Banque des savoirs de l'Essonne

Banque des savoirs de l'Essonne

La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l'initiative du conseil général de l'Essonne.

Sommaire

Définition

La Banque des savoirs est un lieu virtuel de vulgarisation, d’information et de dialogue. Le site a reçu, en juin 2007, le trophée Diderot 2007 de l'initiative culturelle, décerné par l'AMCSTI (Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique technique et industrielle).

Pourquoi la Banque des savoirs ?

Comment créer des liens entre la science, la technique et le corps social ? Cette question préoccupe depuis longtemps les pouvoirs publics car les enjeux sont de taille. Ils concernent tant la citoyenneté scientifique que le dynamisme économique.

Pour répondre à cette question, le conseil général de l’Essonne a développé, depuis 2001, une politique globale de culture scientifique et technique dont les trois volets sont le soutien à une soixantaine d’espaces publics numériques, le soutien aux projets de culture scientifique et la création d’un site Internet de vulgarisation et de dialogue consacré à la science : la Banque des savoirs.

L’Essonne, terre de la science

L’Essonne bénéficie d'un réseau extrêmement dense d'universités, de grandes écoles, de laboratoires et d'institutions de recherche de premier plan, ce qui fait de lui l'un des tous premiers départements français dans ce domaine. La recherche privée n’est pas en reste avec 35 000, entreprises dont certaines sont munies, elles aussi, de centres de recherche prestigieux : Thales, Danone, Snecma, Motorola, Renault F1, Sagem, EADS

Cette situation a conduit le conseil général à développer une politique de soutien à la recherche et à l’innovation. Aide à l’investissement pour les laboratoires, attribution de bourses pour des doctorants, aide à la mobilité des chercheurs… sont complétées par la politique d’accès au savoir qui se donne pour objectif d’une part de valoriser le travail des chercheurs, d’autre part de donner la parole au grand public et donc de tenter de rapprocher la science de la société. La politique de culture scientifique est adossée à la politique de soutien économique à la recherche.

Développer la circulation et l’échange de l’information scientifique

C’est dans ce contexte que s’inscrit la Banque des savoirs, site Internet de vulgarisation scientifique ayant pour objectif de rendre les savoirs scientifiques, culturels et patrimoniaux accessibles à tous et d’instaurer le dialogue entre les experts et le grand public. Le site a ouvert au public en janvier 2004 et une version plus riche en fonctionnalités et en contenus a été mise en ligne en août 2005.

La Banque des savoirs propose une pluralité de contenus : dossiers de vulgarisation, forums, actualités de la science et de la culture scientifique et technique, ressources multimédias, espaces juniors, annuaire. Les sujets de recherche et les questions scientifiques les plus actuelles sont abordés, couvrant ainsi l’ensemble du spectre thématique du monde de la science, entendu au sens le plus large possible, des sciences dites « dures » aux sciences humaines. Par exemple, voisinent sur le site une étude sur l’homochiralité des molécules (« L’homochiralité aux origines de la vie ») et une découverte de l’art du vitrail (« Vitrail, et la lumière fût ! ») ou encore un forum ouvert sur la désaffection des jeunes pour les sciences succède à celui s’intéressant aux questions éthiques liées au clonage.

Dépassant le positionnement classique qui consiste à ne lire le processus d’accès au savoir que de manière univoque, la Banque des savoirs cherche à explorer toutes les pistes permettant un dialogue efficace, même si ces dernières ne peuvent se défricher que de manière empirique (faire comprendre aux experts les attentes du public, expliquer et dédramatiser les devoirs éthiques et sociétaux des experts, mettre en perspective le savoir scientifique…)

La Banque des savoirs s’attache à répondre aux besoins des médiateurs du savoir. Les objectifs et la charte éditoriale de la Banque des savoirs en font un outil pédagogique utile pour les enseignants comme pour les parents. L’Éducation nationale est donc un partenaire essentiel, présent dans toutes les instances de pilotage du projet. Un groupe de travail, piloté par le Centre départemental de la documentation pédagogique de l’Essonne, a participé à la réflexion autour de l’évolution fonctionnelle du site

Instaurer la rencontre et le débat entre science et société

La mise en perspective des thèmes scientifiques à partir de leurs enjeux éthiques, économiques, sociaux et culturels constitue une priorité pour le traitement des contenus. L’espace forums propose à la fois des débats en ligne mais aussi des partenariats avec des structures de débats publics in situ.

La Banque des savoirs devient alors un outil de soutien et d’accompagnement de rencontres citoyennes :

  • en proposant, en amont de la rencontre, des dossiers de vulgarisation qui apportent au grand public les éléments de base à connaître afin de rendre les échanges les plus satisfaisants possibles ;
  • en proposant, en parallèle et en aval de la rencontre, l’ouverture d’un forum sur le site, permettant au public de continuer à s’exprimer et à débattre sur le sujet.

Promouvoir les chercheurs et leurs métiers, en Essonne comme en Europe

Chaque semaine, la présentation d’une recherche scientifique actuelle est proposée au grand public. Le principe est de donner la parole à l’expert en respectant les attentes du public. L’iconographie multimédia est la plus riche possible mais adaptée à l’objectif de vulgarisation. Il ne s’agit pas d’éblouir l’internaute mais d’utiliser au mieux l’image fixe, l’image animée, le son… pour aider la rencontre entre chercheurs et grand public. Chaque sujet mis en ligne est inscrit dans un principe de transversalité et renvoie vers des contenus du site (espaces juniors, ressources, liens vers des sujets proches etc. ) ou hors du site (autres sites Internet ressources, lieux ressources non virtuels, bibliographie multimédias etc.). Ces liens permettent à l’internaute d’enrichir sa vision ou de motiver sa curiosité pour aller plus loin.

Ces dossiers sont produits sur la base d’interviews de scientifiques. La charte éditoriale repose en effet sur un partenariat journaliste/scientifique. Le scientifique fournit les informations, le journaliste rédige, le scientifique valide. Les profils de l’expert et du journaliste sont accessibles pour le lecteur.

Le rôle central du réseau des partenaires et la jeunesse relative du site donnent une importance logique à la recherche francilienne (et au sein de l’Île-de-France, à la recherche essonnienne). Néanmoins, la Banque des savoirs se veut un outil au service de la communauté scientifique et du grand public, sans aucune restriction géographique. Pour participer à la vie du site, les experts, les institutions de recherche et de formation, les associations diffusant la connaissance scientifique et les internautes du monde entier sont donc les bienvenus.

Une initiative pionnière

Si l’on s’en tient à la spécificité de son support, de ses fonctionnalités et de son origine institutionnelle, la Banque des savoirs n’est pas en soi un outil pionnier. D’autres collectivités territoriales ont déjà, et depuis longtemps, proposés des outils de diffusion de leurs richesses patrimoniales, notamment touristiques et culturelles.

Sa première originalité est sans doute à chercher dans le type de richesse patrimoniale qu’elle ambitionne de valoriser : le savoir, ceux qui le créent et ceux qui le diffusent.

Seconde originalité, cet outil de valorisation, initié par une collectivité, ne s’arrête pas à un mouvement qui irait de manière univoque de ses contenus vers le public. Toute la réflexion sur son architecture et sa méthodologie éditoriale a été orientée vers le partage des savoirs et la mise en relation des experts et du grand public. Au-delà de la valorisation d’un type de richesse territoriale, il s’agit d’aider à la mise en œuvre du grand débat citoyen sur la science.

Loin d’être un « cul de sac » du savoir, un outil encyclopédique figé, la Banque des savoirs se veut outil évolutif au service des internautes, des experts et des médiateurs dans l’optique de favoriser ces échanges entre science et société.

  • Portail de l’Essonne Portail de l’Essonne
  • Portail sur les sciences Portail sur les sciences
Ce document provient de « Banque des savoirs de l%27Essonne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Banque des savoirs de l'Essonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Banque Des Savoirs De L'Essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? …   Wikipédia en Français

  • Banque des savoirs de l'essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? …   Wikipédia en Français

  • Banque numérique des savoirs de l'Essonne — La Banque des savoirs est une plateforme Internet de vulgarisation scientifique créée en 2004 à l initiative du conseil général de l Essonne. Sommaire 1 Définition 2 Pourquoi la Banque des savoirs ? 3 …   Wikipédia en Français

  • Conseil général de l'Essonne — Conseil général de l’Essonne Création 1er janvier 1968 …   Wikipédia en Français

  • Banque (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Banque (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La banque (origine : italien… …   Wikipédia en Français

  • Evry (Essonne) — Évry (Essonne) Pour les articles homonymes, voir Évry. 48°37′26″N 2°25′46″E / …   Wikipédia en Français

  • Évry (Essonne) — Pour les articles homonymes, voir Évry (homonymie). 48° 37′ 26″ N 2° 25′ 46″ E …   Wikipédia en Français

  • Prise de vue aérienne — Photographie aérienne Cet article fait partie de la série Photographie …   Wikipédia en Français

  • Prises de vue aérienne — Photographie aérienne Cet article fait partie de la série Photographie …   Wikipédia en Français

  • Université de Cergy-Pontoise — Informations Fondation 1991 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”