Barenton
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barenton (homonymie).

48° 36′ 00″ N 0° 49′ 51″ W / 48.6, -0.830833333333

Barenton
L'église paroissiale
L'église paroissiale
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Barenton (chef-lieu)
Code commune 50029
Code postal 50720
Maire
Mandat en cours
Hubert Guesdon
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Sélune
Site web www.barenton.fr
Démographie
Population 1 275 hab. (2008)
Densité 37 hab./km²
Gentilé Barentonnais
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 00″ Nord
       0° 49′ 51″ Ouest
/ 48.6, -0.830833333333
Altitudes mini. 88 m — maxi. 297 m
Superficie 34,88 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Barenton (prononcer /baʁɑ̃tɔ̃/ ou mieux /baɾɑ̃tɔ̃/) est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie, peuplée de 1 275 habitants[1] (les Barentonnais).

Sommaire

Géographie

La commune de Barenton est située à l'extrême sud-est du département de la Manche, non loin des limites ornaise et mayennaise. Elle se trouve à proximité de la source de la SéluneSaint-Cyr-du-Bailleul). Située aux confins du Mortainais et du Domfrontais, elle est au cœur du Bocage normand.


Histoire

Jean de Tréhal, écuyer, seigneur de Laventure, et ses frères, vendirent Barenton aux trois frères Juhé, par contrat passé à Rennes, le 13 août 1478, moyennant le prix de 1 460 livres tournois. Jean semble avoir hérité de ses deux frères qui étaient chanoines, et tenu seul la Filolaye, pour laquelle il fut, en 1500, puis 1501, dans la nécessité de contraindre Florentin Girard, seigneur de la deuxième moitié de Barenton, à remettre ses titres pour les soumissions de son fief. L'année suivante, en 1502, il eut un procès avec le même seigneur pour le paiement de 8 livres de rente, dues au premier fief de Barenton comme récompense du patronage de l'église, abandonné par lui. Les armoiries de Juhé figuraient encore à la vitre du principal autel de cette même église. Elles étaient d'argent au chevron de gueules, accompagné de trois étoiles de même posées 2 et 1[3].

Vers la fin du XIXe siècle, la famille Parey possédait une bonne partie du bourg et notamment beaucoup de fermes.

Entre le 11 avril 1941 et le 8 octobre 1942, l'un des 40 camps français d'internement pour Tziganes est implantée sur le territoire de la commune[4]. Fait oublié, il est remis en lumière par le MRAP qui milite à partir de 1997, pour l'installation d'une stèle commémorative sur une partie du terrain, achetée par l'association en décembre 2002. Soutenu financièrement par le Conseil régional de Basse-Normandie et le Conseil général de la Manche, le projet s'est heurté au refus de la municipalité. La stèle sera finalement inaugurée le 11 octobre 2008[5], à proximité de la limite avec Saint-Clément-Rancoudray.

Dans les années 1960, Barenton est le cadre des débuts de l'autocross[6]. Par la suite, en 1969, un groupe de cascadeurs amateurs s'est formé : les Fermax, à l'initiative de deux pilotes d'auto-cross (FERnand et MAXime).

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ???  ??? Louis-Pierre Leroux[7] - -
1962 1983 Émile Bizet   Vétérinaire, député, cons. gén.
1983 actuel Hubert Guesdon UMP Médecin, conseiller général de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Le conseil municipal est composé de 15 membres.

Barenton est le chef-lieu d'un canton de 4 communes, constitué de Ger, Saint-Cyr-du-Bailleul et Saint-Georges-de-Rouelley. Ce canton fait partie du Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel, et de la communauté de communes de la Sélune.

Barenton est également incluse dans le Pays d'accueil touristique du Mortainais.

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 100 3 117 3 309 2 965 3 106 3 047 3 086 2 992 3 009 2 945 2 818 2 768 2 584 2 445 2 377 2 416 2 516 2 208
Évolution démographique
(Source : EHESS[8] et INSEE[9])
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
2 100 2 091 2 131 1 821 1 738 1 785 1 826 1 842 1 774 1 672 1 598 1 452 1 547 1 437 1 348 1 282[10]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes
2007 : Population provisoire (enquête annuelle).

Économie

Transport

Ferroviaire

Barenton avait, en commun avec Le Teilleul, une station ferroviaire, dénommée Barenton-Le-Teilleul, située sur la ligne Domfront - Avranches. La circulation ferroviaire n'ayant plus cours aujourd'hui sur cette ligne, la voie ferrée a été réaménagée en voie verte, et l'ancienne gare existe toujours, dans le canton de Barenton, sur la commune de Saint-Cyr-du-Bailleul. Celle-ci est en restauration pour en faire un gîte d'étape.

Routier

L'axe principal de Barenton est la route départementale 907. Auparavant classée route nationale 807, celle-ci a été déclassée en RD 907 entre Domfront et Mortain, suite à la réforme de 1972.

Patrimoine naturel et bâti

Grâce à la forêt de la Lande Pourrie, où passe le sentier de grande randonnée GR 22, et à un patrimoine bocager typique (pommiers, poiriers), Barenton fait partie du parc naturel régional Normandie-Maine. C'est dans ce cadre qu'on peut trouver, à Barenton, La Maison de la Pomme et de la Poire, musée consacré à la tradition cidricole de la région et verger conservatoire.

Patrimoine religieux

Activité et manifestations

Sport

L'Union sportive de la Sélune fait évoluer une équipe de football en division de district[12], le président actuel du club est Bernard Ducreux.

Barenton dispose également d'un club de tennis, le Tennis Club Barenton-Ger créé dans les années 1995.

Culture

Depuis 2004, une médiathèque permet la consultation d'ouvrages et CD parmi 4 000 références.

Jumelage

Personnalités liées à la commune

  • Guillaume Postel (1510 au village de la Dolerie à Barenton - 1581) est un orientaliste, philologue et théosophe français de confession catholique. Esprit universel et cosmopolite, Postel est le représentant français le plus caractéristique de la kabbale chrétienne.
  • Catherine Théot (1716 à Barenton - 1794) est une prophétesse auto-proclamée de l'époque de la Révolution française.
  • Siméon Bonnesoeur-Bourginière (1754 - 1844 à Barenton). Conventionnel, député, commissaire du département de la Manche, avocat, président du tribunal de Mortain. inhumé dans l'église de Montéglise, il était l'oncle du peintre Géricault.
  • Hilaire de Barenton (1864 à Barenton - 1942), de son vrai nom Étienne-Marie Boulé, est un père capucin, historien des langues du Moyen-Orient.
  • Georges Lemare (1917 à Barenton - 1948) est un aviateur français qui s'est distingué au cours de la Seconde Guerre mondiale. Avec 13 victoires aériennes homologuées, il est l'un des premiers as français de la Seconde Guerre mondiale.
  • Émile Bizet (1920 - 1983), député de la Manche et maire de Barenton de 1962 à 1983.

Voir aussi

Notes et références

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[13].
  1. Population municipale 2008 (site de l'Insee)
  2. Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée
  3. Jean de Tréhal : Hippolyte Sauvage, Revue historique, archéologique et monumentale de l'arrondissement de Mortain, 1881 
  4. Travail de mémoire mené par le MRAP pour la communauté rom et conflits avec la municipalité de Barenton
  5. « Une stèle à la mémoire des Tziganes du camp de Barenton », Ouest-France, 19 septembre 2008
  6. Les débuts de l'autocross, www.autocross-france.net
  7. (fr) Annuaire du Département de la Manche, 12e Année 1840, p 225
  8. Source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Barenton », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
  9. Barenton sur le site de l'Insee
  10. Résultats de l'enquête de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants enquêtées de 2004 à 2007 - Département de la Manche. Consulté le 7 mai 2008
  11. Chapelle Notre-Dame-de-Montéglise, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  12. Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – U.S. de la Selune. Consulté le 27 juin 2009
  13. Barenton sur le site de l'Institut géographique national (Visualiser le lien [archive]).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barenton de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barenton — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Barenton (Manche), Gemeinde im Département Manche Kanton Barenton im Département Manche mit Namenszusatz: Barenton Bugny, Gemeinde im Département Aisne Barenton Cel, Gemeinde …   Deutsch Wikipedia

  • Barenton — Saltar a navegación, búsqueda Barenton País …   Wikipedia Español

  • Barenton — Surtout porté dans l Aisne, le nom se rencontre aussi sous la forme Baranton (28). Il désigne celui qui est originaire de Barenton, nom de trois communes dans l Aisne et d une autre dans la Manche. A noter aussi des hameaux à Ancinnes (72) et à… …   Noms de famille

  • Barenton — is a village and commune in the Manche département of north western France.ee also*Communes of the Manche department …   Wikipedia

  • Barenton — (spr. Barangtong), Stadt im Bezirk Mortain des französischen Departements Manche, Tuchfabrikation, Getreide u. Viehhandel; 3300 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Barenton — Original name in latin Barenton Name in other language Barenton, Larenton State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.60027 latitude 0.83258 altitude 139 Population 1426 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Barenton (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. France Barenton, commune du canton de Barenton, dans le département de la Manche ; Barenton Bugny, commune du canton de Crécy sur Serre, dans le… …   Wikipédia en Français

  • Barenton-Bugny — Saltar a navegación, búsqueda Barenton Bugny País …   Wikipedia Español

  • Barenton-Cel — Saltar a navegación, búsqueda Barenton Cel País …   Wikipedia Español

  • Barenton-sur-Serre — Saltar a navegación, búsqueda Barenton sur Serre País …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”