Baptiste-Marie Jacob

Baptiste Marie Jacob, né à Plounez, (aujourd'hui Paimpol - Côtes-d'Armor) le 7 juin 1858 et décédé à Paris le 6 avril 1909, est un professeur de philosophie et de morale.

Après son baccalauréat de philosophie obtenu en juin 1878 au Lycée de Saint-Brieuc, il prépare la licence et l’agrégation de Philosophie, tout en enseignant dans les collèges de Bergerac, Perpignan et Bordeaux où il se lie avec son professeur Octave Hamelin. En juillet 1887, il est reçu premier à l’agrégation de philosophie et est alors nommé au Lycée de Saint-Brieuc où il sera le professeur de Marcel Cachin.

A cette période, il se lie d'amitiés avec Gabriel Koenigs, Célestin Bouglé, Mathurin Le Gal Lasalle et Prosper Hémon. Il découvre l’œuvre de Jules Lequier.

En 1890, Baptiste Jacob quitte le Lycée de Saint-Brieuc pour celui de Brest. Il y fonde un hebdomadaire, le « Breton Socialiste » (1894), participe activement à la campagne de conférences de la section brestoise de la Ligue de l’enseignement (1897-1898), et enseigne notamment à Victor Ségalen.

En 1898, il quitte Brest pour Paris où il enseigne au Lycée Rollin puis, à partir de 1900, à l'École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres et à celle de Fontenay-aux-Roses École normale supérieure lettres et sciences humaines (Fontenay-Saint-Cloud). Il participe aux travaux de la Société française de philosophie.

Il s’éteint le 6 avril 1909 au 111, rue de Caulaincourt à Paris (18e).

Bibliographie

  • Pour l’école laïque, préface de Ferdinand Buisson, Édition Cornély, 1900
  • Devoirs, conférences de morale individuelle et de morale sociale, cours de l’ENS, Éd. Cornély, 1908 – Réédition Rieder
  • Lettre d’un philosophe, introduction de Célestin de Bouglé, Éd Cornély, 1911
  • Jules Lequier, Bulletin de l'association des élèves de l'école de Sèvres, 1898
  • La philosophie d'aujourd'hui et celle d'hier, Revue de métaphysique et de morale, 1898

Sources

  • Les conférences populaires et la science sociale » (l’exemple de Baptiste Jacob) , Jean-Claude Pompougnac, in « les sauvages dans la cité. Auto émancipation du peuple et instruction des prolétaires au XIXe siècle " - (préface Jacques Derrida) Editions Champvallon (PUF). Collection Milieux (1985).
  • Jules Lequier - notice biographique , Prosper Hémon, Ed de L’Eclat (1991)
  • Le philosophe de Kérity : Baptiste Jacob , Michel-Yves Bernard, Les carnets du Goëlo n° 12 (1996), publiés par la Société d'études historiques et archéologique du Goëlo.
  • Les philosophes en République. L’aventure intellectuelle de la Revue de métaphysique et de morale et de la Société française de Philosophie (1891-1914), Stephan Soulié , Paris, PUR, 2009, 328 p.
  • L'engagement de Baptiste Jacob , Goulven Le Brech, Cahiers Jules Lequier n°1/2010, Ed "Association Les amis de Jules Lequier" (2010)

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baptiste-Marie Jacob de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baptiste Marie Jacob — Baptiste Marie Jacob, né à Plounez, (aujourd hui Paimpol Côtes d Armor) le 7 juin 1858 et décédé à Paris le 6 avril 1909, est un professeur de philosophie et de morale. Après son baccalauréat de philosophie obtenu en juin 1878 au Lycée de Saint… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Jacob — Jean Marie Jacob, né à Plouézec (Côtes d Armor) le 22 août 1741 et mort à Saint Brieuc le 28 mai 1801, est un prêtre et évêque français. Fils de Jean Baptiste, sieur de Coathallec et de Marguerite Gérard. Il passe son enfance à Plounez Paimpol.… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Jacob (1741 -1801), Evêque constitutionnel des Côtes-du-Nord — Jean Marie Jacob, né à Plouézec (Côtes d Armor) le 22 août 1741 et mort à Saint Brieuc le 28 mai 1801, est un prêtre et évêque français. Fils de Jean Baptiste, sieur de Coathallec et de Marguerite Gérard. Il passe son enfance à Plounez Paimpol.… …   Wikipédia en Français

  • JACOB (LES) — JACOB LES Famille d’ébénistes français des XVIIIe et XIXe siècles. Peut être formé dans l’atelier de Delanois, reçu maître en 1765, Georges Jacob (1739 1814) commence par se spécialiser dans les sièges et les bois de lit. Comme Delanois, il est… …   Encyclopédie Universelle

  • Jacob Zuma — Portrait officiel de Jacob Zuma. Mandats 11e président de la République d Afrique du Sud …   Wikipédia en Français

  • Marie-Anne Montchamp — Marie Anne Montchamp, en 2006. Mandats Secrétaire d État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion so …   Wikipédia en Français

  • Marie Curie — Pour les articles homonymes, voir Curie. Marie Skłodowska Curie Photo de Marie Skłodowska Curie vers 1920. Naissance …   Wikipédia en Français

  • Marie dans l'islam — Îsâ Îsâ[1] (ʿīsā, عيسى, Jésus), est le nom sous lequel est connu Jésus de Nazareth dans l islam. Il y est considéré comme étant l un de ses prophètes et le Messie. La façon dont le Coran présente Jésus est en forte opposition avec celle des… …   Wikipédia en Français

  • Jacob Holtzer — Jean Jacques (Johann Jacob) Holtzer dit Jacob Holtzer est un industriel français né à Klingenthal (Bas Rhin), le 19 mars 1802 et mort à Unieux (Loire), le 9 janvier 1862. Sommaire 1 Un ouvrier ambitieux 2 Le maître de forges …   Wikipédia en Français

  • Marie Philibert Constant Sappey — Pour les articles homonymes, voir Sappey. Marie Philibert Constant Sappey (1810 1896) est un médecin français qui est surtout connu pour ses travaux sur l’ anatomie humaine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”