Baphomet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baphomet (homonymie).
Représentation de Baphomet, 1854.

Baphomet est le nom donné par certains occultistes du XIXe siècle à l'idole mystérieuse que les chevaliers de l’ordre du Temple furent accusés, à tort ou à raison, de vénérer. Le plus souvent représentée par la tête d'un homme barbu, l'idole était vénérée mais également crainte pour sa laideur. On peut remarquer chez lui une poitrine ainsi qu'une tête de bouc.

Le personnage de Baphomet est à présent récurrent dans le domaine des jeux vidéo.

Sommaire

Origine et légende

Le Baphomet désigne une idole qui aurait été adorée par les Templiers.

Signification du terme

Dès lors, plusieurs autres étymologies furent proposées : Baphe-métous, baptême de sagesse ; Bios-phos-métis, vie-lumière-sagesse ; Bapho ou Bafo, nom d'un port de Chypre dont le Temple fut très peu de temps le propriétaire ; Abufihamat, corruption de l'expression arabe "le Père de la compréhension", Maphomet "L'Incompris", ou encore de l'arabe Ouba el-Phoumet, "Père de la bouche" ; etc.[réf. nécessaire]

Hugh Schonfield[1], spécialiste des manuscrits de la mer Morte, pensa qu'il s'agissait d'un mot codé. En effet, en appliquant le code Atbash (système de cryptage très ancien) au mot Baphomet, on obtient sophia, qui signifie « sagesse » en grec. Selon son interprétation, en vénérant Baphomet, les Templiers auraient voué en vérité un culte au principe de sagesse… ou aussi à la gnose.

Pierre Klossowski, dans ses notes et éclaircissements à son roman de 1965 préfère y voir le Basileus philosophorum métallicorum : le souverain des philosophes métallurgistes, c'est-à-dire des alchimistes.

Description

Représentations

La représentation de Baphomet pourrait être inspirée du visage imprimé sur le Saint-Suaire de Turin. De nombreuses suppositions sur son véritable visage ont été effectuées : ainsi, on lui attribue le visage barbu de l'église de Templecombe à Somerset[2]. À Paris dans le 4e arrondissement, on trouve un diable sur le tympan du porche de l’église Saint-Merri. Il fut sculpté entre 1841 et 1843. Certains y voient l'image d'un Baphomet[3].

Toutefois, l'idole possiblement vénérée par les Templiers est de formes très diverses selon les témoignages recueillis durant les procès : tantôt très grande, tantôt tenant dans une poche, parfois en bois, en os ou en métal, sous la forme d'une statue ou d'une toile de peinture, l'idole représente souvent une tête d'homme barbu mais peut également être un lion à tête de femme, ou un visage presque humain pâle avec des cheveux frisés. Les inquisiteurs recherchèrent activement des têtes en bois ou en métal représentant Baphomet, qui auraient été nombreuses. Même les membres haut placés de l'Ordre du Temple, tels que Hugues de Pairaud, furent incapables de décrire la tête, expliquant qu'elle était trop hideuse pour être décrite, ou bien qu'ils étaient trop loin pour la voir[2].

Dans le même ordre d'idée d'allusion à la symbolique du ternaire, une clé de voûte représentant trois faces humaines à la bouche ouverte fut découverte dans une salle de la forteresse de Tomar. Seuls, des experts ont pu avoir accès à la partie du château qui la contient. Cette salle est interdite au public[4].

Idée d'une influence orientale

La créature fantasmagorique fait presque immanquablement l'objet d'un engouement chez les individus et groupes qui s'intéressent aux Templiers, en particulier lorsqu'on aborde les prétendues pratiques hétérodoxes qu'ils auraient acquises au Proche-Orient, au contact des cultures déjà en place parmi les Etats latins d'Orient.

Une autre théorie en fait la tête conservée d'Hugues de Payns, selon un témoignage d'un frère templier conservé dans les archives du Vatican[5]. Cependant, rien ne permet de donner foi à ce témoignage, non plus qu'il est possible de l'infirmer ou de vérifier l'existence réelle de ce témoignage (passé par l'historien Heinrich Finke, lui-même cité par l'abbé Pétel).

Culte autour de Baphomet

Selon certaines sources parfaitement invérifiables mais vraisemblablement fausses, le culte de Baphomet aurait eu lieu durant les rites secrets des Templiers. L'effigie de Baphomet était sortie et montrée à tout le monde, sous la lumière de bougies noires. Très laide, elle provoquerait l'effroi en la voyant. Durant certains rites, les Templiers embrassaient la tête puis l'entourait de cordelettes ; celles-ci étaient par la suite portées autour d'eux-mêmes. Cette pratique serait issue d'une coutume palestinienne qui voulait que ces cordelettes aient des propriétés magiques telles que la guérison des malades[2]. Ce type de légendes n'a aucun fondement historique valable.

Le culte de Baphomet serait à rapprocher du johannisme qui consiste à renier le Christ pour ensuite mieux le servir[6].

Baphomet dans les arts

La figure de Baphomet a été reprise au XIXe siècle par certaines personnalités du mouvement de l'occultisme et de l'hermétisme. Par la suite le personnage de Baphomet fait de nombreuses apparitions dans les films, les jeux vidéo et les jeux de rôle, en tant que méchant démoniaque à vaincre.

L'Empire du Baphomet est un roman de science-fiction de Pierre Barbet paru en 1972.

Le mythe de Baphomet a été repris dans un jeu vidéo sur les Templiers : Les chevaliers de Baphomet. Le personnage de Baphomet a été repris dans un jeu vidéo en ligne, où il est désigné comme le mal absolu : Ragnarok Online. Le personnage de Baphomet apparaît dans le jeu-vidéo "Shin Megami Tensei: Lucifer's Call" dans lequel il fait partie des nombreux démons recrutables et jouables dans l'équipe du héros. Son design semble directement inspiré de l'illustration d'Éliphas Lévi. Le Baphomet apparaît également dans le jeu Darklands de Microprose. Le Baphomet apparaît aussi dans le jeu-vidéo online nommé Lineage : il y est considéré comme un démon. On peut y retrouver aussi Beleth qui serait un frère ou une sœur de Baphomet. Le Baphomet se retrouve également dans le jeu d'aventures Post Mortem édité par la société Microïds. Baphomet joue le rôle de boss de fin du jeu Silent Hill et se nomme Incubus.

Le Baphomet apparaît aussi dans le manga de Kentaro Miura Berserk, de la dark fantasy et où des sectes lui vouent un culte bestialement sexuel. Baphomet apparaît en artwork de l'album In Sorte Diaboli de Dimmu Borgir.

Baphomet apparaît en tant que dieu du peuple de la nuit dans le film Cabal (Nightbreed) de Clive Barker, tiré du roman Cabal de ce dernier. Dans le film d'épouvante américain Return to House on Haunted Hill, suite non distribuée sur le sol français de La Maison de l'horreur, la statuette de Baphomet est le cœur du sinistre hôpital psychiatrique à l'abandon.

Le groupe de black metal Dark Fortress a une pièce intitulée Baphomet sur l'album Eidolon. Le groupe de black metal italien Malfeitor a une pièce intitulée Baphomet sur l'album Unio Mystica Maxima. « Streaks of blood (Baphomet) » est une chanson de Dying Fetus sur l'album Grotesque Impalement.

Baphomet est un prince démon dans l'univers de Donjons et Dragons, et règne sur la 600e strate des Abysses.

Notes / Références

  1. Hugh Schonfield, The Essene Odyssey: The Mystery of the True Teacher and the Essene Impact on the Shaping of Human Destiny, Tisbury, Element Books, 1984, p. 164.
  2. a, b et c (fr) Elmar Gruber, Peter Fiebag, Les grands mystères de ce monde, France Loisirs (ISBN 2-7441-6316-3) 
  3. Georges Poisson, Histoire de l'Architecture à Paris, Paris, 1997, p. 443. L'auteur précise que cette sculpture date de la restauration menée dans les années 1841-1843.
  4. Documentaire Arte
  5. Le témoignage d'Etienne de Troyes, qui serait contenu dans les archives du Vatican, explique que "cette tête m'a paru être de chair depuis le sommet jusqu'au nœud du cou, avec des cheveux blancs, sans placage d'or ni d'argent. La face était également de chair ; elle m'a paru très livide et très pâle, avec une barbe de poils noirs et blancs, semblable à celle des Templiers. J'ai ouï dire que cette tête était celle du premier grand maître du Temple, Hugues de Paynes (sic). Du nœud du cou jusqu'aux épaules inclusivement, elle était incrustée d'or, d'argent et de pierres précieuses".
  6. (fr) Pierre Ripert, Dictionnaire du diable des démons et sorciers, Maxi-Poches Références, 2003 (ISBN 2743432829) 

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Baphomet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baphomet — Saltar a navegación, búsqueda Posible Baphomet Baphomet (también Bafomet, Bafometo o Baffometo) supuesto ídolo o deidad cuyo culto se le atribuye a la Caballeros de la Orden del Temple. Su nombre apareció por primera vez cuando los templarios… …   Wikipedia Español

  • Baphomet — /bafˈō met/ noun A mysterious idol the Templars were accused of worshipping ORIGIN: For Mahomet • • • baphometˈic adjective …   Useful english dictionary

  • Baphomet — Baph o*met, n. [A corruption of Mahomet or Mohammed, the Arabian prophet: cf. Pr. Bafomet, OSp. Mafomat, OPg. Mafameda.] An idol or symbolical figure which the Templars were accused of using in their mysterious rites. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Baphŏmet — Baphŏmet, im Volksmunde Name des Idols der Tempelherren od. des Sinnbilds der denselben schuldgegebenen, vom Christenthume abweichenden religiösen Woltansicht u. moralischen Lebensweise. Ursprung u. Bedeutung des Wortes ist ebenso unbekannt, als… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Baphŏmet — Baphŏmet, angebliches Symbol der Tempelherren (s. d.), das diese nach der Angabe ihrer Gegner angebetet oder bei der Aufnahme geküßt haben sollen. Nach der gewöhnlichen Annahme war es ein Menschenkopf aus edlem Metall, das Idol des Untergottes,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Baphomet — Baphŏmet (Baffometi), Symbol der Tempelherren …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Baphomet — Baphomet, unbekanntes Symbol der Tempelherren, nach einigen aus Mahomed entstellt; nach Hammer ist das Symbol aus Stein oder Erz, weiblich mit bärtigem Kopfe, mit Schlangen umwunden, die gnostische Wiedertaufe bedeutend …   Herders Conversations-Lexikon

  • Baphomet — (también Bafomet, Bafometo o Baffometo) Símbolo utilizado por las huestedes de los Caballeros de la Orden del Temple. El origen de esta leyenda y su relación con los templarios es, con todo, oscuro e incierto, pero se conoce que su uso fue dado… …   Enciclopedia Universal

  • Baphomet — For other uses, see Baphomet (disambiguation). The 19th century image of a Sabbatic Goat, created by Eliphas Lévi. The arms bear the Latin words SOLVE (dissolve) and COAGULA (congeal). Baphomet (English pronunciation: /ˈbæfɵmɛt/, from …   Wikipedia

  • Baphomet — Mit dem Namen Baphomet wurde in südfranzösischen Protokollen des Templerprozesses eine angeblich von den Tempelrittern verehrte Götzenfigur bezeichnet. Inhaltsverzeichnis 1 Baphomet und die Templer 2 Etymologie 3 Eliphas Lévis Baphomet …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”