Barbe Acarie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie de l'Incarnation.
Barbe Acarie

Barbe Jeanne Avrillot, épouse de Pierre Acarie, en religion Marie de l'Incarnation, née à Paris le 1er février 1566, décédée à Pontoise le 18 avril 1618. Mystique[réf. nécessaire] française, animatrice d'un cercle dévot, et introductrice en France des carmélites déchaussées.

Sa fête est le 18 avril.

Sommaire

Biographie

Barbe Avrillot est issue de la haute bourgeoisie de finances, proche des Guises. Elle épouse à seize ans en 1582 Pierre Acarie, maître des comptes et ardent ligueur, avec lequel elle aura six enfants, trois filles et trois fils.

Le couple Acarie participe à la Ligue. Pierre Acarie, surnommé le "laquais de la Ligue", est membre des Quarante et est mêlé à l'assassinat du président du Parlement Barnabé Brisson en 1591. Il est banni temporairement de la capitale lorsqu'Henri IV prend la ville en 1594.

Barbe Acarie se réfugie alors dans le mysticisme. Elle anime un cercle de dévôts dans son hôtel particulier, situé rue des Juifs, dans le Marais. On y croise son cousin, Pierre de Bérulle, le capucin Benoît de Canfield, le docteur en théologie André du Val, Michel de Marillac, Vincent de Paul, François de Sales, ou le cardinal François de Sourdis. Ce cercle, sensible à la mystique flamande et rhénane comme aux influences religieuses espagnoles, est à l'origine du renouveau catholique de la Contre-Réforme en France. Il illustre le rôle d'anciens ligueurs dans la construction d'un courant dévôt dans les premières années du XVIIe siècle.

Fortement impressionnée par la lecture des œuvres de Thérèse d'Avila, assistée par Bérulle, elle introduisit en 1604 l'Ordre du Carmel en France. Après la mort de son mari, en 1614, elle-même entra au Carmel, sous le nom de Marie de l'Incarnation. En décembre 1616, elle se retira au Carmel de Pontoise, fondé en 1605. Elle s'y éteint en 1618.

Statue et reliquaire en la chapelle du Carmel de Pontoise

A la demande de Michel de Marillac, un mausolée fut érigé dans l'église du Carmel. Le marbre fut offert par Marie de Médicis. La chambre où Madame Acarie rendit son dernier souffle fut transformée en oratoire dans les années 1630.

Dès 1622, son fils en religion Pierre Acarie, rassembla les documents nécessaires pour sa béatification, mais l'affaire traîna à Rome et ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle qu'on la reprit. Elle fut béatifiée en 1791 par le pape Pie VI, et sa fête est fixée au 18 avril.

Sa fille, Marguerite Acarie1590- +1660), fut également religieuse carmélite à partir de 1605, sous le nom de Marguerite du Saint-Sacrement.

Œuvres de Madame Acarie

  • Écrits spirituels ; présentation par Bernard Sesé. Orbey : Arfuyen, 2004. ISBN 2-84590-050-3
  • Les Vrays exercices de la bienheureuse sœur Marie de l'Incarnation composez par elle-même. Paris : D. Moreau, 1623.

Bibliographie indicative

  • Philippe Bonnichon, Madame Acarie, la bienheureuse Marie de l'Incarnation : 1566-1618 : introductrice du Carmel de sainte Thérèse en France : une petite voie à l'aube du grand siècle : faits et dits rapportés par les témoins. Toulouse : Éd. du Carmel, 2002. ISBN 2-900424-99-2
  • Bruno de Jésus-Marie, La Belle Acarie : bienheureuse Marie de l'Incarnation. Paris : Desclée de Brouwer, 1943.
  • Michel Picard, Madame Acarie : un portrait d'après ses contemporains. Paris : P. Téqui, 2004. ISBN 2-7403-0923-6

Sources

  • Madame Acarie (en français,en anglais,en italien, en espagnol)

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barbe Acarie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barbe Acarie — Selige Marie von der Menschwerdung Barbe Acarie, geborene Avrillot (* 1. Februar 1566 in Paris; † 18. April 1618 in Pontoise), war die Ehefrau von Pierre Acarie und Mutter von sechs Kindern. Sie führte die Unbeschuhten Karmelitinnen in Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Barbe Avrillot Acarie — Barbe Acarie Pour les articles homonymes, voir Marie de l Incarnation. Barbe Acarie Barbe Jeanne Avrillot, épouse de Pierre Acarie, en religion Marie de l Incarnatio …   Wikipédia en Français

  • Barbe Avrillot — Barbe Acarie Pour les articles homonymes, voir Marie de l Incarnation. Barbe Acarie Barbe Jeanne Avrillot, épouse de Pierre Acarie, en religion Marie de l Incarnatio …   Wikipédia en Français

  • Acarie — Barbe Acarie Selige Marie von der Menschwerdung Barbe Acarie, geborene Avrillot (* 1. Februar 1566 in Paris; † 18. April 1618 in Pontoise), war die Ehefrau von Pierre Acarie und Mutter von sechs Kindern. Sie führte die Unbeschuhten Karmelitinnen… …   Deutsch Wikipedia

  • Acarie, Barbe Jeanne — (Mary of the Incarnation) (1566–1618)    Order Founder.    From an early age, she wished to join a religious order, but instead married Pierre Acarie, Vicomte de Villemore, obeying her parents’ wishes. In 1603 she succeeded in establishing the… …   Who’s Who in Christianity

  • ACARIE (B.) — ACARIE BARBE (1566 1618) Spirituelle française, originaire d’une grande famille de bourgeois parisiens, Barbe Avrillot, mariée à seize ans à Pierre Acarie, conseiller du roi et adhérent de la Ligue, fut mère de six enfants et mena une vie de… …   Encyclopédie Universelle

  • Acarie — née à Paris en 1566, sous le nom de Barbe Avrillot, fille d un maître de comptes de la Chambre de Paris, seigneur de Champlâtreux. Elle épousa à 16 ans le conseiller Pierre Acarie, dont l hôtel s élevait rue Ferdinand Duval, dans le IVème, et en… …   Dictionnaire des saints

  • Madame Acarie — Barbe Acarie Pour les articles homonymes, voir Marie de l Incarnation. Barbe Acarie Barbe Jeanne Avrillot, épouse de Pierre Acarie, en religion Marie de l Incarnatio …   Wikipédia en Français

  • Marie de l'Incarnation (1566-1618) — Barbe Acarie Pour les articles homonymes, voir Marie de l Incarnation. Barbe Acarie Barbe Jeanne Avrillot, épouse de Pierre Acarie, en religion Marie de l Incarnatio …   Wikipédia en Français

  • François de Sales — Franz von Sales Lehrer der Liebe Geburt 21. August 1567, Schloss Sales bei Thorens, Savoyen Tod 28. Dezember …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”