Balti

Bălţi

Bălţi

La Place Vasile Alecsandri
Drapeau Blason
[[Fichier:|125px]] Balti-arm.jpg
Géographie
Pays Flag of Moldova.svg Moldavie
Coordonnées 47°46′N, 27°55′E
Superficie 71 km²
Altitude 59 m
Statut administratif
Statut municipalité
Fondation 1818
Première mention 1421
Données sociologiques
Population
Densité
127 600 (2004)
1,748 hab./km²
Gentilé Bălţien, Bălţienne
Economie
Taux de chômage
Revenu
mensuel moyen
2100 MDL
(juillet 2007)
Politique
Maire Vasile Panciuc
Mandat 2001-présent
Majorité Parti communiste
(PCRM)
Sièges 35, dont 21 PCRM
Autres informations
Code postal MD-3100
Indicatif
téléphonique
+373-231-X-XX-XX
Plaques
d'immatriculation
BL
Site officiel www.balti.md
Localisation
[[Fichier:|300px]]

Commons-logo.svg

Bălţi [ˈbəltsʲ], Бельцы en russe, Бєльці en ukrainien, est l'une des cinq municipalités, la deuxième plus grande ville en surface et importance économique (après Chişinău), la troisième plus grande ville en population (après Chişinău et Tiraspol) - en Moldavie. Bălţi est le centre d'affaires, culturel et industriel, aussi bien que la plus importante plate-forme de correspondance des transports de la région du nord de Moldavie. Bălţi est souvent appelée "la capitale du Nord". La ville de Bălţi se trouve à 127 km de Chişinău, sur la rivière Răut, un affluent du fleuve Dniestr, au milieu de la Steppe de Bălţi, sur un terrain vallonné couvert de forêts médiévales.

Sommaire

Étymologie

Le mot «Bălţi» (en roumain sing. "baltă") est traduit généralement comme "les marais" (littéralement — «mares» ou «flaques»). Il est considéré que la ville avait été nommée ainsi parce qu'elle se trouve sur des terres marécageuses.

Géographie

Le 1er janvier 2005, sa population était de 126 728 habitants. Elle englobe la ville de Bălţi et quelques zones rurales.

La ville est située sur la rivière Răut (Reut parfois inexactement écrit, un affluent de Dniestr), parmi un paysage accidenté qui auparavant a été couvert de forêts, mais qui depuis ont été presque entièrement détruites.

Héraldique

Les drapeau et blason actuels de Bălţi ont été approuvés lors de la séance du Conseil municipal en 2006. Les projets du drapeau et du blason ont été élaborés par le membre de la Commission d'État sur l'héraldique Silviu Tabac. Auparavant, le blason médiéval sur fond de gueules (rouge) évoquait l'ancienne foire aux chevaux.

Blason

L'élément principal du blason est un écusson avec douze bandes alternantes verticales en argenté et bleu. L'argenté symbolise l'eau, la couleur bleue - la terre. La combinaison de ces deux couleurs symbolise le nom moldave de la ville, qui signifie littéralement "les marais" (donc l'eau et la terre).

On voit sur l'écusson un archer en armure moldave de l'époque d'Étienne le Grand. Cet élément a été emprunté au blason de Bălţi de 1930, dans lequel il symbolisait, selon les documents officiels, "l'ancienne garde militaire et les combats dans cette région de Moldavie". Les vêtements de l'archer sont rouges, alors que l'équipement militaire est doré.

Au-dessus de l'écusson est placée une couronne argentée en forme d'un mur avec sept tours. Cet élément indique que le statut d'une ville Bălţi a eu il y a très longtemps. Le nombre de tours indique l'importance de la localité. À part Bălţi, seulement deux autres villes en Moldavie ont le droit d'utiliser une couronne à sept tours: Chişinău et Tiraspol. D'autres villes ont droit de trois à cinq tours.

L'écusson est soutenu par deux chevaux argentés se cabrant. Le premier blason du département de Bălţi (1826) a été un écusson avec la tête du cheval. Au-dessous de l'écusson était attachée une bande avec la devise en latin «CIDANT ARMA TOGAE» (que l'arme cède la place à la toque).

Drapeau

Le drapeau est une combinaison de deux bandes horizontales de deux couleurs: argentée (supérieure) et bleue (inférieure). L'élément principal se trouve au centre du drapeau - l'écusson avec un archer.

Histoire

En 1421, l'épouse du Prince moldave Alexandre Ier de Moldavie (Alexandre le Bon), Ringalia de Mazovie, sœur du Roi polonais Ladislas II Jagellon (de la dynastie lituanienne), fonda ici une cité autour de la foire aux chevaux.

À cette époque le territoire de Bălţi appartenait au Dorohoi ţinut (pays/canton), plus tard au canton de Iaşi, Principauté de Moldavie, dont Iaşi était la capitale entre 1574-1859.

À l'intersection d'importantes routes commerciales, le carrefour de Bălţi est devenu rapidement une foire populaire de chevaux.

En 1469, attirés par la prospérité de la nouvelle cité, des tatars de Crimée menés par le khan Meñli I Giray, pillent et brûlent la ville avant d'être défaits à la bataille de Lipnic (à 100 km au nord).

Bălţi s'est ensuite relevée tout doucement et est restée essentiellement une foire aux bestiaux et une préfecture rurale jusqu'à la période soviétique.

Organisation administrative

Statut

Fichier:Primaria Balti.gif
la Mairie de Bălţi

Bălţi est l'une des 5 municipalités, une unité territoriale et administrative indépendante. La municipalité de Bălţi est composé de deux communes Elizavetovca et Sadovoe.

Les organes du pouvoir du municipe sont: le Conseil municipal et le Maire, qui est à la tête de la Mairie.

Le Conseil municipal est composé de 35 conseillers élus pour une durée de quatre ans. Après les dernières élections, la majorité de sièges est occupée par le Parti des communistes de la République de Moldavie (PCRM) - 21 sièges, 2 sièges - par le Parti populaire chrétien-démocrate, 2 sièges - par le Parti républicain populaire, 2 - par la Bloc électoral Patrie, 1 - par le Bloc Notre Moldavie, 1 - par le Parti démocrate de Moldavie, 1 - par le Parti social-démocrate de Moldavie, 1 - par l'Union centriste de Moldavie et 3 conseillers indépendants.

Il y a deux fractions au sein du Conseil: la fraction PCRM (21 conseiller) et la fraction Pays ("Meleag" en roumain, "Край" en russe), qui est composée de 3 conseillers indépendants et 4 conseillers de partis différents.

Le maire du municipe est également élu pour une durée de quatre ans. À partir de 2001 ce poste est occupé par Vasile Panciuc qui a été réélu à deux reprises: en 2003 - lors des élections anticipées (à cause de la réforme territoriale et administrative) et en 2007.

Population

Démographie

Selon le Département des statistiques et de la sociologie de la République de Moldova, au 1er janvier 2006 la ville de Bălţi avait une population de 127 600 personnes.[1] dont les habitants de Bălţi même 122 700 personnes, les habitants de la banlieue proche — 4,9 milles (3,5 milles à Elizavetovca, 1 400 — à Sadovoe[2]).

Le recensement de 2004

Selon le recensement de 2004 la ville de Bălţi était habitée par 127 561 personnes. La population de la ville — 122 669 personnes, villages proches — 4 892 personnes. Hommes — 58 418, femmes — 69 143.[3]

La composition des nationalités[4]:

Nationalité Nombre de personnes  %
moldaves 66 877 52,4 %
ukrainiens 30 288 23,7 %
russes 24 526 19,2 %
roumains 2 258 1,8 %
bulgares 297 0,2 %
gagaouzes 243 0,2 %
autres 2889 2,3 %
non déclarée 183 0,1 %

Tous les recensements

La population de Bălţi selon tous les recensements: [5]

Année 1897 1930 1959 1970 1979 1989 2004
Population 18 500 30 600 67 700 105 500 126 900 161 500 127 600

Note: en 1897 a eu lieu le premier recensement de la population l'Empire russe; en 1930 il s'agissait d'un recensement de la population de Roumanie (en 1939 il a eu lieu encore un recensement, cependant les données n'ont pas été traitées à cause du début de la Seconde Guerre mondiale); en 1959, 1970, 1979, 1989 ont eu lieu les recensements de la population de l'Union soviétique.

Sociologie

En 1930, par recensement roumain, Bălţi avait une population de 35 000 personnes, dont 20 000 étaient des Juifs, 10 000 Roumains, et 5 000 Ukrainiens et Russes. Le département de Bălţi était presque entièrement roumanophone. Pendant la Seconde Guerre mondiale, un quart des Roumains (les plus instruits et ceux qui avaient été fonctionnaires de l'état roumain) ont été déportés vers le Kazakhstan durant la première période soviétique[1], et la quasi-totalité des Juifs ont quitté la ville, soit qu'ils aient tenté de fuir avec l'administration soviétique lors de l'opération Barbarossa (mais la plupart ont été rattrapés), soit qu'ils aient été déportés par le régime Antonescu (le Pétain roumain) vers la Transnistrie où la plupart sont morts de privations.

Après la Seconde Guerre mondiale, pendant la seconde période soviétique, il y eut de nouvelles déportations de l'ancienne population roumanophone jusqu'en 1953[1] et simultanément une nombreuse immigration venant de toute l'URSS, dans le but de réaliser une majorité russophone et de transformer Bălţi en un pôle industriel. La majorité des juifs survivants sont rentrés, soit un tiers de la population d'origine. Une fois le pôle industriel mis en place, les habitants des campagnes environnantes se sont déplacés vers Bălţi, faisant regrimper la proportion de roumanophones, désormais définis comme Moldaves. Vers la fin des années 80, les Juifs avaient émigré en masse en Israël. La partie slavophone de la population (s'identifiant ethniquement comme Russes, Ukrainiens, mais également comme plus de 30 autres appartenances ethniques de l'ancien empire soviétique) atteint à présent presque 50%, les Moldaves roumanophones représentant l'autre 50%.

Aujourd'hui, officiellement il y a les proportions suivantes : Moldaves 54%, Russes 19% et Ukrainiens 24%, bien que les Ukrainiens parlent souvent russe, ou un mélange de russe et d'ukrainien en tant que langue maternelle.

La majorité de population est bilingue, bien que les deux groupes parlent souvent l'autre langue à contrecœur. Quelques Russes plus âgés, particulièrement ceux qui sont venus en Moldavie quand ils étaient adultes et ont eu une carrière dans le système soviétique, peuvent parler seulement russe, bien qu'ils comprennent souvent le roumain. De plus jeunes Moldaves, instruits après 1989, parlent principalement roumain mais comprennent/parlent aussi le russe.

Aujourd'hui la quasi-totalité de la population de Bălţi est bilingue (russe - roumain), de plus une grande partie des Bălţiens comprend et/ou parle ukrainien.

Société civile

Bălţi est l'une des sources principales du développement de la société civile au niveau local aussi bien que national en Moldavie. Bălţi est en effet le siège des plusieurs organisations indépendantes et apolitiques, telles que la plus ancienne agence de presse indépendante au Nord de Moldavie DECA-press, le plus important quotidien du Nord de Moldavie, le journal Spros i Predlojenie, l'un des principaux organismes moldaves spécialisé dans les soins palliatifs des personnes vulnérables socialement, l'ONG Second Souffle, l'ONG spécialisée dans le travail avec la jeunesse Tinerii pentru Dreptul la Viata.

Économie

Aéroports

La ville de Bălţi a deux aéroports, dont un international, capable de recevoir des gros porteurs de presque tous types.

L'aéroport International Bălţi-Leadoveni se trouve à quelques kilomètres de Bălţi, à 10 minutes d'autoroute. Il n'est pas actuellement desservi par les compagnies aériennes régulières, seuls les vols charter ou cargo sont effectués. Avant la disparition de l'Union soviétique l'aéroport international Leadoveni était le hub de la filiale moldave de la compagnie soviétique Aeroflot, devenue après Air Moldova, proposant des vols réguliers pour une vingtaine de destinations, comme Moscou, Sotchi, Kiev.

L'aéroport Bălţi-Ville, le second aéroport, est surtout utilisé dans le domaine de l'agriculture et comme héliport, pour des vols locaux. Il sert de base pour de nombreux petits avions et les hélicoptères. Le second aéroport se trouve dans la ville de Bălţi même.

Gares

Culture

Musées

  • Musée régional d'histoire et d'ethnographie
  • Pinacothèque municipale

Bibliothèques

  • Bibliothèque municipale
  • Bibliothèque de l'Université d'État de Bălţi "Alecu Russo" (l'une des plus grandes en Europe du Sud-Est)
  • Bibliothèque et phonothèque du Palais de la culture et des congrès municipal

Théâtres et salles de spectacle

  • Théâtre national "Vasile Alecsandri"
  • Le Palais de la culture et des congrès municipal
  • Le Palais de la culture et des congrès de l'usine "Răut"
  • Le Palais de la culture et des congrès "Flacăra" 8e arrondissement)
  • Le Palais de la culture et des congrès "Molodovo"

Cinéma

"Patria" - salle de cinéma avec 600 places qui est la 3e plus grande salle de cinéma dans l'ex-URSS se trouve en plein centre ville, sur la place Vasile Alecsandri. Elle joue également le rôle du centre de divertissements et commercial avec ses machines à sous, discothèque, pizzeria "Pizza-Pat" (avec une grande terrasse sur la place centrale), banque, magasin "Adidas", magasin informatique, magasin électroménager "Alina".

Cafés, restaurants et hôtels

Le restaurant "Plovdiv", complètement rénové, du nom de la ville bulgare propose la cuisine européenne et traditionnelle et se trouve au bord du lac central de Bălţi. Le restaurant "Nistru" propose la cuisine traditionnelle sur deux étages et se trouve en centre ville sur la promenade Independenţei (de l'indépendance). Le restaurant "Ţărăncuţa" réjouira ses clients avec une belle architecture traditionnelle et d'excellentes spécialités moldaves. "Ţărăncuţa" se trouve au bord du 6e arrondissement de Bălţi et est facilement accessible avec les lignes de trolleybus 2 et 3.

  • hôtel Bălţi (en plein centre-ville), près du parc municipal des attractions "Andrieş"
  • hôtel Lido (arrondissement "Dacia")
  • café de l'hôtel "Bălţi" (très beau, style des années 70'-80')

Festivités et événements

  • Festival international annuel de la chanson "la Cigogne blanche"

Enseignement

Enseignement primaire et secondaire

  • 23 écoles (lycées) et 36 institutions préscolaires

Il y a 6 écoles avec enseignement en roumain et 9 en russe.

A partir du 1er septembre 2008, Bălţi sera la première ville de Moldavie dans laquelle la langue d'étude "langue roumaine" sera renommée en "langue moldave", malgré les protestation des professeurs.

Enseignement supérieur

  • L'Université d'État de Bălţi "Alecu Russo" [6]
  • L'Institut de Dniestr spécialisé en droit et économie
  • La filiale de Bălţi de l'Institut baltique spécialisé en économie, politique et droit
  • Le centre de formation de Bălţi de la filiale moldave de l'institut de l'Académie moderne philologique
  • Collège pédagogique "Ion Creangă"
  • Collège polytechnique
  • Collège médical
  • Collège artistique-musical
  • Collège technique ferroviaire
  • Collège spécialisé dans l'industrie légère

Cultes

La composition des réligions[7]: orthodoxes — 110 961, baptistes — 2 609, catholiques — 990, adventistes du septième jour — 576, pentecôtistes — 487, évangéliques réformés— 296, évangéliques — 166, musulmans — 106, évangéliques de confession — 77, orthodoxes vieux-croyants — 47, réformés — 44, autres religions — 2 161; athées — 544 personnes, sans religion — 3 304, ont refusé de déclarer leur religion — 5 193.

Personnalités de la ville

  • Ianina Baicalov (Médecin émérite de la République de Moldavie, fondatrice du Service des Urgences à Bălţi)
  • Gheorghe Briceag (le septième titulaire du titre Homo Homing du monde)
  • Eugen Coşeriu (philologue romaniste, docteur honoris causa auprès de plus de 50 universités dans le monde)
  • Lia van Leer
  • Marian Lupu (le président du parlement de Moldavie)
  • Colea Răutu (acteur)
  • Vadim Vacarciuc (haltérophile, champion du monde en 1997)
  • Mihai Volontir (acteur)
  • André Ciganer, père de Cécilia Sarkozy.
  • Natalia Barbu, chanteuse.

Relations internationales

Jumelages

Bălţi est jumelée avec

Consulats

  • Ucraina Consulat d'Ukraine (adresse : rue Kiev, 143)

Liens

Notes

  1. a  et b Bugaï, Nikolaï F.: Les Déportation des peuples d'Ukraine, de Biélorussie et Moldavie. Hg. v. Dittmar Dahlmann et Gerhard Hirschfeld. - Essen en 1999, P. 567-581.
Drapeau de la République de Moldavie Subdivisions de la République de Moldavie Flag of Moldova
Cantons
Anenii Noi | Basarabeasca | Briceni | Cahul | Camenca | Cantemir | Călăraşi | Căuşeni | Cimişlia | Criuleni | Donduşeni | Drochia | Dubăsari | Edineţ | Faleşti | Floreşti | Glodeni | Grigoriopol | Hînceşti | Ialoveni | Leova | Nisporeni | Ocniţa | Orhei | Rezina | Rîbniţa | Rîşcani | Sîngerei | Slobozia | Soroca | Străşeni | Şoldăneşti | Ştefan Vodă | Taraclia | Teleneşti | Ungheni
Municipalités
Chişinău | Bălţi | Bender | Comrat | Tiraspol
Régions autonomes
Gagaouzie | Transnistrie
  • Portail de la Moldavie Portail de la Moldavie
Ce document provient de « B%C4%83l%C5%A3i ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Balti de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bălţi — La Place Vasile Alecsandri Drapeau Blason [[Fichier:|125px]] …   Wikipédia en Français

  • Balti — Saltar a navegación, búsqueda Para la ciudad moldava, véase Bălţi. Un Karahi y un wok Balti es el nombre dado a un estilo de comida y que es muy conocida y servida en Birmingham, Inglaterra por primera vez sob …   Wikipedia Español

  • Bălți — Flagge und Wappen Karte …   Deutsch Wikipedia

  • Balti — can refer to:* Bălţi, a city and county in Moldova * Bălţi Steppe, a grassland in northern Moldova * Balti dynasty, a branch of the ancient Visigoths * Balti language, a language spoken in Baltistan and Ladakh, Pakistan * Balti people, Muslims of …   Wikipedia

  • Balti — bezeichnet die moldawische Stadt Bălți die Bevölkerung Baltistans, siehe Balti (Volk) deren Sprache, siehe Balti (Sprache) die herrschende westgotische Dynastie, siehe Balti Dynastie den Rapper aus Tunesien, siehe Balti Rapper Balti ist der… …   Deutsch Wikipedia

  • bălti — BĂLTÍ, pers. 3 bălteşte, vb. IV. refl. (Rar; despre apă) A stagna într un loc, a forma o baltă. – Din baltă. Trimis de paula, 23.05.2002. Sursa: DEX 98  BĂLTÍ vb. v. stagna. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  băltí …   Dicționar Român

  • Balti — Bȁlti m mn <G mn Bȃltā> DEFINICIJA pov. 1. etn. skupina indoeuropskih naroda naseljenih na obali Baltičkoga mora istočno od ušća Visle te u području gornjih tokova rijeka Dvine i Dnjepra 2. (balti) zemljoposjednički plemićki stalež u… …   Hrvatski jezični portal

  • Balti — (anc. Beltsy) v. de Moldavie, au nord du plateau bessarabien; 159 000 hab. Industr. alimentaires …   Encyclopédie Universelle

  • Bălţi —   [ bəltsi], russisch Bẹlzy, Bẹl cy, 1990 94 Belz [rumänisch z], Stadt und Wirtschaftszentrum im Norden der Republik Moldawien, am Reut, 156 100 Einwohner;   Wirtschaft:   Nahrungsmittel , elektrotechnische Industrie;   Verkehr:  … …   Universal-Lexikon

  • Balti — [ balti] noun 1》 a native or inhabitant of Baltistan, a region in the Himalayas. 2》 the Tibetan language of the Baltis. adjective relating to the Baltis or their language. Origin the name in Ladakhi dialect …   English new terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”