Barr (Bas-Rhin)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barr.

48° 24′ 32″ N 7° 27′ 02″ E / 48.408889, 7.450556

Barr
Place de l'Hôtel de ville
Place de l'Hôtel de ville
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Alsace
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Sélestat-Erstein
Canton Barr
Code commune 67021
Code postal 67140
Maire
Mandat en cours
Gilbert Scholly
2008-2014
Intercommunalité C.C. du Piémont de Barr
Démographie
Population 6 748 hab. (2008)
Densité 327 hab./km²
Gentilé Barrois, Barroises
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 32″ Nord
       7° 27′ 02″ Est
/ 48.408889, 7.450556
Altitudes mini. 176 m — maxi. 971 m
Superficie 20,61 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Barr (en alsacien Borr) est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace. Elle est jumelée avec la ville de Perros-Guirec (Côtes-d'Armor).

Comme on peut le voir les maisons sont peintes de couleurs différentes ; c'est ainsi que l'on pensait que cela se faisait autrefois...

Sommaire

Géographie

La localité s'appuie sur les contreforts du massif des Vosges au pied du mont Sainte-Odile et à 8 km au sud d'Obernai. Elle est traversée par la Kirneck, affluent de l'Andlau et sous-affluent de l'Ill.

Histoire

Héraldique

Blason de Barr

Les armes de Barr se blasonnent ainsi : « d'argent à la herse de sable[1]

À l'origine propriété impériale, la ville fut cédée par les Habsbourg à Nicolas Ziegler en 1522, puis transformée en franc-alleu trois ans plus tard. Par la suite ses fils la vendirent à la ville de Strasbourg, dont elle dut épouser la cause dans la guerre qui opposa Strasbourg protestant aux Lorrains catholiques. En 1592, ceux-ci brûlèrent le château, la maison commune et soixante-dix habitations, et torturèrent plusieurs habitants.

Pendant la Guerre de Trente Ans elle eut à souffrir des Impériaux, des Suédois et des Français, mais moins que les villages environnants. Dans le conflit qui opposa Louis XIV à Strasbourg la ville fut occupée par les Français ; le meurtre d'un officier par un habitant amena en représailles l'incendie de la ville..

La reconstruction fut rapide et par la suite Barr ne connut plus de catastrophe de ce genre, même s'il dut supporter le passage de troupes qu'il lui fallut entretenir.

Au XVIIIe siècle un procès qui devait durer près d'un siècle opposa les localités de la seigneurie de Barr à la ville de Strasbourg, leur suzerain, qui revendiquait la totalité des forêts de sa vassale. En 1763, une première décision en attribua le tiers à Strasbourg ; il y eut appel et ce ne fut qu'en 1836, sous la Monarchie de Juillet, que le verdict fut définitivement confirmé. Il y a encore une quarantaine d'années, de vieux Barrois appelaient la partie possédée par Strasbourg d'r g'stohlne Wàld, la forêt volée. Mais on est toujours le voleur de quelqu’un : au XVIIIe siècle également, Strasbourg fit construire, en toute légalité, un petit canal qui détournait vers la Kirneck une partie des eaux qui auraient dû arriver à Andlau, et il y a une cinquantaine d’années, de vieux Andloviens parlaient encore du g'stohlnes Wasser, de l’eau volée. Aujourd’hui cette affaire elle aussi paraît oubliée de part et d’autre ; il semble même que l’actuelle municipalité barroise ne connaisse plus l’existence du canal (encore entretenu dans les années quatre-vingts) et, la nature reprenant ses droits, les eaux retourneront peut-être bientôt à Andlau.

De violents combats y opposèrent en 1944 Allemands nazis et Américains.

Ouvrages consultés: Annuaire de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Dambach-la-Ville, Barr et Obernai, 1993 (pp. 99 et suiv.), 2004 (pp. 81 et suiv.)

Administration

Barr : vue générale. À l'avant-plan, vignobles sur le coteau.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Gilbert Scholly[2] UMP  
2001 2008 Gilbert Scholly UMP  
1995   Gilbert Scholly UMP  
1989   Michel Schwanger    
1983   Docteur KRIEG UMP  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Musée

Le Musée de la Folie Marco

Transport

  • Barr possède une gare TER Alsace, située à huit minutes du centre-ville. La cadence est de un train toutes les demi-heures : Gare de Barr

Démographie

Rue du centre ville.
Évolution démographique
(Source : Ehess[3] et INSEE[4],[5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 771 3 996 4 143 4 091 4 324 4 521 4 095 4 185 4 345
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
4 737 4 877 5 082 5 655 5 945 5 857 5 646 5 678 5 576
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 243 5 022 4 934 4 176 4 185 4 278 4 389 4 430 4 322
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008  
4 207 4 268 4 157 4 511 4 839 5 892 6 599 6748  
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Personnalités liées à la commune

  • Émile Bieckert (don Emilio), qui introduisit la fabrication de la bière en Argentine. Il fut un grand bienfaiteur de Barr, sa ville natale.
  • Richard Hartmann, qui fonda à Chemnitz une grande fabrique de locomotives. Lui non plus n'oublia pas sa ville natale dont il fut un grand bienfaiteur.
  • Édouard Schuré, écrivain ésotérique. Un Alsacien se sent tenu de posséder dans sa bibliothèque Les Grands Initiés sans se croire obligé de lire l'ouvrage.
  • Jean Hermann, médecin et naturaliste dont le cabinet d'histoire naturelle a donné naissance au Musée zoologique de l'ULP et de la ville de Strasbourg
  • Martin Feuerstein, artiste-peintre, né le 6 janvier 1856 à Barr et décédé le 13 février 1931 à Munich.
  • Henri Rieffel, chirurgien et professeur d'anatomie à l’hôpital St. Louis de Paris, né en 1862 à Barr, décédé à Villerville (Calvados) en 1939.
  • Edmond Rinckenbach, artiste-peintre, né le 1er mars 1862 à Barr et décédé le 13 août 1902 à Metz.
  • Richard Hartmann, natif de Barr, chef d'entreprise à Chemnitz en Allemagne et constructeur de locomotives.
  • Paul Schmitthenner, architecte allemand et professeur d’Université
  • Joseph Bloch, Grand Rabbin (1875-1970)[6]

Culture

Barr est la ville d'origine du groupe de pop-rock AMPM.

La musique municipale UNION de Barr existe depuis 1863.

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barr (Bas-Rhin) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barr (bas-rhin) — Pour les articles homonymes, voir Barr. Barr …   Wikipédia en Français

  • Barr, Bas-Rhin — Barr is a French commune, located in the département of Bas Rhin and the région of Alsace.The lovely 1878 synagogue survived the Nazi occupation. [http://judaisme.sdv.fr//synagog/basrhin/a f/barr.htm] References …   Wikipedia

  • Bas Rhin — Pour les articles homonymes, voir Rhin (homonymie). Bas Rhin …   Wikipédia en Français

  • Bas-Rhin — Region Elsass …   Deutsch Wikipedia

  • Bas-Rhin — Pour les articles homonymes, voir Rhin (homonymie). Bas Rhin …   Wikipédia en Français

  • Châtenois (Bas-Rhin) — Pour les articles homonymes, voir Châtenois. 48° 16′ 21″ N 7° 24′ 05″ E …   Wikipédia en Français

  • Chatenois (Bas-Rhin) — Châtenois (Bas Rhin) Pour les articles homonymes, voir Châtenois. Châtenois …   Wikipédia en Français

  • Zell (Bas-Rhin) — Nothalten Nothalten Villages de Nothalten et Blienschwiller. Détail …   Wikipédia en Français

  • Stotzheim (Bas-Rhin) — Stotzheim …   Deutsch Wikipedia

  • Breitenbach (Bas-Rhin) — Pour les articles homonymes, voir Breitenbach. 48° 21′ 56″ N 7° 17′ 30″ E …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”