Balthazar François Barthélémy

François Barthélemy

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barthélemy.
François Barthélemy

François Barthélemy (Balthazar François, marquis de Barthélemy), né le 20 octobre 1747 à Aubagne (Bouches-du-Rhône), mort à Paris le 3 avril 1830, est un diplomate et homme politique français qui fut l'un des directeurs de la République française.

Biographie

Il était le neveu de l'abbé Jean-Jacques Barthélemy. Protégé par le duc de Choiseul, ami de son oncle, il suivit avec succès la carrière de la diplomatie.

Fut le n° deux de l'ambassade de Londres, d'abord adjoint du comte Jean-Balthazar d'Adhémar, dont il assura l'interim lors d'absences pour cause de santé, à l'automne 1784, puis, à partir de 1787 l'adjoint de son successeur le comte de La Luzerne.

Nommé ministre de France en Suisse pendant la Révolution française fin 1791, il conclut à Bâle, en 1795, 3 traités avec la Prusse, 5 avril, avec les Provinces Unies, le 16 mai, avec l'Espagne le 14 juillet. Ces traités commencèrent à mettre un terme à la guerre européenne. Sa réputation, de modération le fit porter au Directoire (20 mai 1797) ; mais cette modération même et les dispositions royalistes qu'on lui supposait, l'en firent exclure quelques mois plus tard au coup d'État du 18 fructidor. Déporté à Cayenne, il fut bientôt après transféré avec ses compagnons d'infortune dans les déserts pestilentiels de Sinnamary ; mais il parvint à s'échapper et fut accueilli dans la Guyane hollandaise, où on lui fournit les moyens de se rendre en Angleterre. Il rentra en France après le 18 brumaire, et devint membre du Sénat conservateur, puis comte de l'Empire par lettres patentes du 26 août 1808.

S'étant rallié à la Restauration, il fut un des commissaires chargés par Louis XVIII de rédiger la Charte, puis nommé pair et marquis. Il fit en 1819 une proposition célèbre, qui avait pour but de restreindre les droits électoraux.

Son nom et son titre de marquis passèrent après sa mort à son petit-neveu M. Sauvaire-Barthélemy, qui siégea en 1848 à l'Assemblée constituante.

François Barthélemy a laissé des Mémoires, qui ont trait à sa carrière diplomatique à partir de 1792.

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Voir aussi

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
  • Portail de la Provence Portail de la Provence
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Barth%C3%A9lemy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Balthazar François Barthélémy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Francois Barthelemy — François Barthélemy Pour les articles homonymes, voir Barthélemy. François Barthélemy François Barthélemy (Balthazar François, marquis de Barthélemy), né le 20 octobre 1747 à Aubagn …   Wikipédia en Français

  • François Barthélemy — Pour les articles homonymes, voir Barthélemy. François Barthélemy François Barthélemy (Balthazar François, marquis de Barthélemy), né le 20 octobre 1747 à …   Wikipédia en Français

  • François de Barthélemy — François Barthélemy Pour les articles homonymes, voir Barthélemy. François Barthélemy François Barthélemy (Balthazar François, marquis de Barthélemy), né le 20 octobre 1747 à Aubagn …   Wikipédia en Français

  • Balthazar Martinot — Horloge par Balthazar Martinot, 1678 Balthazar Martinot, dit l Aîné, (né à Rouen en 1636, mort à Saint Germain en Laye en 1714) est un horloger français. Balthazar Martinot, écuyer, valet de chambre horloger ordinaire de la reine Anne d Autriche… …   Wikipédia en Français

  • Pierre-François Haumont — Pour les articles homonymes, voir Haumont. Pierre François Haumont, né en 1772 au Havre où il est mort le 2 mai 1866, est un sculpteur français. Élève de Lainé, Haumont remplace les statues des saints de l église Notre Dame du Havre brisées… …   Wikipédia en Français

  • Clichiens — Club de Clichy Le Club de Clichy est un club formé au lendemain de la chute de Maximilien de Robespierre, le 9 thermidor an II (27 juillet 1794). Ce club était constitué au départ de députés de la Convention qui, presque tous avaient été arrêtés… …   Wikipédia en Français

  • Clichyens — Club de Clichy Le Club de Clichy est un club formé au lendemain de la chute de Maximilien de Robespierre, le 9 thermidor an II (27 juillet 1794). Ce club était constitué au départ de députés de la Convention qui, presque tous avaient été arrêtés… …   Wikipédia en Français

  • Club De Clichy — Le Club de Clichy est un club formé au lendemain de la chute de Maximilien de Robespierre, le 9 thermidor an II (27 juillet 1794). Ce club était constitué au départ de députés de la Convention qui, presque tous avaient été arrêtés durant la… …   Wikipédia en Français

  • Club de Clichy — Le Club de Clichy est un club formé au lendemain de la chute de Maximilien de Robespierre, le 9 thermidor an II (27 juillet 1794). Ce club était constitué au départ de députés de la Convention qui, presque tous avaient été arrêtés durant la… …   Wikipédia en Français

  • Club de clichy — Le Club de Clichy est un club formé au lendemain de la chute de Maximilien de Robespierre, le 9 thermidor an II (27 juillet 1794). Ce club était constitué au départ de députés de la Convention qui, presque tous avaient été arrêtés durant la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”