2009 au Mali

Chronologie du Mali

2007 au Mali - 2008 au Mali - 2009 au Mali - 2010 au Mali - 2011 au Mali
2007 par pays en Afrique - 2008 par pays en Afrique - 2009 par pays en Afrique - 2010 par pays en Afrique - 2011 par pays en Afrique

Années :
2006 2007 2008  2009  2010 2011 2012

Décennies :
1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada, États-Unis) • Asie • Europe (France, Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Astronautique Astronomie Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Sociologie • Sport Télévision Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Sommaire

Chronologie

Janvier 2009

  • Lundi 12 janvier 2009 :
    • L'armée malienne a attaqué les positions du groupe rebelle touareg dirigé par Ibrahim Ag Bahanga faisant « des morts, des blessés et huit prisonniers ». L'opération dirigée par un officier originaire du nord s'est déroulée à 200 km à l'est de Kidal.
    • Durant une semaine des producteurs de coton africains venant de 13 pays de l'Ouest et du centre du continent, tous responsables ou techniciens de syndicats cotonniers, se sont réunis à Ségou avec une idée en tête, « Faisons nos affaires nous-mêmes », du nom de la session de l'Université du coton, dont ils suivent le deuxième module, après une semaine passée en 2008 au Burkina Faso[1].
  • Jeudi 22 janvier 2009 : 31 rebelles touareg du groupe dirigé par Ibrahim Ag Bahanga sont tués à Bouréissa (nord-est) lors d'une opération « offensive » de l'armée malienne. Quelque prisonniers ont été faits et 4 véhicules armés et des munitions ont été saisis.

Février 2009

  • Lundi 2 février 2009 : L'armée malienne refuse de suspendre son offensive militaire menée depuis plusieurs semaines dans le nord du Mali contre le groupe du chef rebelle touareg Ibrahim Ag Bahanga, qui a demandé dimanche un cessez-le-feu.
  • Jeudi 5 février 2009 : Suite à une bataille menée par l'armée malienne contre un campement de rebelles touareg, un important groupe armé, poursuivi par l'armée, s'est réfugié sur le territoire algérien. Plusieurs véhicules, des vivres et des armes ont été abandonnés dans le campement attaqué qui serait celui du chef Ibrahim Ag Bahanga.
  • Jeudi 12 février 2009: Le président chinois Hu Jintao est en visite officielle, première étape de sa tournée africaine. Il a été accueilli par le président Amadou Toumani Touré qui l'a reçu au palais présidentiel à Koulouba sur les hauteurs de Bamako. Le Mali est un fidèle allié de Pékin depuis l'indépendance en 1960 de cette ancienne colonie française. Plusieurs conventions ont été signées, le président chinois annonce : « Nous allons augmenter nos investissements sur le continent […] la Chine maintiendra le volume de ses échanges avec le Mali, le continent africain ».
  • Vendredi 13 février 2009 : Le président Amadou Toumani Touré et son homologue chinois Hu Jintao ont posé la première pierre du troisième pont de Bamako. Baptisé Pont de l’amitié sino-malienne et financé par la coopération chinoise, ce pont doit être prêt pour les festivités du 50e anniversaire de l’indépendance du Mali en septembre 2010[5].

Mars 2009

Avril 2009

Amadou Toumani Touré
(Juin 2003)
Modibo Sidibé
(Juillet 2008)
  • Mercredi 15 avril 2009 : 50 maliens expulsés d'Espagne où ils étaient en « situation irrégulière » sont arrivés à l'aéroport de Bamako. Des centaines devraient prochainement être aussi expulsés depuis l'Espagne et le Mozambique. Le Mali est un important pays d'émigration vers l'Europe, en particulier l'Espagne et la France. Des ressortissants maliens sont également présents dans de nombreux pays africains.
  • Mercredi 22 avril 2009 : Les 2 diplomates canadiens et les 2 touristes suisse et allemande, dont les enlèvements au Niger avaient été revendiqués par la branche nord-africaine d'Al Qaïda, ont été libérés dans le Nord du pays.
  • Dimanche 26 avril 2009 : Des élections communales ont eu lieu dans les 703 communes du Mali. L'Adéma-Pasj arrive largement en tête suivie par l'URD puis le RPM.

Mai 2009

  • Dimanche 3 mai 2009 : À l'occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, l'association Reporters sans frontières présente le Mali comme « l'un des pays les plus respectueux de la liberté de la presse sur le continent » africain et vante son réseau de radios : « Seuls quelques cas isolés d'agressions de journalistes viennent tempérer ce constat […] Bien sûr, au Mali la loi n’est pas parfaite, la presse est pauvre et les hommes politiques sont parfois irritables. Mais la liberté de la presse est une réalité […] Avec une trentaine d'hebdomadaires et une demi-douzaine de quotidiens, la presse écrite reflète bien la diversité culturelle du pays […] Plus fort encore est le réseau de plus de 130 radios, locales ou nationales[… ce qui est] un record en Afrique francophone [… Le Mali] fait office de pionnier en la matière : c'est en 1991 qu'a été créée la première radio libre du pays ». Dans les villages isolés, la radio reste souvent le seul média accessible.
  • Mercredi 13 mai 2009 : Le Conseil des ministres adopte le projet de loi portant Code des personnes et de la famille. Ce projet est le fruit de plusieurs années de concertations avec les différentes sensibilités depuis 2000. Il transpose les différents textes régissant le droit de la personne et de la famille et adopte de nouvelle mesure comme l’âge minimum du mariage, fixé à 18 ans pour les hommes et les femmes, et la pleine capacité juridique de la femme à l’instar de l’homme dans le mariage. Ce projet de loi doit maintenant être adopté par l’Assemblée nationale[8].
  • Dimanche 31 mai 2009 : l’organisation islamiste terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique a annoncé avoir assassiné l’otage britannique Edwen Dyer. L’otage britannique faisait partie d’un groupe de 4 touristes enlevés fin janvier au Niger à proximité de la frontière malienne et retenu en captivité dans le nord du Mali. Deux otages avaient été libérés le 22 avril. Un Suisse reste toujours prisonnier du groupe terroriste qui avait demandé la libération de l’islamiste radical jordanien, Abou Katada, détenu en Grande-Bretagne depuis 2005[9]

Juin 2009

  • Mercredi 3 juin 2009 :
    • Le président Amadou Toumani Touré a nommé M’Bam Diatigui Diarra, avocate et ancienne présidente de l'Association malienne des droits de l'homme, en qualité de médiateur de la République[10].
    • Le premier ministre britannique Gordon Brown estime que le britannique, Edwin Dyer, a été assassiné le 31 mai au Mali par une cellule d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) parce que le gouvernement britannique ne répondait à ses exigences. Le premier ministre britannique condamne « fermement » cet « acte de terrorisme atterrant et barbare » : « Cette tragédie renforce notre engagement à combattre le terrorisme. Cela renforce notre détermination à ne jamais accepter les demandes des terroristes ou à payer des rançons […] Je veux que ceux qui voudraient utiliser le terrorisme contre les citoyens britanniques sachent sans aucun doute que nous et nos alliés les pourchasserons sans relâche et qu'ils feront face à la justice comme ils le méritent ». Le groupe demandait que Londres remette en liberté l'islamiste radical Abou Qatada « Al-Filistini » (le Palestinien), un homme présenté par les autorités britanniques comme l'un des membres les plus dangereux du « Londonistan », la mouvance islamiste radicale implantée dans la capitale britannique. Le premier ministre britannique déclare que le président du Mali Amadou Toumani Touré « a le soutien entier [des britanniques] pour se débarrasser d'Al-Qaïda dans son pays »[11].
  • Vendredi 5 juin 2009 : 6 élus locaux de la ville de Tombouctou (nord-ouest) sont enlevés par des hommes armés. « Ceux qui les retiennent » réclament pour les libérer une procuration pour l'élection d'une administration locale, le bureau de Conseil de cercle de Tombouctou. Cela apparaît être une « lutte de leadership » au niveau local[12].
  • Lundi 8 juin 2009 : Le président Amadou Toumani Touré a donné une conférence de presse à l’occasion de l’anniversaire de son investiture pour faire le point sur la mise en œuvre du Programme de développement économique et social (PDES), son programme pour sa deuxième mandature. Il a affirmé qu’il respectera la constitution qui limite à deux le nombre de mandats en tant que président du Mali[13].
  • Vendredi 12 juin 2009 : Le député Oumar Mariko qui préside le groupe d'opposition Parena/Sadi a interpellé le ministre des Maliens de l'extérieur Badara Aliou Macalou sur la situation des maliens émigrés. Il a déploré le sort réservé aux sans-papiers expulsés de France, d’Espagne ou de Libye, dénoncé l’accord signé avec l’Espagne et souhaité que le gouvernement malien refuse de signer l’accord de réadmission voulu par la France[15].
  • Samedi 13 juin 2009: Un nouveau parti politique dénommé Convention pour la renaissance Faso Gnétaga a tenu son assemblée constitutive à la Bibliothèque Nationale du Mali à Bamako. Son secrétaire général est Ousmane N’Diaye. Orienté vers les questions sociales, ce parti propose notamment l’accès aux droits fondamentaux (logement, nourriture, santé, éducation, emploi, justice…) pour les populations vulnérables au point de vue économique et social et l’enseignement fondamental obligatoire[16].
  • Mercredi 17 juin 2009, L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité les projets de loi relatifs respectivement à l'institution du régime d'assurance maladie obligatoire (AMO) et à la création de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM). Cette assurance maladie obligatoire concernera « les fonctionnaires civils de l'État, et des collectivités territoriales, les militaires, les députés, les salariés, les pensionnés ainsi que les ayants droit de ces catégories, y compris leurs ascendants »[18].
  • Mardi 16 juin 2009 : L’armée malienne affirme avoir attaqué une base de l’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Amqi), branche algérienne d’Al-Qaïda située dans la localité de Garn-Akassa, à l'ouest de l'oasis de Tessalit à proximité de la frontière avec l’Algérie, et d’avoir tué 26 combattants islamistes[19],[20].
  • Jeudi 25 juin 2009 : L'Association malienne des expulsés (AME) annoncé avoir porté plainte à Bamako contre Air France pour « abus de pouvoir », accusant la compagnie d'avoir refusé mercredi d'embarquer plusieurs ressortissants maliens sur le vol Bamako-Paris. Elle a par ailleurs affirmé qu'une autre plainte serait déposée contre une deuxième compagnie française, Aigle Azur, qui a également refusé d'accepter à bord de son vol de mercredi des Maliens, résidents en France. Les représentants des deux compagnies ont affirmé à Bamako qu'une circulaire de la PAF d'Orly interdit d'embarquer à direction de Paris les passagers disposant d'un récépissé d'une carte de séjour provisoire de trois mois, lorsque c'est la première demande de carte de séjour, car lorsqu'il s'agit de la première demande de carte de séjour, et qu'un récépissé de trois mois est délivré, le titulaire ne peut pas sortir du territoire français et y revenir avec un récépissé[24].

Juillet 2009

  • Vendredi 3 juillet 2009 : Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés recense près de 10 500 réfugiés mauritaniens, installés depuis une vingtaine d'années dans le cercle de Kayes (ouest). 80% d'entre eux ont « clairement opté pour un rapatriement volontaire dans leur pays d'origine ». Entre 1989 et 1991, plusieurs dizaines de milliers de Mauritaniens ont fui les violences interethniques sévissant dans leur pays d'origine et trouvé refuge au Sénégal et au Mali (Kayes et Bamako). Depuis janvier 2008, le HCR procède au rapatriement volontaire de plusieurs milliers de réfugiés mauritaniens installés au Nord du Sénégal[25].
  • Samedi 4 juillet 2009 : Selon le ministère de la Défense, depuis la veille, des « accrochages très meurtriers » se sont déroulés entre une patrouille de l'armée malienne, engagée dans des missions de contrôle dans la bande sahélo-saharienne, et des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb islamique dans le secteur du nord-ouest. « Des pertes ont été enregistrées de part et d'autres » et les forces armées et de sécurité continuent « les opérations de poursuite sur le terrain ».
  • Mardi 7 juillet 2009 : Le président Amadou Toumani Touré déclare que son pays mène une « lutte totale contre al-Qaida », après l'annonce d'accrochages « très meurtriers » entre l'armée et des éléments de la branche maghrébine d'al-Qaida dans la région de Tombouctou (nord-ouest).
  • Mercredi 8 juillet 2009 : Al-Qaida au Maghreb islamique annonce avoir tué 28 soldats maliens dans une récente attaque dans le nord du Mali, et avoir capturé lors de l'attaque, 3 autres militaires. L'organisation terroriste s'en prend au président Amadou Toumani Touré qu'elle accuse d'avoir engagé son armée contre ses éléments avec le soutien des Occidentaux[26].
  • Jeudi 9 juillet 2009 : Plus d'un millier d'altermondialistes venus d'Afrique et d'ailleurs participent à Bandiagara (nord du Mali) au sommet des pauvres, organisé en parallèle à la réunion du G8 en Italie, pour demander une « juste répartition des richesses ». Selon la présidente du sommet, Barry Aminata Touré : « Il est maintenant temps que le Nord prenne conscience de la nécessité d'aider les pays pauvres. Ce n'est même pas une aide que nous demandons. Nous voulons une juste répartition des richesses, c'est tout ». Plusieurs participants ont insisté sur la nécessité pour le Nord de revoir « positivement » son attitude sur le dossier des migrations, estimant anormal le durcissement des « conditions d'entrée en France ». Plusieurs manifestations sont prévues, dont une « Conférence populaire paysanne » et un « Marché des peuples » proposant des produits africains pour encourager les Africains à « consommer local »[27].
  • Dimanche 12 juillet 2009 : Un otage suisse, Werner Greiner, enlevé le 22 janvier au Niger et détenu par al-Qaida au Maghreb islamique dans le nord du Mali est libéré. Selon le journal arabophone algérien El-Khabar, « une rançon d'au moins trois millions d'euros » a été versée pour la libération. L'argent de la rançon a été transféré d'une banque située dans une capitale européenne vers une agence bancaire au Burkina Faso avant d'être remis à deux intermédiaires, ce que dément le Département fédéral des affaires étrangères suisse[28].

Août 2009

  • Samedi 1er août 2009 et le dimanche 2 août 2009, une réunion de réconciliation entre les différentes communautés du Nord du Mali s'est tenue à Tombouctou avec la présence d'élus, de chefs de tribu et de notables de différentes ethnies présentes dans le nord du Mali : Sonrhaïs, Arabes et Touaregs. Afin de régler les conflits, un mécanisme traditionnel a été mis en place où les chefs religieux et les sages jouent un rôle central. Les participants ont également décidé d'apporter leur soutien au gouvernement malien dans sa lutte contre Al-Qaïda au Maghreb islamique[31].
  • Samedi 29 août 2009 : L’équipe de l’AS Police a remporté la finale de la Coupe du Mali de basket féminin en s’imposant face à l'USFAS club[33]. L’AS Réal (Bamako) a remporté la finale de la 40e édition de la coupe du Mali de basket masculin en battant l’As Police 79 à 42[34].

Septembre 2009

  • Mardi 22 septembre 2009 :
    • (Fête nationale du Mali) : Lors du discours prononcé à l’occasion du 49e anniversaire de l’indépendance du Mali, le président Amadou Toumani Touré a souhaité une refonte du système électoral censé lutter contre la fraude électorale et le désintérêt manifesté par une majorité de la population en s’abstenant lors des consultations électorales. Il s’est prononcé pour la suppression des structures actuelles d’organisation, l’annulation des listes électorales actuelles et la constitution d’un nouveau fichier électoral à partir des résultats du RAVEC, et la création d’une autorité indépendante (l’Agence générale aux élections) ayant pour missions l’élaboration et la mise en œuvre des lois et règlements régissant les élections présidentielle, législatives et communales[38].
    • Depuis le début de la saison des pluies (juin), les inondations ont causé dans le pays la mort de 20 personnes et en ont affecté 12 500 autres.

Octobre 2009

  • Mercredi 7 octobre 2009 : Le Conseil des ministres a examiné une communication relative aux résultats provisoires du 4e Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) réalisé du 1er au 14 avril 2009 sur toute l’étendue du territoire national. La population résidente s’élève à 14 517 176 habitants contre 9 810 911 habitants en 1998, soit un taux de croissance annuelle moyen de 3 6 %[40]. Voir Démographie du Mali.

Novembre 2009

  • Samedi 1er novembre 2009 : Le rebelle Ibrahim Ag Bahanga a, dans une déclaration lue par son porte-parole Hambery Ag Rhissa lors de la rencontre des communautés du Nord-Mali, au stade municipal de Kidal, annoncé qu’il entend "s’inscrire résolument dans le processus de la paix et renonce à l'usage de la violence comme moyen de revendication" et inscrire "son action politique dans le dialogue, la paix et la démocratie"[45]
  • Jeudi 5 novembre 2009 :
    • Suite aux pluies importantes du week-end précédent (75  millimètres en 48 heures, une des tours de la Grande mosquée de Djenné s’est effondrée, faisant 4 blessés légers chez les ouvriers travaillant à la réhabilitation de l’édifice[46].
    • L’Assemblée nationale adopte la loi relative à la création d'un Fonds d'investissement, de développement et de réinsertion socio-économique des régions du Nord-Mali par 127 voix pour, 0 contre et 2 abstention. Ce fonds est destiné à financer 39 projets et programmes de développement des régions de Kidal, Gao et Tombouctou pour un montant de plus de 700 milliards de francs CFA. Cette loi répond à un engagement pris par le gouvernement malien lors des Accords d'Alger de 2006[47].
    • Un avion Boeing en provenance du Venezuela a atterri sur une piste artisanale près du village de Tarkint à environ 150 km au nord est de Gao. Après avoir déchargé une cargaison de 10 tonnes de cocaïne, l’avion aurait tenté de décoller mais s’est écrasé juste après. L’équipage aurait pris la fuite après avoir mis le feu à l’appareil. L’opposition, notamment le parti Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (SADI) a demandé la constitution d’une Commission d’enquête parlementaire[48].
  • Vendredi 27 novembre 2009 : Selon un responsable malien, le Français enlevé mercredi est retenu par des membres de « l'aile dure » d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, le même groupe qui a exécuté, il y a 6 mois, un otage britannique[53]. Le ministère français des Affaires étrangères appelle les Français vivant dans le nord et l'est du Mali, ainsi que dans les zones frontalières proches, « à quitter immédiatement la zone en raison d'une nouvelle aggravation de la menace terroriste ».

Décembre 2009

  • Mercredi 9 décembre 2009, le Conseil des ministres a adopté un projet de loi portant création de l’Université de Ségou[54], établissement public à caractère scientifique, technologique et culturel qui a pour mission de contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique. L’Université de Ségou comportera plusieurs structures de formation et de recherche :
    • la Faculté des sciences sociales (FASSO) ;
    • la Faculté d’agronomie et de médecine animale (FAMA) ;
    • la Faculté du génie et des sciences (FAGES) ;
    • la Faculté des Sciences de la Santé (FASS) ;
    • l’Institut universitaire de formation professionnelle (IUFP).
  • Jeudi 31 décembre 2009 :
    • Al-Qaïda au Maghreb islamique réclame 7 millions de dollars (4,8 millions d'euros) et la libération de plusieurs de ses membres détenus en Mauritanie contre la libération des trois volontaires humanitaires espagnols — Roque Pascual, 50 ans, Albert Vilalta, 35 ans, et Alicia Gamez, 35 ans — séquestrés depuis le 29 novembre et retenus en otages au Mali. Le gouvernement espagnol est informé des exigences des ravisseurs et le président du Mali, Amadou Toumani Touré, joue « un rôle fondamental dans les négociations »[57].
    • Lors des vœux à la Nation, le président Amadou Toumani Touré a indiqué qu’il entend proposé une révision de la constitution soumise à référendum qui prévoit :
    • un réaménagement du pouvoir au sein de l’Exécutif ;
    • la création d’un Sénat ;
    • la réorganisation de la Cour suprême, de la Cour constitutionnelle du Conseil économique, social et culturel, de la Haute cour de justice et du Conseil supérieur de la magistrature ;
    • la création d’une Cour des comptes et d’un organe unique et indépendant de régulation de l’audiovisuel ;
    • le renforcement des droits et libertés avec l’extension des attributions du Médiateur de la République ;
l’institution du contrôle de constitutionnalité par voie d’exception ;
    • Le chef de l’État a également annoncé un projet de redécoupage administratif du territoire avec la création de nouvelles régions et de nouveaux cercles et la transformation des six communes de Bamako en arrondissements[58].

Notes et références

  1. Le Monde.fr, Afrique : des Africains s'inspirent d'HEC pour vendre leur coton
  2. Festival sur le Niger : quand Ségou sert de trait d’union entre les cultures du monde, Le Républicain, 4 février 2009
  3. S.B. Tounkara, Match amical, Mali-Angola 4-0 : Les Aigles se régalent, L’Essor, 13 février 2009
  4. Pape Demba Sidibé, Sénégal: Festival international de Kayes-Medine -Tambacounda - Plaidoyer pour un rayonnement culturel sous-régional, Le Soleil, 17 Février 2009 fr.allafrica.com
  5. M.K., Le pont de l'amitié : la course contre la montre, L’Essor, 8 juin 2009 essor.gov.ml
  6. Gouvernement Modibo Sidibé : Un important réaménagement intervenu hier dans la soirée, L’Indépendant, 10 avril 2009
  7. Alou B Haidara, Aigles du Mali : Un nouveau test pour Stephen Keshi ce samedi, L'Indépendant, 23 avril 2009 maliweb.net et S.B. Tounkara, Match amical Mali-Guinée Équatoriale 3-0 : Petite promenade de santé pour les Aigles "B", L'Essor, 27 avril 2009 maliweb.net
  8. Communiqué du conseil des ministres du Mali du 13 mai 2009 essor.gov.ml
  9. RFI - Assassinat d'un otage britannique 3 juin 2009
  10. Me M'Bam Diarra nommée médiateur de la République du Mali, Pana, 3 juin 2009 (version du 7 juin 2009 sur l'Internet Archive)
  11. Le Figaro.fr, Aqmi a tué un otage britannique
  12. Le Figaro.fr, Les six élus otages sont "vivants"
  13. S. Togola, Conférence de presse du président Touré à l’occasion du 8 juin : dans l’esprit de la tradition, L'Essor, 9 juin 2009 essor.gov.ml
  14. RFI - L'ultime hommage au lieutenant-colonel Lamana Ould Bou, 13 juin 2009
  15. A. Lam, Séance de question orale à l’Assemblée nationale : la situation des maliens de l’extérieur anime les débats, L'Essor, 12 juin 2009 maliweb.net
  16. Mamoutou Diallo, Front politique : Le parti Convention pour la renaissance Faso Gnetaga est né, Nouvel Horizon, 15 juin 2009 maliweb.net
  17. S. Doumbia, « Balla Kallé n’est plus : les obsèques de l’imam de la Grande mosquée de Bamako se sont déroulées hier », L'Essor, 16 juin 2009
  18. A. Lam, Assemblée nationale : l’assurance maladie obligatoire est votée, L'Essor, 15 juin 2009 maliweb.net
  19. Mali : l'armée annonce avoir tué 26 islamistes à sa frontière avec l'Algérie, Afp, 17 juin 2009
  20. Le Figaro.fr, 16 à 26 membres d'al-Qaida tués.
  21. Birama Fall, Politique: élection du maire du district de Bamako, Le Républicain du 22 juin 2009 (version du 24 juin 2009 sur l'Internet Archive)
  22. M.N. Traoré CAN-Mondial 2010, Mali-Bénin 3-1 : les aigles prennent leur envol, L'Essor, 23 juin 2009 essor.gov.ml
  23. Alou B. Haidara, Ensemble Instrumental National du Mali : Saranfing Kouyaté n’est plus !, L'Indépendant, 24 juin 2009 maliweb.net
  24. Le Figaro.fr, Plainte de Maliens contre Air France .
  25. Le Figaro.fr, Plus de 10.000 réfugiés mauritaniens .
  26. Le Figaro.fr, al-Qaida affirme avoir tué 28 soldats .
  27. Le Figaro.fr, Un millier d'altermondialistes au Mali .
  28. Le Monde.fr, Mali : l'otage suisse a été libéré .
  29. Almahady Cissé, Cinéma: Le pouvoir de la mort…a emporté Drabo, Le Républicain du 3 août 2009 http://www.afriquejet.com/afrique-de-l%27ouest/mali/cinema:-le-pouvoir-de-la-mort%e2%80%a6a-emporte-drabo-2009080332810.html
  30. Chiaka Doumbia, « Entre Nous : Intergroupe parlementaire Adema - Urd – Mpr », dans Le Challenger, 7 août 2009 [texte intégral] 
  31. Tombouctou capitale de la réconciliation, Rfi, 3 août 2009
  32. S. Badiaga, A. Sissoko, Finale de la coupe du Mali : Le Djoliba termine en beauté, l'Essor, 24 août 2009 essor.gov.ml
  33. Alexia Kon Fatta, Coupe du Mali de Basket-ball féminin :l'AS Police confirme sa suprématie, le journal du Mali, 29 août 2009
  34. Finales coupe du Mali de basket-ball : L’AS Police et l’AS Réal enlèvent les trophées, le Pouce, 31 août 2009
  35. Basket-ball, Championnat d'Afrique U16 féminin : les "aiglonnes" reines d'Afrique, L’Essor, 7 septembre 2009 essor.gov.ml
  36. S.B. Tounkara, CAN-Mondial 2010 : les Aigles n'iront pas en Afrique du Sud, L’Essor, 8 septembre 2009
  37. Moussa kondo, Attaque des délégations maliennes après le match : Des bus saccagés et des dizaines de blessés, Nouvel Horizon, 8 septembre 2009 maliweb.net
  38. Discours du président Touré à l’occasion du 22 septembre : valeurs essentielles et dynamique de grandes reformes, L'Essor, 23 septembre 2009
  39. Conseil des ministres du Mali du 26 novembre 2009 ; et Unesco, Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, sur le site de l’Unesco, consulté le 7 décembre 2009
  40. Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 7 octobre 2009 [ http://www.maliweb.net/category.php?NID=51326 maliweb.net]
  41. Eliminatoires Can/Mondial 2010, Mali -Soudan 1-0 : Kanouté qualifie les Aigles pour «Angola 2010», Aurore, 12 octobre 2009 maliweb.net
  42. Denis Koné,nouveau bureau de l’A.N. L'URD "sanctionne" deux de ses députés, Les échos, 13 octobre 2009
  43. Communiqué du Conseil des ministres du 14 octobre 2009, L'Essor, 15 octobre 2009 essor.gov.ml
  44. Dieudonné Diama, Barrage de Felou : Un investissement de 120 milliards F CFA au profit de Quatre États !, Le Quotidien de Bamako, 9 novembre 2009
  45. Ibrahima Ag Bahanga à la rencontre intercommunautaire de Kidal : Je m'inscris résolument dans le processus de la paix et renonce à l'usage de la violence comme moyen de revendication ", L'Indépendant, 5 novembre 2009 maliweb.net
  46. Y. Doumbia, Djenné : une tour de la mosquée s'effondre, L’Essor, 10 novembre 2009 essor.gov.ml
  47. Plénière hier à l'Assemblée nationale La loi portant fonds d'investissement des régions Nord avec un coût total de plus de 700 milliards votée, L'indépendant, 6 novembre 2009
  48. Déclaration du Parti SADI : À propos de l’avion suspect ayant atterri dans le nord du Mali à Tarkint dans le cercle de Bourem, Le Républicain, 27 novembre 2009 maliweb.net
  49. Issa Fakaba Sissoko, 6e Edition du Festival international « Triangle du Balafon » : « Pour le développement et l’instauration d’une culture de la paix », a dit le ministre Hamane Niang, L'indicateur Renouveau, 8 novembre 2009 maliweb.net
  50. Y. Doumbia, 8e Rencontre biennale africaine de la photo de Bamako: au-delà des frontières, L’Essor, 9 novembre 2009 essor.gov.ml
  51. Le ministère de la sécurité intérieure confirme l’enlèvement, l'Essor, 30 novembre 2009 essor.gov.ml
  52. Al-Qaïda revendique le rapt d'un Français au Mali et de 3 Espagnols en Mauritanie, Afp, 8 décembre 2009
  53. Le Figaro.fr, Le Français enlevé par "l'aile dure" d'Aqmi
  54. Communiqué du conseil des ministres du 9 décembre 2009 essor.gov.ml
  55. M. Keïta, Syndicat autonome de la magistrature : Fodié Touré reconduit, L'Essor, 18 décembre 2009 essor.gov.ml
  56. B.M. Sissoko, Parti : Tiébimé Dramé réélu à la présidence du Parena, L’Essor, 30 décembre 2009 essor.gov.ml
  57. Le Figaro.fr, Otages espagnols : al-Qaida veut 7 M $
  58. Discours du nouvel An du président de la République : de nouveaux chantiers à la mesure de nos ambitions, L’Essor, 4 janvier 2010

Voir aussi



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 2009 au Mali de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 2009 au Niger — 2007 au Niger 2008 au Niger 2009 au Niger 2010 au Niger 2011 au Niger 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique 2011 par pays en Afrique] Années : 2006 2007 2008  2009  2010 …   Wikipédia en Français

  • 2010 au Mali — Chronologie du Mali 2008 au Mali 2009 au Mali 2010 au Mali 2011 au Mali 2012 au Mali 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique 2011 par pays en Afrique 2012 par pays en Afrique Années : 2007 2008 2009… …   Wikipédia en Français

  • 2011 au Mali — Chronologie du Mali 2008 au Mali 2009 au Mali 2010 au Mali 2011 au Mali 2012 au Mali 2013 au Mali 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique 2012 par pays en Afrique Années : 2008 2009 …   Wikipédia en Français

  • 2007 au Mali — Chronologie du Mali 2005 au Mali 2006 au Mali 2007 au Mali 2008 au Mali – 2009 au Mali 2005 par pays en Afrique 2006 par pays en Afrique 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique Années : 2004 2005 2006… …   Wikipédia en Français

  • 2008 au Mali — Chronologie du Mali 2006 au Mali 2007 au Mali 2008 au Mali 2009 au Mali 2010 au Mali 2006 par pays en Afrique 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique Années : 2005 2006 2007… …   Wikipédia en Français

  • 2006 au Mali — Chronologie du Mali 2004 au Mali 2005 au Mali 2006 au Mali 2007 au Mali – 2008 au Mali 2004 par pays en Afrique 2005 par pays en Afrique 2006 par pays en Afrique 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique Années : 2003 2004 2005… …   Wikipédia en Français

  • Éducation au Mali — Un écolier au Mali apprenant à lire (Kati, février 2005) Le système éducatif malien, dont les objectifs ont été définis sous la présidence de Modibo Keïta, connaît une profonde évolution ces quinze dernières années avec l’augmentation de la… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme au Mali — Le tourisme au Mali est un secteur de l économie qui prend une ampleur ces dernières années. Le nombre de visiteurs est passé de 98 000 en 2002 à 250 000 en 2007. Les recettes provenant du secteur touristique sont passées de 64,648… …   Wikipédia en Français

  • Catholicisme Au Mali — Église catholique au Mali Le catholicisme s’est implanté au Mali avec la colonisation française à la fin du XIXe siècle. L’église catholique est organisée avec un Archidiocèse de Bamako et 6 diocèses : Kayes, Mopti, San, Sikasso, Ségou. Kita …   Wikipédia en Français

  • Catholicisme au Mali — Église catholique au Mali Le catholicisme s’est implanté au Mali avec la colonisation française à la fin du XIXe siècle. L’église catholique est organisée avec un Archidiocèse de Bamako et 6 diocèses : Kayes, Mopti, San, Sikasso, Ségou. Kita …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”