Baron Guichard

Olivier Guichard

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guichard.
Olivier Guichard
Parlementaire français
Naissance 27 juillet 1920
Décès 20 janvier 2004
Mandat Député 1993-1997
Début du mandat
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription Septième circonscription de la Loire-Atlantique
Groupe parlementaire UDVe (1967-1968)
UDR (1968-1978)
RPR (1978-1997)
Cinquième République

Olivier Guichard, né le 27 juillet 1920 à Néac (Gironde) et mort le 20 janvier 2004 à Paris, est un homme politique français.

Sommaire

Parcours politique

Raoul Vadepied (à droite) et Olivier Guichard à Évron (assemblée des Maires de la Mayenne) en 1973

Descendant d'un baron d'Empire[1], il est élève au lycée Condorcet et poursuit ses études à l'Université de Paris où il obtient une licence en Lettres et en Droit ainsi que de Sciences Politiques.

Fils de Louis Guichard, qui fut capitaine de corvette et le directeur du cabinet de l'Amiral Darlan (de février 1941 à novembre 1942), il s'engage dans l'armée française à la Libération et poursuit la guerre jusqu'à la défaite de l'Allemagne.

Dès 1947 il rejoint le mouvement gaulliste. De 1951 à 1958, il est le chef de cabinet du général de Gaulle, pendant la traversée du désert de ce dernier.

En 1968, il est ministre du Plan et de l'aménagement du territoire dans les gouvernements de Georges Pompidou puis de Maurice Couve de Murville. Il prépare le référendum de 1969, sur la Régionalisation et la réforme du Sénat, dont le refus par le peuple provoquera le départ du président de la République Charles de Gaulle.

De 1969 à 1972, il est ministre de l'éducation dans le gouvernement de Jacques Chaban-Delmas. Il est notamment à l'origine de la création de l'Université de technologie de Compiègne. Il devient ministre de l'Equipement et de l'Aménagement du Territoire dans les deux gouvernements de Pierre Messmer, de 1972 à 1974. Il y favorise le développement des autoroutes concédées et la création de la zone industrielle de Fos-sur-Mer. Il est ministre de la Justice dans le gouvernement de Raymond Barre, en 1976.

Membre du RPR, il fait partie de ceux qu'on appelle les barons du gaullisme. Détail paradoxal, il est le cousin de Jean de Brem, journaliste et militant de l'OAS, qui fut abattu par la police en avril 1963 pour ses activités clandestines[2].

Président de
conseil régional
Sin foto.svg
Région Pays de la Loire
Parti politique RPR
Élu le 1974
Prédécesseur Vincent Ansquer
Successeur François Fillon
Mandat 1974 - 1998
Autres fonctions
Naissance 27 juillet 1920
Néac (Gironde)
Décès 20 janvier 2004Paris)
Ve République

Contestations

Comme ministre de l'aménagement du territoire, ses détracteurs lui reprochent d'avoir trop fortement favorisé l'aménagement routier aux dépens des transports collectifs. Egalement, il aurait préféré la construction du canal Rhin-Rhône au lieu de la construction de la ligne à grande vitesse Paris-Lyon, financée par emprunt, par la seule capacité financière de la SNCF.

Comme président de la région Pays de la Loire, ses détracteurs disent que la politique d'aménagement a surtout profité à la zone touristique de La Baule dont il était le maire.

Sa politique niant l'appartenance de la Loire-Atlantique à la Bretagne[réf. nécessaire] fut l'objet de perpétuelles contestations.

Sa carrière donne le sentiment, au plan national en tout cas, d'une succession d'occasions manquées : soutien sans faille à Jacques Chaban-Delmas en 1974 contre Jacques Chirac, "premier ministrable" en 1972 pour finalement assister à la désignation de Pierre Messmer, impuissance à ramener le RPR dans le giron présidentiel giscardien en 1976 alors qu'il est entré au gouvernement en partie pour cela…

En fait, il lui manqua sans doute l'énergie et l'ambition qui font les grandes carrières, lui qui n'hésite pas à dire, constatant l'activisme d'un Jacques Chirac, « je suis au balcon ».

Sa première épouse, Suzanne Vincent, qu'il a rencontré dans la résistance, est morte en 1980.[3] Veuf, il épousa la journaliste Daisy de Galard le 27 juillet 1990.

Il est inhumé en Gironde.

Mandats politiques

Œuvres

  • Aménager le France, 1965
  • L'Éducation nouvelle, 1970
  • Vivre ensemble, 1976 : rapport Guichard préfigurant les lois de décentralisation de 1982-1983
  • Un chemin tranquille, 1975
  • Mon général, 1980
  • Du particulier au général, 1999
  • Vingt ans en 40 Fayard, 1999

Citations

  • « Une société unie n'est pas une société sans différences, mais une société sans frontières intérieures. »

Extrait de Un chemin tranquille.

  • « On ne se méfie jamais assez de son passé. »

Extrait d'une interview dans Nouvel Ouest - mars 2000

Décorations

Précédé par Olivier Guichard Suivi par
Jean Lecanuet Ministre français de la Justice
1976-1977
Alain Peyrefitte
Edgar Faure Ministre français de l'Éducation nationale
1969-1972
Joseph Fontanet
Vincent Ansquer Président du Conseil régional des Pays de la Loire
1974-1998
François Fillon

Références

  1. même si sa famille n'est pas admissible à l'Association de la noblesse française ; en effet, le titre ne satisfait pas à toutes les conditions de régularité
  2. Dominique Venner, Guide de la politique, Balland, 1972, p.192
  3. (en)The New-York Times
  4. Association Georges Pompidou

Lien externe

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Olivier Guichard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baron Guichard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Olivier Guichard — Pour les articles homonymes, voir Guichard. Olivier Guichard Olivier Guichard (2ème à droite) à Évron en compagnie de Raoul Vadepied …   Wikipédia en Français

  • Jaligny-sur-Besbre — 46° 22′ 51″ N 3° 35′ 34″ E / 46.380833, 3.592778 …   Wikipédia en Français

  • François Viète — d après Daniel ou Jean Rabel Naissance 1540 Fontenay le Comte (France) Décès 23 février 1603 Paris …   Wikipédia en Français

  • Liste der Biografien/Gu — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Franciscus Vieta — François Viète François Viète, ou François Viette, en latin Franciscus Vieta, est un mathématicien français, né à Fontenay le Comte (Vendée) en 1540 et mort à Paris le 23 février 1603. De famille bourgeoise et de formation juridique, il …   Wikipédia en Français

  • Francois Viete — François Viète François Viète, ou François Viette, en latin Franciscus Vieta, est un mathématicien français, né à Fontenay le Comte (Vendée) en 1540 et mort à Paris le 23 février 1603. De famille bourgeoise et de formation juridique, il …   Wikipédia en Français

  • Vieta — François Viète François Viète d après Daniel ou Jean Rabel Naissance 1540 Fontenay le Comte (France) …   Wikipédia en Français

  • Viète — François Viète François Viète d après Daniel ou Jean Rabel Naissance 1540 Fontenay le Comte (France) …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Lyon — Armes actuelles de la ville de Lyon L histoire de Lyon concerne l histoire de l agglomération présente sur le site de l actuelle ville de Lyon. Si le lieu est occupé depuis la Préhistoire, la première ville, nommée Lugdunum, date de la Rome… …   Wikipédia en Français

  • Louis de Sancerre — Louis de Champagne, de Sancerre, connétable de France en 1397, Jules Claude Ziegler, 1834, musée historique de Versailles …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”