Barras (Alpes-de-Haute-Provence)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barras.

44° 06′ 20″ N 6° 06′ 50″ E / 44.1055555556, 6.11388888889

Barras
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Digne-les-Bains
Canton Digne-les-Bains-Ouest
Code commune 04021
Code postal 04380
Maire
Mandat en cours
Rémy Gravière
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Duyes et Bléone
Démographie
Population 156 hab. (2008)
Densité 7,5 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 20″ Nord
       6° 06′ 50″ Est
/ 44.1055555556, 6.11388888889
Altitudes mini. 533 m — maxi. 1298 m
Superficie 20,8 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Barras est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Barrasiens.

Sommaire

Géographie

Le village est situé à 625 m d’altitude[1]. La commune est traversée par le torrent des Duyes.

Le point culminant est au sommet du Ruth (1298 m) ; le pic d’Oise (1140 m) offre un très beau panorama.

Histoire

La communauté médiévale de Barras se caractérise par l’habitat dispersé. Elle compte 37 feux au dénombrement de 1315[2]. Elle est fortement dépeuplée par la crise du XIVe siècle (Peste noire et guerre de Cent Ans) et est complètement dépeuplée au dénombrement en 1471[2].

La communauté de Tournefort était plus importante que celle de Barras au Moyen Âge : elle comptait 48 feux en 1315[2]. Mais elle est elle fortement dépeuplée par la crise du XIVe siècle et annexée par celle de Barras au XVe siècle[2]. Son église dépendait de l’abbaye de Chardavon (actuellement dans la commune de Saint-Geniez), abbaye qui percevait les revenus attachés à cette église[3].

La société patriotique est créée en 1791[4] : c’est l'une des premières des Basses-Alpes, cette précocité étant probablement due au fait que son curé, Jean Gaspard Gassend est député aux États généraux. Elle correspond à la fois avec le club des Jacobins et celui des Feuillants[5].

Toponymie

La localité apparaît pour la première fois dans les textes en 1202 (de Barracio). Selon Charles Rostaing, il se constitue sur la racine oronymique (désignant une montagne) *BAR. Selon Ernest Nègre, il est formé sur le gaulois barro, avec le suffixe augmentatif -as[6],[7].

Héraldique

Blason Barras.svg

Blasonnement :
Fascé d'or et d'azur de 6 pièces.[8].

Économie

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Bertin Jassend    
mars 2008   Rémy Gravière[9]    

Enseignement

La commune est dotée d’une école primaire[10].

Démographie

Évolution démographique
Années 1315 1471 1765 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
Population 37 feux inhabité 291 326 lacune 285 244 282 307 273
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 277 299 291 282 258 269 261 267 223 202
Années 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 186 167 165 162 155 153 135 123 130 100
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - -
Population 113 109 93 84 111 121 148 152 [11] - -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006 et 2007
Sources : Baratier, Duby & Hildesheimer pour l’Ancien Régime[2] ; Insee[12], EHESS[13] pour les chiffres issus des recensements légaux</ref>
Courbe d'évolution démographique de Barras depuis 1793

Lieux et monuments

L’église Saint-Nicolas, possède un clocher à arcades et à baies, surélevé par rapport à l’église. La nef est plafonnée. La porte indique une date du XVIIe siècle[14]. Son retable est orné du thème fréquent de la Donation du Rosaire[15].

La commune compte également deux chapelles en ruines :

  • la chapelle Saint-Louis de 1732 au village, avec un petit clocher, transformée en poulailler[16] ;
  • une chapelle romane au cimetière[1].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Bibliographie

  • Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p.
  • Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969

Notes

  1. a et b Michel de La Torre, Alpes-de-Haute-Provence : le guide complet des 200 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », 1989, Relié, 72 (non-paginé) p. (ISBN 2-7399-5004-7) 
  2. a, b, c, d et e Sous la direction d’Édouard Baratier, Georges Duby, et Ernest Hildesheimer, Atlas historique. Provence, Comtat Venaissin, principauté d’Orange, comté de Nice, principauté de Monaco, Librairie Armand Colin, Paris, 1969, p. 163
  3. Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit., carte 72
  4. Patrice Alphand, « Les Sociétés populaires», La Révolution dans les Basses-Alpes, Annales de Haute-Provence, bulletin de la société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, no 307, 1er trimestre 1989, 108e année, p 291
  5. Alphand, op. cit., p 301
  6. Charles Rostaing, Essai sur la toponymie de la Provence (depuis les origines jusqu’aux invasions barbares, Laffite Reprints, Marseille, 1973 (1re édition 1950), p 88
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes § 2263, p 130
  8. Louis de Bresc, Armorial des communes de Provence, 1866. Réédition : Marcel Petit CPM, Raphèle-lès-Arles, 1994
  9. Site de la préfecture des AHP
  10. Inspection académique des Alpes-de-Haute-Provence, Liste des écoles de la circonscription de Digne, publiée le 6 avril 2010, consultée le 31 octobre 2010
  11. Insee, population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 9 janvier 2009
  12. Barras sur le site de l'Insee
  13. EHESS, notice communale de Barras sur la base de données Cassini, consultée le 23 juillet 2009
  14. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, 1986, 559 p., p 229
  15. Raymond Collier, op. cit., p 481
  16. Raymond Collier, op. cit., p 231



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barras (Alpes-de-Haute-Provence) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barras, Alpes-de-Haute-Provence — Infobox Commune de France nomcommune=Barras région=Provence Alpes Côte d Azur département=Alpes de Haute Provence arrondissement=Digne les Bains canton=Digne les Bains Ouest insee=04021 cp=04380 maire=Bertin Jassend mandat=2001 2008… …   Wikipedia

  • Aiglun (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Aiglun. 44° 03′ 16″ N 6° 08′ 28″ E …   Wikipédia en Français

  • Mirabeau (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Mirabeau. 44° 03′ 49″ N 6° 05′ 27″ E …   Wikipédia en Français

  • Lambert (Alpes-de-Haute-Provence) — La Robine sur Galabre La Robine sur Galabre Détail Administration Pays France Région Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Authon (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Authon. 44° 14′ 21″ N 6° 07′ 38″ E …   Wikipédia en Français

  • Châteaufort (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Châteaufort. 44° 16′ 29″ N 6° 01′ 01″ E …   Wikipédia en Français

  • Claret (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Claret. 44° 22′ 22″ N 5° 57′ 23″ E …   Wikipédia en Français

  • Mane (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Mane. 43° 56′ 21″ N 5° 46′ 06″ E …   Wikipédia en Français

  • Montfort (Alpes-de-Haute-Provence) — Pour les articles homonymes, voir Montfort. 44° 03′ 52″ N 5° 58′ 24″ E …   Wikipédia en Français

  • Ongles (Alpes-de-Haute-Provence) — 44° 01′ 44″ N 5° 44′ 03″ E / 44.0288888889, 5.73416666667 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”