Barjots

Barjots est le surnom de l'équipe de France de handball qui a participé aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992. Les Barjots ont donné à la France sa première médaille dans une compétition internationale de handball et également le premier titre mondial à la France en sport collectif en 1995.

Ce nom correspond à la période 1992-1996 et symbolise une génération à qui le sport professionnel n'a rien enlevé à l'esprit amateur.

Durant cette période, La France a remporté :

Le surnom de « Barjots » est dû à l'état d'esprit général des joueurs qui abordaient les compétitions dans des conditions toujours particulières, perdant face à des équipes abordables pour ensuite enchaîner des matches nettement meilleurs face à de grosses équipes. Les joueurs avaient aussi l'habitude de fêter des titres ou des médailles avec des coupes de cheveux très particulières à une époque où cela n'était pas courant. D'autres pratiques telles que le bizutage pour les nouveaux étaient fréquentes. Cette équipe a pu démontrer que malgré un certain penchant pour la fête il était possible de réaliser de grandes choses en gardant un état d'esprit d'amateur et de camaraderie au sein du groupe. La plupart des joueurs évoluant dans les mêmes clubs, l'équipe de France était pour eux l'occasion de se réunir et de s'amuser tout en faisant du handball.

Les « Barjots » médaillés[1] aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 sont : Philippe Médard, Pascal Mahé, Philippe Debureau, Denis Lathoud, Denis Tristant, Gael Monthurel, Eric Quintin, Jean-Luc Thiébaut, Philippe Gardent, Thierry Perreux, Laurent Munier, Frédéric Perez, Jackson Richardson, Stéphane Stoecklin, Frédéric Volle entraineur : Daniel Costantini

La période Barjots s'est achevée avec l'arrêt des cadres comme Denis Lathoud, Eric Quintin, Stéphane Stoecklin, Philippe Gardent ou encore Frédéric Volle. En 2001 le nouveau titre de Champion du Monde verra l'équipe de France affublé d'un nouveau surnom les Costauds, surnom hérité de sa capacité à ne jamais rien lâcher, à être toujours présente mentalement. En 2006 l'équipe championne d'Europe sera surnommée les Minots pour la jeunesse du collectif, certains iront même à les surnommer "Incognitos" devant le désintéressement des télés nationales à retransmettre leurs performances.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barjots de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Notre Dame des barjots (téléfilm) — Notre Dame des barjots est un téléfilm français réalisé par Arnaud Sélignac, diffusé le 2 avril 2010 sur France 2. Sommaire 1 Synopsis 2 Notes 3 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • Équipe de France de handball masculin — France Information Fédération Fédér …   Wikipédia en Français

  • Equipe de France de handball masculin — Équipe de France de handball masculin France …   Wikipédia en Français

  • Équipe de france de handball masculin — France …   Wikipédia en Français

  • Grégory Anquetil — Pour les articles homonymes, voir Anquetil. Grégory Anquetil …   Wikipédia en Français

  • Pascal Mahé — Spielerinformationen Geburtstag 15. Dezember 1963 Geburtsort Caen, Frankreich Staatsbürgerschaft Frankreich französisch Körpergröße 1,95 …   Deutsch Wikipedia

  • Stephane Stoecklin — Stéphane Stoecklin Stéphane Stoecklin, né le 12 janvier 1969 à Bourgoin Jallieu, est un handballeur français, évoluant au poste d arrière droit. Sommaire 1 Biographie 2 Clubs 3 Palmarès …   Wikipédia en Français

  • Stéphane Stoecklin — Stéphane Stoecklin, né le 12 janvier 1969 à Bourgoin Jallieu, est un handballeur français, évoluant au poste d arrière droit. Sommaire 1 Biographie 2 Clubs 3 Palmarès 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Zoe Kezako — Zoé Kézako Zoé Kézako Genre Série d animation Créateur(s) Véronique Saüquière Production Corinne Kouper Pays d’origine  France Chaîne d’origine TF1 Nombre de saisons …   Wikipédia en Français

  • Zoé Kézako — Genre Série d animation Créateur(s) Véronique Saüquière Production Corinne Kouper Pays d’origine  France Chaîne d’origine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”