Barbara Streisand

Barbra Streisand

Barbra Streisand
Barbra Streisand en 1962
Barbra Streisand en 1962

Nom de naissance Barbra Joan Streisand
Surnom Babs
Naissance 24 avril 1942 (67 ans)
Brooklyn, New York
États-Unis États-Unis
Nationalité(s) Drapeau des États-Unis Américaine
Profession(s) Chanteuse,
actrice,
réalisatrice,
productrice
Film(s) notable(s) Funny Girl
Hello, Dolly!
Yentl
Conjoint(e) Elliott Gould (1963-1971)
James Brolin (1998-présent)
Enfant(s) Jason Gould
Site officiel Site officiel
Distinction(s) Oscar de la meilleure actrice 1968
Oscar de la meilleure chanson originale 1976
Golden Globe Award : Meilleur film musical ou comédie 1984

Barbra Streisand, de son vrai nom Barbara Joan Streisand, née le 24 avril 1942 à Brooklyn, New York est une chanteuse, actrice, réalisatrice et productrice américaine.

Elle est la femme de l'acteur américain James Brolin.

Sommaire

Sa vie

Née au sein d'une famille juive ashkénaze, Barbra Streisand grandit auprès de son beau-père, instituteur, jugé violent, et de sa mère, secrétaire scolaire, absente et peu réconfortante. Son véritable père est mort quand elle n'avait qu'un an. Elle sait très vite qu’elle veut faire du théâtre ou du cinéma : elle imite les publicités qui passent à la télévision, ce qui explique son ouverture sur le monde. Elle passe ses après-midis dans les salles obscures, à avaler tous les films, quels qu’ils soient.

Adolescente, elle abandonne les études après sa dernière année de collège pour chanter dans un nightclub. Elle réalise son 1er disque amateur à 13 ans, participe à plusieurs pièces de théâtre entre l'été 1957 et l'été 1959 et remporte son 1er concours de radio crochet en 1960, à l'époque où elle décide de supprimer le deuxième "a" de son prénom. Elle fait sa rentrée à partir de septembre 1960 au night-club de New York Bonsoir. En 1961, on la sollicite partout. Elle voyage entre les clubs (Détroit, Saint-Louis, New York et même au Canada) et la radio, puis apparaît pour la première fois à la télévision dans The Jack Paar Tonight Show.

Engagée en 1962 sur I Can Get It For You Wholesale. La pièce est un succès et pour sa première apparition à Broadway, Barbra Streisand remporte le New York Drama Critics Award de la meilleure actrice dans un second rôle et est nommée pour un Tony Award.

Son 1er album, sorti de chez Columbia Records de son premier disque, The Barbra Streisand Album en 1963, remporte trois Grammy Awards (Album de l'Année, Vocaliste Féminine de l'Année et Meilleure Couverture).

Ses qualités de chanteuse séduisent la Columbia, qui lui fait signer un contrat en 1962. Elle décroche le premier rôle dans la comédie musicale Funny Girl (1964), retraçant la carrière de Fanny Brice, célèbre comédienne à Broadway du temps des Ziegfeld's Folies. Cette pièce devient très vite un énorme succès de Broadway. Son interprétation lui apporte sa deuxième nomination aux Tony Awards.

Chanteuse très populaire maintes fois récompensée aux Grammys, Barbra Streisand écume les scènes et contribue à plus d'une soixantaine d'albums tout au long de sa carrière, comprenant des reprises de succès du broadway des années 20-30, des interprétations de grands standards de jazz ou de musique pop des seventies, des bandes originales de films. Ce n'est alors pas un hasard si sa première apparition à l'écran est dans la comédie musicale Funny Girl, adaptation de son succès sur scène réalisée en 1968 par William Wyler. Sa perfomance lui vaut d'ailleurs un Oscar (gagné ex aequo avec Katharine Hepburn).

L'actrice domine de sa voix les comédies musicales Hello, Dolly ! ! (1969), Funny Lady (1975) ou encore Une étoile est née (1976) dont la chanson phare: Evergreen, lui permet d'obtenir l'Oscar de la meilleure chanson originale. Mais son parcours sur grand écran est également rythmé par des comédies "classiques" (La Chouette et le Pussycat, 1970; Ma femme est dingue, 1974; Mon beau-père, mes parents et moi, 2003) et des films à tonalité dramatique (Nos plus belles années, 1973; Cinglée, 1987).

Barbra Streisand, passe à trois reprises à la réalisation : avec la comédie Yentl en 1983 (adaptée d'une nouvelle de Isaac Bashevis Singer) pour laquelle elle remporte le Golden Globe du meilleur film de comédie, puis les comédies romantiques Le Prince des marées (1991) et Leçons de séduction (1996). La comédienne dévoile ainsi une facette plus personnelle, prouvant une nouvelle fois son insatiable éclectisme.

En 2007, personne n'oublie qu'elle est l'artiste féminine qui a vendu le plus d'albums aux États-Unis[réf. nécessaire] : 71 millions depuis 1963, dont 49 albums d'Or, 30 de Platine, 13 multi platine, 8 Grammy Awards ; seul Elvis Presley a fait mieux. Au cinéma, elle a été récompensée par 2 Oscars et 9 Golden Globes.

Elle a reçu, le jeudi 28 juin 2007 à l'Élysée les insignes d'officier de la Légion d'honneur. Le président de la République Nicolas Sarkozy étant grand fan de la star a prononcé une allocution au cours de laquelle il lui a rendu hommage et témoigné de l'attachement des Français à cette femme d'exception, amoureuse de la France, qui, après 47 ans de carrière, a donné, pour la première fois à Paris, un inoubliable concert, le 26 juin, avec un orchestre de 58 instruments et de quatre chanteurs de Broadway devant quelque dix mille personnes. Démocrate convaincue, très critique contre la politique de George W. Bush, Streisand a toujours assisté aux congrès du parti dont elle est membre et soutenu ses différents candidats aux élections. En 2008, elle soutient Hillary Clinton, pour les primaires à la nomination démocrate aux présidentielles.

Filmographie sélective

Barbra Streisand en 1995.

Effet Streisand

En 2003, Streisand attaque en justice un photographe qui avait pris une photographie aérienne de sa villa californienne, dans le cadre d'un projet scientifique. L'actrice voulait limiter la diffusion des clichés en questions mais obtint l'effet inverse: l'action en justice apporta une publicité considérable à la photographie, qui se retrouva dupliquée des centaines de milliers de fois sur la toile.[1] Ce phénomène Internet fut plus tard nommé l'effet Streisand.

Liens externes

References

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle
Ce document provient de « Barbra Streisand ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Barbara Streisand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barbara Streisand — …   Deutsch Wikipedia

  • Barbara Streisand — (born 1942) American singer and actress …   English contemporary dictionary

  • Barbara (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noms de personnes Barbara est un prénom ; Sainte Barbe ou Barbara est une sainte de l Église catholique et de l Église orthodoxe, qui vécut au… …   Wikipédia en Français

  • Streisand effect — n. The widespread dissemination of information caused by an attempt to suppress that information. Also: Barbra Streisand effect. Example Citations: The Digg DVD donnybrook is the latest example of what s come to be called the Streisand effect, in …   New words

  • Barbara (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Barbara est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 Sainte chrétienne …   Wikipédia en Français

  • Streisand — n. family name; Barbara Streisand (born 1942), American singer and actress …   English contemporary dictionary

  • Barbara-Tag — Barbara ist ein weiblicher Vorname, selten auch Familienname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung des Namens 2 Namenstag 3 Bärbele Treiben 4 Bekannte Namensträgerinnen 4.1 …   Deutsch Wikipedia

  • Barbara — ist ein weiblicher Vorname, selten auch Familienname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung des Namens 2 Namenstag 3 Bärbele Treiben 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Barbara — m. Lóg. Uno de los modos posibles del *silogismo, perteneciente a la primera figura. * * * Bárbara. □ V. rancho de Santa Bárbara. * * * Modo de silogismo válido de la primera figura. Ejemplo: Todos los humanos son mortales los persas son humanos… …   Enciclopedia Universal

  • Barbara — f English, German, and Polish: from Latin, meaning ‘foreign woman’ (a feminine form of barbarus foreign, from Greek, referring originally to the unintelligible chatter of foreigners, which sounded to the Greek ear like no more than bar bar). St… …   First names dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”