Banque Cantonale Vaudoise

Banque cantonale vaudoise

Logo de la banque cantonale vaudoise

Logo de Banque cantonale vaudoise
Création 1845[1]
Forme juridique entreprise de droit public[1]
Siège social Lausanne[1]
Drapeau de la Suisse Suisse
Activité(s) banque, finance
Effectif 2045 (2007)
Site Web bcv.ch
Fonds propres CHF 3,22 milliards (2007)
Chiffre d'affaires CHF 1,1 mrd (2007)[2]
Résultat net CHF 477 mio (2007)[2]
Principaux concurrents
autres Banques cantonales, Crédit Suisse, UBS et Raiffeisen

La Banque Cantonale Vaudoise (SWX : BCVN) est une banque cantonale suisse à caractère universel. Elle offre une large palette de services pour particuliers et entreprises : gestion courante, financement immobilier, création de produits financiers, gestion de patrimoine, asset management.

Sommaire

Forme juridique et actionnariat

La BCV est une société anonyme de droit public, fondée par décret du Grand Conseil vaudois du 19 décembre 1845[1]. Son actionnaire majoritaire est l'État de Vaud qui détient 67,65 % de son capital-actions. Elle est inscrite au Registre du commerce du Canton de Vaud. Son statut juridique est défini dans la Loi vaudoise organisant la Banque Cantonale Vaudoise du 20 juin 1995 modifiée le 25 juin 2002 (LBCV)[3]. La BCV est entièrement soumise à la législation bancaire suisse. Ses engagements ne bénéficient pas de la garantie de l'État, à l'exception d'une garantie limitée accordée pour les dépôts effectués auprès de la Caisse d'Epargne Cantonale Vaudoise (CECV), une institution gérée par la Banque.

Le siège de la banque est à Lausanne.

Positionnement et mission

En termes de taille de bilan, la BCV est classée parmi les cinq premières banques universelles en Suisse et est la seconde banque cantonale du pays après la Zürcher Kantonalbank[réf. nécessaire]. Elle pratique les activités de banque de détail (avec un réseau de 69 points de vente répartis dans tout le canton de Vaud), de gestion de fortune (clientèle privée et institutionnelle), de banque des entreprises et de trading.

Selon l'article 4 de la LBCV, la mission cantonale de la Banque est de contribuer « dans les différentes régions du Canton, au développement de toutes les branches de l’économie privée et au financement des tâches des collectivités et corporations publiques ». De plus, la BCV « contribue également à satisfaire aux besoins du crédit hypothécaire du canton ». Au sens plus large du terme, la BCV a pour mission de créer de la valeur pour ses actionnaires et ses clients, d’être un employeur de référence pour ses collaborateurs, et d'être un acteur responsable et actif dans la société civile en général.

Histoire récente

Ces dernières années, la BCV s'est développée en étendant considérablement ses activités traditionnelles par croissance interne et externe[réf. nécessaire]. Dans la seconde moitié des années 1990, après avoir repris la Banque Vaudoise de Crédit en 1993 et fusionné avec le Crédit Foncier Vaudois en 1995, la BCV s'est engagée dans une stratégie de diversification, notamment dans la banque d’affaires et la banque de trading. Cela s’est notamment traduit par une forte croissance de la taille de son bilan, qui est passé d'environ CHF 15 milliards au début des années 1990 à plus de CHF 35 milliards dix ans plus tard. Par ailleurs, la masse sous gestion du Groupe BCV est passée de CHF 28 milliards en 1996 à plus de CHF 64 milliards aujourd’hui[réf. nécessaire].

En 2001 et en 2002, suite à des analyses détaillées du portefeuille de crédits, d'importantes provisions ont dû être constituées : cela a occasionné des pertes significatives et une baisse substantielle du niveau de fonds propres[réf. nécessaire]. Pour renforcer les capacités financières de la Banque, cette dernière a été recapitalisée à deux reprises. L'État de Vaud a largement souscrit, en 2002 et au début de l'année 2003, à ces deux opérations[réf. nécessaire].

En juin 2008, son PDG Alexandre Zeller devrait quitter son poste après 6 ans passées à la tête de la BCV.[2]

Notes et références

  1. a , b , c  et d Banque Cantonale Vaudoise, Office du Registre du commerce du canton de Vaud. Consulté le 5 mars 2008
  2. a , b  et c ATS, « BCV: des chiffres satisfaisants et un départ » sur tsr.ch. Consulté le 4 mars 2008
  3. Loi organisant la Banque Cantonale Vaudoise sur Législation vaudoise. Consulté le 12 août 2008


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Banque cantonale vaudoise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Banque Cantonale Vaudoise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Banque Cantonale Vaudoise — Banque Cantonale Vaudoise …   Википедия

  • Banque Cantonale Vaudoise — Waadtländische Kantonalbank Rechtsform Aktiengesellschaft …   Deutsch Wikipedia

  • Banque cantonale vaudoise — Création 1845[1] …   Wikipédia en Français

  • Banque Cantonale Vaudoise - BCV — Banque cantonale vaudoise Logo de Banque cantonale vaudoise Création 1845[1] …   Wikipédia en Français

  • Banque Cantonale de Fribourg — Freiburger Kantonalbank Unternehmensform Öffentlichrechtliche Anstalt …   Deutsch Wikipedia

  • Banque Cantonale du Valais — Walliser Kantonalbank Unternehmensform Aktiengesellschaft nach öffentlichem Recht …   Deutsch Wikipedia

  • Banque Cantonale du Jura — Jurassische Kantonalbank Rechtsform Aktiengesellschaft nach öffentlichem Recht …   Deutsch Wikipedia

  • Banque Cantonale — Logo Banque cantonales Les banques cantonales suisses rassemblent les 24 banques affiliées. Elles emploient 16 000 personnes en Suisse et ont un réseau de 814 succursales. Le bilan total à fin 2005 représente plus de 327 milliards de Francs… …   Wikipédia en Français

  • Banque Cantonale de Genève — Genfer Kantonalbank Rechtsform Aktiengesellschaft nach öffentlichem Recht …   Deutsch Wikipedia

  • Banque Cantonale Neuchâteloise — Neuenburger Kantonalbank Rechtsform …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”