Aṇu

Aṇu (devanāgarī : अणु) est un terme sanskrit qui signifie « fin », « ténu », « minuscule » mais encore « atome » ou « unité infime de temps ou d'espace »[1]. Dans la philosophie indienne et l'Āyurveda, aṇu désigne le plus souvent l'atome ou le plus petit élément issu d'un processus de quintuple mixtion (pañcikaraṇa) lié au cinq mahābhūta.

Sommaire

Dans le Sāṃkhya

Dans le Sāṃkhya les cinq éléments subtils (tanmātra) qui sont à la fois produits et productifs sont à l'origine des cinq éléments grossiers et distincts (Bhūta)[2]. Le Sāṃkhya ne mentionne pas le processus de décomposition et de recomposition des Bhūta qui est à la base de la formation du proto-atome (paramāṇu). Chaque élément grossier en lui-même est un atome (aṇu). Ainsi l'atome Espace (ākāśa aṇu) est produit par le tanmātra śabda. L'atome Air (vāyu aṇu) est issu des tanmātra śabda et sparśa avec une prédominance de sparśa. L'atome Feu (tejas aṇu) et le résultat du mélange des tanmātra śabda, sparśa et rūpa avec une prédominance du troisième. L'atome Eau (ap aṇu) est produit par les tanmātra śabda, sparśa, rūpa et rasa avec une prédominance du quatrième. Enfin, l'atome Terre (pṛthivī aṇu) est une combinaison des cinq tanmātra avec une prédominance de gandha[3].

Dans le Vaiśeṣika

Parmi les six catégories fondamentales du Vaiśeṣika, dravya est celle des neuf substances élémentaires à savoir[4]:

Les cinq premières substances élémentaires sont matérielles tandis que les quatre dernières sont non matérielles. Les substances élémentaires matérielles sont appelées bhūta (éléments) et sont constitués d'atomes (aṇu ou paramāṇu selon les auteurs pour désigner l'unité élémentaire atomique indivisible et indestructible). Ces cinq bhūta composés d'aṇu ou de paramāṇu sont dans le Vaiśeṣika des réalités éternelles et indestructibes[5].

Dans le Vedānta

Article détaillé : Pancikarana.

Dans le Vedānta et plus particulièrement l'Advaita Vedānta, Ādi Śaṅkara introduit dans son petit traité appelé pañcikaraṇam le concept de quintuple mixtion des éléments grossiers (mahābhūta). Ce processus connu sous le terme pañcikaraṇa a été exposé au XIVe siècle par Vidyāraṇya dans son traité intitulé Pañcadaśī[6]. La quintuple mixtion des mahābhūta est à l'origine des paramāṇu, unités élémentaires subtiles qui par combinaison composent les aṇu (atome subtil).

Dans l'Āyurveda

Dans l'Āyurveda qui n'est pas une philosophie mais une médecine en Inde, le paramāṇu (unité élémentaire atomique) découle de la quintuple mixtion des mahābhūta (pañcikaraṇa). Il y a donc cinq paramāṇu qui sont: pṛthivī paramāṇu (élément élémentaire ou particule Terre), jala paramāṇu (particule Eau), tejas paramāṇu (particule Feu), vāyu paramāṇu (particule Air) et ākāśa paramāṇu (particule Espace). Un atome ou aṇu résulte de la combinaison de ces cinq paramāṇu. Il y a donc cinq aṇu de base qui sont pṛthivī aṇu (atome Terre), jala aṇu (atome Eau), tejas aṇu (atome Feu), vāyu aṇu (atome Air) et ākāśa aṇu (atome Espace). Une molécule procède de la combinaison en proportion diverse de ces cinq aṇu[7].

Dans le Bouddhisme

Il n'y a pas dans le bouddhisme primitif de théorie atomique. Celle ci apparaît plus tardivement dans le bouddhisme ancien et fut probablement introduite par les Sarvāstivādin au contact avec les Vaiśeṣika[8].

Sarvāstivāda

Dans le Sarvāstivāda les atomes sont composés de particules (paramāṇu) des quatre éléments primaires (Terre Eau, Feu, Vent). Ces particules ne peuvent jamais être dissociées les unes des autres. De plus, elles sont considérées comme évasives car elles n'ont pas d'existence objective en dehors d'elles-mêmes.

Le paramāṇu est considéré comme une unité élémentaire matérielle indivisible. Sept de ces paramāṇu constituent dans le Sarvāstivāda un aṇu encore trop petit pour être perçu. Il faut sept aṇu pour constituer une particule atomique qu'un bouddha puisse percevoir[9].

Notes et références

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. The Sankhya káriká, or, Memorial verses on the Sánkhya philosophy, Volume 46. Īśvarakr̥ṣṇa, Gauḍapāda Ācārya, Henry Thomas Colebrooke. Éd. Printed for the Oriental translation fund of Great Britain and Ireland, by S. Collingwood, 1837, page 17
  3. Yoga as Philosophy and Religion. Surendra Nath DasGupta. Éd. Kessinger Publishing, 2003 pages 64 à 68. (ISBN 978-0-7661-4705-8)
  4. Indian philosophy: an introduction to Hindu and Buddhist thought. Richard King. Éd. Edinburgh University Press, 1999 pages 105 et svt. (ISBN 978-0-7486-0954-3)
  5. op. cit., Richard King, pages 105 et 108
  6. A handbook of Hindu pantheism : the Panchadasi Volume I. Acarya, Madhava Na (Madhava Narayana), Nandalala Dhola. Éd. Calcutta, H. Dhole 1899, page 6 et 7
  7. Handbook of Ayurveda. Bhagwan Dash, Acharya Manfred M. Jounious. Éd. Concept Publishing Company, 1997, page 15. (ISBN 978-81-7022-082-4)
  8. A manual of Buddhist philosophy: Cosmology. William Montgomery McGovern. Éd. Routledge, 2001, page 125. (ISBN 978-0-415-24480-0)
  9. A comparative history of world philosophy: from the Upanishads to Kant. Ben-Ami Scharfstein. Éd. SUNY Press, 1998, pages 196 et 197. (ISBN 9780791436837)

Voir aussi

Lien interne


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aṇu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Añú — Saltar a navegación, búsqueda Añú término que alude a una de las poblaciones indígenas de Venezuela y, unos de los cincos pueblos aborígenes del Estado Zulia que son: los Barí, los Yukpa, los Añú, los Wayú y los Japreira, o a su lengua el idioma… …   Wikipedia Español

  • ANU — Anu est le nom sémitisé du dieu sumérien An; l’idéogramme qui le désigne signifie simultanément «ciel» et «dieu», en général. Dans le partage tripartite du monde, Anu règne par excellence sur les cieux. Il occupe, à ce titre, le sommet du… …   Encyclopédie Universelle

  • Añu — Mädchen Die Añu (oder Paraujano) sind ein zu den Arawak gehörendes Volk Südamerikas, das im Norden des Bundesstaats Zulia, Venezuela, an der Laguna de Sinamaica lebt. Das Wort „Añu“ bedeutet „Menschen des Wassers/der Lagune“. Die Añu Sprache… …   Deutsch Wikipedia

  • Anu — Saltar a navegación, búsqueda Anu era el nombre de una deidad en la mitología mesopotámica y mitología sumeria, descrito como un dios del cielo. Contenido 1 Descripción 2 Mitología 2.1 Sus hijos …   Wikipedia Español

  • Anu — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • ANU — steht für: Ándalus Lineas Aéreas, spanische Fluggesellschaft (ICAO Code) Arbeitsgemeinschaft Natur und Umweltbildung Australian National University Flughafen VC Bird International, in Antigua und Barbuda als IATA Code Anu steht für: An (Gott)… …   Deutsch Wikipedia

  • Anu — steht für: Ándalus Lineas Aéreas, spanische Fluggesellschaft (ICAO Code) Arbeitsgemeinschaft Natur und Umweltbildung Australian National University Flughafen VC Bird International, in Antigua und Barbuda als IATA Code Anu steht für: An (Gott)… …   Deutsch Wikipedia

  • anu — anu; anu·bing; anu·bis; anu·bin; …   English syllables

  • Anu — Anu,   Anum [akkadisierte Form aus sumerisch An »oben«, »Himmel«], oberster Gott des sumerischen und babylonischen Pantheons. Anu ist der Vater zahlreicher Götter und Dämonen. Seine Gemahlin ist ursprünglich die Erde, später Antu(m) (akkadisch,… …   Universal-Lexikon

  • Anu — Anu, irische Göttin, von unbestimmter Bedeutung, im Frühjahr sollte ihr Bild an einen Stein gebunden werden …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”