Barnabé Durosoi

Barnabé Farmian Durosoi[1], né en 1745 à Paris où il est mort guillotiné le 25 août 1792, est un auteur dramatique, journaliste et polygraphe français.

Auteur de livres d'histoire, de critique littéraire et de philosophie politique, il publia aussi des poésies, des chansons, des épîtres, des contes en vers, des fables et, surtout, de nombreuses pièces de théâtre, ainsi que des ballets et des livrets d'opéra.

Bien que royaliste, il fut condamné en 1770 à un séjour à la Bastille pour deux ouvrages dont il n'était peut-être pas l'auteur. Incarcéré le 12 mai, il n'en sortit que le 21 juillet.

En 1791, lors de l’arrestation de Louis XVI à Varennes, il eut l’idée d’engager des partisans de Louis XVI à se présenter pour otages et publia leurs noms dans la Gazette de Paris dont il était le rédacteur en chef. Arrêté après la journée du 10 août 1792, Durosoi fut condamné à mort par le tribunal criminel du 17 août et exécuté aux flambeaux dans la cour du Carrousel le 25 du même mois. Maton de La Varenne a raconté ainsi sa condamnation avec deux autres :

« Les premières victimes qui tombèrent sous la hache homicide de Pepin et de ses infâmes collègues, furent Louis-David Collenot-d'Angremont, maître de langues de la Reine, quand elle était Dauphine, et alors secrétaire de l'administration de la Garde nationale, accusé d'avoir enrôlé pour le Roi ; de la Porte, Conseiller d'État, Intendant de la liste civile, après l'avoir été de la marine : prévenu d'avoir payé l'impression de pamphlets écrits en faveur du despotisme ; Barnabé Durosoi, auteur du Catéchisme de l'honneur français, et rédigeant une feuille ayant pour titre : Le Royalisme, ainsi que la Gazette de Paris, où il ne cessait de déchirer les Jacobins. On lui reprochait de s'être trouvé au château le 10, et d'avoir écrit pour l'ancien ordre. Tous trois étaient condamnés dès le 25, et moururent avec courage[2]. »

Publications

  • Le Génie, le goût et l'esprit, poème en 4 chants, 1756
  • Mes dix-neuf ans, ouvrage de mon cœur, 1762
  • Lettres de Cécile à Julie, ou les Combats de la nature, 1764 Texte en ligne
  • Les Décius français, ou le Siège de Calais sous Philippe VI, 1765
  • Clairval philosophe, ou la Force des passions, mémoires d'une femme retirée du monde, 2 vol., 1765
  • Les Sens, poème en six chants, 1766 Texte en ligne
  • L'Usage des talents, épître à Mademoiselle Sainval, jeune débutante au Théâtre français, 1766
  • Essai philosophique sur l'établissement des écoles gratuites de dessein pour les arts méchaniques, 1769
  • Œuvres mêlées, 2 vol., 1769
  • Annales de la ville de Toulouse, 4 vol., 1771-1776
  • Dissertation sur Corneille et Racine, suivie d'une épitre en vers, 1773 Texte en ligne
  • Le Joyeux avènement, poème, 1774 Texte en ligne
  • Dissertation sur le drame lyrique, 1775
  • Tableau chronologique des noms de messieurs les capitouls de la ville de Toulouse, en collaboration, 1786
Théâtre, ballets et livrets
  • Azor, ou les Péruviens, tragédie en 4 actes, 1770 Texte en ligne
  • La Pomme d'or, ballet héroïque en trois actes, 1771
  • Henri IV, ou la Bataille d'Ivry, drame lyrique en 3 actes et en prose, mêlé d'ariettes, musique de Jean Paul Égide Martini, Paris, Hôtel de Bourgogne, 14 novembre 1774
  • La Réduction de Paris, drame lyrique en 3 actes, 1775
  • Les Mariages samnites, comédie héroïque en trois actes et en vers, mêlée d'ariettes, d'après Marmontel, musique d'André Grétry, Paris, Hôtel de Bourgogne, 12 juin 1776
  • Les Deux amis, ou le Faux Vieillard, drame lyrique en 3 actes, en prose, mêlé d'ariettes parodiées sur la musique des plus grands maîtres d'Italie, musique de Henri-Joseph Rigel, Versailles, Théâtre de la Cour, 26 février 1779
  • Les Trois roses, ou les Grâces, comédie en 3 actes, en prose, mêlée d'ariettes, musique de Le Grand, Versailles, Théâtre de la Cour, 10 décembre 1779
  • Pygmalion, drame lyrique en 1 acte et en prose, musique de Barnaba Bonesi, Paris, Hôtel de Bourgogne, 16 décembre 1780
  • Richard III, tragédie en cinq actes, Théâtre-Français, 6 juillet 1781
  • L'Inconnue persécutée, comédie opéra en 3 actes, Versailles, Théâtre des Menus-Plaisirs, 21 septembre 1781
  • Stratonice, ballet héroïque en 3 actes, musique de Honoré Langlé, 1786
  • La Clémence de Henri IV, drame en 3 actes, en prose, 1791
  • Bayard, ou le Siège de Mézières, comédie héroïque en 3 actes et en vers, mêlée d'intermèdes, s. d.

Notes

  1. Connu également sous les noms de Barnabé Durosoy et de Barnabé Farmian de Rosoi, de Rozoi, du Rosoi ou du Rozoi.
  2. Pierre-Anne-Louis de Maton de La Varenne, Histoire particulière des événements qui ont eu lieu en France, pendant les mois de juin, juillet, d'août et de septembre 1792 et qui ont opéré la chute du trône royal, Périsse et Compère, Paris, 1806, p. 269.

Sources biographiques


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barnabé Durosoi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barnabe Farmian Durosoy — Barnabé Farmian Durosoy Barnabé Farmian Durosoy,[1] né en 1745 et mort à Paris le 25 août 1792, est un journaliste et homme de lettres français, à la fois auteur dramatique, poète, romancier, historien et essayiste. Fondateur et rédacteur d un… …   Wikipédia en Français

  • Barnabé Farmian Durosoy — Barnabé Farmian Durosoy, [1] né en 1745 et mort à Paris le 25 août 1792, est un journaliste et homme de lettres français, à la fois auteur dramatique, poète, romancier, historien et essayiste. Fondateur et rédacteur d un quotidien royaliste en… …   Wikipédia en Français

  • Gazette de Paris — La Gazette de Paris est un journal royaliste paru en France du 1er octobre 1789 au 10 août 1792. Se présentant comme un « ouvrage consacré au patriotisme, à l’histoire, à la politique et aux beaux arts », la Gazette… …   Wikipédia en Français

  • Journaliste Sous La Révolution — Mirabeau, le doyen des journalistes révolutionnaires. La grande effervescence connue par la presse sous la Révolution en France, à la suite de la proclamation de la liberté de la presse, amena de nombreux hommes de lettres à embrasser la carrière …   Wikipédia en Français

  • Journaliste sous la Revolution — Journaliste sous la Révolution Mirabeau, le doyen des journalistes révolutionnaires. La grande effervescence connue par la presse sous la Révolution en France, à la suite de la proclamation de la liberté de la presse, amena de nombreux hommes de… …   Wikipédia en Français

  • Journaliste sous la Révolution — Mirabeau, le doyen des journalistes révolutionnaires. La grande effervescence connue par la presse sous la Révolution en France, à la suite de la proclamation de la liberté de la presse, amena de nombreux hommes de lettres à embrasser la carrière …   Wikipédia en Français

  • Journaliste sous la révolution — Mirabeau, le doyen des journalistes révolutionnaires. La grande effervescence connue par la presse sous la Révolution en France, à la suite de la proclamation de la liberté de la presse, amena de nombreux hommes de lettres à embrasser la carrière …   Wikipédia en Français

  • Journaliste sous la Révolution française — Mirabeau, le doyen des journalistes révolutionnaires. La grande effervescence connue par la presse sous la Révolution française de 1789, à la suite de la proclamation de la liberté de la presse, amena de nombreux hommes de lettres à embrasser la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”