Banyuls-sur-Mer
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banyuls.

42° 28′ 59″ N 3° 07′ 41″ E / 42.4830555556, 3.12805555556

Banyuls-sur-Mer
Vue d'ensemble de Banyuls
Vue d'ensemble de Banyuls
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Céret
Canton Côte Vermeille
Code commune 66016
Code postal 66650
Maire
Mandat en cours
Jean Rède
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Côte Vermeille
Démographie
Population 4 680 hab. (2008[1])
Densité 110 hab./km²
Gentilé Banyulencs, Banyulencques
Géographie
Coordonnées 42° 28′ 59″ Nord
       3° 07′ 41″ Est
/ 42.4830555556, 3.12805555556
Altitudes mini. 0 m — maxi. 965 m
Superficie 42,43 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Banyuls-sur-Mer ([baɲulssyʁmɛːʁ][2], en catalan, Banyuls de la Marenda) est une commune française, située dans la région Languedoc-Roussillon, du département des Pyrénées-Orientales et de l'arrondissement de Céret. Station balnéaire la plus méridionale de France, Banyuls-sur-Mer est fréquentée en toutes saisons. Elle groupe autour de sa baie la vieille ville, le port, une plage (galets et sable) et une jetée prenant appui sur un îlot rocheux : l'île Grosse où se trouve le monument aux morts de 1914-1918, œuvre du grand sculpteur Aristide Maillol. Ses habitants sont appelés les Banyulencs et les Banyulencques.

Sommaire

Géographie

Situation

Localisation

Banyuls est située dans les Pyrénées-Orientales sur la Côte Vermeille au sud de Perpignan. La commune est limitrophe à l'Espagne.

Elle est très réputée pour sa vigne (voir vin de Banyuls), et accueille un observatoire océanographique : le laboratoire Arago.

De façon imagée, on peut dire qu'à Banyuls, la partie la plus orientale de la chaîne pyrénéenne, le massif des Albères se jette dans la mer Méditerranée, y dessinant un paysage de crêtes et de criques. Banyuls est le point de départ ou d'arrivée du GR 10 et de la HRP qui traverse les Pyrénées jusqu'à Hendaye et l'Atlantique.

Topographie

La topographie de la commune est montagneuse, de grands écarts d'altitude se lisent. Le point le plus bas est à zéro mètre, soit le niveau de la mer. Son sommet culmine à 965 mètres et l'altitude moyenne est de l'ordre de 483 mètres. La mairie est située à 6 mètres d'altitude.

Hydrographie

La Baillaury est un minuscule torrent, souvent à sec, qui traverse la commune. Son nom désigne l'or[3].

Géologie

Reposant sur un substrat principalement siliceux, les sols sont acides, d'où la présence de maquis et non de garrigues, présents sur les sols calcaires.

Sismicité

La commune est située dans une zone sismique IB[4].

Communes limitrophes

Rose des vents Port-Vendres Port-Vendres, Collioure Méditerranée Rose des vents
Espagne (province de Gérone) N Méditerranée
O    BANYULS    E
S
Espagne (province de Gérone) Cerbère Méditerranée

Transports

Transport routier

La commune est traversée par la RD 914 en direction de Cerbère et de Port-Vendres et la RD 86 en direction de Collioure et de Port-Vendres.

Transport ferroviaire

Depuis la gare de Banyuls-sur-Mer, l'on emprunte la ligne allant de Cerbère à Narbonne. D'autres gares sont situées à proximité de la commune, comme celle d'Argelès-sur-Mer et celle de Gare de Perpignan.

Transport maritime

Le port de plaisance de Banyuls dispose de 120 places saisonnières[5].

Transport aérien

L'aéroport international le plus proche est celui de Rivesaltes, desservant Perpignan et le Roussillon, situé à 35 kilomètres. Le second est celui de Gérone, à 100 km.

Transports en commun

Les cars départementaux à 1 € passent par la commune avec la ligne Banyuls-Perpignan en service toute l'année du lundi au samedi. Un réseau de navette gratuite couvre tout Banyuls-sur-Mer.

Climat

Le climat de la région de Perpignan est de type méditerranéen. Les hivers y sont doux avec quatre jours de gelées par an, les étés sont souvent chauds et secs. La tramontane (Tramuntana) souffle fréquemment (un jour sur quatre ; moins depuis quelques années) et amène une certaine fraîcheur en période estivale. La température moyenne annuelle sur Perpignan est de 15,9 ℃. La température des mois les plus chauds atteint plus de 30 ℃. La plaine du Roussillon est en effet l'une des régions les plus chaudes de France.

Ville Ensoleillement Pluie Neige Orage Brouillard
Paris 1 797 h/an 642 mm/an 15 j/an 19 j/an 13 j/an
Nice 2 694 h/an 767 mm/an 1 j/an 31 j/an 1 j/an
Strasbourg 1 637 h/an 610 mm/an 30 j/an 29 j/an 65 j/an
Perpignan-Banyuls[6] 2 506 h/an 572 mm/an 3 j/an 26 j/an 14 j/an
Moyenne nationale 1 973 h/an 770 mm/an 14 j/an 22 j/an 40 j/an
Nuvola apps kweather.png  Relevés des précipitations et heures d'ensoleillement de Perpignan 1961–1990 et Relevés des phénomènes météorologiques de Perpignan [7],[8]
Mois Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Total année
Heures moyennes d'ensoleillement 147,5 153,2 206,2 214,2 240,1 270,6 313,9 270,7 217,7 182,3 147,7 141,9 2506
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 50,6 44,8 43,5 55,9 50,1 28,3 17,1 32,0 47,3 89,8 58,6 54,4 572,4
Nombre de jours de pluie ≥ 1 mm 5,2 4,7 4,5 5,9 5,5 4,1 3,0 3,9 4,2 5,1 5,1 5,3 56,5
Nombre de jours de brouillard 1,2 0,9 0,9 0,8 1,1 0,6 0,6 0,9 2,4 2,0 1,3 1,4 14,1
Nombre de jours d'orage 0,4 0,2 0,5 1,2 2,8 4,3 4,6 5,2 3,2 2,3 0,7 0,5 23,7
Nombre de jours de neige 0,9 0,6 0,4 0,2 0,4 2,6
Nombre de jours de gel 4,9 2,8 1,1 0 0 0 0 0 0 0 0,9 3,8 13,5
Nombre de jours de vent ≥ 57,6 km/h 14,4 11,5 15,6 12,9 8,1 7,0 9,0 7,3 6,8 9,4 11,6 13,4 127
Nombre de jours de vent ≥ 100,8 km/h 2,0 1,2 2,1 0,6 0,5 0,2 0,2 0,1 0,4 0,7 2,7 10,7

Catastrophes naturelles

Les inondations et les coulées de boues sont les principales catastrophes survenues au cours des vingt dernières années : sept événements recensés[9].

Histoire

Antiquité

Vue de Banyuls de nuit.

Les Celtes et les Grecs occupaient déjà la côte en 400 avant JC. Dès 980, on trouve la première mention écrite de la cité sous deux formes différentes : Balneum et Balneola, en latin Balneolis qui veut dire lagune, faisant référence à la Bassa, qui est un marécage formé par l'embouchure de la rivière du Vallauria[5].

Moyen Âge et Renaissance

La cité est dénommée Bannils de Maritimo en 1074. L'organisation du vignoble, implanté par les Grecs et Phéniciens, va être radicalement modifiée, au cours du Moyen Âge, par les Templiers qui mettent en place un système de filtrage et d'écoulement des eaux pluviales qui est d'ailleurs toujours utilisé actuellement.

La ville change régulièrement de suzerain, les Banyulencs ont vu le Royaume d'Aragon, puis Royaume de Majorque du XIIe au XIVe siècle siècle, puis appartient ensuite au Royaume de Castille au XVe siècle.

Période moderne

Mais l'ensemble du Roussillon est finalement rattaché au royaume de France en 1659, par le Traité des Pyrénées signé par Louis XIV de France et Philippe IV d'Espagne, séparant la Catalogne en deux parties. Il faudra plusieurs siècles pour l'adoption de la langue et l'acceptation de la nouvelle autorité française[5]. En 1674, la ville est dénommée Banyuls del Marende, son nom actuel ne fut utilisé qu'à partir du XIXe siècle.

À travers la nouvelle frontière se développe une intense contrebande, et cette pratique devient la spécialité de la ville. Les pêcheurs, pendant deux siècles, vont transporter, selon les périodes, du tabac, du sel, du riz, du sucre, des draps ou des peaux. Louis XIV et ses successeurs sont impuissants face au phénomène et ces « échanges » vont rester dans une totale impunité. La ville fut nommée la « République contrebandière »[5].

Les troupes espagnoles voulant récupérer la région du Roussillon, tentent une invasion dirigée par le général Ricardos en 1793. Mais durant la bataille du col de Banyuls, ceux-ci se heurtent à la résistance des habitants.

En 1880 arrive le chemin de fer, ce qui désenclave la ville. Puis les activités changent, la pêche laisse place à la viticulture et au tourisme qui deviennent les activités principales de Banyuls.

Le zoologiste Henri de Lacaze-Duthiers fonde le laboratoire Arago en 1882, abritant plus de 250 espèces représentatives de la faune aquatique méditerranéenne[5].

Héraldique

Armes de Banyuls-sur-Mer

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'or aux quatre pals de gueules, à une barque catalane de sinople, habillée et flammée d'argent, voguant sur une mer d'azur, accompagnée d'un listel d'argent chargé de la devise IN MARE VIA TUA en lettres capitales de sable brochant en chef. [10]

Politique et administration

Liste des maires

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1945 Honoré Prats    
1945 1953 Vincent Azéma SFIO  
1953 1967 André Parcé    
1967 1972 Raymond Batailler    
1972 1975 Jean Ferrer    
1975 1977 Pierre Bruce    
1977 mars 1983 René Ribère    
mars 1983 mars 1995 Jean Rède RPR  
mars 1995 mars 2001 Pierre Becque UDF Conseiller régional
mars 2001 mars 2008 Roger Rulls DVG  
mars 2008 en cours Jean Rède[11] UMP  

Roger Rulls fait partie des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Christiane Taubira à l'élection présidentielle de 2002[12].

Jumelages

Communauté de communes de la Côte Vermeille

Créée le 31 octobre 2001, la communauté de communes de la Côte Vermeille est composée de quatre communes : Collioure, Port-Vendres où se trouve le siège, Banyuls-sur-Mer et Cerbère, pour une superficie de 78,40 km² et une population de 15 058 habitants. Le Président est M. Michel Moly.

La propreté des plages et la qualité des eaux de baignades restent leurs premières préoccupations.

Justice et sécurité

Juridictions

Vue du port de Banyuls.

Banyuls-sur-Mer dépend des tribunaux de :

Forces de l'ordre

  • Gendarmerie rue Amiral Vilarem.

Pompiers

  • Le Poste des Secouristes (MNS) est situé Avenue de la République.
  • La caserne de Sapeurs-pompiers de Banyuls est située Route du Mas Reig.

Population et société

Démographie

Évolution de la population

Évolution démographique (Source : INSEE[14])
1836 1901 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
2 022 3 111 4 271 4 436 4 000 4 093 4 662 4 532 4 632 4 680
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

La commune est classée 2 180e pour son nombre d'habitants en France, 1 636e pour sa superficie et 7 322e pour sa densité.

Chiffres de la Population

La population a augmenté de 2,3 % entre 1999 et 2007 mais le taux d'hommes a baissé de 0,4 %, et donc au contraire, le nombre de femmes a augmenté de 0,4 %.

On constate une population vieillissante puisque le pourcentage des moins de 19 ans chez les hommes a réduit de 0,8 % et de 0,2 % pour les femmes, 4,4 % pour les hommes de la tranche 20–39 ans et de 3,8 % chez les femmes, toujours entre 1999 et 2007. Et donc cela se répercute sur les tranches 40–59 ans et les plus de 59 ans qui, réunies, augmentent de 5,3 % pour les hommes et de 4 % pour les femmes.

En 2007, le pourcentage de célibataires est de 28,4 %, les mariés sont présents à 48,9 % ; on trouve 13,5 % de veufs et 9,2 % de divorcés.

Le nombre de ménages dans la commune est de 2 218, le nombre moyen de personnes par ménage est de 2 mais les ménages d'une seule personne représentent tout de même 39,7 %. 78,2 % des ménages possèdent au minimum une voiture[15].

Jeunesse et éducation

  • Centre aéré et Maison des jeunes (rue Carrer Espolla Rabos).
  • École maternelle et primaire publique Jules Ferry[16].

Culture et patrimoine

Banyuls est devenue cité Odyssea, celle-ci respecte son cahier des charges commun[17].

Patrimoine civil

Un cimetière municipal où repose l'artiste Manuel Perez (Manolo) Valiente.

Patrimoine religieux

Église Saint-Jean-Baptiste
  • Église romane Saint-Jean de la Rectorie (XIIe siècle)
  • Notre-Dame de la Salette. Assise à 200 mètres d'altitude et tournée vers l'est, elle reçoit les premiers rayons du Soleil. Paul Reig la fit construire en 1863, probablement suite à un pèlerinage à Notre-Dame-de-la-Salette située dans l'Isère.
  • Église Baptiste
  • Église Paroissiale St-Jean-Baptiste

Patrimoine culturel

  • Bibliothèque de Banyuls.
  • La salle Novelty, avec des séances de cinéma le mardi, le jeudi (ciné–goûter pour les enfants) et un mercredi par mois.
  • Aquarium public de l'observatoire océanographique, rattaché au laboratoire Arago (laboratoire de recherche en biologie marine et aquarium public) détaché de l'Université Pierre et Marie Curie de Paris et associé à l'EPHE. On y trouve plus de 200 espèces de végétaux, d'invertébrés marins et de poissons originaires du département dans quarante bassins depuis 1885.

On trouve sur la commune plus de 14 ateliers d'artistes.

Patrimoine naturel

  • Le Jardin Méditerranéen du Mas de la Serre rattaché au Laboratoire Arago est un parc botanique qui a ouvert ses portes en 2010. Sur l'ancien jardin de recherches sur l'acclimatation des végétaux du monde entier.

Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls

Elle s'étend sur 6,5 km et couvre 650 ha de mer entre les communes (à l'initiative de sa création) de Banyuls et de Cerbère[18]. Elle est l'unique réserve naturelle exclusivement marine de France.

Pour l'admirer, un sentier sous-marin a été créé, avec un parcours balisé.

L'idée de la création de la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls remonte à 1969 : le maire de Cerbère fut inquiet de la dégradation de la Côte Vermeille à cause du phénomène touristique et par l'augmentation de l'effort de pêche. Avec l'aide du laboratoire Arago, ils décident d'étudier le cas. C'est le 26 février 1974, qu'ouvre officiellement la réserve.

Panorama banyuls.jpg

Manifestations culturelles et sportives

  • Fête des Vendanges

Depuis 1995, des animations sont proposées pendant trois jours, comme des expositions, des conférences sur la lecture, des ateliers du goût, marché du terroir et artisanal, déjeuner sur la plage, promenade en poney, animations musicales, dégustations des millésimes de l'année précédente[19].

  • Vide Grenier fin avril
  • Fête de l'Orange troisième week-end du mois de janvier

Produits de terroir, animations diverses.

  • Fête des Ecarts (fête des Mas) dimanche de Pentecôte

Repas champêtre et animations diverses.

  • Fête Catalane deuxième week-end du mois de juillet

Expositions, chants marins, défilés en costumes traditionnels, pyramides humaines et bals.

  • Fête du Puig Del Mas (vieux Banyuls) quatrième week-end du mois de juillet

Spectacles et animations diverses.

  • Grand festival de Sardanes deuxième week-end du mois d'août.
  • Festa Major troisième week-end du mois d'août

Fête du village avec bals, sardanes, feu d'artifice et animations diverses.

  • Fête de la science en novembre

Organisée par le Laboratoire Arago et les amis du Laboratoire Arago.

Nombreuses animations : ateliers scolaires avec des démonstrations d'expériences et quelques manipulations, conférences sur plusieurs thèmes souvent en rapport avec la mer, films et diaporamas, présentation de la Réserve Marine de Banyuls–Cerbère, informations sur le déroulement des recherches scientifiques, visites libres et guidées de l'Aquarium.

Sport

Les randonnées à pied ou à vélo sont possibles grâce aux nombreux sentiers dont le GR10, tout comme des randonnées sous-marines et sports nautiques.

Des événements sportifs sont organisés sur la plage l'été.

On trouve aussi une multitude de clubs de sport dans la commune :

Sport à Banyuls :

Sports Collectifs :

Sports Nautiques :

  • Sports sous-marins :
    • Club Aqua Blue Plongée
    • Club de Plongée Le Corail
    • Sarl Rederis Plongée
  • Voile : Yacht Club de Voile de Banyuls sur Mer

Sports individuels :

  • Cyclisme : Bike Trial 66
  • Équitation : Les Chevaux de la Coume Pascole
  • Gymnastique sportive : Gymnastique Rythmique et Sportive de Banyuls sur mer
  • Gymnastique volontaire : Club de Gymnastique Volontaire de Banyuls sur Mer
  • Judo : Club d'Arts Martiaux Banyulencs
  • Pétanque : Club de Pétanqueurs Crû Banyuls
  • Randonnée pédestre : Banyuls Rando
  • Sport boules : Club de Sports Boules de Banuyls sur Mer
  • Tennis : Club de Tennis de Banyuls sur Mer
  • Tennis de table : Tennis de Table Côte Vermeille
  • Tir sportif : Club de Tir Sportif de la Côte Vermeille

Il y a un stade le Stade Pierre Gastou (football et rugby). Il y a un gymnase le gymnase jacques moret.

Santé

L'hôpital le plus proche est celui de Perpignan.

La commune dispose de deux pharmacies, d'un institut de thalassothérapie, six infirmières libérales, huit médecins généralistes pour trois cabinets dont deux centres médicaux, un laboratoire d'analyse médical et deux dentistes.

Écologie

La déchèterie la plus proche se trouve à Port-Vendres, à Paulilles à 3 kilomètres (déchèterie de Cosprons).

Personnalités liées à la commune

Médias

Presse écrite

On trouve dans la commune le quotidien qui est le plus connu localement L'Indépendant, du groupe Midi libre, tiré à 67 000 exemplaires.

Radios

Six radios émettent des décrochages à destination de la ville :

  • France Bleu Roussillon ;
  • Radio Arrels ;
  • FM Evangile 66 ;
  • Radio Catalogne Nord ;
  • Littoral FM ;
  • Radio Zygomar.

Télévision

France 3 Sud et Perpignan TV, qui émettent sur le réseau Numéricâble, sont deux chaînes de télévision qui diffusent leurs programmes sur la région perpignanaise. Depuis octobre 2007, la télévision transfrontalière TSF émet de part et d'autre des Pyrénées catalanes via le satellite espagnol Hispasat, des programmes en quatre langues : français, catalan, espagnol et anglais. Une production quotidienne d'émissions plateau et jeux interactifs de six heures. Le 23 mai 2008 a eu lieu à Perpignan l'inauguration de la chaîne eurorégionale TSF Pyrénées Méditerranée.

Films tournés à Banyuls-sur-Mer

Économie

La viticulture est la principale activité et rapporte 15 millions d'euros de chiffres d'affaires chaque année. « Le Banyuls », appellation d'origine contrôlée de 1936, est limité aux quatre communes de la Côte Vermeille, soit 1 800 hectares de vignes.

Le vin de Banyuls est connu pour son être doux et naturel, provenant de vieilles vignes cultivées en terrasses sur les coteaux pentus des Pyrénées (ici, les Albères). Les vignes, essentiellement du grenache, sont vendangées jusqu'en octobre pour obtenir un raisin surmûri, à haute teneur en sucre.

Le tourisme est la deuxième activité en relation notamment avec l'attrait de Collioure avec un camping et dix hôtels-restaurants.

Notes et références

  1. Populations légales 2008 de la commune : Banyuls-sur-Mer sur le site de l'Insee
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 104.
  3. (fr)La Baillaury ou Vallauria sur www.orpaillage.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  4. (fr)[PDF]Informations sur les risques naturels et technologiques en application de l’alinéa I et IV de l'article L 125-5 du code de l'environnement sur www.ial66.com. Consulté le 6 juin 2010.
  5. a, b, c, d et e (fr)Site officiel de la ville de Banyuls sur www.banyuls-sur-mer.com. Consulté le 6 juin 2010.
  6. (fr)L'Internaute des villes sur www.linternaute.com. Consulté le 6 juin 2010.
  7. (fr)Phénomènes Météo sur www.infoclimat.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  8. (fr)Perpignan, Pyrénées-Orientales(66), 42m - (1961-1990) sur www.infoclimat.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  9. (fr)Banyuls-sur-Mer sur www.annuaire-mairie.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  10. (fr)Le blason de Banyuls-sur-Mer sur le site Histoire du Roussillon sur histoireduroussillon.free.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  11. Préfecture des Pyrénées-Orientales, Liste des maires élus en 2008, consultée le 22 juillet 2010
  12. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  13. (fr)La justice de votre région sur www.justice.gouv.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  14. (fr)Banyuls-sur-Mer sur www.recensement.insee.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  15. (fr)Statistiques sur la population de Banyuls-sur-Mer sur www.annuaire-mairie.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  16. (fr)Blog de l'école Jules Ferry sur www.figoblog.org. Consulté le 6 juin 2010.
  17. (fr)Historique de la ville sur www.banyuls-sur-mer.com. Consulté le 6 juin 2010.
  18. (fr)La Réserve Naturelle Marine de Cerbère Banyuls sur www.cg66.fr. Consulté le 6 juin 2010.
  19. (fr)Fête des Vendanges 2008 sur www.idgo.fr. Consulté le 6 juin 2010.

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Précédé par
Pic Sailfort
Sentier GR10
Balise GR.png
Suivi par
Fin parcours

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Banyuls-sur-Mer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Banyuls sur mer — Vue de Banyuls de nuit en direction du port Administration Pays France Région Languedoc Roussillon …   Wikipédia en Français

  • Banyuls-sur-Mer — Saltar a navegación, búsqueda Banyuls sur Mer Banyuls de la Marenda …   Wikipedia Español

  • Banyuls-sur-Mer — (Banyuls de la Marenda) …   Deutsch Wikipedia

  • Banyuls-sur-Mer — (spr. banìǖl ßür mǟr), Hafenstadt im franz. Depart. Ostpyrenäen, Arrond. Céret, an einer kleinen Bai des Mittelmeers und an der Eisenbahn Perpignan Gerona, hat eine romanische Kirche, ein Laboratorium zum Studium der Meeresfauna, besuchte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Banyuls-sur-Mer — (spr. banjül ßür mähr), Seestadt im franz. Dep. Pyrénées Orientales, (1901) 3111 E.; Seebad, zoolog. Station …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Banyuls-sur-Mer —   [ban juls syr mɛːr], Fischereihafen und Badeort an der Küste des Roussillon (Côte Vermeille) vor der Grenze zu Spanien, Département Pyrénées Orientales, Frankreich, 4 600 Einwohner; Institut für …   Universal-Lexikon

  • Banyuls-sur-Mer — French commune nomcommune=Banyuls sur Mer région=Languedoc Roussillon département=Pyrénées Orientales arrondissement=Céret canton=Côte Vermeille insee=66016 cp=66650 maire=Roger Rulls mandat=2001 2008|intercomm=|longitude=3.12805555556… …   Wikipedia

  • Gare de Banyuls-sur-Mer — Banyuls sur Mer Localisation Pays France Commune Banyuls sur Mer Adresse …   Wikipédia en Français

  • Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer — Das Observatoire océanologique de Banyuls sur Mer – ehemals Laboratoire de Banyuls sur Mer oder Laboratoire de biologie marine de Banyuls sur Mer – ist eine französische Forschungsstation in Banyuls sur Mer im Département Pyrénées Orientales in… …   Deutsch Wikipedia

  • Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer — L Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer, souvent nommé Laboratoire Arago, est une composante de l Université Pierre et Marie Curie (UPMC), de l INSU et du CNRS qui accueille de nombreux chercheurs et étudiants. Il est situé à Banyuls sur… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”