Bannière
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le mot bannière désigne le signe de ralliement de tous les hommes d'armes appartenant au même ban, c'est-à-dire à une même justice supérieure (châtellenie).

Il s'ensuit que bannière prend plusieurs significations :

  • une sorte d'étendard (voir gonfanon) qui représente la personnalité morale d'une seigneurie et l'autorité de son seigneur : elle est hissée sur un château ou sur le chatelet d'une ville pour signifier sa prise de possession et son assujettissement. Lorsqu'elle est prise ou déposée par l'ennemi, c'est le signe de la défaite.
  • une subdivision de l'armée médiévale commandée par un chevalier banneret ;
  • dans la cavalerie, une unité de hussards ;
  • une unité militaire et civile sous les Mandchous en Chine prémoderne. Voir les Huit Bannières.

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bannière de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BANNIÈRE — Mot dont la racine est ban , c’est à dire convocation des vassaux par le suzerain. Au Moyen Âge, la bannière est l’enseigne sous laquelle se rangent les vassaux convoqués pour aller à la guerre. Le seigneur banneret est celui qui peut lever… …   Encyclopédie Universelle

  • bannière — BANNIÈRE. sub. fém. Enseigne, Drapeau, Etendard. [b]f♛/b] Anciennement on appeloit de ce nom l Enseigne du Seigneur de Fief, sous laquelle se rangeoient ses Vassaux, lorsqu ils alloient à la guerre. Et ce mot n est plus d usage en cette acception …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • banniere — Banniere. s. f. Enseigne, drapeau, estendart. C estoit l enseigne sous laquelle se rangeoient anciennement les vassaux de fief estant à la guerre. Il signifie aussi, L enseigne ou l estendart d un vaisseau ou d une galere; par lequel quand il est …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Banniere — Bannière Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • banniere — Banniere, ou Baniere, Vexillum, Signum. Aucuns estiment ce mot venir de Bann Allemant, qui vaut autant que feld, et signifie champ et consequemment fief, ou champ fieffé, et l estiment d autant que nul ne portoit bannieres anciennement sinon les… …   Thresor de la langue françoyse

  • bannière — (ba niê r ) s. f. 1°   Enseigne, étendard. •   Contre le croissant déployant leur bannière, VOLT. Tancr. III, 4.    La bannière de France, drapeau de nos anciens rois lorsqu ils allaient à la guerre, et qui était parsemé de fleurs de lis.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BANNIÈRE — s. f. Enseigne, drapeau, étendard. Il signifiait particulièrement, autrefois, L enseigne que le seigneur de fief avait droit de porter à la guerre, et sous laquelle se rangeaient les vassaux qu il y conduisait. Fig. et fam., Se ranger sous la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANNIÈRE — n. f. Enseigne, étendard. Il signifiait particulièrement autrefois l’Enseigne que le seigneur de fief avait droit de porter à la guerre et sous laquelle se rangeaient les vassaux qu’il y conduisait. Fig. et fam., Se ranger sous la bannière de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bannière — n.f. Chemise à pans : L incendie du boxon s est déclaré si vite, que les clients n ont qu eu le temps de sortir en bannière …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • bannière — ● n. f. ● 1. ►UNIX Un texte écrit en grand sur un terminal à l aide de la commande du même nom. Utilisé par les étudiants de deuxième année pour faire peur aux petits , qui débutent et sont terrorisés de voir apparaître en grand sur leur écran… …   Dictionnaire d'informatique francophone

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”