Banquier en Cour de Rome

Banquier en Cour de Rome ou banquier expéditionnaire en Cour de Rome était autrefois un banquier qui avait le privilège de faire obtenir les grâces, bulles, dispenses, etc., de la Cour de Rome.

Les banquiers en la Cour de Rome tiraient leur origine des Guelfes d'Italie, qui, forcés de fuir leur pays, se réfugièrent en France et surtout à Avignon, vers 1330.

"Ils y établirent, dit le bénédictin D. de Vaines, un bureau, par le canal duquel les dispenses, les brefs et les bulles passaient aux personnes éloignées ; c'était pour eux une espèce de trafic, dont le gain était si sordide et l'usure si criante, qu'on les appelait les marchands et les changeurs du pape (mercatores et cambiatores domini papa)."[1]

Les banquiers des grandes villes se chargèrent de faire venir les bulles et autres actes de la chancellerie romaine ; mais il y eut tant de falsifications, que, sous le roi Henri II de France, l'autorité civile fut obligée d'intervenir pour réprimer les abus.

En 1673, les banquiers en cour de Rome devinrent des officiers publics par un édit de 1673, et par une déclaration officielle de janvier 1675. Ils étaient au nombre de douze pour Paris. Les expéditions de la chancellerie romaine devaient être revêtues de leur signature, pour avoir un caractère authentique devant les tribunaux[2].

Sources

  1. Adolphe Chéruel, Le Dictionnaire historique des institutions, mœurs et coutumes de la France, Éditions Hachette, Paris, 1855, (nombreuses rééditions ultérieures).
  2. http://www.blason-armoiries.org/institutions/b/banque.htm

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Banquier en Cour de Rome de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Banquier expéditionnaire en cour de Rome — Banquier en Cour de Rome Banquier en Cour de Rome ou banquier expéditionnaire en Cour de Rome était autrefois un banquier qui avait le privilège de faire obtenir les grâces, bulles, dispenses, etc., de la Cour de Rome. Les banquiers en la Cour de …   Wikipédia en Français

  • Prix de Rome — Pour les articles homonymes, voir Prix de Rome (homonymie). Prix de Rome Palais M …   Wikipédia en Français

  • Grand Prix de Rome — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Grand prix de Rome — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Prix de Rome (musique) — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Prix de rome — Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • banquier — BANQUIER. s. m. Celui qui tient banque, et qui fait commerce d argent de place en place. Marchand Banquier. Les Banquiers de Lyon, d Anvers, de Paris. J ai pour tant de lettres de change sur un tel Banquier. f♛/b] On appelle Banquier en Cour de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • banquier — 1. (ban kié ; l r ne se lie jamais ; au pluriel l s se lie : des banquiers opulents, dites : des ban kié z opulents) s. m. 1°   Vers la fin du moyen âge, celui qui se livrait au change des monnaies, puis celui qui faisait des traites et des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BANQUIER — s. m. Celui qui fait le commerce de banque. Les banquiers de Lyon, d Anvers, de Paris. J ai pour tant de lettres de change sur tel banquier. Il a des fonds considérables chez son banquier.   Banquier en cour de Rome, Officier dont la fonction… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANQUIER — n. m. Celui qui lait le commerce de banque. Les banquiers de Paris, de Lyon, d’Anvers. J’ai pour tant de lettres de change sur tel banquier. Il a des fonds considérables chez son banquier. Banquier en Cour de Rome, ou Banquier expéditionnaire,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”