Baptême chez les Témoins de Jéhovah

Culte des Témoins de Jéhovah

Cet article fait partie d'une série sur
Témoins de Jéhovah
P watchtower.svg
Présentation
Histoire
Dissidences
Présidents
C.T.Russell · J.Rutherford
Persécution
Doctrine et pratiques
Doctrine
Eschatologie · Évangélisation
Publications · Culte
Lexique
Analyse
Droit
Structure légale
Statut en France· Taxation en France
Controverses
Caractère sectaire
Transfusion sanguine
Excommunication
Intégration sociale
Traitement de la pédophilie

Le culte des Témoins de Jéhovah comporte comme principales cérémonies le Mémorial, célébration annuelle de la Cène, et le baptême. Il inclut l'assistance régulière aux réunions de la congrégation qui se tiennent dans les salles du Royaume, leurs lieux de culte.

Il accorde peu de place à l'émotion, à la spiritualité et à la relation personnelle avec Dieu; il n'a pas développé d'art sacré et est essentiellement orienté vers l'acquisition de la doctrine. Les Témoins de Jéhovah ne célèbrent pas Noël, dont ils soulignent les origines païennes.

Sommaire

Mémorial de la mort du Christ

La principale cérémonie du culte des Témoins de Jéhovah est le "Mémorial" de la mort du Christ, également appelé "Repas du Seigneur" ou encore "Commémoration".

Il est célébré chaque année le 14 Nisan, date de la Pâque juive, c'est-à-dire le 14e jour du premier mois lunaire selon le calendrier juif de l'époque du Christ, après le coucher du soleil. Durant cette cérémonie annuelle, la dernière Cène est reproduite selon l'injonction du Christ de « faire ceci en souvenir de lui » [1].

Le pain et le vin, appelés "emblèmes" (ce ne sont que des symboles du corps et du sang du Christ, les Témoins ne croyant pas à la transsubstantiation), circulent parmi les assistants dans des assiettes et des verres ; cependant, ils ne sont pas consommés par la majorité d'entre eux. Seuls les "membres oints" (ceux qui font partie des 144 000 élus) y prennent part, soit aujourd'hui environ 8 000 élus recensés parmi leurs fidèles encore en vie, qui espèrent en leur résurrection céleste comme rois au côté du Christ, pour diriger l'humanité après la destruction par Jéhovah du monde actuel.

Les Témoins de Jéhovah ne célèbrent pas Noël en raison de ses origines paiennes, ni aucune fête dès lors qu'elle leur semble contraire aux Saintes Écritures. Le Mémorial est la seule cérémonie annuelle qui revêt un caractère solennel, car elle commémore l'offrande du Christ, au travers de son sacrifice pour le salut de l'humanité.

Ainsi, plus de 16 millions de Témoins de Jéhovah et sympathisants dans le monde, dont plus de 240 000 en France, se sont réunis le soir du 24 mars 2005[2]. Cette célébration est traditionnellement suivie d'une exhortation à venir assister à la réunion du dimanche suivant où est prononcé un "Discours public spécial".

Lieux de culte et art sacré

Les Témoins de Jéhovah n'ont pas d'art sacré, leur doctrine affiche une certaine dépréciation de la recherche artistique. Leur culte est sobre et peu émotionnel; les lieux de culte sont avant tout conçus pour être fonctionnels[3].

Salles du Royaume

La Salle du Royaume est le lieu de culte des Témoins de Jéhovah. C'est un bâtiment ouvert au public où se réunissent parfois plus d'une congrégation. Il n'est pas spécialement orné et possède une architecture variable suivant les endroits, mais est avant tout conçu de manière à être agréable et fonctionnel. Ce lieu est composé généralement d'une grande salle où le public se réunit pour écouter l'orateur, une salle dite 'secondaire' plus petite qui est utilisée lors de l'École du Ministère théocratique.

Wuppertal - Königreichsaal Elberfeld 01 ies.jpg

Leur construction et l'entretien sont supervisés dans la plupart des pays du monde par des comités de construction régionaux. L'objectif de tels comités, qui se composent habituellement chacun de cinq à sept personnes expérimentées dans les activités de construction, est de coordonner les efforts de ceux impliqués afin de fournir des lieux de culte à la fois attrayants et fonctionnels, et cela à des prix les plus réduits possibles. Compte tenu d'une demande croissante de lieux de culte des Témoins de Jéhovah, les comités de construction régionaux ont vu le jour vers le milieu de l’année 1986, et la Société Watchtower, la direction mondiale du mouvement religieux, s’est mise à coordonner cette activité. En 1987, 60 comités de construction régionaux ont été formés dans l’ensemble des États-Unis ; puis ces comités se sont internationalisés, et les filiales de la Société Watchtower ont reçu des informations détaillées à ce sujet[4]. À partir du 1er septembre de cette année-là, en France, il y avait cinq comités de construction régionaux pour Salles du Royaume nommés par la Société Watchtower[5].

Ce sont principalement des anciens (surveillants locaux) qui sont choisis pour servir dans ces comités, et en général la plupart d'entre eux ont aussi de l’expérience dans des domaines tels que l’immobilier, l’ingénierie, la construction, les affaires, la sécurité et d’autres domaines. Le comité de construction doit être consulté par les congrégations si[4] :

  • Elles désirent choisir un terrain pour construire leur propre Salle du Royaume ; elles doivent en outre consulter le ou les surveillants de circonscription et les anciens des congrégations voisines.
  • Elles prévoyaient de rénover et d'améliorer une Salle du Royaume déjà existante[6].
  • Elles veulent agrandir leurs installations (par exemple pour accueillir un certain nombre de congrégations réunies à l’occasion des assemblées de circonscription et des assemblées spéciales d’un jour).

Ensuite, le comité évalue la convenance d'un chantier de construction possible, en achetant le terrain et les matériaux et se charge de rassembler la main-d’œuvre qualifiée parmi les fidèles spécialisés dans plus de 65 corps de métiers. Ceux-ci travaillent bénévolement, sans être rémunérés[7]. Éventuellement, en cas de sinistre, les comités peuvent demander à leurs volontaires de participer aux travaux de secours envers leurs coreligionnaires, comme ce fut le cas en 1999 dans les îles des Antilles[8].

En 1992, les comités de construction régionaux désignés par la Société ont aidé à construire des Salles du Royaume en Afrique du Sud, en Allemagne, en Argentine, en Australie, au Canada, en Espagne, en France, en Grande-Bretagne, au Japon et au Mexique. Quand il a fallu faire appel à d’autres filiales pour construire une Salle du Royaume, des dispositions ont été prises au siège mondial de la Société Watchtower. Dans certaines parties du monde, de nouvelles salles ont été édifiées en quelques jours ; ailleurs, en quelques semaines ou en quelques mois. Le nombre des travailleurs participant à une construction a été réduit grâce à ces comités : il n’y en avait rarement plus de 200 en même temps, et ceux-ci n’étaient présents que lorsqu’on avait besoin d’eux[9].

La presse a parfois fait mention de ces comités de construction à l'occasion de la construction d'une Salle du Royaume[10],[11],[12].

Cantiques

En 2009, les réunions commencent à l'heure, par un cantique. L'orateur invite l'assistance à chanter ce cantique debout si possible, sans formulation particulière.

Les cantiques du Royaume sont les chants religieux que les Témoins de Jéhovah utilisent dans le cadre de leurs réunions hebdomadaires. Les 225 cantiques utilisés actuellement sont écrits au sujet de tous les aspects de service chrétien. Tous ont pour base un verset biblique. Les cantiques sont différents les uns des autres, mais sont solennels par nature. Les mélodies sont faites pour exprimer différentes expressions. Certains sont comme pour exprimer une marche, d'autres comme des hymnes. Certains sont plus animés que d'autres.

L'organisation décourageant les carrières artistiques afin de privilégier les activités spirituelles, l'expression musicale n'est pas valorisée et le chant des cantiques n'est généralement pas d'une grande qualité. Aucune chorale n'a été fondée par le mouvement, et selon Bernard Blandre, « l'assistance à un culte jéhoviste ne laisse pas vraiment l'impression que l'on cultive beaucoup l'art du chant »[13].

Normalement, trois cantiques durant chacun trois minutes environ sont chantés lors des réunions à la Salle du Royaume : en effet, celles-ci s'ouvrent et se terminent par un cantique et une prière, et les deux parties de la réunion sont séparées par le chant d'un autre cantique. Les chants sont choisis en fonction des thèmes abordés durant le programme de réunion qui suit ou qui précède. Habituellement, les cantiques introduisant l'École du ministère théocratique, la Réunion de service et l'Étude de Tour de Garde sont choisis par l'organisation. Le numéro du cantique de l'Étude de La Tour de Garde est mentionné à la deuxième page du magazine, tandis que celui de la Réunions de service est mentionné à l'intérieur du bulletin interne Le Ministère de Royaume. En revanche, la cantique du Discours public est généralement choisi par l'orateur lui-même. Les chants sont également au programme des assemblées[14] et parfois à différents événements au Béthel.

Lors des mariages de fidèles, les Témoins de Jéhovah utilisent des cantiques appropriées tirés du recueil Louons Jéhovah par nos chants plutôt que la traditionnelle marche nuptiale. Les enterrements des Témoins de Jéhovah incluent également souvent le chant d'un cantique convenant à la circonstance.

Le mouvement a édité un recueil de cantiques pour la première fois en 1879, qui s'appelait Cantiques de l'Épouse, puis en a réédité régulièrement[15].Au départ, les Étudiants de la Bible ont employé plusieurs chansons et hymnes bien connus. Ils ont également employé des mélodies très célèbres qu'ils ont adaptées à leurs propres textes. Ces mélodies étaient souvent réalisées par plusieurs compositeurs célèbres, dont Ludwig van Beethoven et Joseph Haydn. Depuis, la pratique consistant à employer de la musique à leurs réunions a connu beaucoup de développements. À la fin des années 1930, ils ont cessé de pratiquer le chant comme élément du culte lors des réunions locales. En 1944, la pratique a été réintroduite, et à partir de ce moment-là l'organisation a mis plus de travail en rendant la collection entière de cantiques spécifique aux Témoins de Jéhovah. Les mélodies et les textes sont aujourd'hui tous composés par les fidèles membres de l'organisation.

Jusqu'à la fin des années 1970, la Société Watchtower utilisait un orchestre pour accompagner le chant de ces cantiques, notamment lors des assemblées de circonscription, de district ou internationales. De ce fait, un Témoin appréciant de jouer de la musique pouvait intégrer cet orchestre. Toutefois, l'organisation a décidé au début des années 1980 de dissoudre ces orchestres, estimant que les fidèles qui les composaient passaient trop de temps à répéter et pas assez dans les activités spirituelles. Ainsi, ces orchestres ont été remplacés par des bandes audio jouées au piano[16].

Le recueil actuel de cantiques, intitulé Louons Jéhovah par nos chants, inclut 225 chansons. Il a été sorti en anglais en 1984, en français en 1986 et a été présenté dans d'autres langues dans les années suivantes. Diverses révisions textuelles ont également eu lieu ; des enregistrements sur cassettes et cd ont été produits. Les compositeurs des mélodies et des paroles sont des fidèles originaires de pays tels que l’Angleterre, l’Australie, le Brésil, le Canada, le Danemark, les États-Unis, la Finlande, la France, l’Italie, le Japon, et l'Allemagne[17]. Les noms des compositeurs ne figurent pas dans le livre de chant, de la même manière que les auteurs de leurs autres publications restent anonymes. Cependant, le cantique n°29 actuel, intitulé "En avant, Témoins !", a été composé par un fidèle nommé Erich Frost, alors qu'il se trouvait dans un camp de concentration durant la période nazie. C'est le 1er août 1948 aux États-Unis que ce cantique a été interprété pour la première fois, par une chorale composée d’étudiants de la 11e classe de l'École de Guiléad, lors de la remise des diplômes[18].

La Société Watchtower enseigne à ses fidèles à respecter les cantiques en tant qu'élément de leur culte à part entière. De ce fait, par exemple, les cantiques ne sont pas employées pour danser ou adaptées aux versions rock[19]. En 2005, le chanteur et guitariste George Benson avait enregistré des Mélodies du Royaume (Kingdom Songs) en compagnie de ses amis. Dans Le Ministère du Royaume de mars 2005, la Société Watchtower a dit qu'elle désapprouvait ce CD[20].

Représentations bibliques

Article détaillé : Publications de la Watchtower.

Les Témoins de Jéhovah rejettent le culte des images, les Salles du Royaume ne comportent pas de statues, ni de crucifix, considéré comme un symbole païen. Dans le domaine des arts graphiques, les Témoins de Jéhovah ont développé un type de représentation caractéristique, dans un style évoquant l'art naïf[21], représentant de nombreuses scènes bibliques, cependant elles ne sont pas destinées à l'ornementation des lieux de cultes, mais à l'illustration des publications servant à l'étude de la doctrine.

Il faut aussi mentionner la réalisation, à l'époque de Charles Russell, d'un film retraçant les récits de la Bible, le Photo-drame de la Création. Cette présentation comprenait des images fixes et animées synchronisées avec des enregistrements musicaux et des discours diffusés à l'aide de phonographes.

Assistance régulière aux réunions

Réunions de la congrégation

Réunion de la congrégation

Cinq réunions se tiennent chaque semaine dans les congrégations et sont généralement réparties en deux séances, plus particulièrement le week-end et en soirées[22]. Ces réunions, qui ont généralement lieu à la Salle du Royaume, ont pour but « l'encouragement mutuel et l'édification spirituelle » de chaque membre de la congrégation grâce à l'étude de la Bible. Les publications du mouvement servent généralement de trames à celles-ci : il s'agit de favoriser l'échange entre membres de la congrégation en suivant un programme précis de sujets et matières à traiter. Ces réunions assurent la formation continuelle de tous, y compris celle des enfants, leur apprenant à répondre à des arguments critiques. La Société Watchtower accorde une très grande importance à ces réunions et encourage ses membres à y assister le plus régulièrement possible, estimant que la spiritualité de ceux-ci en dépend[23]. Toutes ces réunions sont débutées et clôturées par une prière publique et le chant d'un cantique tiré du recueil de 225 cantiques Louons Jéhovah par nos chants, dont la durée s'ajoute à celle de la réunion proprement dite, ce qui fait un total de 4 h 45. La Société Watchtower encourage ses fidèles à bien les préparer avant d’y assister, par exemple à souligner les réponses aux questions pour l'étude de La Tour de Garde.

Discours public

Ce "discours public" sur un thème biblique est présenté par un orateur homme expérimenté qui suit un plan détaillé (composé d'une trame d'arguments et de versets bibliques) fourni par la Société Watchtower. C’est souvent à cette réunion que sont invités les nouveaux venus ainsi que les anciens d'autres villes. Il dure 30 minutes (depuis 2008, auparavant 45 minutes), est suivi de l’étude de La Tour de Garde ; le chant d’un cantique sert de transition quand les deux réunions se succèdent. Les thèmes des discours sont affichés dans les salles du royaume, des semaines à l'avance, ainsi que leur date. De plus, chaque congrégation à sa propre liste de discours.

Étude de La Tour de Garde

L'"Étude de La Tour de Garde" est un maillon important de l'enseignement des Témoins de Jéhovah, La Tour de Garde étant considérée comme un des instruments principaux de l'esclave fidèle et avisé, représenté par le Collège Central des Témoins de Jéhovah pour dispenser sa 'nourriture spirituelle'. Les questions de l'étude sont dirigées par un ancien tandis que la lecture de la revue est dirigée par un orateur masculin. Chacun de ses articles traitent généralement d’une question doctrinale, cultuelle, comportementale ou prophétique. Le lecteur hebdomadaire désigné lit chaque paragraphe d’un article récent, puis l’ancien pose la question imprimée dans le périodique se rapportant à ce paragraphe et l'assistance est invitée à y répondre en s'inspirant de ce passage. Les personnes présentes ont le droit de poser une question précise sur le paragraphe étudié. Cette réunion dure une heure.

École du Ministère théocratique

L'"École du Ministère théocratique", une réunion de type 'école', a pour but de former les Témoins de Jéhovah à la prédication grâce à des mises en situation, d’aider les élèves (hommes, femmes, enfants "Témoins ou sympathisants sincères") à améliorer leurs exposés et de permettre aux plus talentueux de devenir des orateurs et des enseignants qualifiés. Les prestations des élèves sont évaluées et consignées dans une fiche de conseils oratoires personnelle et l’ancien qui dirige cette réunion indique oralement à chacun les points à améliorer. Cette réunion dure 45 minutes, elle est suivie de la Réunion de service d'une durée identique. L'inscription à cette école est réservée aux membres baptisés ou non qui veulent commencer à prêcher, qui sont réguliers aux réunions et dont les croyances, la conduite et la tenue vestimentaire adhérent aux règles des Témoins.

Salle de réunion des Témoins de Jéhovah
Réunion de service

Au cours de la "Réunion de service", on étudie les recommandations de l'organisation, à l'aide d'un bulletin interne : Le Ministère du Royaume, dont les différentes parties sont présentées par plusieurs membres de la congrégation ayant les qualités jugées nécessaires pour le faire. C’est lors de cette réunion que sont annoncées toutes les dispositions prises par la congrégation, notamment les excommunications, les réintégrations, les arrivées de nouveaux membres, les baptêmes, les nominations. Sont aussi abordées lors de celle-ci, les questions matérielles et fiscales, telles que des résolutions soumises au vote à main levée à propos de l'utilisation des dons reçus par la congrégation.

L'Etude du livre de la congrégation

A partir de janvier 2009, avant l'Ecole du Ministère Théocratique, a lieu "L'Etude du livre de la congrégation" qui dure 25 minutes, à la Salle du Royaume. Un représentant de la congrégation dirige l'étude d'un manuel édité par la Société Watchtower qui traitera de sujets plus dogmatiques. Cette réunion se déroule avec un système de questions-réponses similaire à celui de l’étude de La Tour de Garde. En 2009, le livre étudié s'intitule "Gardez vous dans l'amour de Dieu".

Nettoyage

A la fin des réunions, Un groupe de membres, désignés des semaines à l'avance, sont chargés du nettoyage de la salle.

Assemblées

Assemblée de district

À ces réunions hebdomadaires s'ajoutent trois assemblées annuelles, et auxquelles les Témoins de Jéhovah recommandent vivement d'assister. Le programme des assemblées, basé sur un verset biblique différent pour chacune des journées, se compose de plusieurs discours ayant trait à des questions bibliques, des interviews, des témoignages de fidèles exemplaires, des démonstrations, un résumé de l'article de La Tour de Garde de la semaine (le dimanche après-midi) ainsi que la situation des comptes ; le discours de baptême des nouveaux membres se déroule le samedi en fin de matinée. Ces trois assemblées se décomposent ainsi :

  • une "Assemblée spéciale d'un jour" (circonscription), un samedi ou un dimanche, organisée dans une Salle d'assemblées ou dans une salle louée ;
  • une "Assemblée de circonscription" de deux jours, un samedi et un dimanche, organisée dans une Salle d'assemblées ou dans une salle louée ;
  • une "Assemblée de district" de trois jours, du vendredi au dimanche pendant l'été, organisée le plus souvent dans un stade municipal, parfois dans une Salle d'assemblées ou dans une salle louée ; Dans certains pays, il peut y avoir plusieurs assemblées de district, à des dates différentes, mais avec les mêmes discours. A l'origine, ces rassemblements duraient une semaine. C'est lors de cette assemblée que paraissent les nouvelles publications éditées par la Société Watchtower. Le dimanche matin, un drame illustrant un épisode biblique est représenté en costumes d'époque. Des résolutions sont quelquefois soumises à l'auditoire le dimanche après-midi en fin de programme. Il arrive que le contenu de l'assemblée soit retransmis sur les ondes d'une radio locale. Certaines années, dans certains pays, les assemblées de district sont rebaptisées "Assemblées internationales" car elles accueillent des délégations de fidèles venant du monde entier et/ou de tout le pays organisateur. En 2006, l'assemblée, qui avait pour thème La délivrance est proche !, a fait l'objet au niveau mondial d'une campagne d'invitation auprès du public au moyen d'une distribution à domicile d'un imprimé.

Baptême

Le baptême représente pour les futurs Témoins de Jéhovah en âge de le demander, l'étape la plus importante capitale dans leur engagement religieux. Il est pour eux, la seule manière de se positionner officiellement pour le nom de Jéhovah et de lui vouer ainsi leur vie. C'est la seule voie que proposent les Témoins de Jéhovah pour échapper à la destruction du « système de choses mauvais » actuel lors de la grande bataille d’Har-Maguédon, que livrera Jésus afin d’instaurer par la suite un paradis sur terre. On peut lire dans le livre La connaissance qui mène à la vie éternelle, p180[24]:

« Une personne vouée à Dieu et baptisée qui s’efforce de suivre fidèlement l’exemple de Jésus est précieuse aux yeux de Dieu. (...) Les prophéties bibliques montrent que pour Dieu ces personnes sont marquées pour survivre lors de l’exécution de son jugement qui va bientôt s’abattre sur le présent système de choses méchant.(...) Êtes-vous « dans la disposition qu’il faut pour la vie éternelle » (Actes 13 :48) ? Avez-vous le désir sincère de recevoir la marque réservée à ceux qui servent Dieu ? Cette marque inclut l’offrande de soi et le baptême, qui sont indispensables pour être sauvés. »

Pour le mouvement religieux, outre le caractère indispensable du baptême pour le salut, il permet d'être agréé par Dieu, de retrouver de bonnes relations avec lui et de bénéficier pleinement de la prière. Par ailleurs, il faut obligatoire d'être baptisé pour pouvoir accéder à certains privilèges de services au sein de l'Église, tel que les différentes formes de services de pionnier, les fonctions de surveillance au sein de la congrégation (pour les hommes), la possibilité de prononcer une prière lors du culte, par exemple.

Dans certaines publications, le fait de se faire baptiser est comparé à celui de se marier : ainsi, le baptême est censé marquer le commencement d’une vie consacré désormais à servir Jéhovah à qui l’on s’est voué, tout comme le jour des noces rendent public l’engagement qu’ils ont pris en privé de se marier, puis de vivre comme mari et femme[25]. Toutefois, pour les Témoins de Jéhovah, le baptême ne constitue pas un sacrement et ne purifie pas à lui seul des péchés[26]. En se basant sur l'Évangile selon Matthieu 28:19,20, le baptême doit se faire « au nom du Père, du Fils et de l'esprit saint », c'est-à-dire selon eux, non en croyant à la doctrine de la Trinité, mais en ce sens que le candidat doit reconnaître la position et l’autorité de Jéhovah Dieu considéré comme son Créateur et son Père céleste, la fonction et l’autorité de Jésus Christ en qualité de Fils de Dieu, de Rédempteur et de Roi, et l'action de l’esprit saint ou force agissante de Jéhovah notamment pour comprendre la Bible, pour prêcher et pour manifester différentes qualités[27]. Bien avant le baptême, le néophyte appelé "ami de la vérité" (c'est-à-dire celui qui bénéficie d'une étude biblique à domicile et assiste régulièrement aux réunions du mouvement) peut demander à être nommé "proclamateur non-baptisé", ce qui lui permettra de participer à l'œuvre d'évangélisation et l'identifiera ainsi à un Témoin de Jéhovah. Des anciens vérifieront son niveau de connaissance biblique ainsi que son mode de vie pour voir s'il remplit les conditions requises telles qu'édictées par le mouvement. On s'attendra généralement ensuite à ce que, dans un délai raisonnable de quelques mois, ce futur membre demande à être baptisé.

Pour pouvoir être baptisé, le candidat doit d'abord s'être voué à Jéhovah dans la prière, puis en faire la demande principalement au surveillant-président de sa congrégation. Trois anciens visiteront successivement le postulant afin de lui poser les 104 questions figurant dans le livre Organisés pour faire la volonté de Jéhovah, celles-ci ayant pour but de vérifier les connaissances du futur baptisé sur la doctrine du mouvement. Les anciens s'assureront également que le postulant mène une vie conforme aux directives de la Bible telles que le mouvement religieux les comprend. Si ses réponses sont jugées satisfaisantes, il sera admis au baptême.

Les baptêmes sont pratiqués durant les assemblées régionales (trois par an), le candidat est baptisé par immersion. En 2006, le rapport annuel publié par la Société Watchtower fait état de 248 327 baptêmes dans le monde, dont 2 507 pour la France.


Historique

Depuis le début de son existence, le mouvement religieux a estimé utile que chaque fidèle oint, c'est-à-dire ayant l'espoir de vivre au ciel, se fasse baptiser. Toutefois, en 1934, il a indiqué que la classe de personnes ayant une espérance terrestre, et qu'elle appelait les 'Jonadabs', devait elle aussi se faire baptiser :

« Un Jonadab devrait-il se consacrer à Jéhovah et se faire baptiser ? Réponse : Il est certainement juste qu’un Jonadab se consacre à l’accomplissement de la volonté de Dieu. Nul ne recevra jamais la vie s’il n’agit ainsi. Le baptême ou l’immersion dans l’eau est uniquement un symbole qui montre qu’un homme s’est consacré à l’accomplissement de la volonté de Dieu ; c’est pourquoi un baptême n’est pas contre-indiqué[28]. »

À l'origine, les baptêmes des Témoins de Jéhovah se pratiquaient fréquemment dans des cours d'eau ou dans des piscines ou des baignoires de fidèles. Pendant longtemps, avant les années 1930, chaque candidat au baptême recevait une robe longue avec des lanières aux chevilles, à mettre par-dessus son costume de bain, ou bien une longue tunique noire fermée jusqu’au cou et aux poignets[29].

Conditions requises

Démarches

Pour pouvoir être baptisé, le candidat doit d'abord[30] :

  • Acquérir une connaissance biblique suffisante telle qu'enseignée par le mouvement religieux ;
  • Se repentir, ce qui inclut avoir du regret, du remords, pour avoir fait ou n’avoir pas fait quelque chose pour obtenir une bonne conscience et pour être soulagé par Dieu du sentiment de culpabilité. Il faut produire « des œuvres qui conviennent à la repentance », selon les termes bibliques.
  • Se convertir, ce qui implique d’abandonner son ancien mode de vie, renoncer au culte d'autres religions, de se conformer aux commandements de Dieu tels que compris par le mouvement et de vouer à celui-là un attachement exclusif. La conversion doit changer la façon de voir les choses, les objectifs, la disposition d’esprit.
  • Se vouer à Dieu de tout cœur. L’offrande de soi à Dieu est synonyme de mise à part dans un but sacré. Dans une prière solennelle, il faire part à Dieu de sa décision de lui vouer un attachement exclusif éternellement et de consacrer sa vie à le servir.

Questions du baptême

Ensuite, il doit en faire la demande principalement au surveillant-président de sa congrégation. Trois anciens visiteront successivement le postulant afin de lui poser les 104 questions figurant dans le livre Organisés pour faire la volonté de Jéhovah, celles-ci ayant pour but de vérifier les connaissances du futur baptisé sur la doctrine du mouvement. Les anciens s'assureront également que le postulant mène une vie conforme aux directives de l'organisation.

Ces questions se décomposent en trois parties principales[31] :

  • La partie I est intitulée "Enseignements élémentaires de la Bible". Neuf questions portent sur Dieu (son nom, ses qualités, le fait de rejeter les idoles pour l'adorer, etc), quatre sur Jésus Christ (sa position, la valeur de sa mort sacrificielle, etc), deux sur l'esprit saint, quatre sur le Royaume de Dieu, quatre sur le Diable, une sur le rejet des pratiques spirites, une sur l'âme humaine, trois sur la notion du péché, trois ayant trait à la mort, et quatre sur la résurrection et les espérances possibles pour les humains.
  • La partie II a pour titre "Les justes exigences de Jéhovah". Cinq questions se rapportent au mariage, cinq sur le respect de la vie (rejet avortement, meurtre, suicide, transfusions sanguines, attitude en cas de maladies sexuellement transmissibles), une sur l'attitude vis-à-vis du sabbat, quatre sur le comportement avec ses coreligionnaires, huit questions sur la moralité (rejet vol, mensonge, drogue, pratiques sexuelles hors mariage, jeux d'argent, usage modéré de l'alcool), quatre sur le comportement en cas de péché (dont une sur l'excommunication), une sur l'idolâtrie, neuf sur le comportement à adopter par rapport au monde environnant (neutralité politique, choix du travail et des divertissements, comportement vis-à-vis des autres religions et des fêtes).
  • La partie III se nomme "L'ordre établi par Jéhovah". Cinq questions ont trait à la place de chacun dans la famille, cinq au comportement vis-à-vis des autorités gouvernementales, six sur l'organisation dans la congrégation (place de Jésus Christ et de l'« esclave fidèle et avisé »), dix-sept sur les pratiques cultuelles (réunions, évangélisation, étude de la Bible, baptême, prière).

Enfin, quelques questions subsidiaires rappellent au candidat le bon comportement à adopter lors du baptême et l'importance de celui-ci.

Si les réponses du candidat sont jugées satisfaisantes, il sera admis au baptême.


Déroulement de la cérémonie

Les baptêmes sont pratiqués durant les assemblées régionales de l'Église qui ont lieu trois fois par an.

Discours

Le discours du baptême, qui a généralement lieu le samedi en fin de matinée, dure une demi-heure. Avant que celui-ci ne débute, les candidats ont été invités à s'asseoir dans les premiers rangs de l'assemblée qui leur sont réservés. Au début du discours, l'ancien qui prononce celui-ci souhaite le bienvenue aux candidats par ces termes :

« Au nom de la famille internationale des frères, nous sommes très heureux de vous souhaiter, chers candidats au baptême, une chaleureuse bienvenue. »

Ensuite, l'orateur rappelle le cheminement ayant conduit les candidats aux baptême et explique ce que celui-ci signifiera dans leur vie, montrant bien toutefois que celui-ci n'est que le début de leur course chrétienne, selon le concept du mouvement religieux. Vers la fin de l'exposé, les candidats au baptême sont invités à se lever, puis deux questions appelées vœux baptismaux, leur sont poser, auquel ils doivent répondre collectivement à haute et intelligible voix :

  • « Sur la base du sacrifice de Jésus-Christ, vous êtes-vous repenti de vos péchés et vous êtes-vous voué à Jéhovah pour faire sa volonté ? »
  • « Comprenez-vous qu'en vous vouant à Dieu et en vous faisant baptiser vous vous identifiez à un Témoin de Jéhovah et vous vous unissez à l'organisation divine, qui est dirigée par l'esprit saint ? »

Les candidats répondent à chacune des deux questions par l'affirmative et sont en général chaleureusement applaudis par l'auditoire. L'orateur précise ensuite que « [leurs] réponses claires et affirmatives à ces questions indiquent qu[' ils] remplisse[nt] les conditions requises pour être baptisés comme ministre ordonnés de Jéhovah Dieu ». Une prière est ensuite prononcée spécialement à l'attention des candidats et un cantique ayant trait au baptême est chanté.

Immersion

Chrzest Świadków Jehowy.jpg

Les candidats se dirigent ensuite vers le lieu de l'immersion, en général une piscine à l'intérieur de la Salle d'assemblée, où des cabines sont à leur disposition pour revêtir leur maillot de bain. En règle générale, un seul homme, un ancien, immerge le candidat au baptême, sauf cas particuliers (mesure de sécurité ou santé très précaire du candidat)[32]. Cet ancien descend dans l'eau, vêtu d'un short et d'un maillot blanc à manches courtes et accueille un par un les candidats au baptême, à qui il demande de se pincer le nez. Chaque candidat est baptisé par immersion totale et est immédiatement remontée. Très souvent, des écrans de télévision sont à la disposition du public à l'intérieur de l'auditorium afin qu'il suive l'évènement. La famille et les amis prennent parfois des photos. Les nouveaux baptisés regagnant l'auditorium sont en général chaudement félicités et embrassés par leurs coreligionnaires. Ils seront désormais appelés 'frères' ou 'sœurs' suivis de leur nom lors de leur participation au culte[33].

Pour les Témoins de Jéhovah, le baptême est un moment à la fois sérieux et joyeux. Pour prouver le caractère solennel de ce geste, ils montrent que Jésus a prié au moment de son baptême d'après l'Évangile selon Luc 3:21. Toutefois, d'après eux, la Bible ne montre pas que le baptême doit être un événement sombre ou sinistre, exigeant des postures spéciales ou la récitation de textes. Il n'est pas non plus exigé de porter une robe blanche ou noire, mais une tenue de bain qui découvrirait trop les formes du corps ou des tee-shirts arborant des slogans ou de la publicité ne serait pas jugés convenants. De plus, en sortant de l’eau, le fidèle ne doit pas faire de gestes particuliers ni se comporter comme s’il avait remporté une grande victoire. Le mouvement religieux ne juge pas non plus convenable une manifestation de victoire, des sifflements, un bouquet de fleurs ou une soirée en l’honneur de celui qui s’est fait baptiser[34].

Les nouveaux disciples figureront désormais sur le registre des baptêmes tenu à jour par le secrétaire de la congrégation à laquelle ils appartiennent. Lors des communications de la Réunion de service suivante, une annonce sera faite pour informer officiellement les autres fidèles des nouveaux baptisés.

Baptême des enfants

Le baptême n'est pas réservé à de jeunes enfants, mais à des enfants qui ont été capables d’assimiler l’enseignement prodigué par le mouvement. Dans la pratique, certains se font baptiser vers l'âge de 10 ans, et d'autres ne le sont pas encore à 15 ans (d’autres attendent même plus tard). Il est tout à fait possible de concevoir qu’un enfant ait réussi à intégrer toutes les connaissances nécessaires à son baptême, celles-ci étant répétées très fréquemment lors des réunions tenues dans la congrégation et de l’étude des publications de la Société Watchtower.

Cependant, il se pose la question du mimétisme parental, voire de la nécessité pour l'enfant de réaliser les vœux de ses parents en se faisant baptiser. De plus, on peut se demander si un enfant jugé apte, ayant généralement pour unique référence religieuse l'enseignement des Témoins de Jéhovah, est capable de prendre une décision aussi importante que celle du baptême dans ce mouvement. Car s’il décide de quitter celui-ci, quelques années plus tard, il devra assumer les conséquences liées à son excommunication. En théorie, celle-ci ne rompt pas les liens familiaux, mais il s’avère le plus souvent que les contacts avec la famille Témoin de Jéhovah sont extrêmement réduits, quand ils ne sont pas inexistants. Ceci dépendra évidemment du niveau d'engagement spirituel de la famille Témoin de Jéhovah.

On remarquera que, dans la pratique, les enfants ne sont pas contraints dans leur ensemble à devenir Témoins de Jéhovah. Comme le note Nathalie Luca, anthropologue au CNRS, « des recherches sociologiques ont montré que très peu de ces enfants devenaient eux-mêmes Témoins de Jéhovah, ce qui montre qu'ils ne sont pas totalement aliénés par le groupe »[35]. Ce que confirme une enquête sociologique de la SOFRES : parmi l'ensemble des foyers ayant des enfants, seuls 27 % ont baptisé tous leurs enfants, et 28 % certains d'entre eux[36].

Toutefois, la question reste posée pour ceux qui prennent le baptême très jeunes chez les Témoins de Jéhovah : ont-ils la maturité nécessaire pour prendre un engagement aux conséquences aussi importantes ?

Historique des vœux baptismaux

Les vœux posées aux candidats lors du discours de baptême ont été modifiés trois fois au fil du temps :

    • « Avez-vous admis devant Dieu que vous êtes un pécheur ayant besoin du salut et avez-vous reconnu devant lui que ce salut procède de lui, le Père, par son Fils Jésus-Christ ? »
    • « Sur la base de cette foi en Dieu et en son moyen de salut, vous êtes-vous voué sans réserve à Dieu pour faire désormais sa volonté telle qu'il vous la révèle par Jésus-Christ et par la Bible sous la puissance illuminatrice du saint-esprit ? »
    • « Avez-vous admis que vous êtes un pécheur ayant besoin du salut venant de Jéhovah Dieu ? Et avez-vous reconnu que ce salut procède de lui, par son rédempteur, Christ Jésus ? »
    • « Sur la base de cette foi en Dieu et de son moyen de rachat, vous êtes-vous voué sans réserve à Jéhovah Dieu pour faire désormais sa volonté telle qu'elle vous est révélée par Christ Jésus et par la Parole de Dieu éclairée par l'esprit saint ? »
    • « Vous êtes-vous repenti de vos péchés et vous êtes-vous retourné, reconnaissant devant Jéhovah que vous êtes un pécheur condamné ayant besoin du salut, et avez-vous reconnu devant le Père que ce salut vient de lui, par son Fils Jésus-Christ ? »
    • « Ayant foi en Dieu et en son don de salut, vous êtes-vous voué à lui sans réserve en vue d'accomplir désormais sa volonté telle qu'il vous la révèle par Jésus-Christ et dans les pages de la Bible éclairée par l'esprit saint ? »
    • « Sur la base du sacrifice de Jésus-Christ, vous êtes-vous repenti de vos péchés et vous êtes-vous voué à Jéhovah pour faire sa volonté ? »
    • « Comprenez-vous qu'en vous vouant à Dieu et en vous faisant baptiser vous vous identifiez à un Témoin de Jéhovah et vous vous unissez à l'organisation divine, qui est dirigée par l'esprit saint ? »

Ces changements sont très importants : désormais, en se faisant baptiser, on s'identifie à présent à un Témoin de Jéhovah exclusivement membre de la Société Watchtower. Dans cette dernière formulation du baptême, on se voue à l'organisation qui est censée être dirigée par l'esprit de Dieu. Ces points font l'objet de critiques de la part d'opposants à l'Église[41].

Point de vue sur le baptême dans les autres Églises et celui des nourrissons

Les Témoins de Jéhovah ne reconnaissent pas le baptême administré par les autres confessions chrétiennes, car celles-ci ont des enseignements qui diffèrent de ceux proposés par eux. De ce fait, celui-ci n'a aucune valeur et le fidèle doit obligatoirement se faire baptiser selon les exigences des Témoins de Jéhovah pour être intégré dans le mouvement religieux[42].

Le baptême effectué sur des nouveau-nés comme dans l'Église catholique est pour eux sans effet pour quatre raisons tenant au fond et à la forme[33] :

  • Il est imposé par la famille ;
  • Le bébé n'était pas une personne consciente lors de son baptême ;
  • Il n'avait pas non plus une connaissance éclairée de l'enseignement biblique ;
  • Le baptême fut administré, non par immersion, mais par aspersion.

Statistiques

En 2006, le rapport annuel publié par la Société Watchtower fait état de 248 327 baptêmes dans le monde, dont 2 507 en France, 465 en Belgique, 306 en Suisse.

Lors de l’assemblée internationale à Kiev tenue en 1993, 7 402 personnes se sont fait baptiser, ce qui constitue le nombre de baptêmes le plus élevé lors d'une assemblée organisée par les Témoins de Jéhovah[43].

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. (Luc 22:19)
  2. La Tour de Garde, 1er février 2006 et Rapport mondial sur le site officiel : 16 383 333 personnes ont assisté au Mémorial en 2005, dont 203 370 en France métropolitaine, 18 691 à la Guadeloupe, 6 920 en Guyane, 9 392 à la Martinique et 5 591 à la Réunion.
  3. Les Témoins de Jéhovah, Bernard Blandre, P 109-111
  4. a  et b Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 325
  5. "Avis", Le Ministère du Royaume", décembre 1987, p. 7
  6. "Entretenons notre lieu de culte", Le Ministère du Royaume, août 2003, p. 4
  7. "Notre service bénévole face à l'accroissement", Le Ministère du Royaume, décembre 1991, p. 4
  8. Annuaire 2000 des Témoins de Jéhovah, p. 12
  9. Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 326
  10. (en)"Jehovah's Witnesses build meeting hall in Boca Raton", par Rachael Joyner, South Florida Sun-Sentinel, 29 juin 2007 :
    « Kingdom Hall projects are coordinated by regional building committees, which keep a database of members who do everything from carpentry to plumbing. The skilled professionals oversee and teach other volunteers. »
  11. (en)"Katy Jehovah's Witnesses construct facility", par Kimberly Pina, Chronicle, 30 juin 2007 :
    « The construction project was coordinated through the Jehovah's Witnesses regional building committee made up of members from the Houston area. »
  12. (en)"'Extreme Makeover'", par Joshua Roberts, Craig Daily Press, 9 juin 2007 :
    « The group orchestrating the renovation — the Northwest Colorado Regional Building Committee, a branch of the Jehovah’s Witness church — is the same organization that constructed the building in 1980. »
  13. Les Témoins de Jéhovah, Bernard Blandre, éditions Brepols, 1991, p. 110 (ISBN 2-503-50063-3)
  14. "Mis en cause et affaiblis, les Témoins de Jéhovah veulent améliorer leur image", Le Monde, 7 août 2001 :
    « [À props d'une assemblée des Témoins de Jéhovah à Villepinte] : Tous assistent, Bible et crayon en main et avec une attention étonnante, aux prêches et témoignages prévus au programme, avant de chanter fièrement des cantiques. »
  15. Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 241
  16. Apocalypse delayed : The story of the Jehovah's Witnesses, James Penton, Toronto : University of Toronto Press, 1997, p. 276
  17. "Louons Jéhovah grâce à la musique", La Tour de Garde, 15 octobre 1986, pp. 22-24
  18. La Tour de Garde, 15 mars 1988, p. 21
  19. Cette position a été expliquée dans plusieurs discours donnés aux rassemblements.
  20. Le Ministère du Royaume, mars 2005, p. 7 :
    « Certains enregistrements de nos cantiques chantés dans le style de la musique populaire circulent actuellement parmi les Témoins de Jéhovah. Des proclamateurs ont téléphoné à la filiale pour savoir si ces enregistrements étaient approuvés. Nous n’ignorons pas l’existence de ces enregistrements et nous souhaitons vous informer qu’ils ont été réalisés sans notre assentiment. Veuillez donc ne pas les diffuser ni les télécharger depuis l’Internet. Nous sommes certains que cette précision clarifiera les choses. »
  21. Les Témoins de Jéhovah, Bernard Blandre
  22. La vie quotidienne sur UNADFI
  23. La Tour de Garde, 15 mars 2000, pp. 15 à 20 :
    « Comment, en effet, pouvons-nous espérer tenir bon sous la pression de ce système sans la force que donne une alimentation spirituelle saine et régulière ? En fait, privés de rassemblements réguliers nous pourrions être tentés de quitter purement et simplement 'le sentier des justes'. (Proverbes 4:18.) (...)6 Hébreux 10:25 nous donne une autre raison importante d'être réguliers aux réunions. Dans ce verset, l'apôtre Paul exhorte les chrétiens à se rassembler 'd’autant plus qu’ils voient approcher le jour'. Effectivement, ne perdons pas de vue que le 'jour de Jéhovah' approche (2 Pierre 3:12). Si nous en arrivions à penser que la fin du système actuel n’est pas pour tout de suite, nous ne tarderions pas à laisser des centres d’intérêt personnels prendre le pas sur des activités spirituelles aussi nécessaires que l’assistance aux réunions. »
  24. Scan du livre :La connaissance qui mène à la vie éternelle
  25. La Tour de Garde, 15 novembre 1998, p. 12
  26. "Devriez-vous être baptisé ?", La Tour de Garde, 1er avril 1993, p. 6
  27. "Pourquoi se faire baptiser ?", La Tour de Garde, 1er avril 2002, p. 11
  28. La Tour de Garde du 15 novembre 1934 ; La Tour de Garde, 15 août 1934, anglais
  29. La Tour de Garde, 1er avril 2003, p.26 ; La Tour de Garde, 1er juin 1986, p. 20
  30. "Qu’est-ce qui vous empêche de vous faire baptiser ?", La Tour de Garde, 15 janvier 1989, pp. 13,14
  31. Organisés pour faire la volonté de Jéhovah, 2005, pp. 182-216
  32. "Questions des lecteurs", La Tour de Garde, 15 novembre 1986, p. 31
  33. a  et b Les Témoins de Jéhovah - Pour un christianisme original, Philippe Barbey, L'Harmattan, 2003, p. 130 (ISBN 2-7475-4064-2)
  34. "Questions des lecteurs", La Tour de Garde, 1er avril 1995, p. 30
  35. La Croix, lundi 6 août 2001, p. 3
  36. TÉMOINS DE JÉHOVAH - Rapport de synthèse, réf. MHI-MVN 98-204, octobre 1998, SOFRES.
  37. La Tour de Garde, 15 novembre 1966, p. 689, § 18, français ; La Tour de Garde, 1er août 1966, p. 465, anglais
  38. La Tour de Garde, 1er septembre 1970, p. 530, § 20, français ; La Tour de Garde, 15 mai 1970 anglais
  39. La Tour de Garde, 1er août 1973, p. 472, § 25, français ; La Tour de Garde, 1er mai 1973, p. 280, anglais
  40. La Tour de Garde, 1er juin 1985, p. 30, français ; La Tour de Garde, 1er juin 1985, anglais (plusieurs différences avec la version française)
  41. Critique des questions pour le baptême, sur Aggelia
  42. "D'après la Bible... Devriez-vous être rebaptisé ?", Réveillez-vous !, 8 janvier 1994, pp. 26,27
  43. Annuaire 2002 des Témoins de Jéhovah, p. 237
  • Portail du christianisme Portail du christianisme
Ce document provient de « Culte des T%C3%A9moins de J%C3%A9hovah ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baptême chez les Témoins de Jéhovah de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Éducation chez les Témoins de Jéhovah — Témoins de Jéhovah Généralités Mouvement chrétien millénariste, né aux États Unis au XIXe siècle Corps dirigeant : Collège Central Histoire Ancêtre : Étudiants de la Bible fond …   Wikipédia en Français

  • Education chez les Témoins de Jéhovah — Éducation chez les Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • Enfant Chez Les Témoins De Jéhovah — Éducation chez les Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • Enfant chez les Temoins de Jehovah — Éducation chez les Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • Enfant chez les Témoins de Jéhovah — Éducation chez les Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • Enfant chez les témoins de jéhovah — Éducation chez les Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • Excommunication chez les Témoins de Jéhovah — Témoins de Jéhovah Généralités Mouvement chrétien millénariste, né aux États Unis au XIXe siècle Corps dirigeant : Collège Central Histoire Ancêtre : Étudiants de la Bible fond …   Wikipédia en Français

  • Mémorial chez les Témoins de Jéhovah — Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • L'enfant chez les Témoins de Jéhovah — Éducation chez les Témoins de Jéhovah Cet article fait partie d une série sur Témoins de Jéhovah Présentation Histoire Dissidences …   Wikipédia en Français

  • Témoins de Jéhovah — Généralités Mouvement chrétien millénariste, né aux États Unis au XIXe siècle Corps dirigeant : Collège Central Histoire Ancêtre : Étudiants de la Bi …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”