  • Goupillon (liturgie) — Pour les articles homonymes, voir Goupillon. Le goupillon est un petit bâton de bois ou de métal, garni de poils rudes ou d une boule percée de trous, qui sert à l église pour prendre de l eau bénite et pour la jeter sur les objets qu on bénit,… …   Wikipédia en Français

  • Manuterge (liturgie) — Manuterge Religion Cet article fait partie de la série Liturgie catholique Vases liturgiques Calice …   Wikipédia en Français

  • Navette (liturgie) — Pour les articles homonymes, voir Navette. Navette La navette est, dans la liturgie catholique, un récipient généralement en métal, contenant des grains d encens. La navette à encens est en forme de petite …   Wikipédia en Français

  • Stolon (liturgie) — Pour les articles homonymes, voir stolon. Le stolon, de l italien stolone, est un ornement, utilisé autrefois dans la liturgie catholique. Sommaire 1 Origine et utilisation 2 A …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”