Bandun

Bandung

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bandung (homonymie).
Kota de Bandung
Locator of Bandung.png
Administration
Pays Indonésie Indonésie
Type kota
Province Java occidental
Date de création 1810
Géographie
Superficie 168 km²
Démographie
Population 2 511 000 hab. (2004)
Densité 14 946,4 hab./km²
Langue(s) sundanais
Groupes ethniques Sundanais
La mairie de Bandung
Le Gedung Sate, siège du gouvernement provincial

Bandung (ou Bandoeng en néerlandais et en indonésien jusqu'en 1947), est une ville d'Indonésie, située dans l'ouest de l'île de Java.

La ville est la capitale de la province de Java Ouest. Elle a le statut de kota. Sa population était de 2 511 000 en 2004, soit une densité de 15 500 habitants/km².

Bandung est le siège d'un évêché.

Bandung est également le nom du kabupaten dans lequel se trouve la ville. Son chef-lieu est Soreang. Le kabupaten, de création plus ancienne que la ville, est une entité administrative distincte.

Sommaire

Histoire

La tradition sundanaise fait remonter la fondation du kabupaten de Bandung à 1488, à l'époque du royaume de Pajajaran.

Une charte royale (piagam) datée du 20 avril 1641 stipule que le Sultan Agung du royaume de Mataram élève le tumenggung (fonctionnaire royal) Wiraangunangun à la dignité d' adipati (préfet).

En 1704, à la suite d'une rencontre à Cirebon entre la VOC (compagnie néerlandaise des Indes orientales) et les bupati de la région du Priangan (hautes terres de l'ouest de Java et coeur du pays sundanais), Ardisuta est nommé bupati avec le titre de Tumenggung Anggadiredja I.

En 1799, la VOC est déclarée en faillite par le gouvernement hollandais, qui reprend ses actifs. L' adipati est alors Wiranatakusuma II.

En 1808, Herman Willem Daendels, nommé gouverneur-général des Indes néerlandaises par Louis Bonaparte, roi de Hollande, réforme l'administration coloniale et fait construire une grande "route postale" (postweg) reliant l'ouest de Java à l'est. En 1809, Wiranatakusumah II ordonne le déménagement de sa résidence à Karapyak (aujourd'hui Dayeuh Kolot) au bord de la rivière Cikapundung.

En 1810, Daendels marque le point central de la nouvelle ville de Bandung avec un bâton, en déclarant : “Zorg, dat als ik terug kom hier een stad is gebouwd!” ("Fais attention, quand je retournerai, une ville sera construite ici!"). L'année suivante, il ordonne aux bupati de Bandung et Parakanmuncang d'y emménager leur résidence.

Le Gedung Merdeka où s'est tenue la conférence de Bandung en 1955

En 1955, s'est tenue la conférence de Bandung.

Transport

L'aéroport de Bandung Husein Sastranegara

La ville possède un aéroport (code AITA : BDO), qui est aussi le site du constructeur aéronautique national, la société PT Dirgantara Indonesia ou Aérospatiale indonésienne.

Culture et tourisme

L'hôtel Savoy Homann, de style Bauhaus

Architecture

La "Villa Isola", aujourd'hui "Bumi Siliwangi"
Fichier:Bandung Home.jpg

La ville de Bandung possède un petit patrimoine de construction de style "Art déco", ainsi que des maisons typique de l'architecture coloniale des années 1930.

Enseignement

Bandung est le siège de plusieurs établissements d'enseignement supérieur parmi les plus prestigieux d'Indonésie.

L'Institut technologique de Bandung

L'Institut technologique de Bandung, créé à l'époque coloniale, est la plus ancienne école d'ingénieurs d'Indonésie et une des institutions d'enseignement supérieurs les plus réputées du pays.

L'université Padjadjaran est une des premières universités créées par l'Indonésie indépendante

Voir aussi

Commons-logo.svg


  • Portail de l’Indonésie Portail de l’Indonésie

Ce document provient de « Bandung ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bandun de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bandun — Gullah Words abandon, abandons, abandoned, abandoning …   English dialects glossary

  • Bandun Man — Saltar a navegación, búsqueda Los bandun man fueron un antiguo grupo étnico chino, constituían tres tribus, que vivieron en el valle del río Jialing, en el área de lo que actualmente es Langzhong, en Sichuan, y en Chongqing, en China. Se les… …   Wikipedia Español

  • Bandun Man — The Bandun Man were an ancient people living along the Jialing River valley, in the area of modern Langzhong in Sichuan, China. Their name, literally meaning board shield barbarians , is derived from their fighting style of charging with shields… …   Wikipedia

  • abandon — I. transitive verb Etymology: Middle English abandounen, from Anglo French abanduner, from (mettre) a bandun to hand over, put in someone s control Date: 14th century 1. a. to give up to the control or influence of another person or agent b. to… …   New Collegiate Dictionary

  • Yuan (surname) — Yuan (, Audio|zh yuan2.ogg|pronunciation) is a Chinese surname ranked 37th in China by population.Is Yuen in Canton and Hong Kong, Cantonese Phonetic is Yuen . [Chinese surnames pronounced yuán which still exist include: , , , , , and ; surnames… …   Wikipedia

  • Nanda Malini — Born August 23, 1943(1943 08 23) Aluthgama, Sri Lanka Nationality Sri Lankan …   Wikipedia

  • Merseburger Zaubersprüche — Merseburg, Domstiftsbibliothek, Cod. 136, fol. 85r mit den Merseburger Zaubersprüchen im oberen Teil (Zeilen 1–12). Digital colorierter Scan eines Photodrucks aus dem 19. Jahrhundert (Verlag v. F. Enneccerus, Frankfurt a.M. 1897), der nicht den… …   Deutsch Wikipedia

  • Yuan (apellido) — La letra Yuan , en estilo de sello pequeño, cerca del siglo II. Yuan (袁 …   Wikipedia Español

  • abandon — [ abɑ̃dɔ̃ ] n. m. • XIIe; de l a. fr. (mettre) à bandon « au pouvoir de », d o. germ. 1 ♦ Action de renoncer (à une chose), de laisser (qqch.). Politique d abandon. ⇒ abdication, concession. Abandon des hostilités. ⇒ arrêt, capitulation,… …   Encyclopédie Universelle

  • mettre — [ mɛtr ] v. tr. <conjug. : 56> • Xe; lat. mittere « envoyer » et « mettre » en lat. pop I ♦ A ♦ Faire changer de lieu. 1 ♦ Faire passer (une chose) dans un lieu, dans un endroit, à une place (où elle n était pas). ⇒ 1. placer; …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”