Barbusse

Henri Barbusse

Henri Barbusse
Henri-Barbusse.jpg
Activité(s) Écrivain
Naissance 18 juin 1874
Asnières-sur-Seine
Décès 31 août 1936
Moscou
Mouvement(s) Littérature prolétarienne
Distinctions Prix Goncourt 1916

Henri Barbusse, né à Asnières-sur-Seine le 18 juin 1874 et mort à Moscou le 31 août 1936, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 96), est un écrivain français.

Sommaire

Biographie

Il est issu d'une famille protestante d'origine cévenole (attestée au XVIIe siècle) dans un hameau d'Anduze, près d'Alès (un hameau "Les Barbusse" existe encore; cf. sur ses origines le numéro spécial de la revue Europe, septembre 1974).

Le milieu littéraire le reconnaît très jeune comme l'un des siens, ce suite à sa participation remarquée au concours de poésie de L'Écho de Paris de Catulle Mendès. Son premier recueil de poèmes, Pleureuses, est publié en 1895 (réédité en 1920). Il s'exerce alors professionnellement dans la presse, se tourne vers la prose et publie un premier roman, empreint de décadence et de naturalisme à la fois : L'Enfer, en 1908. La postérité se souviendra surtout de son roman suivant : Le Feu, prix Concourt 1918, récit sur la Première Guerre mondiale dont le réalisme souleva les protestations du public de l'arrière autant que l'enthousiasme de ses camarades de combat. En 1917, il sera cofondateur et premier président de l'Association républicaine des anciens combattants (ARAC). En 1928 il fonde la revue Monde (publié jusqu'en 1935) avec des collaborations mondiales prestigieuses.

Admirateur de la Révolution russe (Le Couteau entre les dents, 1921; Voici ce qu'on a fait de la Géorgie, 1929), il adhéra au Parti communiste français en 1923 ; il anima le mouvement et la revue Clarté et chercha à définir une « littérature prolétarienne ». Il fut l'un des instigateurs du mouvement pacifiste Amsterdam-Pleyel, dont il devient le président avec Romain Rolland et auquel adhéra notamment Albert Camus, dès la prise du pouvoir d'Hitler en Allemagne. Il fit plusieurs voyages en URSS et écrivit une biographie de Staline (1935).

Il a été marié à Hélyonne, fille de Augusta Holmès et Catulle Mendès.

Henri Barbusse est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris et en hommage la rue Henri-Barbusse à Paris porte son nom depuis 1946. Selon Arkadi Vaksberg[1], il serait mort empoisonné, sur l'ordre de Staline

Œuvres

  • Pleureuses (1895, réédité en 1920)
  • L'Enfer (1908)
  • Le Feu (Journal d'une escouade) (1916, prix Goncourt)
  • Carnets de Guerre
  • Paroles d'un combattant. Articles et discours 1917-1920 (1917)
  • Clarté (1919)
  • L'Illusion (1919)
  • Nous autres (1921)
  • Le Couteau entre les dents (1921)
  • Les Enchaînements (1925)
Envoi de Barbusse à Abel Hermant
  • Les Bourreaux (1926)
  • Jésus (1927)
  • Les Judas de Jésus ( 1927 )
  • Manifeste aux Intellectuels (1927)
  • Faits divers (1928)
  • Voici ce que l'on a fait de la Géorgie (1929)
  • Élévation (1930)
  • Ce qui fut sera (1930)
  • Russie (1930)
  • Zola (1932)
  • Staline. Un monde nouveau vu à travers un homme (1935)
  • Lénine et sa famille (1936)
  • Lettres de Henri Barbusse à sa femme 1914 - 1917 (1937)


Références

  1. Arkadi Vaksberg, Hôtel Lux, Paris, Fayard, 1993.

Ouvrages sur Barbusse

  • Müller, Horst F.: Henri Barbusse: 1873-1935; Bio-Bibliographie. Die Werke von und über Barbusse mit besonderer Berücksichtigung der Rezeption in Deutschland. - Weimar, VDG, 2003, ISBN 3-89739-323-9
  • Philippe Baudorre : Barbusse, Le Pourfendeur de la Grande Guerre, Paris, Flammarion, « Grandes Biographies », 1995.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Henri Barbusse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barbusse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barbusse — Barbusse, Henri …   Enciclopedia Universal

  • Barbusse — (Henri) (1873 1935) écrivain français. Le Feu (1916, prix Goncourt) dénonce l horreur de la guerre de 1914 1918. Ses derniers ouvrages célèbrent l U.R.S.S …   Encyclopédie Universelle

  • Barbusse —   [bar bys], Henri, französischer Schriftsteller, * Asnières (bei Paris) 17. 5. 1873, ✝ Moskau 30. 8. 1935. Verlagsmitarbeiter, Journalist; Kriegsfreiwilliger im Ersten Weltkrieg; unter dem Eindruck der Fronterlebnisse schrieb er den Roman »Le… …   Universal-Lexikon

  • Barbusse — (izg. barbȉs), Henri (1873 1935) DEFINICIJA francuski književnik, autor cijenjenog antiratnog romana Oganj u kojem se sjećanja iz 1. svjetskog rata isprepliću s moralnim i političkim razmišljanjima …   Hrvatski jezični portal

  • Barbusse — Henri Barbusse (* 17. Mai 1873 in Asnières sur Seine bei Paris; † 30. August 1935 in Moskau) war ein französischer Politiker und Schriftsteller. Henri Barbusse Inhal …   Deutsch Wikipedia

  • Barbusse — biographical name Henri 1873 1935 French author …   New Collegiate Dictionary

  • Barbusse — /bannrdd byuus /, n. Henri /ahonn rddee /, 1873? 1935, French journalist and author. * * * …   Universalium

  • Barbusse — /baˈbys/ (say bah boohs) noun Henri, 1873–1935, French journalist and author, best known for his war novel Le Feu (1916) …   Australian English dictionary

  • Barbusse — /bannrdd byuus /, n. Henri /ahonn rddee /, 1873? 1935, French journalist and author …   Useful english dictionary

  • BARBUSSE (H.) — BARBUSSE HENRI (1873 1935) Journaliste dès l’âge de seize ans, Henri Barbusse fut d’abord influencé par le Parnasse et par le symbolisme. Ses premiers poèmes, réunis en recueil en 1894 sous le titre Le Mystère d’Adam , furent salués par Mallarmé… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”