2004 NM4

(99942) Apophis

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apophis (homonymie).
(99942) Apophis
Trajectoires de (99942) Apophis et de la Terre ; estimation au 13 avril 2029.
Caractéristiques orbitales
Époque 30 janvier 2005
Demi-grand axe 137 960 786 km
(0,9222109 ua)
Aphélie 164 408 059 km
(1,099 ua)
Périhélie 135 236 475 km
(0,904 ua)
Excentricité 0,1906904
Période de révolution 325,0725 j
(0,89 a)
Vitesse orbitale moyenne  ?
Inclinaison 3,3°
Nœud ascendant  ?
Argument du périhélie  ?
Anomalie moyenne  ?
Catégorie Aten
Caractéristiques physiques
Dimensions ~250 m (JPL)
Masse ~27×109 kg
Masse volumique  ?
Gravité équatoriale à la surface  ?
Vitesse de libération  ?
Période de rotation
Classification spectrale
Magnitude absolue 19,2
Albédo
Température  ?
Découverte
Découvreur Tucker,
Tholen,
Bernardi
Date 19 juin 2004
Désignation(s) 2004-Y25,
2004 MN4

(99942) Apophis (nom provisoire 2004 MN4) est un astéroïde géocroiseur qui fut découvert en juin 2004. Mesurant 270 mètres de longueur[1], constitué de fer et d'une masse d'environ 27 millions de tonnes[1], il suit une orbite proche de celle de la Terre qu'il croise deux fois (à une vitesse relative d'environ 5 km/s soit 18 000 km/h) à chacune de ses révolutions.

Les premières observations de l'astéroïde tendaient à donner une probabilité non négligeable d'une collision avec la Terre le vendredi 13 avril 2029. L'astéroïde avait alors été classé au niveau 4 sur l'échelle de Turin, ce qui fut un cas unique. Cependant, de nouvelles observations ont apporté plus de précision sur sa trajectoire et ont écarté la possibilité d'une collision avec la Terre ou la Lune pour 2029. En effet, l'astéroïde passera alors à 32 000 km de la Terre.

Fin juin 2006, la NASA évalue la probabilité de collision entre cet astéroïde et la Terre au cours des 100 années suivantes à approximativement 1/45 000, la date de collision la moins improbable se situant en 2036, également aux alentours du 13 avril[1].

L'astéroïde n'est plus classé qu'au niveau 0 sur l'échelle de Turin[1].

Sommaire

Effets d'un impact avec (99942) Apophis

(99942) Apophis étant une sidérite, donc un corps très dense et non poreux, s'il suit une trajectoire de collision avec la Terre, sa vitesse au moment de l'impact serait d'environ 12,59 km/s [1]. Connaissant ses paramètres physiques, les astronomes estiment qu'une collision avec la Terre dégagerait une énergie pouvant atteindre l'équivalent de 510 millions de tonnes de TNT[1].

Statistiquement, un tel évènement ne se produit qu'une fois tous les 25 000 ans et un tel impact forme un cratère de 4 km de diamètre, environ.

À titre de comparaison, la bombe atomique qui explosa au-dessus d'Hiroshima le 6 août 1945 avait une puissance d'environ 15 kilotonnes, c’est-à-dire développant 34 000 fois moins d'énergie que dégagerait Apophis.

S'il touchait l'océan, l'impact d'Apophis entrainerait un tsunami gigantesque.
S'il tombait au large de la Californie par exemple, les simulations présentées sur le site de la Planetary Society[2] indiquent que le tsunami formerait une vague de 17 m de hauteur qui déferlerait à 100 km/h sur les mégapoles, la vague montant jusqu'au 4e étage des habitations.

S'il percutait le sol sans se désagréger, dans le pire des cas (impact d'une sidérite sur une mégalopole) il provoquerait d'importants dégâts dans un rayon qui pourraient dépasser plusieurs centaines de kilomètres et tuer plusieurs millions d'habitants. Suite à la poussière libérée dans l'atmosphère, il pourrait en résulter un hiver nucléaire (du moins dans l'hémisphère touché) qui pourrait durer plusieurs mois.

Toutefois, tous ces scénarios catastrophes et notamment leur amplitude, doivent être affinés en fonction des nouvelles données. Aucun d'entre eux ne peut être confirmé actuellement et ne le sera pas avant plusieurs années voire plusieurs décennies.

Sa découverte

(99942) Apophis a été découvert le 19 juin 2004 par Roy Tucker, David Tholen et Fabrizio Bernardi de l'UHAS (University of Hawaii Asteroid Survey), depuis l'observatoire de Kitt Peak en Arizona et il a été observé durant deux nuits. Le 18 décembre 2004, l'objet a de nouveau été étudié depuis l'Australie par Gordon Garrad du Siding Spring Survey. D'autres observations, les jours suivants, à travers le monde, ont permis au Minor Planet Center de confirmer la relation existant entre cet astéroïde et celui découvert en juin. Le système automatique Sentry de calcul de la NASA a ainsi pu calculer la trajectoire prévisible de l'astéroïde et en déduire la possibilité d'un impact le vendredi 13 avril 2029.

Risque d'impact

Zone possible d'impact en 2036.

En 2004, la précision des calculs indiquait qu'Apophis se situerait en 2029 au plus près de la Terre au quart de la distance Terre-Lune. Des observations et des calculs ultérieurs ont permis d'affiner la prévision.

Mais si, en ce 13 avril 2029, il passe dans une zone de l'espace baptisée le trou de la serrure et large de 600 m, à son prochain passage le 13 avril 2036, il risque de percuter la Terre[1].

Actuellement, le risque de collision est programmé pour le 13 avril 2036. Selon les experts du programme NEO du JPL, il est de 1 chance sur 12 346 000 et le risque d'impact de 0 au maximum sur l'échelle de Turin, autrement dit sans conséquence.

Au pire, le risque d'impact est de 1 au maximum sur l'échelle de Turin, et donc avec les conséquences locales décrites ci-dessus.

Ces données seront affinées dans les années à venir car elles sont toujours incertaines du fait que l'orbite d'Apophis comme celle de tous les autres corps, est sensible aux conditions initiales qui ressortent des lois du chaos et affectée par les perturbations gravitationnelles engendrées par les autres corps du système solaire et les effets thermiques.

Références

  1. a , b , c , d , e , f  et g (en)Near Earth Object Program : 99942 Apophis, NASA. Consulté le 12 aout 2008.
  2. (en)Apophis Mission Design Competition - What We Do | The Planetary Society

Liens externes

Bibliographie

  • Michel-Alain Combes, Jean Meeus, Apophis, L'astéroïde qui fait peur, dans l'Astronomie, Vol 119, Octobre 2005.
  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie

Ce document provient de « (99942) Apophis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 2004 NM4 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Erdbahnkreuzer — Erdnahe Objekte (engl. Near Earth object; NEO), auch Erdbahnkreuzer, sind Asteroiden, Kometen und große Meteoroiden, welche bei ihrem Umlauf um die Sonne die Erdbahn kreuzen und deshalb eine Kollisionsgefahr bergen. Um dieser Gefahr begegnen zu… …   Deutsch Wikipedia

  • Erdnah — Erdnahe Objekte (engl. Near Earth object; NEO), auch Erdbahnkreuzer, sind Asteroiden, Kometen und große Meteoroiden, welche bei ihrem Umlauf um die Sonne die Erdbahn kreuzen und deshalb eine Kollisionsgefahr bergen. Um dieser Gefahr begegnen zu… …   Deutsch Wikipedia

  • Near-Earth object — Erdnahe Objekte (engl. Near Earth object; NEO), auch Erdbahnkreuzer, sind Asteroiden, Kometen und große Meteoroiden, welche bei ihrem Umlauf um die Sonne die Erdbahn kreuzen und deshalb eine Kollisionsgefahr bergen. Um dieser Gefahr begegnen zu… …   Deutsch Wikipedia

  • Near Earth Object — Erdnahe Objekte (engl. Near Earth object; NEO), auch Erdbahnkreuzer, sind Asteroiden, Kometen und große Meteoroiden, welche bei ihrem Umlauf um die Sonne die Erdbahn kreuzen und deshalb eine Kollisionsgefahr bergen. Um dieser Gefahr begegnen zu… …   Deutsch Wikipedia

  • Abdou N'Diaye — Abdou N Diaye …   Wikipédia en Français

  • Sveta Gera — With its height of convert|1181|m,cite web| url = http://www.dzs.hr/Hrv Eng/ljetopis/2005/01 tab.pdf |title = Mountains and mountain peaks above 500 meters |publisher = Republic of Croatia Central Bureau of Statistics language = English and… …   Wikipedia

  • Rupella Basket 17 — Rupella Basket 17 …   Wikipédia en Français

  • Kootenay International Junior Hockey League — The Kootenay International Junior Hockey League is a Junior B ice hockey league in British Columbia, Canada, sanctioned by Hockey Canada. The winner of the KIJHL playoffs competes with the champions of the Pacific International Junior Hockey… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”