Barnett Newman
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Newman.
À gauche l'obélisque brisé de Barnett Newman à l'université de Washington.

Barnett Newman (29 janvier 1905, New York4 juillet 1970, New York) est un peintre américain. Il est l'un des représentants les plus importants de l'expressionnisme abstrait et l'un des premiers peintres de la Colorfield Painting.

Sommaire

Biographie et œuvre

Jeunesse

Newman est né au 480 Cherry Street sur le Lower East Side de Manhattan à New York, fils d'immigrants juifs de Pologne, Abraham et Anna (nés, respectivement, en 1874 et 1882). Il étudie la philosophie au City College de New York puis travaille dans l'entreprise de vêtement de son père. Dans les années 1930 il peint ce que l'on dit avoir été des œuvres expressionistes, mais il les détruit toutes. Il devient alors écrivain et critique d'art, organise des expositions et écrit les catalogues. Plus tard, il devient membre du Uptown Group[1].

Carrière

Barnett Newman écrit des avant-propos de catalogues et des revues puis à la fin des années 1940 il commence à exposer dans la galerie de Betty Parsons. Sa première exposition personnelle se déroule en 1948. Sitôt après cette première exposition, Barnett Newman dira lors d'une session artistique du Studio 35 : « Nous sommes en train, en quelque sorte, de faire le monde à notre image[2]. » Se servant de son talent d'écrivain, Newman se bat, pied à pied pour renforcer sa nouvelle image d'artiste et pour promouvoir son œuvre.

On peut citer par exemple sa lettre du 9 avril 1955, « Lettre à Sidney Janis : — Il est vrai que Rothko parle au combattant. Il se bat, cependant, pour soumettre le monde des philistins. Mon combat contre la société bourgeoise m'a convaincu de la rejeter totalement[3]. »

Dans les années 1940 son style est plutôt surréaliste puis devient plus mûr. Ceci se caractérise par des surfaces de couleur séparées par de fines lignes verticales, des zips (signifie en anglais « fermeture Éclair ») comme il les nomme. Dans ses premières œuvres présentant ces zips, les champs de couleur ne sont pas uniformes, mais par la suite, les couleurs sont pures et plates. Newman lui-même pensait qu'il avait atteint la pleine maturité de son style avec la série Onement, en 1948.

Le zip restera un élément constant de la carrière de Newman. Dans quelques peintures des années 1950, comme The Wild[4], qui fait deux mètres quarante de long sur quatre centimètres de large, le zip est bien là, s'il n'est pas l'œuvre en elle même. Newman réalise également quelques sculptures qui sont essentiellement une représentation tridimensionnelle de zips.

Bien que les peintures de Newman apparaissent comme purement abstraites et que nombre d'entre elles n'avaient pas de titre, à l'origine, les noms qu'il leur donna ensuite se rapportent à des sujets spécifiques, souvent en rapport avec un thème sur le Judaïsme. Deux œuvres du début des années 1950, par exemple, se nomme Adam[5] et Eve[6], puis également Uriel (1954) et Abraham[7] (1949), une peinture très sombre, dont le nom est certes celui du patriarche de la Bible mais était également celui du père de Newman décédé en 1947.

La série de peintures en noir et blanc, The Stations of the Cross[8] (1958-64), débute peu après que Newman se soit remis d'une crise cardiaque, elle est vue comme un sommet de sa carrière. La série est sous-titrée Lema sabachthani – « Pourquoi m'avez-vous abandonné ? » – mots prononcés par le Christ sur la croix. Newman voit ses mots comme ayant un sens universel. La série a aussi été vue comme un mémorial aux victimes de la Shoah.

Dernières œuvres

Les œuvres tardives de Newman comme la série Who's Afraid of Red, Yellow and Blue, sont faites de couleurs pures et vibrantes, souvent sur de vastes toiles – Anna's Light (1968), baptisée ainsi en mémoire de sa mère qui mourut en 1965, est la plus grande, huit mètres quarante sur deux mètres soixante-dix. Newman travaille également sur des toiles non rectangulaires vers la fin de sa vie, comme Chartres (1969), par exemple qui est triangulaire, puis revient à la sculpture, réalisant quelques pièces en acier poli. Ses dernières peintures sont réalisées avec de la peinture acrylique plutôt qu'avec de la peinture à l'huile comme dans ses précédentes œuvres. Parmi ses sculptures, le Broken Obelisk[9] est la plus grande et la plus connue, représentant un obélisque à l'envers dont la pointe repose sur celle d'une pyramide.

Il réalise également une série de lithographies, les 18 Cantos[10] (1963-64) qui selon Newman, évoquent la musique. Son œuvre compte aussi quelques eaux-fortes.

Newman est en général considéré comme un expressionniste abstrait, si on se base sur son travail à New York, dans les années 1950, où avec d'autres artistes de cette tendance il a développé un style abstrait qui n'avait plus rien de commun avec l'art européen. Cependant son rejet du travail expressif au pinceau tel que l'utilisaient d'autres expressionnistes abstraits comme Clyfford Still et Mark Rothko et l'utilisation d'aplat de couleur sur des surfaces bien délimitées, peuvent faire de lui un précurseur des artistes des mouvements picturaux Hard-edge painting, Colorfield Painting et Minimalisme (art), tel que Frank Stella.

Newman ne remporta pas un grand succès comme artiste pendant la plus grande partie de sa vie, étant éclipsé par des personnages hauts en couleurs comme Jackson Pollock. L'influent critique Clement Greenberg écrivit sur lui des papiers enthousiastes, mais ce n'est pas avant la fin de sa vie qu'on commença à le considérer sérieusement. Il influença néanmoins de nombreux jeunes peintres.

Newman est mort à New York d'une crise cardiaque en 1970.

Notes et références

Source

Bibliographie

  • Barnett Newman : selected writings and interviews, éd. John P. O'Neill, comm. Mollie McNickle, introd. Richard Shiff, New York, 1990 (ISBN 0-394-58038-9).
  • Barnett Newman, Cat. expo. 2002-2003 : Philadelphia museum of art, Tate Modern. Ann Temkin et Richard Shiff. Philadelphia ; London : Tate Publishing, 2002. 351 pages. (ISBN 1-85437-396-X) . Yale Univ. Press, 2002. 351 pages. (ISBN 0-300-09429-9)
  • American Abstract Expressionism of the 1950s An Illustrated Survey, Marika Herskovic (ed.), New York School Press, 2003. (ISBN 0-9677994-1-4)
  • Bruno Eble, Barnett Newman et l'art roman, Paris, L'Harmattan, 2011, 267 p. (ISBN 978-2-296-55188-6)
  • Écrits, Barnett Newman, Trad. Jean Louis Hudebine. Notes et légendes : Jean Clay. Intro. Richard Shiff. Dossier :Yve-Alain Bois, Carol Mancusi-Ungaro, Suzanne Penn, Pierre Schneider. Paris, Macula, 2011. 542 pages. (ISBN 978-2-8658906-1-3)

Notes

  1. (en) Le Uptown Group sur Wikipedia anglophone.
  2. Barnett Newman Selected Writings and Interviews, (ed.) by John P. O'Neill, pgs.: 240-241, University of California Press, 1990.
  3. Barnett Newman Selected Writings and Interviews, (éd.) by John P. O'Neill, p. 201, University of California Press, 1990.
  4. Photographie de The Wild sur le site du MoMA (New York).
  5. Photographie de Adam Tate Galery Londres.
  6. Photographie Eve Tate Galery Londres.
  7. Abraham sur le site du MoMA (New York).
  8. Vue intérieure de l'exposition, salle avec la série The Stations of the Cross sur www.exporevue.com.
  9. The Broken Obelisk, memorial Martin Luther King, Rothko Chapel sur www.bluffton.edu.
  10. 18 Cantos sur le site du MoMA (New York).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barnett Newman de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barnett Newman — (* 29. Januar 1905 in New York; † 4. Juli 1970 ebenda) war ein amerikanischer Maler und Bildhauer. Er war der Vertreter eines meditativen Expressionismus und prägte das Colour Field Painting (Farbfeldmalerei). Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2… …   Deutsch Wikipedia

  • Barnett newman — Pour les articles homonymes, voir Newman. À gauche l obélisque brisé de Barnett Newman à l Université de Washington Barnett …   Wikipédia en Français

  • Barnett Newman — Saltar a navegación, búsqueda Barnett Newman A la izquierda, el obelisco roto de Newman en la Universidad de Washington Nacimiento 29 de enero de 1905 Nueva …   Wikipedia Español

  • Barnett Newman — (29 de enero de 1905 4 de julio de 1970). Pintor estadounidense asociado al expresionismo abstracto y un destacado exponente de la pintura de campos de color. Su producción más representativa consiste en sencillas composiciones en las que una… …   Enciclopedia Universal

  • Barnett Newman — Infobox Artist bgcolour = silver name = Barnett Newman imagesize = 250px caption = Onement 1 , 1948. Museum of Modern Art, New York. The first example of Newman using the so called zip to define the spatial structure of his paintings birthname =… …   Wikipedia

  • Barnett — as a personal name can refer to: *Barnett Newman *Barnett Slepian *Charlie Barnett *Correlli Barnett *Guy Barnett (Australian politician) *Guy Barnett (UK politician) *Joel Barnett *Josh Barnett, American heavyweight mixed martial arts fighter… …   Wikipedia

  • Newman (Familienname) — Newman ist ein Familienname. Bekannte Namensträger Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Deutsch Wikipedia

  • Newman — hace referencia a: Newman palabra inglesa que significa nuevo hombre. Newman, una ciudad californiana. Alfred Newman, compositor musical de cine. Barnett Newman, pintor estadounidense Paul Newman, actor y director de cine estadounidense 1925 2008 …   Wikipedia Español

  • Newman — This article is about the surname. For other uses, see Newman (disambiguation). The surname Newman may refer to many people: Contents: Top · 0–9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipedia

  • Newman — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Neumann et Neymann. Patronyme Alec Newman, acteur britannique Alfred Newman, compositeur et chef d or …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”